Voilà le cinquième texte que j'ai écrit durant cette nuit. Il fallait répondre au défi scénaristique suivant : quelque chose doit exploser.

L'histoire est sortie de ma tête et elle se base sur l'univers crée par JK Rowling.

J'espère qu'elle vous plaira.


Quand cela fait boom...

Ils n'avaient jamais au grand jamais, vraiment été doué en potion. Ils faisaient exploser leurs chaudrons plus que de raison à chaque cours de potion. Ils avaient même une fois été virés du cours du Professeur Rogue en troisième année au bout de même pas une minute de classe car leurs deux chaudrons de manière simultanée avaient explosé en créant une très belle fumée de toutes les couleurs, si on leur avait demandé leurs avis.

Cela dit, ce n'était nullement une explication, quant à leur présence dans le grenier de leur mère, d'où ils avaient réussi à virer la goule deux heures auparavant et à l'enfermer dans un placard du couloir, un chaudron entre les deux roux. Il y avait un objet encore plus étonnant présent dans la pièce avec ces deux énergumènes que le chaudron remplit d'une mixture qui passait du brun à l'ambre, puis de nouveau au brun encore à l'ambré au rythme des différents tours de cuillère en bois que réalisait de manière concentrée l'un des jumeaux, l'autre jumeaux avaient posé sur ses genoux le dit objet, un livre qui ressemblait plus à un grimoire qui semblait très, très ancien et devant coûté une véritable fortune. « Tu es sûr George que l'on suit bien la recette ? lui demanda son frère. C'est normal, qu'elle change de teinte toutes les deux secondes ?

- Mais oui ne t'inquiètes pas Freddie ! Et, puis de toute façon, elle n'a pas encore explosé, ria-t-il.

- Georgie, grinça son frère.

- Ben quoi ! s'exclame celui-ci. C'est vrai, c'est notre record Fred, deux heures que l'on est là, deux heures que l'on touille, remue, mélange la potion et que l'on ajoute les différents ingrédients et elle n'a toujours pas explosé. D'ailleurs dans deux minutes dit-il en consultant sa montre, il faudra ajouter le mélange de poudre, mais fait attention Freddie, c'est une demi cuillère doseuse.

- Bien, dit-il obéissant à la consigne de son frère en préparant le dose de poudre nécessaire.

- Trente seconde, vingt-neuf, vingt-huit, vingt-sept, vingt-…

- George, arrêtes de faire l'horloge parlante, l'interrompit-il.

- C'était marrant Fred.

- Parle pour toi, bougonna-t-il.

- Cinq secondes, maintenant, dit-il à son frère pour qu'il jette la dose voulue. »

Mais ce qui devait se produire, quand une potion se trouvait entre les deux frères arriva. Alors que Fred ajoutait concentré la poudre, son frère le regardant et observant la réaction de la potion, la goule débarqua dans le grenier en faisant trembler le sol sur son passage, qui faisait tressauter les différent meubles, la potion et même les deux frères. Alors que Fred était entrain de finir de verser la poudre, un léger nuage de poudre s'éleva du sac qui contenait le reste de celui-ci, il flotta quelques instants au-dessus du chaudron et alors que la dernière particule atteignait la surface de la potion.

Un énorme tremblement se fit ressentir dans l'ensemble du terrier. Molly Weasley qui en-bas, dans sa chère cuisine préparait le repas du soir en ressentis les effets. Mais elle vit surtout le résultat. Juste en face d'elle posé proprement sur le sol devant sa fenêtre, son toit, le toit de sa maison reposait devant elle. Le tremblement qu'elle avait ressenti était une explosion. Le rouge lui monta aux joues, ils allaient l'entendre. « Fred ! George! cria-t-elle excédée, sa maison, ils avaient fait exploser son toit. »

Bien loin de toutes ces considérations techniques, dans le jardin Georges et Fred étaient explosés de rire. « Nouveau record, Freddie, deux heures et une minute sans faire exploser un chaudron. » Il n'eut que pour seule réponse le rire étouffé de son frère, alors qu'il voyait leur mère arriver le regard furieux, sa baguette magique pointée sur eux et dit alors d'une voix calme en détachant bien chaque mot démontrant sa colère : « Vous me réparez ça maintenant, et plus de potion dans ma maison. Si vous voulez faire exploser quelque chose, faites exploser votre appartement ou votre boutique, pas ma maison.

- Oui, m'man, répondirent-ils en cœur comme des enfants pris en faute. »

Ils n'avaient pas réussi la potion qu'ils voulaient mettre en place et tester au magasin mais ils avaient bien rigolé se dit George en aidant son frère à se lever.


Et voilà, c'est fini ! J'espère que les jumeaux vous auront fait rire ! Dès que j'ai vu explosions j'ai pensé à eux et à une potion...