Chapitre 11

Thatch ouvrit les yeux, et s'assit sur son lit avant de prendre sa tête entre ses mains. Puis il se leva avec un soupir, enfila un pantalon, et sortit de sa cabine pour se diriger vers le pont. Alors qu'il ouvrait la porte donnant sur le pont supérieur, le vent froid de la nuit le fouetta violemment et il se dirigea ver le bastingage, s'y appuyant légèrement. Le pirate leva ses yeux verts vers la voûte étoilée et lâcha : « Qu'est-ce que tu veux, Marco ? »

Ce dernier sortit de l'ombre du mât avant d'aller rejoindre son frère dans sa contemplation du ciel nocturne, puis il répondit calmement : « Parler avec toi. »

Son interlocuteur retint un reniflement narquois, et le blond continua : « Tu t'en veux, Thatch. N'est-ce pas, yoi ?

- … Ouais… si je n'avais pas trouvé ce fruit rien ne serait arrivé et Ace ne serait pas parti…

- Tu ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer, Thatch, Teach n'aurait peut-être pas eu le fruit, mais il aurait quand même pensé à nous trahir un jour, yoi.

- Clara le savait. Elle ne lui a jamais fait confiance. Comment avons-nous pu passer à côté ? »

Il fixait obstinément le ciel tandis que Marco soupirait, les yeux pointés vers le sol : « Shanks l'avait averti.

- Il nous l'avait dit, aussi.

- Et elle est un Oiseau-Tonnerre, yoi.

- Quel est le rapport ? »

Thatch sentit sa curiosité être piquée et il se tourna vers son frère qui répondait tout aussi calmement : « Si elle était éveillée, elle serait capable de juger la nature des gens avec une précision hors-norme. Actuellement, elle ressent les choses à un niveau moins développé, plus comme un instinct… le fait qu'elle n'appréciait pas Teach a heureusement permis qu'elle sente le danger qu'il représentait, yoi.

- Je comprends mieux. Mais cela ne m'enlève pas la faute. »

Marco le fixa un instant avant de demander : « Non. C'est de ma faute, je suis le second de Pops, j'aurais dû être là, mais je faisais aveuglément confiance à mes frères, yoi. A tous mes frères. Tu ne peux pas te reprocher d'avoir éprouvé cette même confiance, Thatch, yoi. »

Ce dernier eut un rire amer avant de demander : « Tu te convertis en psychologue ?

- Dois-je te rappeler que je suis un médecin, yoi ?

- Médecin, navigateur, pirate, commandant… existe-t-il quelque chose que tu ne sais pas faire ?

- Nager, yoi.

- A part nager ?

- … aucune idée, yoi. »

Ils se regardèrent avant d'éclater de rire. Le silence qui régnait sur le pont était reposant, mais ils préféraient de loin le bruit de la mer au silence froid et solitaire qui les entourait. Marco demanda : « Comment va Clara, yoi ?

- Elle est… à vrai dire, ce ne sont que des suppositions, car elle refuse catégoriquement d'avouer qu'elle ne se sent pas bien. Mais elle est en colère, et je crains que si jamais elle devait se battre contre Teach…

- Elle ne perde, yoi ?

- Oh non ! Qu'elle ne nous en laisse pas suffisamment pour nous amuser ! »

Amusé, le blond sourit avant de lâcher : « Dès qu'on aura récupéré Ace, je peux t'assurer qu'il ne quittera plus ce bateau avant d'avoir effectué toutes les corvées imaginables, yoi.

- Le pauvre… »

L'ambiance se détendit, et finalement, Thatch sentit ses lèvres s'étirer en un sourire narquois alors qu'il fixait la nuque de Marco : « Comment ça se passe avec Alice ?

- Pourquoi demandes-tu, yoi ?

- Un conseil, ne t'étonnes pas si les autres se foutent de toi tout à l'heure… »

Le blond le fixa dubitatif avant de soupirer : « Et merde… et toi avec Clara, yoi ? »

Thatch sourit, en repensant à la femme qu'il avait réussi à conquérir, et répondit : « C'est l'une des plus belles choses qui me soient arrivées.

- L'une, yoi ?

- L'autre, c'était d'avoir rencontré mes frères et mon père. »

Marco hocha la tête, et répliqua : « Te voilà bien poétique Thatch.

- Mais je le suis toujours… tête d'ananas. »

Le concerné le fixa froidement avant de dire : « Je croyais m'être bien fait comprendre la dernière fois, yoi.

- Oh allez ! C'est juste une blague ! »

Quelques secondes plus tard, Thatch était étalé par terre, une bosse fumante sur sa tête, et Marco s'éloignait d'un pas nonchalants vers sa cabine, laissant le pauvre cuisinier agoniser sur le pont.

Seulement, alors qu'il avançait dans le couloir, il vit une forme adossée à sa porte, l'attendant. Il reconnut immédiatement sa petite-sœur qui leva un regard sérieux vers lui et il demanda : « Qu'est-ce qu'il y a ?

- J'aurais besoin d'appeler quelques personnes.

- … à cette heure-ci ?

- Pas nécessairement, mais j'étais dans la salle de communication avec Akihito tout à l'heure. On a intercepté un message du quartier général de la Marine : il est à Impel Down et sera transféré dans une semaine maximum. »

Fronçant les sourcils, il entra dans sa cabine, et demanda : « Où veux-tu en venir ?

- Aller à Marineford est-il vraiment le plus judicieux ? Ne pourrions-nous pas empêcher son transfert ?

- Ce n'est pas si simple, yoi… viens voir. »

Il sortit une carte maritime de sa bibliothèque et montra un point : « Ca, c'est Marineford, là il y a Impel Down, et ici, c'est Mary Geoise, yoi. Le tourbillon ne peut être franchi que par les Portes de la Justice, et Impel Down est une prison de plusieurs étages, il sera difficile d'y trouver Ace, alors qu'à Marineford…

- On aura tous les gros morceaux de la Marine entre nous et Ace. Marco, je sais qu'infiltrer Impel Down est plus que compliqué, mais la Marine s'attend à nous voir débarquer en force à Marineford, il n'y a aucun doute que ce sera aussi compliqué, voire pire que d'attaquer Impel Down.

- … je suis d'accord avec toi, mais Père veut porter un grand coup à la Marine, yoi. Et nous devons leur montrer qu'on ne touche pas à notre famille sans en payer le prix.

- Marco ? Si j'arrive à convaincre Pops…

- On peut toujours essayer, yoi… mais le connaissant, ça ne va pas être facile… »

Clara sourit faiblement : « Je trouverai les bons arguments, aniki ! »

Elle sortit rapidement de la cabine de Marco qui resta figé avant de répéter : « Aniki ? »

OOooOO

Tôt le lendemain matin, Edward Newgate se réveilla avec la sensation d'être observé. Il tourna son regard vers la porte et vit Stefan le fixer avec de grands yeux humides et brillants. Le grand pirate rit doucement en posant sa main sur la tête du chien qui jappa avant de remuer de la queue devant le sourire de son maître.

Les deux se tournèrent en même temps vers la porte quand la voix de Marco se fit entendre : « Pops ?

- Entre, mon fils. »

Ce dernier ouvrit la porte, et entra, suivi par Clara qui semblait pensive. Le capitaine se redressa avant de demander : « Y-a-t-il un problème ? Clara ?

- J'ai beaucoup réfléchi Pops… à propos d'aller à Marineford. Je ne pense pas que ce soit la meilleure solution. »

Il se renfrogna avant de déclarer : « La Marine va devoir se rappeler pourquoi nous sommes craints. Ce n'est pas négociable.

- Et si je vous disais que frapper là où on nous attend ne fait qu'aller dans le sens de la Marine ? Ce serait jouer le jeu de Sengoku ! »

Newgate garda le silence, mais lui fit signe de continuer. Clara reprit sa respiration avant de parler d'une voix calme mais ferme : « Ace a été enfermé à Impel Down, qui se trouve être un symbole du pouvoir du gouvernement mondial, au même titre que Marineford, or cette prison est certes considérée comme inviolable, mais au moins, il n'y aurait pas les Amiraux et des milliers de personnes entre nous et Ace, Pops. Nous pourrions le récupérer et porter un grand coup à la Marine en faisant quelque chose d'aussi osé ! Et cela, sans provoquer une guerre qui ne sera rien de plus qu'un bain de sang… »

Marco qui était resté silencieux prit la parole : « Je suis d'accord avec Clara, yoi, de plus, Marineford est l'endroit parfait pour piéger nos navires à cause d'Aokiji. A Impel Down, il n'y a que Magellan, Hannyabal, et les gardes. Un petit groupe pourrait s'infiltrer et récupérer Ace, puis nous n'aurons qu'à détruire la prison.

- … et comment entrerait ce groupe de personne ? En volant ? »

Clara sourit d'un air narquois : « C'est une idée, mais non. On ne va quand même pas gâcher notre effet de surprise ! Alors, Pops ? Quels sont les ordres du capitaine ? »

Ce dernier se leva, fixant ses enfants de toute sa hauteur et se saisit de son bisento.

OOooOO

Ace avait mal.

