Le regard de son père :

Junmyeon ne saurait définir cette première soirée. Minseok était déjà venu chez eux, ils avaient fixés des rendez-vous avec Madame Hyun. Parfois il passait un week-end, parfois une semaine complète chez eux. Mais toujours de façon épisodique, pour s'habituer progressivement à la nouvelle cohabitation qui allait avoir lieu.

Ce soir là était différent, ce soir là était infinie car Minseok n'allait plus jamais repartir – du moins pas avant au moins une bonne douzaine d'année, Junmyeon l'espérait. C'était assez surréel de se dire qu'ils avaient enfin rendu la situation officielle. Après des mois d'acharnement, Minseok avait maintenant sept ans, mais plus important – il était leur fils. En rentrant ce soir là, il avait été étonné de la normalité de leur comportement. Ils avaient préparés le repas, aidé le garçon à installer ses affaires, puis à prendre sa douche. Ils s'étaient retrouvés devant la télé, puis l'avait accompagné dans sa chambre pour lui raconter une histoire. D'un point de vu extérieur n'importe qui aurait juré qu'il s'agissait d'une soirée ordinaire pourtant c'était bien la première. La première fois où Minseok s'endormait sous leur toit sans avoir à compter les heures qui le ramènerait à l'orphelinat. Il n'aurait plus jamais là bas, Junmyeon et Yixing s'en était fait une promesse. Madame Hyun viendrait encore épisodiquement pour vérifier que tout se passait bien mais plus le temps passerait et plus ses visites s'espaceraient. Cette nuit était spéciale car elle marquait un nouveau début et Junmyeon en avait pleinement conscience.

Se tournant et se retournant dans son lit, il ne cessait d'esquisser le geste de se relever avant de se rallonger.

« Jun, arrête. Essaie un peu de dormir.

-Je ne peux pas. Je dois … je vais aller voir s'il a besoin de quelque chose. Il s'est peut-être réveillé et se sent perdu, il ne sait peut-être plus où il est. Ça arrive parfois quand on se réveille au milieu..

-Jun.. » Yixing soupire à ses côtés mais Junmyeon voit les coins de sa bouche se relever en un sourire malgré la pénombre.

Persuadé d'avoir entendu un bruit, il pose un pied au sol mais sens immédiatement deux bras se refermer autour de son torse. Il est tiré en arrière et fini par se retrouver tout contre son époux. Yixing pose sa hanche sur la sienne pour l'empêcher de bouger et garde une main ferme dans son dos tandis que l'autre remonte à son menton pour relever son visage vers le sien.

« Ce n'est pas la première fois que Minseok dort ici, il sait très bien où il est.

-Oui mais cette fois-ci il reste alors..

-..alors il sait où nous trouver s'il a besoin de quoi que ce soit. Il connaît la maison par cœur, il a tout ce qu'il lui faut avec lui et il ne se réveillera probablement pas avant demain matin. Par contre il sera levé de bonne heure alors tu devrais en profiter pour dormir maintenant toi aussi parce que le réveil sera difficile demain.

-C'est vrai qu'il est lève tôt.

-Comme la plupart des enfants. »

Junmyeon a beau poser sa tête contre son torse, Yixing ne le sent pas se détendre contre lui. Sa main remonte dans son dos pour le presser contre lui et il pose sa tête contre la sienne, ses lèvres caressant son oreille.

« Tout va bien Jun, il sera encore là demain matin et le jour après et encore celui après. Tu n'as pas besoin de vérifier toute les cinq minutes, il ne va nulle part.

-Je sais, tu as raison mais c'est … enfin je veux dire j'ai l'impression..

-.. de rêver ? Moi aussi. La première fois qu'il est venu dormir ici je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. J'ai passé mon temps à vérifier que les portes étaient bien fermées, que les piles de la veilleuse marchaient, j'ai même été plusieurs fois coller mon oreille à sa porte pour l'entendre respirer. »

Junmyeon relève son visage et le regarde surpris.

« Je ne savais pas.

-Je me suis levé après que tu te sois endormi.

-C'est pourtant déjà toi qui m'a convaincu de dormir et de ne pas m'inquiéter.

-Oui mais une fois que tu t'es endormi, c'est moi qui me suis mis à douter. Je me suis inquiété aussi quand on a pu l'emmener en activité, tu te souviens de cette fois au cinéma ? J'ai tenu la manche de son gilet pendant tout le film juste pour être sûr qu'il était bien là, que je ne le perdais pas de vu. On passerait pour des fous aux yeux de n'importe qui, sauf peut-être pour les autres parents qui ont du adopter comme nous. Mais maintenant il faut qu'on arrête de douter – toi comme moi. Minseok est dans sa chambre, il dort et demain matin il sera le premier levé pour nous réveiller. »

Junmyeon hoche lentement la tête, il comprenait ce que Yixing lui disait. Voulant alléger la conversation, il se permet un sourire en se souvenant soudainement de quelque chose.

