Chapitre 3:

- Vous...Non...Pas possible..., balbutia Kono.
- Et pourtant c'est la vérité, déclarai-je.

Je me sens soulagé tout d'un coup. Leur dire m'enlève un poids, maintenant on pourra enfin avoir une vie de famille. La maison reprendra vie dorénavant. J'ose un regard vers l'amour de ma vie et j'aperçois qu'il est toujours sur ces gardes. Je m'approche de lui et passe mon bras autour de son épaule.

- Tout ira bien, Danno, lui murmurai-je.
- Je sais, c'est juste que...,
- Ne t'inquiète pas, Brah, on connait déjà tes filles. Ca ne changera pas entre nous, l'apaisa Chin.
- Si ça changera entre nous! Comment avez-vous pu nous faire ça? Nous cacher que vous étiez marié!
- Pour les protèger! Je vous l'ai caché pour protèger ma famille et si tu n'es pas d'accord avec ça, tu sais ou se trouve la porte! m'énervai-je.

Kono est choquée parce que c'est la première fois que je suis en colère contre elle. Non mais de quel droit ose-t-elle dire ça? Sous entendant elle que j'ai honte de ma famille! Jamais de la vie! Je soupire devant cette situation même si j'avais imaginé le pire tout comme Danny.

- Bon, calmons-nous. Ne sais-tu pas qui pourrais t'en vouloir?
- Je n'ai aucune idée du nom de la personne sinon je l'aurai déjà tué, balançai-je.
- Et toi, Danny?
- La même chose, aucune idée mais cela doit être quelqu'un de ton entourage car personne d'autre ne sait que tu es marié et que tu as des enfants aussi.
- Mais j'y pense, je me souviens d'avoir vu vos enfants en photos du temps que je travaillais avec ton père, Steve, avoua Chin.
- Comment? Mais pourtant on lui avait dit de ne montrer aucunes photos de nos bébés justement! m'exclamai-je.
- Si mes souvenirs sont bons, il avait reçu une enveloppe avec vos photos et je pense qu'il les attendait avec impatience car il l'ouvert devant moi mais ton père s'est vite repris en me voyant, expliqua Chin.
- Ah oui, je lui envoyais des photos de familles presque tout les mois ou deux mois car j'habitais sur le continent avant d'arriver ici, dit Danny.
- Mais cela ne signifie pas que mon père a fuité l'information, constatai-je.
- Retour à la case départ, parla Kono.
- Bon, rentrons tous chez nous. La journée a été longue pour tout le monde. On reprendra demain à la première heure, ordonnai-je.
- Compris, Steve!

Puis on part tous ensemble mais dans des directions différentes. La route se fait en silence pour une fois. On arrive à la maison au bout d'une vingtaines de minutes. Quand on quitte la voiture, on peut entendre des rires dans le jardin. Cela me fait sourire de les voir aussi pleine de vies. Dès que les filles nous voient, elles courent vers nous. On les rattrape et on les sert fort dans nos bras.

- Vous vous amusez bien les filles?
- Oui, répondirent-elles en regardant derrière nous.
- On est en famille ce soir, mes princesses, répondis-je à leur question muette.
- Trop cool! s'exclama Grace.
- Alors les gars, quoi de nouveau? nous demanda Mary.

Je la regarde pour lui faire comprendre qu'on en parlera plus tard, elle hoche la tête pour me dire qu'elle n'insiste pas. Danny demande aux filles si elles sont fait leurs devoirs. Elles répondent oui en choeurs puis ils montent prendre leurs bains et se mettre en pyjama. Du coup , en même temps je peux expliquer la situation à ma soeur tranquillement sans que les enfants entendent quoique ce soit. Je m'assure qu'ils soient bien dans la salle de bain avant de commencer la discussion avec Mary.