Les chaînes en granit marin lui écorchaient les poignets.

Ses entraves l'empêchaient de bouger.

Ace souffrait.

Il avait perdu face à Teach.

Face à Akainu.

Ace était en colère.

Il soupira avant de se laisser aller contre le mur de sa cellule sombre et froide et repensa à ce qui s'était passé : il avait perdu… il avait échoué à venger l'honneur de Thatch et de son père. Il n'avait pas écouté son père. Son capitaine. Sa famille. Sa famille qui était en danger parce qu'il avait échoué lamentablement.

Un bruit de chaînes attira son attention alors que les gardes faisaient entrer un nouveau prisonnier dans sa cellule. Le jeune homme n'eut aucun mal à reconnaître le Grand Corsaire qu'on surnommait le Paladin des Mers. Jinbei. Ce dernier semblait avoir été passé à tabac. Du sang coulait de son visage et ses vêtements étaient tâchés ou déchirés par endroits. Le minotaure le suivait.

Il l'attacha à des chaînes qui luisaient sinistrement et le frappa quand l'homme-poisson s'exclama : « Eh attend ! Je ne compte pas m'enfuir ! »

Ce dernier continua malgré tout : « Je ne peux même pas me gratter ! »

Ace tourna son regard vers lui : « Ah… ils se sont lâchés sur toi… capitaine

- Oui, mais ça va… c'est mon cœur qui est blessé. Et j'en souffre. Mon honneur est bafoué ! Et je ne peux rien y faire !

- Jinbei…

- A cause de ça, je ne mourrais jamais l'âme en paix. Je me fiche pas mal d'être un grand corsaire, je ne veux pas de ce titre ! Si cela pouvait mettre fin à cette guerre, je serais prêt à périr pour ça. »

Le regard d'acier du jeune prisonnier ne le quitta pas pendant un moment, puis Ace soupira : « Qu'est-ce que tu fais ici, Jinbei ?

- J'ai refusé de participer à la guerre entre Barbe Blanche et la Marine. Ils ont révoqué mon titre de Grand Corsaire.

- Pourquoi ?!

- Parce que Barbe Blanche est… »

Une ombre immense vint se dresser devant la cellule. Magellan. Ce dernier siffla : « Silence, pirates ! Vous n'êtes pas autorisés à communiquer ! »

Ace soupira. C'était bien sa veine, tiens… il ne manquerait plus que Luffy débarque pour que ce soit la foire…

OOooOO

Pendant ce temps, alors que la Marine préparait l'exécution de Portgas D Ace avec entrain, un navire de taille impressionnante était immobile au milieu de l'océan, tandis qu'une vois agacé retentissait : « Mais pourquoi on ne peut pas y aller ?

- Capitaine, nous avons suffisamment d'ennuis avec Big Mom comme ça ! On ne va pas en plus s'attaquer à la Marine maintenant !

- Mais il va y avoir une guerre, Yasopp ! »

Un homme aux cheveux gris ondulés soupira : « De toute façon, nous devrons intervenir à un moment donné.

- Tu ne vas pas t'y mettre aussi, Benn ! protesta ce dernier.

- Barbe Blanche n'arrivera probablement pas à sortir vivant de Marineford si la guerre éclate, mais il y a quand même une infime chance qu'il parvienne à libérer Ace. Cependant, ils risquent de se retrouver face à Kaido et Big Mom en voulant se retirer.

- Exactement ! s'écria Shanks en se levant, Et pas question de laisser ces deux là s'arroger le droit d'achever ce vieux loup de mer !

- Dîtes plutôt que vous vous inquiétez pour la p'tite ! se moqua Lucky Roo en mangeant sa viande tranquillement.

- Imaginez notre petite Clara… coincée entre trois Empereurs et la Marine ! On ne peut pas laisser cela arriver !

- Capitaine… soupira Benn, Clara fait partie de l'équipage de Barbe Blanche, ce doit être l'homme le plus protecteur des océans en dehors de nous deux !

- Parce que tu crois que dans une guerre, cette tête brûlée n'arriverait pas à se retrouver dans la mouise ? Elle a un don pour se retrouver dans des situations délicates ! Tu le sais aussi bien que moi ! Rappelle-toi la base de Shima ! Le Roi des Mers quand elle huit ans ! Et cet oiseau deux ans plus tard ! »

Benn blanchit avant de déclarer : « Nous devons nous assurer que tout se passera bien pour Barbe Blanche et son équipage.

- Attendez… QUOI ? VOUS VOUS FICHEZ DE MOI ? »

OOooOO

Quelques jours plus tard, à Impel Down…

Ace sentit la présence agaçante d'Hannyabal s'approcher tandis que ce dernier sifflait : « Ace… un visiteur spécial est venu te voir… à ton avis, de qui s'agit-il ? »

Il tourna la tête et continua : « Jinbei, même toi, tu n'as jamais vu cette personne. Alors ça m'étonnerait que toi, Ace, tu devines. Son nom est célèbre sur toutes les mers, mais elle ne se montre jamais… Il s'agit de l'Impératrice des guerrières Kuja, membre éminent des Sept Grand Corsaires ! Celle dont la beauté est sans égale ! J'ai nommé l'Impératrice Pirate, Boa Hancock ! En personne… »

Jinbei écarquilla les yeux alors que cette dernière s'avançait, le visage impassible, ses longs cheveux d'ébène soyeux coulant dans son dos, et ses yeux bleus sombres fixant le jeune pirate muet. Soudain, Hannyabal se mit à rougir et à s'exclamer : « Votre Majesté Hancock ! Votre Majesté ! Quelle beauté ! Quelle grâce ! Quand je deviendrai le directeur, vous m'épouserez ? Dîtes oui, je vous en supplie ! »

Magellan le frappa d'un coup sec sur la tête et son subordonné s'exclama : » Mais je vais vraiment devenir le directeur ! Oups ! Ma langue a fourché : je voulais dire que vous m'aviez vraiment fait mal monsieur le directeur !

- Non mais qu'est-ce qui te prend dis donc ? Ca ne va pas la tête ? »

Soudain, les autres prisonniers commencèrent à lancer des commentaires graveleux envers Hancock qui restait impassible, fixant Ace dans les yeux. Elle s'avança sans dire mot, et Ace, en relevant les yeux, demanda d'un ton froid et mordant : « Hé bien ? Qu'est-ce que tu me veux ?

- Rien de spécial, rassure-toi. Je voulais simplement voir à quoi ressemblait l'homme qui a déclenché une guerre à laquelle je suis sur le point de prendre part.

- Voilà que maintenant, je suis une bête de foire… »

Jinbei prit alors la parole : « Tu es l'intraitable Impératrice, celle qui a toujours refusé de répondre aux ordres du Gouvernement, et maintenant tu acceptes de leur donner un coup de main ?! Tu tiens à ce point-là à ton titre de Grand Corsaire ?

- Alors c'est toi Jinbei… répliqua-t-elle calmement, Epargne-moi ton ironie, tu veux bien. »

Les commentaires se faisant de plus en plus bruyants, elle se retourna et déclara : « Vous autres, ça suffit. Arrêtez de hurler comme des bêtes sauvages… »

Elle ramena une main contre sa joue et rougit en les fixant, prenant une voix timide et effrayée : « A force, vous m'effrayez… »

Ils se mirent à baver, des cœurs presque visibles dans leurs yeux alors qu'elle se détournait d'eux à nouveaux. Magellan commença alors à suinter de poison, et elle parla rapidement et doucement à Ace, profitant de la confusion pour lui glisser quelques mots sans qu'on ne la remarque.

Puis, alors qu'elle se redressait, Ace était figé, les yeux écarquillés, la bouche ouverte, un air de pure horreur brillant dans son regard, alors que les faits s'imposaient.

Quand elle partit, accompagnée des gardiens de la prison, Jinbei souffla : « Ace ? Que se passe-t-il ? Qu'a-t-elle dit ?

- Luffy… Luffy est ici… »

OOooOO

Clara déglutit en serrant la main de Thatch posée sur son épaule : « Maintenant, je me demande si j'ai vraiment eu une bonne idée…

- Ne t'en fais pas Clara, on va libérer Ace et rentrer. »

Elle leva les yeux vers lui et sourit : « Oui, tu as raison. Soyez prudents, surtout…

- Ne t'en fais pas. Nous reviendrons sains et saufs avec notre frère… »

Barbe Blanche se redressa et déclara : « Nous sommes arrivés. Le groupe d'infiltration, vous savez ce que vous avez à faire, Clara, je compte sur toi pour créer ta plus belle tempête ! Marco, Thatch, Namur, Vista et Haruta… récupérez Ace le plus rapidement possible et revenez. Nous nous chargerons d'occuper les gardiens. »

Marco hocha la tête et distribua à chacun un corail rouge et il sourit : « Nous n'avons pas le droit à l'erreur.