« Tu crois qu'il va encore faire les cent pas devant notre chambre .. comme la première fois ? »

Au fil des semaines Madame Hyun les avait autorisé à avoir Minseok plus longtemps, des week-end puis des semaines complètes, mais – excités et extatiques comme ils l'étaient – Junmyeon et Yixing étaient toujours debout en premier. Minseok n'avait qu'à les rejoindre dans la cuisine pour qu'ils puissent prendre leur petit déjeuner. Une fois par contre ils avaient trop dormi et Minseok s'étaient réveillé en premier. Le jour se levant, c'était le soleil qui les avaient tirés de leur sommeil et ils avaient entendus les petits pas de Minseok derrière la porte. Il avait hésité de longues minutes devant la porte à savoir s'il pouvait entrer ou pas. Finalement Yixing l'avait sorti de son mauvais pas en signifiant qu'ils étaient réveillés en baillant fortement. Il avait alors eu la surprise de voir sa petite tête passer par l'entrebâillement de la porte. Il les avait alors vivement rejoins et le réveil avait pris une autre tournure quand Yixing initia une bataille de guilis dont Junmyeon avait été la principale victime. Ce matin là ils avaient vécu un premier moment familial, le premier d'une longue série et Junmyeon voulait simplement que tous leurs moment soient comme celui-ci mais il devait aussi apprendre à lâcher prise.

« Laisse-le s'habituer à nous lui-aussi. Il doit venir à nous de lui-même. Demain matin il viendra nous réveiller si nous ne sommes pas levés et on fera des crêpes. »

Junmyeon le regarde étonné.

« Ah bon ?

-Oui, j'ai envie d'en manger et ce sera amusant de lui apprendre à les retourner. »

Junmyeon s'imaginait déjà la scène et il refusait de penser au temps qu'il allait passer derrière eux à nettoyer – l'image était trop belle, trop chaleureuse pour qu'il pense à cela.

Faisant remonter l'une de ses mains, il prit celle de Yixing dans la sienne et se pressa plus fort contre lui. Après tout, il ne voyait pas ce qui pourrait mal se passer à présent.

Et il avait raison, car le matin suivant se passa tel qu'il l'avait imaginé, et le suivant aussi. Ils avaient eu des mois pour apprendre à se connaître alors la cohabitation permanente ne leur faisait pas peur. Les premiers mois furent remplis de premières fois mais probablement celle où Minseok les identifia comme ses papa fut plus spéciale que les autres. Ils avaient déjà eu cette discussion avec lui, expliquant qu'il pouvait prendre tout le temps dont il avait besoin et simplement les appeler par leur prénom au début si cela était plus confortable pour lui. Peut-être était-ce par pudeur, ou par peur de tenter le sort en rendant cela réel, mais Minseok s'obstina à les appeler Jun et Xing pendant des semaines. Finalement le nom affectif était sorti naturellement, au moment où ils s'y attendaient le moins.

Ils étaient tous les trois au parc, Minseok jouait près de la balançoire avec d'autres enfants tandis que Yixing appelait son ami Chanyeol pour qu'ils passent la soirée ensemble. Il n'avait fallu qu'une seconde pour que tout bascule, Minseok avait perdu l'équilibre et le garçon devant lui s'était retourné trop vite dans la construction en bois. Le premier avait perdu l'équilibre et même s'il n'y avait pas beaucoup de hauteur, Junmyeon avait eu le temps de voir la chute de loin et de s'inquiéter. Il s'était avancé vivement mais Minseok avait été le plus rapide, se relevant vivement il avait couru dans les bras de Junmyeon qui s'était accroupi pour le réceptionner. De grosses larmes coulaient sur ses joues.

« Papa.. je.. je suis tombé du château et .. papa, j'ai mal. »

Junmyeon en était resté interdit pendant quelques secondes. Ses bras s'étaient refermés automatiquement et il l'avait serré fort contre lui. Le petit garçon n'avait pas semblé se rendre compte de la bombe qu'il venait de lâcher. Entre chaque hoquet, il continuait de pleurer en répétant des « papa » d'un ton plaintif.

Relevant le regard vers Yixing, il se rendit compte que son mari était tout aussi abasourdi que lui. Le téléphone toujours à la main, il met rapidement court à la conversation.

« Yeol... je te rappelle ok, je.. on se parle plus tard. » Les yeux toujours rivés sur son fils, il remet le téléphone dans sa poche pour s'accroupir à son tour. Une de ses mains se pose dans son dos.

« Minnie... ça va Minnie ? »

Le petit garçon se tourne vers lui en s'essuyant les yeux.

« Papa ?.. j'ai mal au genoux et … je ne veux plus jouer avec Baek.. il m'a fait tomber. »

Yixing et Junmyeon échangent un regard, chacun d'entre eux enlace le petit garçon. Ils se savent tous les deux être émus et ils comprennent le tournant qu'est ce moment mais pour l'instant ils doivent déjà consoler leur garçon.

« Baek n'a pas voulu que tu tombes. Il s'est retourné vite, il ne t'as pas poussé » tente Junmyeon.

« Tu n'as rien du tout, juste quelques éraflures, ne t'inquiètes pas » ajoute Yixing après l'avoir inspecté.

Il leur faut quelques minutes de plus et un long câlin pour réussir à calmer l'enfant et surtout à le convaincre de jouer à nouveau avec le petit Baekhyun qui se tient en retrait, penaud. En rentrant ce soir là, ils initient une nouvelle conversation et il décidé que Minseok peut toujours les appeler de la manière dont il souhaite mais finalement les expressions de « papa Jun » et « papa Xing » sont celles qui reviennent le plus souvent.

