Bonjour tout le monde,

Avant d'aller me coucher, je vous poste ceci. Alors ce n'est ni totalement drôle, ni totalement dramatique. Vous voilà prévenus. Disons que c'est simplement mes propres réclamations dictées par les voix de nos héros lol

J'espère que vous aimerez et on se retrouve en bas si c'est le cas.

Je vous souhaite une bonne lecture,


Postés devant l'écran géant de la Stark Tower, les six Avengers originaux regardaient le générique de fin défiler dans un silence pesant. Aucun n'osant pour le moment bouger ou même parler.

« Jarvis, lumière, » ordonna finalement Tony après plusieurs minutes.

La salle de cinéma improvisée s'éclaira immédiatement d'une faible intensité et tous se fixèrent, les visages consternés par les trois heures de film auxquelles ils venaient d'assister.

« Désolé de te le dire Cap', mais j'ai visiblement eu l'âme du sacrifice que tu ne décelais pas chez moi lors de notre rencontre, » attaqua aussitôt le milliardaire en finissant son paquet de blueberries, l'air beaucoup moins anéanti que les autres.

Cette phrase força Steve à revenir dans le présent et il tourna la tête en direction de son ami.

« On dirait, en effet, » reconnut-il avec sincérité. « Mais tu sais, même si nous avons été en froid pendant quelques temps, tu me l'avais déjà prouvé par le passé. Je n'en doutais plus. »

« Tu m'en vois soulagé, » accepta-t-il le compliment comme si c'était un dû. « Quelqu'un les veut ? » Proposa-t-il son paquet de popcorn toujours plein.

Encore secoués par le visionnage, Natasha, Bruce et Clint hochèrent négativement de la tête, étant certains de ne rien pouvoir avaler. Thor, lui, ne sembla même pas l'avoir écouté, trop occupé à s'emparer de la télécommande.

Après plusieurs essais de boutons infructueux, il tomba sur celui désiré et rembobina jusqu'à s'apercevoir. Là, il mit sur pause avant de se tourner vers ses camarades, le visage livide.

« Non mais regardez-moi ce gros ventre et cette allure poisseuse, c'est honteux pour un roi d'Asgard, » s'indigna-t-il ouvertement. « Et puis cette barbe. Rien de viril. Comment je peux impressionner mes adversaires avec un tel look ? Vous avez entendu le lapin, je ne ressemble à rien ! Et le pire, c'est qu'il a raison ! »

La lamentation dans sa voix était palpable. Il avait apparemment du mal à encaisser le choc de sa nouvelle apparence. Et pour tout dire, ses partenaires aussi. Ils ne lui diraient évidemment pas.

« Tu es toujours digne du Mjöllnir et du Stormbreaker, c'est le plus important non ? » Tenta de le rassurer Bruce.

Le dieu secoua vivement de la tête, visiblement en désaccord avec ses propos.

« J'étais le plus puissant et le plus sexy des Avengers, comment ils ont pu oser changer ça ? » Se plaignit-il, le ton vexé. « J'ai été réduit à un geek alcoolique qui ne prend plus soin de lui. Ça me met hors de moi. »

Les poings serrés et les traits durcis, il ne mentait pas en disant ça.

« Tu seras gentil de ne rien casser, cet endroit a suffisamment été détruit, » l'avertit Tony, peu compatissant. « Et pour info, on dirait même que tu manques cruellement d'hygiène, » fit-il remarquer.

Se regardant une nouvelle fois sur l'écran, Thor ne pouvait le nier. C'était totalement vrai.

Il semblait totalement perdu. La phase échec et la mort de Thanos ne lui avaient pas réussi. Tout du moins, c'est ce que les réalisateurs avaient visiblement imaginé pour son avenir.

« C'est parce que je déprime beaucoup, » se justifia-t-il, espérant que son attitude négligée serait ainsi en partie expliquée... et excusée.

Personne ne trouva à redire. Après une rapide analyse, la constatation était qu'aucun des Avengers présent n'avait été épargné.

« Au moins, toi tu ne passes pour un gros naze qui accomplit une vengeance inutile, » bougonna l'archer assis un peu plus loin dans un coin isolé.

« Clint, elle n'était pas inutile…, » commença Natasha avant d'être durement coupée par son meilleur ami.

« Elle n'était pas inutile ? » Cingla-t-il. « Tu peux me dire à quoi ça a servi que je commette tous ces meurtres ? La moitié de la population n'existait déjà plus. Je n'avais pas besoin d'en rajouter. Le scénario est grotesque. »

Si Thor l'avait mauvaise, Clint semblait actuellement être dans le même état d'esprit que l'Asgardien.