- En tout cas, déclara Thatch en riant, c'était une idée de génie de faire ça ! Même si c'est complètement taré ! »

Il désigna alors l'immense bulle qui recouvrait le navire. Ils étaient sous l'eau et n'étaient qu'à quelques centaines de mètres des parois de la prison. Barbe Blanche éclata de son rire si particulier : « Gurararara ! Qui aurait cru que votre sœur avait un tel talent pour les idées audacieuses ? Cela ressemble aux plans de ton père, ma fille, bien que je te soupçonne d'être plus téméraire que lui !

- Arrête de te jeter des fleurs, Pops ! sourit-elle en le fixant, Nous devons y aller ou notre fenêtre va se refermer. »

Ils hochèrent la tête et Haruta fut le premier à se jeter hors du navire, traversant la bulle, rapidement suivi par Namur et Vista. Marco embrassa Alice sur la joue avant de poser le corail sur ses lèvres et de s'éloigner du navire.

Il ne restait plus que Thatch, qui serra Clara dans ses bras, chuchotant à son oreille : « Fais attention à toi, Clara… »

Il l'embrassa tendrement, avant de souffler : « Je t'aime.

- Je t'aime aussi, Thatch. Maintenant, rejoins les autres. Et soyez prudents ! »

Il lui sourit malicieusement en plongeant dans l'eau et les pirates à bord du navire les observèrent s'approcher de la prison sous-marine. Le capitaine déclara : « Infiltrer Impel Down en passant par l'océan, c'est du jamais vu…

- Ben quoi ? Même les prisons ont besoin de balancer leurs déchets quelques parts ! sourit Clara en faisant craquer sa nuque, On y va ?

- Remontons à la surface, il est temps que la Marine se rappelle de notre nom ! »

OOooOO

Jonas soupira, un café froid à la main, les yeux fixés vers l'horizon. Il s'ennuyait à mourir dans cette prison où il n'y avait rien à faire. Il soupira en voyant à nouveau le calme plat de la Calm Belt.

Il était gardien ici depuis six mois, et s'ennuyait déjà, alors il sortit un jeu de cartes et commença un solitaire en silence.

Qu'est-ce qu'il ne donnerait pas pour un peu d'excitation dans son quotidien…

Son escargophone sonna et il décrocha avec apathie : « Allô ?

- Jonas ! T'as lu le journal ?

- Ouais, tu veux parler de la guerre à venir ?

- Ouais ! Il va y avoir tout le gratin de la Marine et l'équipage de l'homme le plus fort du monde ! C'est quelque chose à ne pas manquer, n'est-ce pas ?

- Mouais, enfin bon, je suis bien content d'être ici, car je n'aimerais pas me retrouver face à ce pirate ! Il paraît qu'il pourrait détruire une île en quelques secondes ! Ce type est un monstre !

- Sûr ! Alors ? Comment ça se passe là-haut ?

- Tout est calme… comme d'habitude… je m'ennuie… »

Soudain, il vit du coin de l'œil un mouvement et constata que ce n'était que des bulles. Il allait retourner à sa conversation quand il se figea et haleta : « Qu'est-ce que… »

Il fixait les bulles avec stupéfaction et effroi avant de jurer : « Putain de merde !

- Jonas ? Tout va bien ?

- Bordel… c'est quoi ce truc ?!

- Jonas ? »

Sous les yeux écarquillés du gardien, un navire transperça la surface de l'océan avec fracas et retomba à quelques centaines de mètres des cuirassiers de la Marine, juste devant la porte ! D'une blancheur aveuglante, l'eau ruisselait sur la coque qui faisait songer à une baleine blanche, un drapeau sombre flottait au-dessus des mâts, un Jolly Roger se balançant au gré du vent, fier et haut dans le ciel et… Jonas verdit avant d'hurler : « MERDEEEEEE ! »

La voix paniquée de son camarade ne lui parvenait plus alors qu'il gardait les yeux fixés sur l'ombre immense d'un homme debout sur la proue, aussi droit qu'une statue, un homme gigantesque qui tenait dans sa main un bisento. Un homme avec une moustache défiant les lois de la gravité. Un homme derrière lequel des centaines de pirates souriaient machiavéliquement. Un homme à la renommée mondiale.

Le Moby Dick venait de surgir des profondeurs de l'océan et s'apprêtait à attaquer la prison réputée inviolable.

Jonas se saisit de son appareil de communication ; il avait la peau pâle et suait à grosses gouttes ; et cria : « ILS SONT ICI ! LES PIRATES DE BARBE BLANCHE VIENNENT D'APPARAÎTRE DEVANT NOS PORTES ! C'EST L'EQUIPAGE DE BARBE BLANCHE ! »

Il déglutit en voyant la forme de cet homme redouté, et mentalement, se fit la remarque que finalement, son quotidien ennuyeux était très bien !

OOooOO

Magellan était en train d'aller aux toilettes quand l'un des gardiens arriva en courant, totalement paniqué et cria : « Monsieur le Directeur ! C'est une catastrophe ! »

Ce dernier soupira et siffla : « Quoi ? Qu'est-ce qui se passe encore ?

- C'est… C'est…

- C'est ?

- Les… les… les… pi-pi-pi-pirates !

- C'est une prison pour pirates, crétin ! Que voulez-vous dire ?!

- Les pi-pirates de B-Barbe B-Bl-Blanche sont ici… d-devant les portes… B-Barbe B-Blanche est ici ! Ils nous attaquent ! cria finalement le gardien. »

Magellan se figea, avant de gémir : « Mais ce n'est pas vrai ! Bon… joignez le QG !

- C'est fait, monsieur. Tenez. »

Il lui tendit un escargophone et le directeur s'en saisit alors que la voix de Sengoku demandait : « Magellan ?

- Amiral Sengoku. Nous avons un problème. »

OOooOO

Sengoku était assis dans son bureau, essayant de récupérer des primes de pirates que sa chèvre mâchait impassiblement : « Rends-moi ça ! Allez ! »

Soudain son escargophone sonna et il décrocha en reprenant un air digne : « Allô ?

- Amiral en chef, ici la prison d'Impel Down, nous allons vous mettre en liaison avec le directeur Magellan. »

Il attendit quelques instants puis lâcha : « Magellan ?

- Amiral Sengoku. Nous avons un problème. »

Il se tendit et se mit à imaginer le pire il s'exclama : « Ace aux Poings Ardents a provoqué une révolte ?

- Non. Mais…

- Il s'est échappé ?

- Euh non mais…

- Garp a fait une connerie ?

- Non en fait Garp est reparti sans problèmes mais…

- … alors où est le problème ? »

De toute évidence, cela ne devait pas être trop grave… il écouta attentivement Magellan déclarer : « Barbe Blanche est en train d'attaquer Impel Down en ce moment. »

Sengoku se figea, ne répondit rien pendant de longues secondes avant de crier : « BARBE BLANCHE FAIT QUOI ? »

Il se tourna vers sa porte et hurla : « GARPPPPPP ! RAMENEZ-MOI LES AMIRAUX SUR LE CHAMP ! »

Puis la voix de Magellan reprit : « Amiral, nous ne pourrons pas le retenir très longtemps…

- ECOUTEZ-MOI BIEN : PORTGAS D ACE NE DOIT EN AUCUN SORTIR D'IMPEL DOWN ! ET EMPÊCHEZ BARBE BLANCHE D'ENTRER ! »

Il raccrocha et jura avant de gémir : « Comment est-ce possible ? Il devait venir à Marineford… quel est le petit merdeux qui l'a fait changé d'avis ?! Si je mets la main sur lui, il va regretter d'être né ! »

Au même moment, à Impel Down, Clara éternua avant de déclarer : « Quelqu'un parle de moi ? »

OOooOO

Lorsque la bulle entourant le Moby Dick éclata, Clara se tourna vers Kingdew, Fossa et Atmos : « Allez les gars ! Faîtes une brèche, s'il vous plaît !

- Pas de problèmes ! »

Fossa posa son épée enflammée contre la porte immense et l'enfonça d'un coup en usant du Haki, tandis que Kingdew et Atmos frappait violemment la porte, réussissant à la fissurer légèrement. Puis, Barbe Blanche tonna : « Ecartez-vous ! »

Il ferma les yeux et un grondement retentit, secouant toute la prison et l'eau autour d'eux.

Un craquement assourdissant retentit alors qu'une portion de mur se détachait, laissant un trou de la taille d'un humain normal apparaître. Clara sourit, et s'exclama : « Et maintenant, à moi de jouer… »

Elle transforma ses jambes en serres noires comme l'ébène et se mit à arracher de grosses pierres avant de se tourner vers ses nakamas : « Ca suffira ?

- Oui, vas-y ! »

Elle passa de l'autre côté de la porte tandis que Barbe Blanche prenait une immense inspiration avant de crier de toutes ses forces : « AAAAAACCCCCCCCEEEEEEEE ! NE BOUGE PAS, MON FILS ! TA FAMILLE VIENT TE CHERCHER ! »

Puis, Clara se transforma en un oiseau immense, qui s'éleva avec grâce et rapidité dans le ciel qui s'assombrit aussitôt, des nuages noirs s'accumulant autour de la prison, le tonnerre grondant, les éclairs aveuglants. Tous étaient au rendez-vous.