Les moments de « contrôle » sont les seules ombres au tableau. Au début Madame Hyun passe toutes les deux semaines et sa simple présence rend Minseok nerveux. Il sait qu'il ne risque pas de retourner à l'orphelinat mais à chaque fois sa présence lui rappelle qu'il pourrait avoir une autre vie en dehors de ces murs et il n'a pas envie de s'en souvenir. Certaines rencontres se font directement au bureau de l'agence – et celles-ci sont les pires. Plus le temps passe et plus Minseok refuse d'y aller. Il faut passer devant l'orphelinat pour y aller et il traîne toujours des pieds pour s'y rendre – si bien que la plupart du temps cela fini par Junmyeon qui le prend dans ses bras et Minseok qui se cache la tête dans le creux de son cou et qui serre fort ses petits bras autour de son cou pour ne pas se décrocher de lui. Quand Junmyeon ne cède pas, il finit par tourner autour des jambes de Yixing et à s'accrocher à lui comme un koala jusqu'à ce qu'un des deux cèdent – Junmyeon le plus souvent. Les séances aussi sont de plus en plus difficiles. Minseok est mal à l'aise, il ne veut pas parler et il n'y a qu'une fois de retour à la maison qu'il arrive à se détendre.

Après en avoir parlé avec Madame Hyun, il est convenu que l'essentiel des visites se fera chez eux, même celles avec le pédopsychiatre qui normalement ne le voyait qu'à l'agence.

La question ne se pose plus alors, pour un temps. Junmyeon et Yixing avait trouvé leur rythme avec Minseok. Dire que tout était naturel est simple serait mentir car les « premiers » avaient aussi amenés leurs lots de négatifs : première colère, première punition, première déception.. mais ces mauvais moment étaient vite balayés par ceux de bonheur.

Minseok était plein de vie et d'une curiosité incontrôlable. Il passait beaucoup de temps avec Yixing à le regarder sculpter, à apprendre à manier la glaise à son tour. Parfois il dessinait avec Junmyeon mais la plupart du temps, ils préféraient inventer des histoires, jouer à des jeux ou chanter devant les dessins animés. Il s'était vite fait des amis parmi les enfants du quartier et même au sein du groupe d'amis de Yixing et Junmyeon. Chanyeol adorait passer du temps avec lui et sa présence le faisait insister deux fois plus auprès de son petit-ami pour qu'eux aussi franchisent le pas - pour l'instant Kyungsoo luttait encore.

Junmyeon et Yixing pensaient qu'ils avaient tout ce dont ils avaient besoin, ce qu'ils désiraient, jusqu'à ce mot de trop un jour dans le bureau de Madame Hyun. Le miracle avait déjà été improbable, comment pouvait-ils penser en demander encore plus ? Pourtant c'était bien le cas, leur contact de l'agence d'adoption l'avait bien fait comprendre, leur dossier n'était pas clôt : il pouvait prétendre à adopter un second enfant.

Cette nouvelle les amena à de nouvelles discussions jusque tard dans la nuit pour savoir s'ils se lançaient ou non dans l'aventure. Pourtant, la réponse était évidente, si cela leur était possible, il ne se voyait pas refuser l'opportunité. Minseok était leur miracle mais il se sentait téméraires au point d'en devenir cupide.

« C'était déjà tellement improbable qu'on puisse se voir confier un enfant. Je savais qu'on allait devoir lutter et du coup.. je n'ai jamais réfléchi à combien je voulais d'enfant, je savais qu'un serait déjà compliqué.

-Moi j'y avais pensé.

-C'est vrai ? » Junmyeon était surpris, Yixing ne lui avait jamais parlé de ça.

Son mari se passe une main dans la nuque avant de la ramener à son visage et de relever la mèche sur son front.

« J'ai grandi enfant unique et .. c'est vrai que je me suis toujours dit que si j'avais un enfant.. j'aimerais qu'il sache ce que c'est d'avoir des frères et sœurs. »

Junmyeon hoche lentement la tête avant de se rapprocher de lui.

« Je comprend. Et je crois .. que moi aussi j'aimerais ça mais .. Minseok ? »

Hausser les épaules est difficile dans cette position mais Yixing y parvient.

« Il a huit ans maintenant, il est assez grand pour comprendre. Je pense qu'il serait content d'avoir quelqu'un avec qui jouer.

-Il sait ce que c'est d'être là-bas.. d'attendre qu'on vienne le chercher... peut-être que ça aidera à créer des liens ? »

Le seule chose qui pouvait les freiner était l'avis de Minseok. Ils ne voulaient pas mettre en danger ce qu'ils avaient déjà. S'ils en avaient la possibilité – et rien ne disait qu'un second dossier se verrait approuvé – ils seraient ravi d'accueillir un second enfant. Mais ils ne voulaient pas que Minseok le vivent mal. Ils initièrent une conversation avec leur fils pour savoir s'il était prêt à peut-être avoir un petit frère ou une petite sœur.

