Prologue

(Dans cette fanfiction Fred est toujours en vie tout comme George et le reste de la famille Weasley. Severus est vivant également. Et dumby est toujours vivant !)

La seule chose que Harry Potter avait toujours désiré, c'était une famille qui l'aimerait et la tranquillité.

Il pensait d'ailleurs l'avoir trouvée cette famille et c'était même battu pour cette tranquillité...

Mais au fil du temps, il se rendit compte que la famille qu'il pensait avoir acquis n'était que mensonge. Il s'en rendit compte quelques mois après la fin de la guerre, après qu'il ait tuer Voldemort.

Harry pensait qu'après ça il aurait enfin la paix, la tranquillité qu'il avait toujours voulue pour lui et pour sa famille d'adoption qu'étaient les Weasley. Il avait également trouvé un père et un frère en Severus et Drago qui eux ne voyaient pas d'un bon œil la famille Weasley mais ne dirent jamais quoi que ce soit pour ne pas blesser Harry qui lui avait une confiance aveugle en ces derniers.

Mais la réalité en fut toute autre, d'abord, alors qu'il venait à peine de se réveiller de son coma magique dans lequel il avait été plonger, il avait été assailli par les journalistes.

Deux jours plus tard il sortit de l'hôpital, rien ne s'améliora, dès sa sortis des centaines de personne l'attendaient, l'acclamant, le couvrant d'éloge.

Harry ne le supportait pas, comment pouvait-il le couvrir d'éloges pour un meurtre. Car oui, même si c'était pour le bien du monde magique, il avait tué quelqu'un et en avait même été heureux…enfin sur le coup... mais maintenant qu'il prenait du recule sur la situation, il en était horrifié. Et eux qui en ajoutaient une couche en le félicitant, lui rappelant le meurtre qu'il a commis...

Mais Harry se disait que ce n'était qu'une simple passade... Qu'avec le temps ça passerait ! C'est donc avec cet état d'esprit qu'il alla au terrier rejoindre sa famille ou du moins ce qui pour lui s'en rapprochait le plus. Avant d'arriver là-bas, il prit soins d'envoyer une lettre pour Severus et Drago, qu'il n'avait pas encore vue leurs promettant une visite dans un mois tout au plus !

Une fois au Terrier, il fut accueilli à bras ouvert par Molly qui serra son corps frêle dans une forte étreinte. Harry souriait, sa lui faisait du bien de se sentir aimé.

Molly le tira presque immédiatement à la cuisine, le trouvant trop maigre à son goût. Elle lui prépara alors une myriade de plat cependant Harry mangea à peine, prétextant être ballonné. Cette excuse suffit à Molly qui pour une fois n'insista pas plus et laissa donc Harry s'installer dans la chambre de Ron.

Ron le salua de manière brève comme à son habitude quoique cette fois avec une certaine lassitude :

- Salut mon pote, je vois que tu vas mieux.

- oui... répondit Harry sans vraiment le penser, il était toujours hanté par le jour de la bataille finale et tous les morts qui était advenus mais s'efforçait de rester fort.

- Cool. Dit Ron sans vraiment chercher à en savoir plus et ne tardant pas à sortir de la chambre.

Harry commença donc à ranger ces affaires dans divers tiroirs lui étant attribué, laissant ses affaires les plus importantes dans son sac à l'abris des regards. Il ne tarda pas à se faire interrompre par Hermione qui lui sauta dessus le serrant dans ces bras :

- Oh Harry je suis tellement heureuse que tu sois enfin de retour ! Tu m'as tellement manqué, les choses n'étaient pas du tout pareils sans toi ! s'exclama la jeune fille le serrant un peu plus fort contre elle comme s'il allait s'envoler.

Il sourit la serrant légèrement en retour ravis de la revoir en forme.

- Je suis ravis de te revoir aussi M'ione.

- Au fait tu aurais pu penser à me prévenir ! dit-elle la voie remplie de reproches.

-Te prévenir pour quoi ? demande le brun sans comprendre.

- Bah pour toi et Ginny ! accuse-t-elle faisant pencher la tête de Harry qui ne voyait toujours pas où son amie voulait en venir.

- Je ne comprends pas ce que tu me reproche M'ione peux-tu éclairer ma lanterne ?

- Aller ! Harry ne fait pas l'innocent ! Pourquoi ne m'as-tu pas dit plus tôt que toi et Ginny vous étiez fiancés ! insiste-t-elle répondant au passage aux interrogations du brun.

- Euh... et bien parce que moi-même je n'étais pas au courant du tout. Dit Harry fronçant les sourcils, pour lui Ginny était une sœur rien de plus.

Hermione ne semble pas comprendre et est troublée par la nouvelle que Harry vient de lui annoncer... Comment ça pas au courant ?

- Je ne sais pas qui t'as dit ça M'ione mais cette personne a dû te faire une mauvaise blague. Continue-t-il.

- Je ne voie pas pourquoi Ginny plaisanterait surtout que tout le monde à l'aire de penser que vous allez vous marier la semaine prochaine, jeudi pour être précise. Déclare -t-elle lui montrant les faire-parts.

En voyant cela, Harry fronce les sourcils passant en quelques instants de la surprise à la colère.