Les vagues grossirent de plus en plus alors que le vent venait hurler aux oreilles des pirates comme des gardiens qui observaient cela se dérouler avec crainte, le tonnerre assourdissant résonna tandis que les éclairs illuminaient les pirates qui s'approchaient en criant.

La guerre avait commencé, et déjà, les pirates avaient l'avantage.

OOooOO

Ace était assis dans sa cellule quand Jinbei déclara : « Il y en a du mouvement dis donc…

- Quoi ?

- Les gardes sont tous partis… »

Soudain ils crurent entendre une voix crier quelque chose. Jinbei plissa les yeux : « Ca vient de l'extérieur.

- On aurait dit la voix de Pops… souffla Ace.

- Eh bien on dirait que c'est le cas. »

Abasourdis, il releva la tête et s'exclama : « Quoi ?!

- Regarde le garde là-bas et concentre-toi sur ce qu'il dit… »

Quelques secondes plus tard, le jeune commandant sentit les larmes lui monter aux yeux alors qu'il lâchait : « Ils sont venus… venus me chercher… »

Il écarquilla les yeux et souffla : « Luffy ! »

OOooOO

Peu de temps auparavant, dans les profondeurs de l'océan, cinq pirates étaient juste devant une trappe avec le chiffre 5 gravé dessus, et Namur déclara : « Nous y sommes. D'après nos renseignements, cette trappe est reliée au système d'évacuation des eaux souillées du niveau 5, lui-même relié à la déchetterie qui se trouve au même niveau. A partir de là, on pourra se rendre au niveau 6 sans devoir parcourir toute la prison. Haruta, découpe la plaque. »

Ce dernier hocha la tête avant de dégainer son épée et de lentement découper la plaque de métal. Pendant ce temps, Thatch sentit quelque chose s'approcher et il se retourna à temps pour voir un Roi des Mers foncer vers eux. Il tapota l'épaule de Vista qui dégaina ses épées tout comme lui, et tua rapidement l'animal avant de se retourner vers Haruta qui retirait la plaque de son cadre. Marco fit signe à Haruta de passer la première, puis ce fut à Vista, puis Thatch, et enfin Namur déclara : « Continuez, je vais m'assurer que vous pourrez revenir par ici. Bonne chance ! »

Le phénix lui sourit en suivant les autres à travers le passage nauséabond. Leur mission commençait maintenant.

OOooOO

Magellan se précipitait vers les premiers étages quand un garde lui cria : « Monsieur ! On a un deuxième problème !

- Quoi ENCORE ?

- Un intrus a été détecté ! Il semble se diriger vers les niveaux inférieurs…

- Un pirate de Barbe Blanche ?

- Non, il s'agit de Monkey D Luffy !

- Mais ils se sont passés le mot ou quoi ? Envoyez Sadi à ses trousses ! Et si vous en avez d'autres de mauvaises nouvelles, vous feriez mieux de les dire maintenant !

- Euh… à vrai dire… il semblerait que Barbe Blanche et ses commandants aient réussi à briser la porte…

- QUOI ?

- Euh une brèche de rien du tout ! Mais euh… comment dire… l'un des pirates s'est transformé en un immense oiseau et euh… il a déclenché une tempête monstrueuse et euh… les cuirassiers ont été détruits.

- QUOIIIIIIIIII ? MAIS OU SONT NOS RENFORTS ?

- La flotte en provenance de Marineford sera là dans quatre heures. »

OOooOO

Un léger bruit de métal se fracassant par terre retentit dans une salle vide à l'intérieur de la prison et une voix agacée retentit : « Moins de bruit Haruta ! Ou on va se faire repérer !

- Parce que tu crois que c'est facile, Thatch ? Ce truc pèse une tonne !

- Silence vous deux ! siffla Marco, Sortez de ce boyau avant que l'eau ne revienne, yoi ! »

Les cinq pirates se laissèrent tomber hors du conduit, couverts de saletés, et Vista plissa le nez : « Nous n'aurions pas pu passer par un autre chemin ?

- Ils ne s'attendent sûrement pas à nous voir arriver par ici… raisonna Haruta en secouant la tête.

- Ca c'est sûr ! Franchement, des pirates de Barbe Blanche qui sortent des chiottes, il y a mieux ! se plaignit l'épéiste. »

Thatch ricana : « Ce ne sont pas vraiment les chiottes… c'est l'entrepôt des déchets !

- C'est pareil ! Ca pue et c'est sale ! »

Marco se pinça l'arête du nez et souffla : « Dépêchez-vous, yoi. On doit récupérer Ace, sortir d'ici et partir d'Impel Down avec tout le monde en moins de trois heures. Avant l'arrivée de la Marine, yoi. »

Ils acquiescèrent et sortirent silencieusement de la salle après avoir enfilé des vêtements propres, qu'ils avaient pris avant de partir.

OOooOO

Clara battait furieusement des ailes pour provoquer la tempête qui ravageait le port, cependant, elle entendit son père crier : « Clara ! Dans combien de temps la Marine sera-t-elle là ? »

Elle se tourna, fixant un point à l'horizon et se posa sur le Moby Dick, face à Barbe Blanche : « Ils sont plus rapides que prévu… dans deux heures je pense…

- Ce n'est pas bon du tout… tu peux provoquer une tempête pour les retarder ?

- Oui, mais pour les autres qui sont ici…

- On s'en charge. Fais attention à toi ma fille. »

Clara sourit en décollant et vola à tire d'ailes la tempête la suivant, et ne fut bientôt plus qu'un point noir à l'horizon…

A peine quelques minutes plus tard, ou plutôt une demi-heure plus tard, elle vit l'armada de la Marine voguer vers Impel Down et se stoppa dans les airs, la tempête empêchant les navires ennemis d'avancer rapidement et efficacement.

Elle croisa le regard de son oncle un bref instant avant qu'il ne lance une vague de magma vers elle en rageant. Ce fut avec aisance qu'elle l'esquiva et coula deux navires sans remords, puis elle repartit pour soutenir sa famille qui se battait plus loin.

OOooOO

Marco se retint de frapper Thatch qui chuchotait : « C'est un vrai labyrinthe ! Heureusement qu'ils nous ont aidé à obtenir les plans…

- Arrête de te plaindre, yoi.

- Mais Marco, comment va-t-on trouver Ace alors qu'on n'est même pas au niveau 6 ?

- Thatch, ferme-la.

- Mais.

- LA FERME, YOI ! »

Sa voix résonna longtemps et Haruta siffla : « Ah bah bravo Marco ! Maintenant ils savent qu'on est là ! »

Il devait vraiment se retenir de les frapper…

OOooOO

Ace se redressa en entendant une voix retentir : « LA FERME, YOI ! »

Il lâcha : « Marco ? »

Jinbei se redressa à son tour : « Ils ont réussi à entrer ?

- Ils sont vraiment venu… souffla le pirate aux tâches de rousseur, Pour moi… ils sont venu pour moi… »

OOooOO

Alors que Luffy courait, suivi par Ivankov et les autres, il percuta violemment un mur et tomba en arrière. Il leva la tête, surpris, et vit qu'il n'avait pas percuté un mur, mais un homme grand, portant une chemise violette et un pantalon bleu, et qui avait un tatouage imposant sur son torse. Ce dernier haussa un sourcil et lâcha : « Qui es-tu, yoi ?

- Je suis Monkey D Luffy et je serai le Roi des Pirates ! Ah non, je n'ai pas le temps pour ça ! Pousse-toi tête d'ananas ! Je dois sauver Ace ! »

Il le dépassa en courant, mais une main le chopa à l'arrière de sa chemise et le blond lâcha : « Tu connais Ace, yoi ?

- Ouais, c'est mon frère ! Maintenant, lâche-moi ! »

Marco écarquilla les yeux, puis lança : « Thatch, Vista, Haruta ! On l'emmène avec nous chercher Ace et on dégage rapidement !

- Hein ? Vous êtes qui, vous ? s'exclama Luffy en entendant le nom de son frère. »

Ivankov écarquilla les yeux : « Les Pirates de Barbe Blanche ? Vous connaissez le frère de Luffy-boy ?

- C'est aussi notre frère, yoi… pouvons-nous y aller ? soupira Marco, agacé. »

Luffy hocha la tête en disant : « Ouais, allons chercher Ace ! »

OOooOO

Quand Clara atterrit sur le Moby Dick, elle lança à son père : « Ils seront là dans deux heures maximum.

- Bien, nous allons devoir accélérer les choses. Izou, tu vas avec Clara et vous couvrez vos frères pendant que je préviens Marco.

- Roger ! »

Se transformant, la jeune femme baissa une aile pour permettre au commandant de grimper sur son dos, et décolla prestement, planant au-dessus du champ de bataille, permettant à Izou de tirer sur les gardiens qui tentaient tant bien que mal de protéger leur prison.

Cependant, Izou se pencha pour crier : « Clara ! Ils utilisent des balles de granit marin ! »

Elle plongea pour éviter une salve de balles et Izou dut s'accrocher pour rester sur son dos, puis elle se posa sur le toit de la prison et redevint humaine : « SI je continue de voler, je vais m'épuiser inutilement…

- Tiens. »

Le travesti lui tendit un fusil et demanda : « Tu sais t'en servir ?