« Tu te souviens d'une fois où l'on a parlé de l'orphelinat toi et moi ? Tu disais que ce n'était pas facile parce que tu avait déjà six ans et que tu savais qu'il y avait moins de chance pour que tu puisses trouver des parents. Il y a encore pleins d'enfants qui pensent comme toi et qui se disent qu'eux aussi ils resteront orphelins. Pourtant c'est possible d'avoir des papas ou des mamans même quand on est plus vieux. Xing et moi avons su à l'instant où l'on t'as rencontré qu'il y avait quelque chose de spécial entre nous. » Minseok hoche la tête mais il ne semble pas bien comprendre où cette conversation va les mener. Junmyeon lance un regard du coin de l'oeil à Yixing à ses côtés avant de continuer. « Nous avons parlé à l'agence et .. - rien n'est définitif, ce n'est qu'un « peut-être » – mais ont nous a dit qu'il serait possible que nous puissions adopter un second enfant. Un autre orphelin qui aurait aussi plus de cinq ans et qui n'aurait pas trouvé de parents jusque là. » Il laisse un temps d'arrêt pour que l'enfant comprenne ce qu'il vient de dire. « On en a parlé avec Xing.. ici on a encore beaucoup de place et .. honnêtement on ne pensait pas que ce serait possible. Que tu rentres dans notre vie était déjà plus que ce que nous espérions. Pourtant, depuis que Madame Hyun nous en a parlé on ne peut s'empêcher de se demander ce que tu penserais du fait d'avoir un frère ou une sœur. »

Se disant qu'il avait déjà beaucoup parlé et que le silence de Minseok devenait pesant, Junmyeon se tut et lui laissa la possibilité de répondre.

« Vous... vous voulez adopter un autre enfant ? »

Yixing se rapproche et s'assoit par terre. Croisant les jambes il se met bien en face de Minseok.

« Pour l'instant rien n'est sûr, tu sais que ça à mis beaucoup de temps pour toi et que ce n'était pas facile. Madame Hyun nous a juste dit que c'était possible et .. on ne veut pas que tu te sentes seul parfois avec nous. Je n'ai pas eu de frères et sœur et .. je crois que ça m'a manqué. Jun et moi on serait heureux que toi tu puisses connaître ça. Il faut que tu comprennes que cela ne change rien pour nous trois, tu es notre fils, tu le sera toujours, et on t'aimera de la même façon. On se demandait simplement si toi tu y avais déjà pensé ? Avoir des frères et sœurs ? »

Minseok fait une moue – celle que Junmyeon a fini par identifier comme étant celle que le garçon faisait quand il réfléchissait.

« Parfois .. à l'orphelinat je me disais que les autres enfants étaient mes frères et sœurs.. mais ils finissaient par partir.. ils étaient adoptés. »

Junmyeon passe une main dans son dos.

« Ce ne serait pas pareil, l'enfant resterait avec nous. Il ou elle ferait parti de notre famille.

-Tu n'as pas à répondre tout de suite, on peut simplement y réfléchir. Est-ce que tu veux en parler avec Madame Hyun ? » Minseok secoue tout de suite négativement la tête et se réfugie dans les bras de Yixing.

Ils laissent le temps faire les choses et finalement Minseok est le premier à en parler de lui-même. Il ne voulait toujours pas rencontrer Madame Hyun mais il était curieux de voir qui pouvait être ce frère ou cette sœur. Peut-être que l'après-midi qu'il passa avec Baekhyun et son grand frère Luhan lui donna envie à lui aussi d'avoir cette complicité ?

Ils décidèrent alors de prendre rendez-vous avec l'agence et de lancer la procédure – qu'importe le résultat, ils auraient au moins tenté leur chance. Cette fois-ci ce fut moins long que pour Minseok. Il y eut encore les visites et les rendez-vous avec toutes les équipes (les psychologues, les assistants sociaux...) mais ils étaient moins nerveux, moins désespérés aussi. Ils avaient Minseok.

Celui-ci mis d'ailleurs un peu plus de temps avant de s'impliquer dans le processus. Il voulait que ses parents adoptent à nouveau mais il refusait de retourner à l'agence. Il fallu que Junmyeon utilise toute sa persuasion pour que finalement il accepte de les rejoindre à leurs rendez-vous, leur dossier ne serait pas validé tant qu'ils n'auraient pas l'avis de l'enfant.

Ils avaient bien fait d'insister car le rendez-vous fut décisif. Jusque là tout restait dans le domaine de l'imaginaire, il n'avait ni un visage ni un prénom auquel se référer. Et quand ils entrèrent dans le bureau ce jour là, il ne se doutèrent pas que leur situation était sur le point de changer.

« Donc pour vous résumer la situation, nous avons soumis votre dossier à nouveau au conseil et il a été décidé de vous donner la validation.

-C'est .. inespéré. » Yixing se tourne vers Junmyeon, ils ne savent pas bien comment réagir, une explosion de joie serait peut-être déplacée. « Et donc … comment cela se passe t-il maintenant ? Vous nous contacterez quand vous aurez un profil concordant ?

-Et bien … pour tout dire ... » Madame Hyun est interrompu par deux coup toqués timidement à la porte. « Oui ? » La porte s'ouvre pour laisser place à son assistant, qui s'efface rapidement pour faire entrer un petit garçon à sa suite. Les cheveux noirs, le nez retroussé et les yeux grand ouvert, il ne dit rien mais reste cramponné aux jambes du jeune homme qui l'accompagne. « Sehun, viens, rejoins nous s'il te plaît. »

Le garçon hésite, il lève une dernière fois le regard vers l'assistant qui l'a amené avant de finalement se détacher de lui et contourner le bureau pour rejoindre Madame Hyun. Son regard ne quitte pas le couple des yeux. Minseok aussi le dévisage. Balançant ses pieds sur sa chaise, il scrute le nouvel arrivant. Il connaissait beaucoup d'enfants à l'orphelinat, il s'était dit qu'il y avait de forte chance pour que son « bientôt frère » soit quelqu'un qu'il connaissait déjà. Pourtant le petit garçon ne lui disait rien, il était trop jeune pour qu'ils aient été dans les mêmes dortoirs.