- C'est quoi cette histoire !? Je ne pourrais de toute façon jamais me marier avec elle ! Je suis gay bon sang ! dit le jeune homme s'énervant et se levant rapidement pour tirer les choses aux claires avec la famille Weasley qui avait semble-t-il oublié de lui parler d'un quelconque mariage.

Il fit un bref au revoir à Hermione puis partis de la chambre se dirigeant rapidement vers Molly:

- Molly pouvez-vous m'expliquer ce qu'il passe ? Je viens d'apprendre que je suis fiancé.

Molly sembla légèrement pâlir et marmonna avec inquiétude" il n'était pas sensé le savoir si tôt...", Harry l'ayant parfaitement entendu ne manqua pas de froncer un peu plus les sourcils et de demander :

- J'attends une réponse, donc s'il vous plait répondez ! dit Harry avec un ton ne trompant pas sur son état.

- Calme toi mon garçon. Entendis Harry. Il reconnut très vite la voix de Dumbledore.

Il se tourna vers lui ne manquant pas le léger soupir de soulagement de Molly.

- Vous voulez que je me calme ? On voit que ce n'est pas à vous qu'on vient d'annoncer des fiançailles sorties de nulle part !

Depuis un moment déjà Harry ne faisait plus confiance à Albus Dumbledore. En effet, il avait découvert en allant à la banque avec Drago et Severus, que ce dernier avait pris beaucoup de libertés et avait souvent puisé dans ces comptes pour des dépenses qui selon Albus étaient nécessaires. Il n'en avait fait part à personne, ayant également découvert qu'il versait à certaines personnes des revenus fixes et mensuels. Il attendait de découvrir à qui allaient ces revenues afin de pouvoir les trainer en justice. Il avait évidemment immédiatement fait cesser ces versements et changé de tuteur ainsi que de tuteur magique, laissant ces rôles à Severus qu'il savait digne de confiance.

Le grands Albus Dumbledore lui demanda de se calmer prenant sa voix de grand père :

-Mon garçon... c'est pour ton bien tout ça... Ginny est une gentille fille qui sera parfaite pour toi. Et puis de toute façon, je ne peux revenir en arrière j'ai signé hier en tant que tuteur magique pour ces fiançailles et tu ne peux malheureusement t'y soustraire.

Harry ne loupa évidemment pas le sourire qu'affichait Dumbledore. Il semblait tout sauf désolé et même satisfait de ce qu'il se passait.

Le brun prit une inspiration pour se calmer et sorti de la cuisine allant faire un tour pour se changer les idées. Pendant qu'il marchait il relatait les mots employés par le vieux citronné et la solution fis tilte dans sa tête.

C'est donc un peu plus calme qu'il revint dans la maisonnette le soir venue, entrant calmement et sans faire de bruit. Il allait monter dans sa chambre, quand il entendit une conversation plus qu'intéressante provenant de la cuisine :

- Albus... Je crois qu'il commence à sérieusement se douter de quelque chose ! On devrait avancer la date du mariage pour être sûr qu'il ne tente rien ... dit Molly avec une certaine inquiétude.

- Ne vous en faites pas Molly, avancer la date ne nous rendrait que plus suspect, laissons les choses tels quelle pour le moment de toutes façons il ne peut se défiler. Et si cela peut vous rassurez, nous dirons dès maintenant à la presse pour les fiançailles. dit-posément le directeur de Poudlard.

-Directeur, je ne veux pas risquer mon mariage avec Harry ! Si cela échoue je ne pourrais jamais devenir Lady Potter et Black et adieux l'argent, la gloire, mon Harry et les reste ! Dit Ginny ne semblant pas apprécier les risques pour elle de ne pas devenir Lady Potter Black.

- Mais puisque je vous dis qu'il ne se doute de rien ! D'ici demain, il sera même ravi de se marier avec toi ma petite Ginny. Il lui faut juste du temps pour s'habituer à l'idée. Dit Albus pour qui l'enjeu était également grand, il avait besoin que Harry reste bien dans le chemin de vie qu'il avait tracé dans l'optique où il survivrait à la bataille finale.

Ginny hocha la tête puis sous la demande de sa mère, parti dormir. Une fois seule Molly dit à Albus :

-J'ai une question à vous poser Albus ! Pourquoi les versements ont-ils du retard ce mois-ci ? J'espère pour vous que vous ne les avez pas annulés, nous avons fait tous ce que vous vouliez ! Ron c'est rapprocher de Harry et nous l'avons "accueilli" dans notre famille.

- Les goblins doivent avoir un léger retard voilà tout, je vous assure que les versements tiennent toujours. Affirma Albus rassurant Molly.

- très bien... Alors bonne nuit à vous Albus. dit-elle partant vers la chambre conjugale.

Harry lui en avait assez entendus... Alors c'était eux ? Harry n'avait que peu de mal à y croire, ça semblait…tellement évident... Il avait vraiment été naïf…

C'est donc la boule au ventre que Harry remonta dan sa chambre, Il pris son sac contenant ses objets les plus précieux ainsi que deux trois vêtements puis parti dans le seul lieux où il trouverais du réconfort...

Il transplana donc au manoir Prince, là où vie le dernier héritier de cette ancienne et sombre famille... Severus Tobias Snape Prince.

Hey voici le prologue de ma nouvelle Fanfiction qui est je le précise un Crossover avec Twilight.

Donc donnez-moi votre avis en commentaire.

A et je précise que les autres Chapitres ne seront pas tous aussi long.