- Je connais les bases, mais sans plus…

- Vise ceux qui essaieraient de nous rejoindre.

- Bien reçu, commandant. »

Ils se sourirent avant d'ouvrir le feu sur leurs adversaires qui perdaient peu à peu espoir.

OOooOO

Marco décrocha son escargophone et entendit la voix de Barbe Blanche en sortir : « Marco, la Marine sera là dans moins de deux heures. Il faut évacuer Ace au plus vite. Terminé.

- Pops, on a croisé le petit-frère d'Ace, il s'est aussi infiltré, yoi.

- … ramenez-les tous les deux. »

Luffy regarda avec intérêt l'escargot qui craignit pour sa vie lorsqu'il demanda : « Ca se mange ?

- Non ! répondit Haruta, Tu ne peux pas le manger ! »

Thatch fronça les sourcils et posa une main sur l'épaule du jeune homme qui respirait lourdement : « Tu vas bien, petit ?

- Ouais, super ! Le mec bizarre a fait disparaître la douleur ! »

Le cuisinier tourna la tête vers l'okama et pâlit : « Non… »

Marco se tourna vers Ivankov et siffla : « Tu as utilisé tes hormones sur le gamin, yoi ?

- Il a insisté…

- Tu es taré ?! s'exclama Thatch, Ça aurait pu le tuer !

- Il voulait sauver son frère. Et il a survécu. »

Marco pinça les lèvres : « Ne t'approche plus de lui, et laisse faire les médecins. Ou Ace va te brûler vif, yoi. »

Ils reprirent leur route en courant, et furent surpris de voir qu'ils étaient déjà au niveau 6. Luffy cria : « ACEEE !

- Silence ! lâcha Vista en posant la main sur son épée, Nous ne sommes pas seuls. »

Un rire retentit alors qu'une femme se montrait, très peu vêtue, elle sourit : « Bienvenue en enfer ! C'est ici que votre pitoyable tentative de sauvetage se termine… »

OOooOO

Edward Newgate se tenait droit sur son navire, provoquant une nouvelle secousse, puis déclara : « Vos informations nous ont été précieuses.

- Oui. Notre chef était assez surpris par votre décision d'attaquer Impel Down ! répondit une voix amusée, J'imagine que l'idée ne venait pas seulement de vous ?

- Exact, gamin. Exact. »

Une ombre adossée au mât bougea légèrement et un reflet métallique éclaira un bref instant le sourire satisfait de l'inconnu : « Une chance pour vous qu'il apprécie votre fille… Le gouvernement va être vert de rage en apprenant que nous vous avons aidé… j'ai hâte de voir leur réaction ! »

OOooOO

Clara souffla en essuyant la sueur sur son front puis déclara : « A ce rythme là, on va se retrouver sans munitions…

- J'en ai bien peur… »

La jeune femme regarda un instant le toit sur lequel ils se tenaient avant de demander : « Izou ?

- Quoi ?

- Tu crois que ce serait une bonne idée de descendre d'un ou deux étages ? »

Le sniper se tourna vers elle, les yeux écarquillés, la bouche entrouverte et s'exclama : « Tu as été contaminée par le D d'Ace ?

- Non, j'ai juste eu cette idée en voyant ces canons pointés sur nous. »

Izou se retourna et blanchit : « Ouais. C'est une bonne idée pour les éviter, mais comment comptes-tu faire ça ? »

Clara sourit innocemment en recouvrant son bras de Haki et lâcha : « A la méthode de Pops ! »

Elle se leva, leva le bras puis frappa le sol de toutes ses forces.

Des fissures apparurent en même temps qu'un craquement sonore retentissait, avant que le toit ne s'effondre sous les deux pirates, laissant les boulets de canons passer au-dessus de leurs têtes.

Izou se réceptionna en douceur sur ses jambes, puis se fit écraser par une moins gracieuse pirate qui se releva en s'excusant abondamment : « Je suis vraiment désolée, Izou ! »

OOooOO

Pendant ce temps, du côté de la Marine, Sengoku secouait Garp comme un prunier en criant : « COMMENT AS-TU PU RATER LE MOBY DICK S'INFILTRANT A IMPEL DOWN ALORS QU'IL ÉTAIT EN DESSOUS DE TON NAVIRE ? ESPÈCE DE VIEIL IDIOT ! TU TE RENDS COMPTE QUE CE PIRATE VA NOUS FILER ENTRE LES DOIGTS ?

- BWAHAHAHAHA ! C'est un vieux renard, ce Barbe Blanche !

- ET CA TE FAIT RIRE ? ? C'EST ENCORE A CAUSE DE TA FICHUE FAMILLE CE BORDEL ! »

Garp avala son biscuit puis pointa le doigt vers Akainu qui fulminait dans son coin, avant de répliquer d'une voix sonore : « ZEN ! JE NE SUIS PAS LE SEUL IMPLIQUE ! C'est la NIÈCE de SAKAZUKI qui nous met des bâtons dans les roues avec sa tempête ! MOI AU MOINS, JE N'AI PAS DE NIÈCE !

- ENCORE HEUREUX ! TES PIRATES DE PETITS-FILS FONT ASSEZ DE DÉGÂTS COMME CA SANS EN RAJOUTER AVEC UNE TROISIÈME ! »

Akainu s'approcha en sifflant : « Cette saleté n'est pas ma nièce… »

Sengoku se tourna vers lui et cria : « OH QUE SI, MALHEUREUSEMENT ! SI TU M'AVAIS LAISSE GÉRER CETTE ENFANT, ON N'EN SERAIT PAS LA ! VOUS DEUX, ÊTES LES PIRES TUTEURS IMAGINABLES POUR DES GOSSES DE PIRATES OU DE RÉVOLUTIONNAIRES ! ON DEVRAIT VOUS INTERDIRE DE PROCRÉER ! »

Coby et Hermepp déglutirent en voyant trois des plus puissants hommes de la Marine se crier dessus et le rose lâcha : « C'est quoi ce délire… ? »

Akainu cracha : « ELLE NE TIENT RIEN DE MOI ! C'EST LA FAUTE DE CE DÉCHET DE BECKMANN !

- MAIS C'EST TA SŒUR QUI L'A ÉPOUSÉE ! TU AURAIS PU T'EN RENDRE COMPTE PLUS TÔT ! ET EVITER DE LA TUER DEVANT LA GAMINE ! ELLE AURAIT PU ÊTRE UTILE A LA MARINE ! ET MAINTENANT, ELLE FAIT PARTIE DE L'ÉQUIPAGE DE BARBE BLANCHE ET ATTAQUE IMPEL DOWN ! IMPEL DOWN ! BORDEL DE MERDE DE PUTAINS DE MERDE DE PIRATES ! hurla Sengoku.

- Voyons Senny, fais attention à ta langue ! Il y a des oreilles innocentes ici ! sourit Garp en bouffant ses biscuits.

- GARRPPPPPP ! FERME-LA ET TROUVE UN MOYEN D'ARRÊTER CE PUTAIN DE BARBE BLANCHE ! OU TU PEUX DIRE ADIEUX A TES VACANCES ET A MES GÂTEAUX !

- QUOIIIIIII ? »

OOooOO

Thatch dégaina son épée et demanda : « Qui c'est ? »

Marco observa la femme froidement avant de déclarer : « D'après nos infos, c'est Sadi, une des gardiennes à la botte de Magellan. On s'en débarrasse et on reprend les recherches, yoi.

- Sales pirates ! Vous croyez pouvoir vous débarrasser de moi aussi facilement ?

- Laisse-nous voir… oui. »

Luffy observa avec admiration la femme percuter un mur violemment et ne pas se relever. Il s'exclama : « Vous êtes forts !

- On est les pirates de Barbe Blanche, gamin… sourit Vista en lissant sa moustache, Bien sûr qu'on est forts !

- Trop classe, Mr Mini-moustache.

- Pourquoi mini ?

- Parce que. »

Marco claqua sa langue contre son palet, et leur fit signe de suivre, jusqu'à ce qu'il s'immobilise devant une cellule. Il sourit en lâchant : « Salut… petit-frère… Jinbei… »

OOooOO

Clara siffla de douleur quand une balle effleura son bras, et Izou lui lança, inquiet : « Ca va ?

- Ouais… je me suis déconcentrée un instant, c'est tout…

- Évite de le faire trop souvent ! Tu sais combien de temps il nous reste ?

- Environ une heure… peut-être moins… »

Le tireur d'élite pinça les lèvres avant de déclarer : « J'appelle Pops pour savoir où on en est avec l'extraction d'Ace. »

Il sortit son escargophone et la voix sérieuse de leur capitaine en jaillit : « Oui ?

- Où en est l'équipe de Marco ?

- Ils ont atteint Ace. Ils le font sortir en ce moment.

- Bien, parce que nous ne pourrons pas affronter la Marine ici si nous n'avons pas récupéré Ace. »

OOooOO

Ace n'en croyait pas ses yeux.

Ils étaient là.