Madame Hyun pose sa main sur l'épaule du garçon et se tourne vers le couple.

« Sehun a cinq ans, il a .. toujours été avec nous. Nous avons pensé que vous pourriez faire connaissance en commençant par des après-midi ici ? De la même façon que cela a été fait pour Minseok ?

Yixing et Junmyeon se contentent de hocher la tête, ils ne s'étaient pas attendu à rencontrer l'enfant tout de suite, ils étaient pris au dépourvu. Cela c'était fait de façon tellement naturelle avec Minseok, ils avaient le sentiment que leur fils les avait choisi, qu'ils s'étaient mutuellement apprivoisés. Se retrouver tout d'un coup devant Sehun avait quelque chose de très artificiel. Pourtant, ils ne se laissent pas pris de court et chassant ses appréhensions en secouant la tête, Junmyeon est le premier à se ressaisir. S'avançant vers le garçon il se présente, ainsi que son mari et Minseok.

Sehun est un enfant timide. Il ne se laisse pas si facilement approcher. Apparemment réfractaire à la présence des adultes, c'est tout intimidé qu'il reste aux côtés de Minseok. L'enfant est le seul à pouvoir l'approcher. Minseok non plus n'est pas très assuré, il jette tout le temps des petits regards vers ses parents, s'assurant sûrement qu'ils sont toujours derrière lui. La relation entre Sehun et Minseok se noue par le jeu et Yixing et Junmyeon se retrouvent à les observer un peu en recul, assis dans un coin de la pièce.

« On devrait aller les voir.

-Ou plutôt leur laisser un peu de temps. Regarde-le Jun, il ne comprend pas ce qu'il se passe, il se cramponne à la main de Minnie et se nous lance même pas un regard. Je pense qu'il faut que ça vienne de lui. » Jetant un regard autour de lui, il pose sa main sur l'épaule de son mari. « Tiens donne moi le livre derrière toi.

-L'imagier des chevaliers ?

-Non le livre de contes. »

Junmyeon hausse un sourcil étonné mais s'exécute. Une fois le livre dans les mains, Yixing l'ouvre à une page au hasard.

« Qu'est-ce que tu fais ?

-Tu vas voir. C'est une technique imparable avec les enfants.

-Quoi ?

-Feindre l'indifférence. C'est quand tu n'es pas après eux qu'ils se disent qu'ils peuvent t'approcher à leur rythme et qu'il veulent jouer avec toi. »

Junmyeon masque son rire d'un petit sourire.

« Et comment sait-tu cela ? »

Yixing hausse les épaules.

« C'est connu non ? …

-Minseok n'était pas comme ça, il voulait de l'attention.

-Je ne sais pas .. mon neveu était comme ça. On peut toujours essayer ? » Yixing tente de ne pas jeter un regard par dessus son épaule. « Il nous regarde ?

-Pas du tout... mais Minnie oui, il à l'air de se demander ce que tu fais avec le livre. »

Yixing se met à sourire et Junmyeon lui prend la main tandis qu'il se retiens de jouer avec sa fossette.

Finalement leur attente n'est pas longue car Sehun semble remarquer la présence du livre entre eux et, intrigué, le couple l'entend poser des questions a leur aîné. Ils n'arrivent pas bien à entendre ce qu'ils se disent mais peu de temps après le petit garçon les approche à pas prudent. Au début ce ne sont que des coups d'oeil curieux, puis il s'assoit non loin d'eux avec son train en bois et finalement il suit Minseok quand celui-ci vient directement vers ses parents.

« Tu peux me lire une histoire ?

-Oui si tu veux, laquelle ? »

Yixing tourne les pages et s'arrête sur le texte que le garçon a choisi. Il lance un regard à Sehun pour lui faire signe de se rapprocher, de se joindre à eux. Au début l'enfant hésite puis quand il voit Minseok écarter les bras de Junmyeon pour venir s'y lover, la tête dans le creux de son cou, il tente quelques pas vers Yixing.

Ce dernier initie sa lecture et au fur et à mesure que les pages tournent, Sehun se déplace pour finir par être assis au plus près de lui. Prétextant une image à lui montrer, il parvient au coup de maître de l'installer sur ses genoux. Junmyeon lui lance un regard amusé, mais frimeur Yixing se contente de hausser les épaules et de continuer sa lecture. Ils en lisent deux autres avant que Madame Hyun ne viennent les interrompre pour leur signifier qu'il est l'heure de se séparer.

L'assistant reviens chercher Sehun et ils le regardent disparaître avec un pincement au cœur tandis qu'il esquisse un timide signe de la main vers Minseok.

Pour avoir son ressenti, un éducateur vient chercher Minseok, il veut lui poser des questions sur sa rencontre avec Sehun. Avant qu'il ne sorte de la pièce, Junmyeon passe une main dans ses cheveux.

« On va juste parler avec Madame Hyun, on vient te chercher dès qu'on a fini, d'accord ? »

Le garçon hoche la tête avant de suivre l'assistant dans un autre bureau.

Une fois seul, Madame Hyun les invite à regagner son bureau.

« Alors .. ? D'un point de vu extérieur j'ai eu l'impression que cette première rencontre s'était plutôt bien passée.