- Maintenant qu'on est tranquille, je peux t'expliquer la situation.
- Ca marche.
- On a avoué à Chin et Kono notre secret.
- Comment ça se fait? Que s'est-il passé? Je pensais que tu voulais attendre encore un peu avant de leur dire.
- J'ai reçu une lettre aujourd'hui enfin une menace envers eux au boulot et ils l'ont lu, avouai-je.
- Oh, mais alors tu envoies les filles chez les parents de Danny pour les protèger.
- Non, je les veux près de moi. Elles seront plus en sécurité avec nous, on ne sait pas qui en a après moi et Peanut ne comprendrai pas.
- Je comprends, Steve. Oh, j'ai oublié de te dire que je suis là pour quelques temps. J'ai besoin d'une petite pause donc j'ai décidé de la faire avec ma famille.
- On est content de te voir, Mary. Ca va faire du bien aux enfants d'avoir quelqu'un avec eux après l'école autre que la nounou et je lui pourrai donner des vacances en même temps.

Elle me sourit et me prend dans ses bras. On se sépare suite à un coup à la porte. Je vais ouvrir et je ne suis pas surpris de les voir ici. Je les laisse rentrer et ils s'installent dans le canapé.

- Stella, reviens ici tout de suite, entendîmes-nous.
- Non!
- Je compte jusqu'à trois. 1,2... 2 et demi...
- Ce n'est pas juste.
- Rien est juste dans la vie, ma petite. Alors tu files sous la douche comme ta soeur et après on ira voir Papa.

On peut entendre Grace rigoler puis sortir de la salle de bain en pyjama pour aller directement dans la chambre de sa soeur. On peut la voir ressortir avec des habits. Au bout d'une dizaines de minutes, ma petite famille sort de la salle de bain. Je leur souris mais je peux voir la mine triste de Grace qu'a en les voyant. Je la comprends, elle pensait avoir une soirée tranquille en famille mais voilà que les cousins viennent pour avoir des explications. Danny me dépose Stella sur les jambes sans faire attention aux cousins. Je constate qu'il a le même visage que Grace. Je me frotte le visage, la journée n'est pas finie.

- Papa, qu'est-ce qu'on mange? me demanda Stella à moitié endormie.
- Stella, Tonton Chin et tante Kono sont là, siffla Grace.
- Désolée, je suis désolée, pleura-t-elle.
- Hey, Peanut, ce n'est pas grave. Ils le savent, on leur a dit tout à l'heure, déclarai-je.
- Mais tu nous as promis une soirée en famille,rien que nous cinq protesta Grace.
- Je sais, je suis désolé.
- Je vais les faire manger et les mettre au lit. La journée a été longue pour les filles.

Il récupère Stella et ils partent dans la cuisine pour leur préparer à dîner, Mary les suit pour aider Danny à les faire manger. Les cousins sont choqués du comportement de Grace mais je peux la comprendre, on a très peu de soirée en famille donc elle les savoure. On peut entendre Danny et Mary discuter ensemble à propos des futurs projets pour les vacances.

- Tu vois, je te l'avais dit que c'était une mauvaise idée.
- On mérite des explications! s'exclama Kono.
- Vous méritez rien du tout! Tout le monde a des secrets, siffla Mary ce qui m'étonne.
- On devrait y aller, déclara Chin.
- Fallait y penser avant maintenant c'est trop tard. Je m'occupe des filles ce soir, je vous laisse répondre à cet interrogatoire, répondit-elle en récupérant les enfants.

Les filles viennent nous embrasser et nous dire bonne nuit puis la petite troupe monte dans la chambre de Stella en silence. Un silence s'installe, je m'aperçois que le regard de mon mari se tarde sur la porte de Stella. Je sais qu'il a envie de les rejoindre et de les prendre dans ses bras mais il n'a pas envie de me laisser affronter seul les cousins. Je souffle de mécontentement, la soirée ne se passe pas comme prévu et je sens déjà qu'on va se prendre la tête avec ces explications. Je rapproche Danny de moi, l'embrasse tout en m'excusant pour cette horrible soirée qu'on est entrain de passer. Je les regarde une dernière fois puis c'est partie, je me lance.