Marco, Thatch, Haruta, Vista et…

Il retint ses larmes alors que Luffy lui sautait dessus pour le serrer dans ses bras en souriant et pleurant en même temps : « AAAACCCCCEEEEE !

- Luffy… QU'EST-CE QUE TU FOUS ICI ? »

A la surprise générale, il parvint à frapper la tête de son frère qui continuait de rire : « Shishishi ! Ace n'a pas changé !

- Pauvre idiot ! Pourquoi es-tu venu ?

- Ace est vraiment stupide !

- JE NE SUIS PAS STUPIDE !

- Shishishishi ! »

Marco esquissa un sourire amusé, et entreprit de défaire les chaînes qui retenaient le jeune commandant, puis il se tourna vers Jinbei : « Alors, Jinbei ? Les Marines t'ont mis au trou, yoi ?

- Oui.

- Bon, arrangeons cela, alors ! »

L'homme-poisson fut bientôt libre à son tour, et finalement, Thatch lança : « Sans vouloir être défaitiste, je crois que quelqu'un approche… »

Ace se tourna vers son ami, et sa lèvre trembla alors qu'il lâchait : « Thatch… je… je suis vraiment désolé ! Désolé d'être parti !

- C'est bon, Ace, je sais pourquoi tu as fait ça. Mais si tu recommences, je te prive de repas pendant trois jours !

- QUOI ? »

Soudain, des bruits de pas parvinrent à leurs oreilles et Marco siffla : « Allons-nous en ! On n'a que trop traîné, yoi… »

OOooOO

Edward Newgate fixait l'horizon. La Marine approchait et ses garçons n'étaient toujours pas revenus… il se concentra et envoya un raz-de-marée droit sur la flotte du gouvernement qui apparaissait lentement à l'horizon.

Il saisit son escargophone et parla : « Marco. Sortez de là, maintenant. La Marine approche.

- Bien reçu Pops, yoi. Mais je crois qu'on pourrait être en retard de quelques minutes…

- Que se passe-t-il ?

- Oh, presque rien ! fit la voix de Thatch, Juste Magellan qui vient de débarquer…

- Je vois… faîtes attention, fils. »

Il se reconcentra sur la bataille et son regard croisa celui d'Izou. Il fit un signe de tête vers le ciel qui s'éclaircissait et le commandant hocha brièvement la tête. Il était temps de donner le coup de grâce à Impel Down.

OOooOO

Clara sentit une main se poser sur son épaule et se retourna. Izou lâcha : « Tu pourrais intensifier la tempête ?

- Je peux même faire plus que ça. Ils sont sortis ?

- Pas encore. Magellan est sur leur chemin.

- OK… et la marine ?

- Elle est en vue, et Pops a envoyé de quoi les faire bouger un peu.

- Parfait, espérons que nous serons partis avant qu'ils n'arrivent ici ! »

Elle se transforma en Oiseau-Tonnerre et s'envola en quelques battements d'ailes qui soulevèrent la poussière alentour.

OOooOO

Marco passa lentement son escargophone à Haruta en disant : « Allez-y, je m'occupe de lui.

- Tu es sûr, Marco ? s'inquiéta Thatch en aidant Ace à sortir de sa cellule, C'est quand même le…

- Je sais, yoi. Mais je suis le seul à pouvoir le frapper sans être affecté par son fruit. »

Magellan plissa les yeux et cracha : « Vous croyez pouvoir entrer et sortir de ma prison comme ça ?

- Ouais, c'était l'idée ! sourit Luffy, Mais toi, je t'aime pas !

- Luffy… souffla Ace, Arrête de l'énerver…

- Prenez le gamin au chapeau de paille et Ace, je vous rejoins devant la sortie, yoi. »

Des flammes bleues et or enveloppèrent le pirate en flamboyant sous les yeux écarquillés de Luffy qui bava : « Une dinde rôtie… miam !

- N'y pense même pas ! s'exclama Ace en lui saisissant la nuque. Marco !

- Allez-y, yoi. Je n'en ai que pour quelques instants. »

Thatch le regarda un instant puis acquiesça : « OK, fais gaffe, mon frère !

- Ne t'en fais pas, yoi. »

Alors que Marco fonçait vers Magellan, les autres se dirigèrent vers la sortie.

Ace lâcha en regardant le sol : « Thatch ?

- Ouais ?

- Pourquoi tu ne m'en veux pas ? »

Le cuisinier continua d'avancer et souffla : « Parce qu'à ta place, j'aurais probablement fait la même chose. J'aurais voulu tuer Teach.

- Mais je t'ai abandonné. Je vous ai abandonné…

- Non, Ace. Tu as voulu laver le nom de notre père, alors tu ne nous as pas abandonné, loin de là. »

Il ébouriffa les cheveux de jais du garçon qui sourit faiblement, cependant, Haruta s'incrusta : « Par contre, attends-toi à être de corvée assez souvent ! J'ai hâte de refaire des blagues à Marco !

- Ouais, notre Trio me manquait ! sourit Thatch, On sort d'ici et… »

Ils étaient arrivés au niveau 5 lorsqu'une vague de Haki les rattrapa, faisant trébucher Thatch et Haruta, surpris. Ace regarda derrière lui et lâcha : « Qu'est-ce que c'était que ça ?

- Ça… c'était Marco. Il semblerait que quelque chose lui ait fait péter les plombs… »

Ils regardèrent Thatch qui avait les yeux assombries par un sentiment indéfinissable, il était tendu. Luffy pencha la tête sur le côté : « Tête d'ananas est en colère ? »

Ace sentit les muscles de Thatch se crisper, alors qu'il fixait quelque chose derrière eux. Il enleva le bras d'Ace de ses épaules et le passa à Vista qui fronça les sourcils : « Thatch ?

- Tu connais le chemin ?

- Oui, mais…

- Bien. Je vais chercher Marco, j'ai un mauvais pressentiment. On vous rejoints dehors.

- Non, Thatch, c'est une mauvaise idée ! protesta Haruta, Je suis sûr que Marco va bien !

- Je ne prends pas le risque. »

Il leur sourit, et partit en courant vers le niveau 6, tandis qu'Ace tentait de sortir des bras de Vista : « Lâche-moi, Vista !

- Non, tu feras une bêtise. Allons-y, ils savent ce qu'ils font. »

OOooOO

Marco envoya Magellan percuter le mur avec violence, tandis que ses flammes éliminaient le poison de son corps. Il réussit alors à l'assommer violemment et se redressa, satisfait.

Seulement, un rire le fit se figer : « ZEHAHAHAHA ! Comment allez-vous, commandant ? »

Il se retourna et cracha haineusement : « Teach… traître…

- Zehahahaha ! Cela faisait longtemps, n'est-ce pas ? Je suis surpris de vous voir ici ! Je pensais que nous nous verrions à Marineford !

- … »

Marco sentait la haine couler dans ses veines, et son Haki explosa. Faisant grincer les murs et hurler les prisonniers qui ne s'évanouissaient pas. Telle une vague de haine et de vengeance, elle percuta le traître qui chancela brièvement avant d'éclater de rire : « ZEHAHAHAHA ! Attention, vous perdez votre calme légendaire, commandant !

- Je vais te tuer, Teach.

- Vraiment ? Vous voulez faire comme le commandant Ace ? »

Se transformant en phénix, Marco fonça droit sur lui, mais Teach fit jaillir de son corps une brume noire et gluante qui percuta l'oiseau de plein fouet, l'envoyant au sol, sous sa forme humaine.

Ce dernier se releva, les yeux écarquillés, et écouta la voix de Teach : « Zehahahaha ! Vous ne pouvez rien contre moi, commandant Marco ! Votre fruit du Démon est inutile face au mien ! Zehahahaha ! Van Augur ! Tue-le. Il ne nous sert plus à rien. »

Le sniper du renégat pointa son arme vers la tête de Marco et tira.

Ce dernier allait esquiver lorsqu'il se rendit compte qu'il ne pouvait bouger. Le sol était noir et engloutissait ses pieds. Il vit alors la balle se diriger vers son front et défia Teach du regard, se tenant droit et attendit.

Il y eut un sifflement, puis une explosion qui dispersa de la fumée un peu partout dans la pièce et Marco sentit son corps revenir à lui au même moment qu'une voix froide tranchait l'air : « Son fruit est inutile contre le tien ? C'est bien ce que tu as dit, Teach ? »

La fumée se dispersa et révéla une personne se tenant entre Marco et Barbe Noire, un sabre pointé vers ce dernier tandis que l'autre était légèrement en retrait. Le bruit discret que fit la balle en glissant le long de la lame ne fut que dérisoire par rapport à celui des pas lents de Thatch qui lâcha : « Tu es bien imprudent, Teach, de venir ici.

- Commandant Thatch ! Je suis content de vous voir en bonne santé ! Zehahahaha ! Comment va Clara ? J'ai entendu dire qu'elle et vous… »

Il se tut en apercevant le fin sourire du commandant et entendit la voix de ce dernier devenir plus sombre : « Dis-moi, Teach… est-ce que ton fruit est aussi efficace contre quelqu'un sans fruit du Démon ? »

En moins d'une seconde, le traître sentit une lancinante douleur au torse et vit les lames noir de Haki de Thatch le taillader alors que ce dernier souriait, satisfait : « C'est bien ce que je me disais. »

Il recula et lança par-dessus son épaule : « Tu vas bien, Marco ?