-Effectivement.. Nous.. nous avons été surpris que cela se passe aussi rapidement. Nous ne pensions vraiment pas qu'aujourd'hui.. qu'aujourd'hui nous allions rencontrer Sehun. Mais .. c'est évident une surprise incroyable. » Yixing butte sur ses mots, il n'a pas encore eu assez de recul pour exprimer ce qu'il ressent.

Encore quelques heures plus tôt ce nouveau projet n'était peuplé que de si et maintenant il n'y avait que .. Sehun. Sehun, cet enfant qu'il avait déjà envie de déclarer sien. C'était impressionnant la rapidité avec laquelle l'enfant c'était fait une place en lui, il comprenait mieux la ferveur et l'acharnement qui avait possédé Junmyeon lors des semaines qui avaient suivi sa rencontre avec Minseok. Il ne parlait pas beaucoup, son visage restait sérieux mais Sehun ouvrait de grands yeux curieux sur ce qu'il se passait autour de lui et Yixing le trouvait extrêmement touchant. Il avait était bouleversé par sa manière de l'approcher timidement et il comprenait que déjà la décision était prise sans qu'il n'ai à y réfléchir – il allait lutter pour Sehun comme il l'avait fait pour Minseok. Le voir repartir vers l'orphelinat lui avait laisser un goût amer. Il avait eu un pincement au cœur, le même qu'il avait déjà ressenti à chaque fois que Minseok leur avait été repris. Il savait pourtant que les mois qui s'annonçaient seraient similaires et qu'il y aurait des moments où cette attente lui pèserait mais sachant le bonheur qui l'attendrait au bout, il se disait que la peine valait bien l'effort.

L'entretien est court et pour être honnête cette journée avait déjà été riche en émotion. Junmyeon et Yixing avaient hâte de retrouver Minseok et de rentrer chez eux. Pourtant le soulagement ne fut pas celui escompté – il y avait quelque chose de manquant. Ils ne pouvaient pas s'être si vite mis dans l'idée d'être avec Sehun mais de savoir qu'ils avaient enclenché un nouveau dossier d'adoption, qu'un petit garçon pensait probablement à eux dans sa chambre d'orphelinat, ils ne pouvaient s'empêcher de se projeter, de trouver la maison vide.

Ils furent pourtant vite repris par les actes du quotidien. Minseok n'avait pas été bavard sur les derniers événements mais il était étrangement demandeur. Il ne voulait pas rester seul, ni pour jouer, ni pour une seule minute. Il resta dans les jambes de Yixing pendant qu'il préparait le dîner, appela Junmyeon toutes les deux minutes alors qu'il était supposé ranger sa chambre et décida que son corps avait besoin des bras de ses deux parents tandis qu'il s'allongeait sur eux dans le canapé – Yixing céda et l'autorisa à regarder un épisode de Pororo, espérant que cela le calme. Pourtant rien n'y fit et Junmyeon compris qu'il avait besoin d'être rassuré. Alors il attendit le garçon à la sortie de sa douche pour lui tendre une serviette et l'enserrer dans ses bras.

« Viens là mon lapin. Tu veux qu'on monte le tipi qu'on a acheté la dernière fois et qu'on joue à un jeu tous les trois ? »

Minseok retrouva instantanément le sourire et couru chercher Yixing.

Décidant qu'un moment de répit ne serait pas du luxe, ils jouèrent à plusieurs jeux et lurent une longue histoire à l'enfant avant de le border dans son lit.

Le couple échange un regard et c'est Junmyeon qui se lance en premier.

« Ça n'a pas été une journée facile, retourner à l'orphelinat, rencontrer Sehun.. on sait que cela doit être .. étrange pour toi. Si tu veux nous en parler, tu sais que tu peux tout nous dire. Et .. ce qui est le plus important dans tout ça – ce qu'il faut que tu saches - c'est que peut importe ce qu'il se passe, pour Yixing et moi tu es ce qui est le plus important dans notre vie, la personne que nous aimons le plus. » Il se rapproche pour poser un baiser sur la joue de son fils et Yixing se penche pour prendre sa main et laisser reposer sa tête contre son épaule. « Rien ne changera jamais ça. »

Minseok semble hésiter, il lance un regard confus à ses deux pères.

« Mais .. si Sehun .. enfin si .. ce sera qui que vous aimerez le plus ? »

Yixing un petit sourire en pressant plus fort sa petite main dans la sienne.

« Ce sera pareil. Entre nous deux – papa Jun et moi – est-ce qu'il y en a un que tu aimes plus ? » Le regard de l'enfant va de l'un à l'autre et il finit par secouer négativement la tête.

« C'est pareil pour nous, si Sehun entre bien dans notre vie, vous serez tous les deux nos fils et on vous aimera tous les deux de la même façon. »

L'enfant semble comprendre. Il demande un dernier câlin avant de récupérer son doudou et de remonter sa couette sur lui.

Yixing et Junmyeon le laisse dormir et regagnent le salon. La vaisselle les y attend mais leur esprit est ailleurs alors leurs gestes sont lents.

« C'était .. enfin … je ne pensais pas qu'on rencontrerait Sehun .. si vite et.. » Junmyeon se perd dans sa phrase. La journée avait été si surprenante, tellement différente de celle qu'il avait imaginé. S'adossant au comptoir de la cuisine, il passe une main dans ses cheveux. « C'est réel n'est-ce pas ? Enfin je veux dire.. maintenant c'est réel ? »

Yixing repose le verre qu'il était en train d'essuyer et passe ses mains sur le rebord du comptoir en faisant face à son mari.

