Voilà le premier texte que j'a écrit durant cette nuit. Il fallait répondre au défi scénaristique suivant : un personnage devait manipuler un poison.

L'histoire est sortie de ma tête et elle se base sur l'univers crée par JK Rowling.

J'espère qu'elle vous plaira.


Un voile sombre avait recouvert les highlands. Ce n'était pas normal. Nous étions encore en plein été. Cette partie de l'Europe n'aurait pas dû être envahis dans les ténèbres d'une nuit noire sans étoile alors que 22h n'avait pas encore sonné à la montre que portait la jeune fille blonde à son poignet.

Il ne s'agissait pas d'une de ses explorations personnelles à la recherche du Ronflac cornu ou de toutes autres créatures que nombres de ses amies du temps de Poudlard croyaient totalement inventé. Elle était en mission pour le ministère. La région du Loch Ness et de sa capitale Inverness était en proie depuis plusieurs semaines à d'étranges phénomènes que même les sorciers du coin ne pouvaient expliquer. La seule chose de sûre était qu'il ne s'agissait pas de Nessie comme aimait à appeler les moldus du monde entier le dragon aquatique qui y vivait calmement, seulement dérangé par les navires de croisière qui sillonnait le loch à sa recherche.

La nuit se fit plus dense, plus tangible ressentie Luna. Elle sorti la baguette de sa poche et lança un Lumos qui n'éclairait pas autant qu'il aurait dû. Elle avait refusé à être accompagné d'un membre du ministère, elle n'avait que peu confiance en ces personnes-là, mais ce dit-elle aurait pu au moins de demander à Rolf de l'accompagner dans sa mission.

Elle pouvait déjà éliminer le détraqueur et l'obscurus, la température ne baissait pas, elle ne se sentait pas particulièrement mal. Cela devait être autre chose, se dit-elle. Elle senti alors une présence dans la plaine. Elle se retourna et lança d'une voix assurée : « Qui vas-là ? Montrez-vous ? » Avant de rajouter d'une voix plus douce « Je ne vous ferais aucun mal. » l'ombre commença à se rassembler en un point plus fixe comme si un drap noir se retirer. Elle vit apparaitre alors un homme vêtu d'un kilt, un poignard à la main gauche et une fiole contenant un liquide orangé qui ne ressemblait pas à du jus de citrouille. Cet homme était imposant. « Qui êtes-vous ? » demanda-t-elle encore. Il se passa une minute puis deux, cinq minutes avant qu'elle n'entende une réponse baragouinée avec un accent écossais des plus prononcé. Il ne se présenta pas, il disait juste qu'il chassait l'ombres des montagnes comprit-elle. L'ombre des montagnes, cela devait être la créature qui produisait cette nuit noire. Il se rapprochait de plus en plus d'elle, ou plus exactement de la créature qui se trouvait derrière elle, le poignard tendu mais surtout la fiole de liquide orangé maintenant ouverte qui dégageait une forte odeur, une odeur indéfinissable mais qu'elle pourrait reconnaître entre mille, du poison : un mélange de valériane, de verveine et d'autres produits plus difficiles les uns que les autres à se procurer mais qui avait un effet létal immédiat par simple contact qui plus est.

Elle comprit alors ce que ce monsieur qui lui avait paru d'un premier abord plutôt sympathique comptait faire. Il voulait mettre fin à la vie d'une créature très certainement incomprise. Elle fit alors la seule chose qui lui vint à l'esprit, elle s'interposa. Elle essaya de l'immobiliser gentiment mais il évitait ses sortilèges sans pour autant l'attaquer pleinement. Elle finit par lancer un stupéfix qui l'atteignit en pleine poitrine le faisant tomber vers l'avant, la fiole projetant son contenu létal droit devant, droit sur Luna. Elle savait ce qui allait se passer. Elle allait mourir. Elle l'acceptait, c'était ainsi. Elle ferma les yeux, alors qu'elle pensait rendre son dernier souffle, rien ne vint. Elle respira une fois, puis deux et une dernière avant d'ouvrir les yeux. Une cape noir gigantesque la protégeait, la coupait du monde. C'est alors qu'elle vit deux yeux rieurs mais aussi reconnaissant la regarder. Elle crût entendre un souffle et merci s'élevait dans les airs alors que le jour et le crépuscule revenait sur l'Ecosse.


Et voilà, ce premier texte est fini. Qu'en avait vous pensé ? Aimez-vous la Luna décrite ? De quelle créature pensez-vous qu'il s'agit?

J'attends vos retours.