- Ouais… ça pourrait aller mieux, mais je ferais avec, yoi. Qu'est-ce que tu fais là ?

- Un mauvais pressentiment. Allons rejoindre les autres. »

Le cuisinier saisit le bras de son frère et l'aida à se remettre sur pied tout en arrêtant le déluge de balle dirigé vers eux. Thatch sortit de sa poche une sorte de boule de papier et la jeta au sol, de la fumée les cachant à la vue de leurs ennemis et ils disparurent dans les escaliers d'Impel Down, le cri de rage de Teach les satisfaisant au plus haut point : « RATTRAPEZ-LES ! JE VEUX LEURS TÊTES ! »

OOooOO

Haruta regarda sa montre et siffla avec inquiétude : « La Marine risque d'être là d'un moment à l'autre. On doit y aller, maintenant.

- Marco et Thatch ne sont pas encore revenus… constata Ace en s'appuyant contre Vista, On ne peut partir sans eux…

- Ace, ils sont forts, ils nous rejoindront.

- Purupurupuru ! »

L'escargophone sonna et Vista décrocha : « Allô ?

- Vista ? Où en êtes-vous ?

- Pops ? On a récupéré Ace, mais Thatch et Marco ne sont pas revenus du sixième niveau…

- … revenez sur le Moby Dick, la Marine vient d'arriver. Vos frères iront bien, je le sens.

- Bien reçu, Pops. On sera là dans dix minutes. »

Vista saisit Ace et lui donna un morceau de corail rouge en le poussant dans le large tuyau en déclarant : « Namur nous attend de l'autre côté, vas-y avec Jinbei et ton frère. Haruta, Accompagne-les, je vais attendre Marco et Thatch.

- Tu es sûr ? demanda le jeune commandant en donnant le corail à Luffy.

- Oui, il faut que quelqu'un reste pour les soutenir en cas de besoin. Allez-y. »

Haruta hocha la tête et expliqua : « Tiens, c'est pour te permettre de nager sous l'eau.

- Cool ! »

Ils entrèrent à leur tour dans le boyau et disparurent sous le regard de Vista qui dégaina ses lames en sentant des gens s'approcher.

OOooOO

Thatch aidait Marco à courir quand il sauta sur le côté pour éviter une balle et siffla : « Ils sont tenaces…

- On est presque arrivé. Tu vas bien, yoi ?

- Ouais… je croyais l'avoir évité mais… »

Il grimaça en serrant son côté qui se teignait lentement de rouge. Marco se pencha vivement pour la regarder, et il siffla : « Merde. Tu perds beaucoup de sang… ça va énerver les Rois des Mers, yoi.

- On s'en préoccupera plus tard ! On doit rejoindre les autres… tu as récupéré ton fruit ?

- Ouais, accrocha-toi, yoi. »

Il se transforma et décolla en portant Thatch sur son dos. Ils traversèrent le niveau 6 aisément en évitant la pluie de balle derrière eux et finit par arriver devant Vista qui baissa ses lames en les voyant. Marco lâcha : « Où sont…

- Ils nous attendent dehors. Dépêchons-nous. Thatch… qu'est-ce qu'il a ?

- Je me suis pris une putain de balle dans les côtes, Vista.

- Merde.

- Ouais, mais ça ira. On doit y aller, Teach est ici.

- Teach ?

- Vista ! Le corail !

- Ah oui… euh tiens. »

Marco le prit et avança dans le tunnel, suivit de Thatch et Vista.

OOooOO

Clara se posa en catastrophe sur le pont du Moby Dick et s'exclama : « Pops ! La Marine est là !

- J'ai vu. Où sont tes frères ?

- D'après Namur, ils viennent de récupérer Ace et son petit-frère.

- Et les autres ?

- Ils ne devraient plus tarder… »

Newgate fixa le visage de sa fille, couvert de poussière et de sang. Il soupira en s'agenouillant : « Ils iront bien, ne t'inquiète pas, ma fille.

- J'ai… Pops, est-ce que tu crois qu'Ace est heureux ? »

Il la fixa, sans dire un mot et elle continua : « Non, je sais qu'il est heureux avec nous mais… dans ses yeux…

- Qu'est-ce qui t'inquiètes tant ?

- Parfois, j'ai l'impression qu'il ne… il est si souvent surpris quand on lui dit qu'on l'aime ou que l'on est content de l'avoir rencontré, que cela me perturbe… c'est comme s'il ressentait toute la tristesse du monde… et ses yeux sont si souvent obscurcis par… je ne sais pas, Pops… »

Le capitaine pirate fixa avec un léger étonnement la jeune femme avant de demander : « Depuis quand te poses-tu ces questions, ma fille ?

- Je… depuis quelques temps… mais j'ai l'impression que tout devient plus clair de jour en jour sans savoir pourquoi ou comment…

- Je vois… on dirait que tu as évolué, ma fille…

- Evolué ?

- Tu commences à t'éveiller, bientôt tu auras atteint ta puissance finale.

- Oh… et pourquoi ? »

Un bruit assourdissant retentit et ils se tournèrent vers la flotte de la Marine qui tirait au canon. Newgate saisit son bisento et lâcha : « Occupe-toi de surveiller leurs agissements pendant que tes frères reviennent à bord. Nous allons bientôt envoyer Impel Down au fond de l'océan.

OOooOO

Ace continuait de ramper dans le conduit humide et puant, suivi par Jinbei, Luffy et Haruta. Ses muscles lui faisaient mal, il se sentait tellement fatigué… il se cogna soudainement la tête à quelque chose de dur et gémit : « Aïe… bon sang…

- Attention la tête ! prévint Haruta.

- Tu aurais pu le dire avant… »

Le petit commandant passa devant Ace sans grande difficulté et poussa la porte de fer en prévenant : « A partir d'ici, on va devoir nager dans le conduit d'évacuation des eaux. Jinbei, tu passes en premier et tu aides Ace, OK ? Je me charge du gamin.

- Je ne suis pas un gamin ! protesta Luffy, Je suis Luffy !

- C'est ça, c'est ça ! Allons-y. »

La porte s'ouvrit et un vacarme atteint leurs oreilles alors que de l'eau s'infiltrait autour d'eux. Haruta laissa passer Jinbei qui tenait Ace, puis saisit Luffy et plongea…

Après quelques minutes de nage, ils entraperçurent une faible lumière et Jinbei lâcha : « On dirait qu'on va réussir à sortir d'ici… »

Ils sortirent enfin de la prison et virent que Namur les attendait, le visage rongé par l'inquiétude. Il s'exclama : « Vous êtes enfin revenu ! Je m'inquiétais ! Où sont Marco et Thatch ? Et Vista ?»

Jinbei prit la parole : « Encore à l'intérieur. Vista les attend à l'entrée.

- Bien… dans ce cas attendons-les encore un peu… Jinbei. Tu… ?

- Oui. Il y a une odeur de sang. »

Les deux Hommes-Poissons se tournèrent vers Luffy qui avait un peu de sang sur lui, puis vers la trappe d'où ils venaient et virent alors Vista qui soutenait Marco et Thatch qui était un peu pâle. Namur demanda : « Qui est blessé ?

- C'est Thatch… il s'est pris une balle. »

Ace hoqueta et fronça les sourcils, cependant, Jinbei lâcha : « On devrait se dépêcher… les Rois des Mers vont être attirés par son sang. »

Namur acquiesça et prit Marco avec lui, laissant Thatch aux bons soins de son ami, et ils commencèrent à battre des jambes pour remonter à la surface…

OOooOO

Clara volait au-dessus de sa famille lorsqu'elle sentit une violente douleur à la tête. Elle se cabra dans les airs avant de se stabiliser au-dessus d'Izou qui la fixa, inquiet : « Clara ? Tu vas bien ? »

Elle hocha la tête, essayant de faire abstraction de sa vision qui était quelque peu étrange. D'habitude, elle voyait les choses comme les humains, mais là… elle pouvait sentir les présences, voir le cœur des gens… cela l'effrayait, mais elle se rappela les mots de son père et soupira en battant des ailes.

Du coin de l'œil, elle vit plusieurs personnes jaillirent hors de l'eau et reconnut l'équipe qui s'était infiltrée dans la prison. Et en voyant son… oncle se diriger vers eux, elle comprit qu'elle n'était pas la seule à les avoir repérés. Elle plongea vers eux, les frôla du bout de ses ailes et continua à voler jusqu'à arracher la grande voile du navire d'Akainu qui ne réussit qu'à frôler avec sa lave les ailes immenses de l'oiseau et il pesta en pointant les canons vers les pirates qui se repliaient vers le Moby Dick.

Clara fit demi-tour et s'arrêta au-dessus des pirates nageant dans l'eau, laissant la voile pendre vers eux.

Ils s'y accrochèrent et elle grimpa dans le ciel avant de rejoindre le Moby Dick, où elle les laissa.