« Ça t'as fait la même chose pour Minseok ? Je veux dire, il t'a touché de la même façon ?

-Je ne connaissais pas encore son histoire, c'était un peu différent mais .. oui. J'ai eu ce sentiment de « protection » ? je ne sais pas comment l'exprimer autrement. Cela me semblait impossible de le laisser repartir à l'orphelinat, de ne pas le ramener chez nous. » Junmyeon secoue la tête en baissant son regard. « Le pauvre petit, il n'a connu aucune figure parentale. Tu as entendu ce que Madame Hyun nous a expliqué, ils ne savent même pas qui pourraient être ses parents. Ils a été laissé à l'hôpital, la mère avait du accoucher chez elle et depuis il n'a connu que l'orphelinat. Aucune famille d'adoption, personne pour le reconnaître, ce n'est pas pas étonnant qu'il ait du mal à aller vers les adultes. Il n'a jamais noué de relation avec l'un d'en eux.

-Cela va prendre plus de temps que pour Minnie probablement. Dans un premier temps il faut déjà qu'il s'habitue à nous.

-Madame Hyun va préféré les visites à l'agence. Comment allons-nous faire, Minnie n'aime pas y aller ? »

Yixing soupire en se passant une main dans la nuque. Pourtant, ils n'ont pas le choix, Sehun a besoin d'une permanence, de voir en Minseok la figure sur laquelle il peut compter. En montant dans la voiture, le petit garçon lui avait dit que Sehun lui avait posé pleins de questions sur eux, sur la vie qu'ils avaient depuis qu'il l'avait adopté. Il était clair que Sehun était un peu perdu dans tout ça, il n'avait que cinq ans après-tout, il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Ils allaient devoir user leur patience avec leur fils pour le convaincre de venir avec eux à l'agence et ils allaient devoir être prudent et attentif avec Sehun pour suivre son rythme et apprendre lentement à le connaître.

Et c'est ce qu'ils firent. Durant des semaines, aussi assidus qu'ils l'avaient été pour Minseok ils passèrent de longues après-midi à apprivoiser Sehun, à lui apprendre à leur faire confiance. Au début le garçon gardait ses distances, il ne s'approchait d'eux qu'après une bonne dizaine de minutes d'observation et en gardant Minseok toujours au plus proche de lui. Ce dernier se prit assez facilement d'affection pour ce petit frère qu'il n'aurait jamais pensé avoir. Le faire aller à l'agence se fit de moins en moins difficile, il lui tardait même de retrouver « Hunnie ». Et le surnom était resté.

Une grande complicité avait fini par se nouer entre Yixing et Sehun. Le premier avait eu la bonne idée d'amener sa guitare un jour. Il avait joué un morceau pour Sehun et celui-ci avait décidé que son nouveau passe-temps serait de le regardait jouer. Junmyeon trouvait adorable la façon qu'avait les yeux de Sehun de s'allumer à chaque fois qu'il apercevait le grand étui dans le dos de Yixing.

Il leur fallu encore quelques mois d'attente avant de se voir autoriser à ramener Sehun chez eux pour le week-end. Ce fut une toute nouvelle aventure. Junmyeon qui se plaignait déjà du « petit bazar » que Minnie laissait partout où il allait, ouvrait de grands yeux en voyant ce que deux enfants étaient capables de faire. Sehun était rentré à pas prudent dans la maison, il avait tout regardé avec de grands yeux – silencieux – mais il ne lui avait pas fallu une heure avant que Junmyeon ne le retrouve en pleine bataille de coussin sur le canapé du salon avec Yixing et Minseok.

Cela avait été une soirée dont ils se souviendraient. Sehun avait refusé d'aller se coucher, il ne voulait plus lâcher Yixing et ils avaient trouvé un compromis en lui faisant partager le lit de Minseok. Ce dernier avait bien voulu lui faire de la place, trop heureux de lui céder son lapin en peluche et de le prendre dans ses bras à la place. Minseok avait toujours été un enfant tactile, il aimait les câlins et que Sehun le veuille ou non, son avis lui était rarement demandé quand les bras de Minseok se refermaient sur lui.

Au matin Minnie avait voulu des crêpes au petit-déjeuner mais Yixing avait refusé, il avait peur que cela leur porte la poisse – c'était encore trop tôt. Car effectivement, le vrai emménagement n'était pas encore pour tout de suite.

Si le processus administratif avait été plus court que pour l'adoption de Minseok, celui pour apprendre à se connaître avait été similaire. Sehun avait du venir de nombreux week-end pour enfin rester une semaine complète, puis une période de vacances et enfin le moment fut venu de finaliser l'adoption.

À ce moment là, Minseok avait déjà fêté ses neuf ans et Sehun approchait de ses six. Ils avaient tous attendu ce moment avec impatience. Minseok voulait être sûr que tout serait prêt, il avait passé de longues heures à choisir la décoration de la chambre avec Yixing. Ils avaient opté pour des couleurs marines – Sehun adorait nager – et des instruments de musique pour enfants. Yixing se voyait déjà en faire son apprenti. Junmyeon y avait mis son grain de sel pour être sûr que tout ne soit pas fait dans la démesure comme cela avait été le cas pour Minseok.

« Tu es sûr que c'est bon et si.. » Yixing se penche pour poser ses mains sur les épaules de son fils.