« Tu t'es laissé aveugler par ta colère. Je suis certaine que les fans comprendront. »

Il ricana à l'entente de cette phrase, d'un rire sec et rauque.

« Et que je ne réussisse pas à t'empêcher de te sacrifier, ils le comprendront également ? » Interrogea-t-il plus sèchement qu'il ne l'aurait voulu.

Pour le connaître par cœur, la jeune femme savait que son comportement reflétait toute la culpabilité et la haine de ne pas avoir pu la sauver. Ce choix scénaristique allait longtemps le ronger si elle n'y mettait pas un terme immédiatement.

« Ça, je ne peux pas te le promettre, » avoua-t-elle, ne souhaitant pas parler aux noms des spectateurs. « Mais puisqu'on en vient à ce sujet, j'ai choisi de me sacrifier pour que vous puissiez obtenir toutes les pierres et ma mort a été expédiée encore plus vite que le claquement de doigt de Thanos. Vous trouvez ça normal ? »

Préciser à haute voix que c'était son choix et non la faute de Clint était délibéré. Et au remerciement silencieux de ses yeux quand elle croisa les siens, elle sut qu'il avait compris sa démarche.

« Les réalisateurs n'ont peut-être pas voulu appuyer ta mort vu que tu auras bientôt ton film solo ? » Hasarda Bruce en haussant des épaules.

Complètement absurde.

« Tony a eu un bel hommage malgré trois précédents films solo, » lui rappela-t-elle. « Pourquoi je n'aurai pas eu droit à un enterrement également ? »

« Peut-être parce que ton corps est resté sur Vormir ? » Suggéra alors Steve.

Beaucoup plus plausible. Mais toujours pas justifiable.

« Hum… Un simple écriteau, avec vous réunis autour, m'aurait suffit, » expliqua-t-elle son point de vue. « Ils ont peut-être dû penser que la Black Widow n'aurait pas aimé qu'on s'attarde sur son sacrifice. Que c'était un choix évident de sa part. Une nécessité. »

Steve acquiesça à cette idée.

« Ton seul but a toujours été de nous garder soudés. Tu es morte pour ça et en plus tu en as profité pour finir de laver les péchés de ton passé. C'était rondement trouvé. »

Elle ne savait pas si c'était rondement trouvé mais les arguments tenaient la route.

« Si ça peut te consoler, j'ai trouvé très touchant le passage où tu craques avant que Steve n'arrive pour se faire rembarrer. Tout le monde a enfin pu voir que tu avais un cœur sous ta carapace de pierre, » la taquina Clint.

Jusqu'alors, lui seul avait eu le privilège de la voir réellement pleurer. Une fois. Une seule. Et cela avait scellé leur amitié à jamais.

« T'as raison, moque-toi, » le menaça-t-elle gentiment d'un regard plissé mais joueur. « Ce qui me désole le plus c'est que je n'ai même pas participé au combat. Tu parles de la bataille du siècle. J'ai connu des missions plus intéressantes et plus amusantes que celle-là. »

« Et moi des beaucoup plus fun, » soupira Bruce, les faisant tous tourner la tête dans sa direction. « Sérieusement, je suis obligé de rester vert avec des lunettes et un humour douteux ? »

La demande semblait sérieuse.

« Ça te va bien je trouve, » essaya alors de le réconforter Natasha.

Il leva les yeux au ciel.

« Arrête de mentir, j'ai l'air d'un gros nounours inoffensif. »

Thor opina d'un grand mouvement de tête avant de s'immobiliser, fautif, devant les yeux accusateurs de la jeune femme et de ceux de Steve.

« Faire la paix avec Hulk n'était pas ce que tu souhaitais ? » Questionna l'ancien soldat.

« Faire la paix et pouvoir le contrôler oui… pas devenir aussi mielleux et pacifiste. J'ai l'air d'un abruti pas plus féroce qu'un agneau. »

Il se détestait encore plus pour ça. Certes, c'était une bonne chose qu'il ait réussi à canaliser le Hulk mais niveau combat cela ne lui apportait plus rien.

« Vois le bon côté, lui et toi vivez désormais en parfaite symbiose, » lança Tony d'un ton désinvolte.

Bruce se renfrogna.

« Avant aussi, » bouda tout de même ce dernier. « Ça pouvait juste être un peu compliqué par moment, » confessa-t-il. « Mais la berceuse de Nat' fonctionnait très bien. Ça n'aurait pas dû être changé. »

Se levant de son fauteuil, Stark alla jeter ses paquets de blueberries vides dans la poubelle.

