Prologue

Et voilà on vient d'enterrer mon père et toute ma famille est là enfin sauf ma sœur, je peux la comprendre. Vous vous demandez qui est le reste de ma famille? Peu de personne le savent mais je préfère taire leurs identités pour les protèger de mes ennemis. Puis-je vous faire confiance en vous les présentant? Je l'ignore peut-être que je vous le dirai plus tard. Ma famille représente tout pour moi et j'espère que personne s'en prendra à eux car je ne répondrai plus de rien. Je sens déjà vos questions arriver tout ce que je peux vous raconter c'est la rencontre avec mon âme sœur. Je m'en souviendrai toute ma vie.

Le 31 mai 1999, c'était ma deuxième permission après six mois en Irak. Sentir le soleil ainsi que le vent sur le visage, un plaisir mais quand j'ai croisé son regard alors là ce fut un sentiment étrange, un sentiment fort. J'ai eu l'impression de me noyer dans ses magnifiques yeux. Un coup dans mes côtes de la part de mon meilleur ami me fit reprendre mes esprits. Je me tournai vers lui pour remarquer son sourire moqueur sur son visage. Je regardai une nouvelle fois vers l'inconnu mais elle avait disparu. Mes camarades nous laissèrent à deux en disant qu'ils voulaient faire du tourisme. Alors me voilà seul avec mon meilleur ami donc on s'installa à une table tranquillement. On était entrain de parler de ce qu'on allait faire durant notre permission quand je croisai une nouvelle fois son regard. Elle m'a vu aussi vu qu'elle me sourit et je lui répondis. Mon meilleur ami Freddie m'incita à aller vers elle, chose que je fis après avoir poser le pour et le contre. Dès que je la rejoins, je perdis mes moyens. Un silence s'installa,elle le brisa en se présentant. Je présentai à mon tour puis suite à ça s'en suivit d'autres questions jusqu'à ce qu'on se quitta mais je programmai des autres rendez-vous pour les jours suivants. Je me sentis bien avec on se complètait. Puis j'ai du repartir pour une nouvelle mission mais on garda contact, on s'échangeait des lettres. À chaque permission, j'allai la voir. Cette personne est devenue ma raison de vivre. En 2002, je l'ai demandé en mariage. Il s'est fait en petit comité sa famille, Freddie mon meilleur ami ainsi que ma famille. Notre amour se renforçait au fil du temps malgré la distance, la preuve deux en plus tard une petite fille pointa le bout de son nez. Elle lui ressemble énormément puis trois ans plus tard une deuxième arriva mais celle-ci me ressemble enfin je commençai à désespèrer. Maintenant, elles sont âgées de 8 et 5 ans. J'espère que vous allez garder cette histoire pour vous sinon je vous traquerais. Je rigole quoique...

On rentre tout les quatre à la maison. On va coucher les filles, ma puce dans ma chambre et Peanut dans celle de ma sœur. Une fois qu'on les a embrassé et bordé, on descend au salon et on s'installe dans le canapé. Je sens ses bras autour de ma taille, je pose ma tête sur son épaule.

- Que vas-tu faire maintenant mon amour?
- Déjà je serais plus présent à la maison maintenant, répondis-je.
- Mais c'est géniale!

Je souris devant son enthousiasme qui risque de disparaître avec l'idée que je compte partager. Cela ne m'enchante guère mais je n'ai pas le choix.

- Je pense qu'on devrait envoyer les filles chez ta mère, déclarai-je.
- Quoi! Hors de question! Elles ne comprendraient pas surtout...
- Je sais mais on n'a pas le choix. Juste le temps qu'on trouve Hesse. Je ne veux pas qu'elles leur arrivent quelque chose. Je sais que tu les protègerai mais je me sentirai soulager de les voir sur le acontinent.
- Il ne sait pas que tu as une famille, qu'on existe puis elles portent mon nom de famille pas le tien, expliqua l'amour de ma vie.
- Je... Bon d'accord mais promets-moi que dés qu'elles sont menacées, elles partent chez tes parents,suppliai-je.
- Entendu.

Puis j'enfouis ma tête dans son cou pour respirer son odeur qui m'avait tant manqué. Au bout de quelques minutes, on décide d'aller nous coucher à notre tour. On va voir une dernière fois nos deux puces, on s'aperçoit qu'elles dorment à points fermés. Une fois fait, on se dirige vers notre chambre, où l'on s'installe confortablement tout en se murmurant des "je t'aime" avant de s'endormir collé l'un à l'autre.