« Oui Minnie je suis sûr. Madame Hyun a dit qu'on pouvait venir chercher Sehun aujourd'hui et que maintenant ce serait eux qui viendrait pour les visites.

-Mais .. il ne retournera plus à l'orphelinat ? Sûr ?

-Sûr sûr. On a signé les papiers d'adoption avec Jun en début de semaine. Sehun ne quittera plus cette famille.

-Et on ne retournera à l'agence que pour les visites de contrôle et encore .. de moins en moins. » Junmyeon entre dans la pièce et passe une main dans les cheveux du garçon avant de se pencher pour embrasser sa joue. « Tu as hâte qu'il arrive ? »

Minseok hoche vigoureusement la tête. Junmyeon était tellement rassuré que cela se passe ainsi. Tout n'était pas encore joué mais il avait confiance.

Ils étaient très en avance pour leur rendez-vous mais Minseok les avait traîné à la voiture, il disait qu'il ne voulait pas prendre de risque avec le trafic. Parfois Junmyeon se demandait comment il pouvait être assez chanceux pour être celui qui élevait cet enfant.

Debout dans la salle d'attente – ils prenaient leur mal en patience – incapables de rester en place. Finalement Madame Hyun apparaît, Sehun derrière elle et en un battement paupière il est aux côté de Yixing, enlaçant ses genoux. Souriant, Junmyeon prend la main de Minseok et les rejoint.

Il reste quelques formalités mais, réuni tous les quatre, cela se passe assez rapidement. La soirée, elle, est plus mouvementée. Sehun aime beaucoup sa chambre mais il refuse d'y dormir. Junmyeon et Yixing sont en désaccord mais le premier finit par avoir le dernier mot : Sehun peut dormir avec Minseok si cela le met plus à l'aise – pour l'instant. Yixing craint de lui donner de mauvaises habitudes mais que peut-il faire quand son plus jeune le regarde avec ses grands yeux silencieux en serrant sa peluche mouton contre lui.

Il avait d'ailleurs eu raison sur le sujet car ils mirent des semaines à convaincre Sehun de dormir dans sa propre chambre mais après tout cela ne dérangeait pas vraiment Minseok. Ils prirent rapidement un nouveau rythme. Ils essayaient le plus possible de passer du temps à quatre mais des moments plus privilégiés s'organisèrent d'eux même. Minseok passait toujours des heures avec Yixing a sculpter, parfois accompagné de Sehun, même si celui-ci préférait leurs cours de danse et musique. Junmyeon avait su quant à lui trouver le chemin du cœur de Sehun en l'initiant au plaisir de la lecture et du déguisement. Sehun adorait découvrir de nouvelles histoires, les lire et les vivre. Petit à petit tout prenait forme et il lui fallu moins de temps qu'à Minseok pour les appeler papa – Yixing pensait que c'était parce qu'il était plus jeune et qu'il avait désespérément besoin d'amour. Junmyeon ne se hasardait pas en hypothèses. Il était déjà trop heureux que tout se passe bien. Il était déconcertant la rapidité avec laquelle tout semblait naturel – familiale. Quand Sehun voulait quelque chose, il utilisait son regard silencieux, celui que Yixing savait lui aussi si bien rendre persuasif – et dans ses moments là Junmyeon se surprenait à penser que le petit avait vraiment le regard de son père.

« Minseok fait attention avec ton ballon ! Sehun laisse les autres enfants jouer avec le toboggan ! » Junmyeon n'en revenait toujours pas de pouvoir venir dans ce parc. Ayant changé de travail il avait moins de raisons de venir dans ce quartier mais l'envie avait été tenace – comme un pied de nez – d'y retourner avec ses fils. Ils adoraient les voir jouer à escalader les structures en bois, nouer avec les autres enfants, faire de la balançoire .. tout simplement se mêler à la foule des parents et s'y sentir à sa place. Il n'y avait rien de plus satisfaisant que de les appeler et de les voir courir dans ses bras. Ils étaient la meilleure chose qui lui était arrivé avec Yixing.

Le seul moment qui lui rappelait que Minseok et Sehun n'étaient pas ses fils de sang, c'était quand ils devaient aller à l'agence pour les rendez-vous de contrôle. Comme un rappel de légitimité portant sur sa parentalité, Junmyeon aussi les vivait de plus en plus mal. Heureusement que, les mois passant, ils étaient de moins en moins nombreux.

Ce jour là il était pressé d'en sortir. Il prit les mains de Minseok et Sehun, les pressant vers la sortie quand son plus jeune fils bouscula un autre garçon.

« Oh, par... » s'interrompant, Junmyeon se tourne vers lui et lui lance un regard interrogateur mais l'attention de Sehun est ailleurs. Il ne le remarque pas, son regard reste fixé sur l'autre garçon.

« Jongdae ?

-Tu le connais Hunnie ? »

Du coin de l'oeil Junmyeon voit une silhouette s'avancer vers eux. Il ne relève pas, observant toujours les yeux grands ouverts de son fils.

Ce dernier semble reprendre conscience et ouvre la bouche pour répondre mais son appel est couvert par une voix plus grave.

« Jongdae...

-Jongdae ? »

Junmyeon relève le regard et c'est à son tour d'être surpris. Un adulte s'avance vers eux et le garçon – Jongdae – lui tend instinctivement la main.

« Chanyeol ? »