Chapitre 1

1 mois plus tard:

Je suis l'homme le plus comblé au monde, mes enfants sont ma fierté et l'amour de ma vie bin c'est l'amour de ma vie. J'entends déjà vos rires mais si vous l'avez auprès de vous, vous savez de quoi je parle sinon attendez quand vous l'aurez trouvé. Je me suis attaché à mes collègues mais ce n'est pas pour autant que je leur avouerai mon secret. Même si cela devient de plus en plus dur de le garder. C'est pesant de devoir se cacher et de faire croire que je n'ai personne dans la vie. Je me demande comment ils ont pu faire semblant depuis tout ce temps. Quand je vois leurs efforts pour respecter mon choix, mon coeur se remplit de bonheur. Je sors de mes pensées en entendant ma porte de bureau s'ouvrir pour laisser place à mon partenaire Danny qui s'avance doucement vers moi l'air inquiet.

-Que se passe-t-il?
-Faut que tu viennes,c'est important,répondit-il.

Je le suis avec un sentiment de panique. On rejoint les cousins à la table tactile qui eux abordent plus un air d'interrogation sur leurs visages. Steve calme-toi, ce n'est peut-être pas à quoi tu penses!

-Alors?
-On vient de recevoir ça et cela t'es adressé.
-Fais voir ça.

Elle montre la lettre sur l'ecran ecrite à la main. Je me fige au fur et à mesure que je la me doute que pour eux c'est du charabia mais pas pour moi. Je comprends chaque allusion de l'auteur et j'en frissonne en découvrant qui sait autant de chose sur ma famille et moi. Je sens une main sur mon bras, je sais déjà qui c'est.

-Steve?
-Avez-vous trouvé le moindre indice sur cette lettre qui peut nous donner des infos sur l'auteur?
-On cherche toujours, ...
-Quoi? m'exclamai-je.
-Peux-tu nous expliquer la lettre?
-Non!C'est entre l'auteur et moi,alors maintenant cherchez-moi l'auteur de cette putain de lettre,m'enervai-je.

J'entends qu'on m'appelle mais je ne me retourne pas. Je me mets à marcher pour me calmer. Je m'arrête au bout d'une heure devant une école. Je reste planté là un bon moment jusqu'à ce que je les entends.

-Papa! s'exclamèrent-elles.

Je les prends dans mes bras et j'enfouis mon visage dans leurs cous. Elles serrent leurs bras autour de ma taille. On reste comme ça un moment jusqu'à qu'une personne nous rejoint.

-Mr McGarrett! Quelle bonne surprise!
-J'avais juste envie de les voir avant de partir travailler à nouveau, expliquai-je.

Je les dépose par terre mais Peanut continue de s'accrocher avec force. Je lui murmure que je dois y retourner et que c'est moi qui fais les chercher ce soir.

-J'ai préparé ton goûter préféré, déclara la nounou.

Peanut se détache pour se rapprocher de sa sœur qui en profite pour l'entourer à sa taille. Elle ne fait toujours pas confiance à la nounou malgré qu'on lui a expliqué qu'elle n'avait rien à craindre. Je reste là jusqu'à ce que je ne les vois plus. Bon maintenant que je suis calmé, faut que je retourne au Q.G en espérant qu'ils ont trouvé quelque chose sur l'auteur ou même son identité.

-Je savais que je te trouverais ici, mon amour, entendis-je.