« Tout a forcément dû changer. Le besoin d'évolution est le moteur principal chez l'homme, » lui apprit-il. « Ce n'est pas ce qui t'a poussé à étudier les rayons gamma ? »

Un silence gênant s'installa et tous regardèrent le milliardaire avec des yeux noirs. Lui rappeler que c'était lui qui s'était mis dans cette situation n'était pas très subtile.

Heureusement ce désagréable moment fut vite brisé.

« Mon cul représente vraiment le cul de l'Amérique ? » Lâcha aussi soudainement que volontairement Steve en se dirigeant vers la vitre.

« Il est très beau Captain, » s'amusa Tony de sa réplique. « Je suis certain que tout le monde le confirmera. N'est-ce pas ? »

Rigolant, ces autres partenaires acquiescèrent, non sans une pointe de moquerie à la vue de Steve se regardant le derrière.

« Nous ne t'entendons pas beaucoup te plaindre pour une fois Tony, » constata Natasha afin de connaître le fond de ses pensées. « Tu n'as rien à dire ? »

Il arqua un sourcil interrogateur en la fixant.

« Qu'est-ce que je devrais dire ? » Indiqua-t-il en levant légèrement les mains. « J'ai retrouvé la terre ferme, j'ai retrouvé ma femme, j'ai eu une fille qui m'aime trois fois mille, j'ai prouvé une fois encore mon génie, j'ai fait la paix avec mon père et je suis mort en héros. Excepté ce dernier détail, je ne vois pas ce que je voudrais changer d'autre à la fin de ce film. »

Il n'avait pas tort. A sa place peu de personne aurait voulu apporter des modifications.

« Personnellement, j'aurai bien aimé savoir la vie que j'ai vécu avec Peggy, » expliqua son souhait Steve « Au final, je reste aussi ignorant que les spectateurs. C'est terriblement frustrant. »

« Tu vas me dire que tu n'as pas une petite idée de ce qu'il s'est passé ? » Se moqua Natasha, la voix pleine de sous-entendu.

Il lui fit sa tête d'homme choqué prêt à la réprimander.

« Commence pas Romanoff, évidemment que je me doute, » sourit-il de bon cœur. « Mais j'abandonne toute ma vie dans ce siècle et mes devoirs envers la nation pour Peggy. Venant de ma part, je trouve cette attitude déplacée envers les valeurs que j'ai pu véhiculer tout au long des précédents films. »

Lui qui était tellement attaché à son devoir de super soldat avait tout quitté pour l'amour d'une femme. Cela lui semblait tellement inconcevable.

« Au contraire, je trouve ça ultra romantique, » commenta la rousse. « Tu as sauvé plus de la moitié de la population. Tu méritais bien de t'accorder un peu de temps pour toi. Je te félicite pour cette initiative, » vint-elle poser sa main sur son épaule pour lui prouver qu'elle soutenait ce choix à 100%.

« Et puis tu as compris qu'il fallait parfois passer le flambeau. Ce n'est pas une si mauvaise chose si tu y réfléchis. Sam sera digne de porter ton bouclier, sans quoi tu ne lui aurais pas confié, » argumenta Bruce.

« Sûrement, » approuva le blond. « En tout cas, je sais désormais que je peux vieillir. »

Stark frappa dans ses mains, comme s'il attendait ce moment depuis le début de leur conversation.

« Exact ! C'est un point sur lequel je commençais à être jaloux, » confia-t-il en se rapprochant de Steve. « Et dis, entre nous, Natasha n'étant plus vivante, il ne te restait de toute façon plus grand choix excepté rejoindre Peggy, » souffla Tony assez fort pour que tout le monde puisse entendre.

Le blanc qui s'en suivit jeta un malaise au sein de l'équipe. Et plus particulièrement sur les deux principaux concernés. Leur naïveté n'avait jamais cessé d'étonner le milliardaire.

« Allez, voyez le bon côté des choses, nous sommes officiellement à la retraite, » se réjouit Tony afin de détendre l'atmosphère tandis que plus personne n'osait dire quoique ce soit. « Une page se tourne. Il faut fêter ça dignement. Jarvis trouve-moi ma meilleure bouteille de champagne. »


Si vous avez des réclamations, n'hésitez pas à me les dire, qui sait peut-être qu'un Endgame 2 pourrait voir le jour.

En ce qui concerne mes prochaines publications, le chapitre 11 de Budapest est fini et mérite une relecture. Il ne devrait donc plus tarder. Tout comme celui de Haute sécurité et de Dr. Banner à la rescousse (qui sera centré sur Clint et Natasha demandant une nouvelle fois de l'aide à Bruce).

Je vous dis, à la prochaine,

Tanutwo