Elle s'envola vers le cœur de la tempête au-dessus d'eux et se concentra encore pour augmenter sa puissance, mais en vain, elle était déjà à bout de forces.

Elle allait rejoindre ses frères lorsque son Haki lui hurla de bouger. Elle plongea net et remercia son instinct en voyant passer au-dessus d'elle un filet en granit marin. Baissant les yeux vers l'endroit d'où il avait été tiré, elle sentit son sang bouillonner de rage.

Un rire se fit entendre en contrebas, attirant l'attention des pirates de Barbe Blanche : « ZEHAHAHAHAHA ! BIEN ESQUIVE, GAMINE ! »

Elle allait plonger quand la voix de son père retentit : « CLARA ! REVIENS ! »

Ce fut à contrecœur qu'elle obtempéra et elle se posa à côté de Thatch qui était soigné par Alice. Elle s'exclama : « Tu vas bien ?

- Ouais, ce n'est qu'une égratignure… sourit-il en la fixant, Et toi ?

- Juste des égratignures. »

L'infirmière râla en voyant son bras tâché de sang : « Pas un pour rattraper l'autre ! Viens là, que je soigne ce bras !

- Alice, je vais bien !

- Tu es blessée ? lâcha Thatch en se relevant.

- Toi aussi ?

- Non.

- Non plus.

- Arrête de faire l'idiote.

- Et que devrions-nous dire de toi ? »

Ils se fusillèrent du regard avant d'éclater de rire. Thatch se pencha et l'embrassa lentement en soupirant : « Je crois que Pops va faire un massacre…

- J'aimerais tellement étriper Teach…

- … moi aussi. En fait, je crois bien qu'il y a vraiment beaucoup de personnes qui voudraient le faire. »

Elle sourit avant de regarder leur père se diriger vers le traître qui souriait toujours. Marco soupira : « Et voilà… Pops n'en fait qu'à sa tête, yoi… »

Clara sourit avant de sortir de sa poche quelque chose qui ressemblait à une sacoche de marine qu'elle agita devant Izou. Ce dernier eut le même sourire et chargea son revolver avec les balles de granit marin. Il visa Teach et lâcha : « Au moindre mouvement de Teach, il va s'en prendre une entre les deux yeux…

- Non, yoi. »

Ils se tournèrent vers Marco qui continua : « C'est à Pops de le tuer, yoi. Si tu dois tirer, vise pour l'empêcher d'utiliser son Fruit. »

Le sniper hocha la tête et Clara soupira : « Et on fait quoi pour la Marine ?

- Clara ?

- Oui ?

- Pourquoi Shanks Le Roux arrive avec le Red Force en nous faisant des signes ? »

La jeune femme haussa un sourcil avant de répondre : « Alors là, Teach va souffrir. Trop bien. »

Luffy haleta : « Shanks ? Ah non ! Je ne peux pas le voir ! »

Ace rigola en le serrant contre lui, tandis qu'une infirmière vérifiait ses blessures.

Marco plissa les yeux et demanda : « Pourquoi est-il venu ?

- J'imagine qu'il est en mode « Oncle surprotecteur qui est en fait une mère poule ». »

Une aura glaciale entoura le corps de Marco alors que Thatch répliquait : « La mère poule, hein ? Je connais quelqu'un qui est aussi comme ça…

- La ferme, yoi. Ne commence pas.

- Tu te sens visé ?

- J'ai dit la ferme. »

Clara éclata de rire avant de s'éloigner de Thatch : « Je reviens, je dois aller m'occuper des navires de la Marine.

- Toute seule ?

- Nan ! Tu viens, Blamenco ?

- Ouep ! »

Le commandant grimpa sur le dos de l'Oiseau-Tonnerre et s'agrippa aux plumes alors qu'elle décollait. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ils étaient au-dessus des Amiraux qui les regardaient avec haine, curiosité et ennui. Blamenco plongea une main dans sa poche de Fruit du Démon et en sortit un canon qu'il alluma et laissa tomber sur leur navire, l'explosion créant un amas de fumée. Clara vit au dernier moment l'attaque combinée des amiraux et eut juste le temps de croiser ses ailes devant eux pour éviter d'être tuée.

Elle sentit son dos percuter le sol, non loin de Barbe Blanche qui se battait avec Teach. Enfin se battre était un bien grand mot, si on considère que Teach était ensanglanté de la tête aux pieds et suppliait pour sa vie.

Tous observèrent Barbe Blanche lever son arme et déclarer : « Tu n'es pas mon fils, Teach, alors ne supplie pas un père que tu as choisi de trahir. Tu connaissais les risques, alors assume tes actes… Tu n'étais pas celui que Roger attendait. »

Sur ces dernières paroles, il abaissa son bisento sur le traître qui hurla en sentant sa vie lui échapper, sous les grands sourires des pirates.

Blamenco se dégagea et aida Clara à se relever, tandis que leur père lâchait : « Partons. »

Ils rejoignaient le Moby Dick lorsqu'une ombre apparut derrière Clara, et s'apprêtait à l'attaquer. L'amiral Akainu abaissa un poing de lave vers la jeune femme qui se retourna, lorsque quelque chose le frappa au milieu du front. Une chaussure recouverte de Haki. Oui, une chaussure.

La voix d'Izou se fit entendre : « Thatch ! Arrête de me voler mes chaussures !

- Désolé ! Aïe !

- Bien fait pour toi ! »

Akainu se releva, furieux, et son corps commença à fumer, lorsqu'une gerbe d'eau le percuta. Lentement, il se tourna vers Blamenco qui riait en tenant un tuyau d'arrosage pointé vers lui.

De la lave jaillit du corps de l'amiral avant d'être aspergée d'eau. Encore une fois. Peu à peu, il voyait les pirates de barbe Blanche s'éloigner, et finalement, il réussit à esquiver le jet d'eau, essayant de frapper le capitaine pirate dans le dos.

Les nakamas de ce dernier hurlèrent des avertissements, mais une personne se dressa sur le chemin d'Akainu, le bloquant aisément avec un sourire narquois : « Ce n'est pas très fair-play d'attaquer quelqu'un par derrière, monsieur l'amiral…

- … Que fait le Second de l'Armée révolutionnaire ici ? gronda ce dernier.

- Voyons, Amiral… faîtes fonctionner ce qui est sensé se trouver entre vos deux oreilles. »

Ce dernier plissa les yeux et le sarcastique personnage continua : « Je parle du cerveau. Ah la la, c'est encore pire qu'avant ! »

D'un geste ample de la main, il manipula une sorte de long tuyau métallique et repoussa de plusieurs mètres l'officier de la Marine. Barbe Blanche se retourna et lâcha : « Ah les Révolutionnaires… toujours à se moquer.

- Pêché mignon du métier, Mr Newgate !

- Gurararara ! Allons-y… »

Clara allait monter à bord lorsque la voix d'Akainu siffla : « J'aurais ta peau ! La tienne et celle de tous ceux que tu aimes, déchet ! »

Lentement, elle se baissa, ramassa quelque chose et se retourna, un fin sourire aux lèvres : « Tu crois pouvoir me tuer, Amiral ? Crois-tu pouvoir me tuer, si c'est moi qui t'envoie en Enfer en premier ? »

Avec un rugissement de rage, l'homme de lave bondit vers elle sous les cris de l'équipage pirate ? Son poing recouvert de lave en fusion fusait vers la jeune femme qui ne bougea pas d'un iota, le fixant avec un sourire.

Sur le pont du Moby Dick, Marco attrapa Thatch par sa tunique et l'empêcha de se ruer vers le Marine qui s'approchait avec haine de sa nièce. Le cuisinier était blanc et cria : « Clara ! BOUGE DE LA !

- Thatch, laisse-la faire, yoi. »

Le phénix avait peur pour sa sœur, mais il lui faisait confiance pour avoir une idée derrière la tête. Du moins, il l'espérait.

Akainu sourit de satisfaction en abattant son poing vers la jeune femme quand la voix de Sengoku jaillit : « SAKAZUKI ! NE RESTEZ PAS LA ! »

Il refusa de se dégager et s'apprêtait à toucher Clara lorsqu'il écarquilla les yeux, le sang battant à ses oreilles, et eut peur.

Elle avait lentement levé le bras. Le bras pointé sur sa poitrine. Un pistolet pointé sur son cœur. Le pirate appuya sur la détente sans quitter les yeux d'Akainu, et ce dernier s'immobilisa avant de cracher : « Un pistolet ? Tu ne peux pas me tuer, ordure !

- C'est idiot, n'est-ce pas ? demanda-t-elle calmement en le fixant avec calme, Ce qu'une simple balle peut faire… comme arracher la vie à un homme dangereux. »

Il cracha une gerbe de sang et porta sa main à sa poitrine. Du sang s'écoula entre ses doigts. Du sang. Elle continua tout aussi calmement en pointant l'arme vers sa tête : « Ca doit faire mal, non ? Etre tué par une arme que la Marine a mis au point pour tuer les pirates utilisateurs de Fruit du Démon ?

- Tu… espèce de pirate… tu iras brûler en enfer !

- Tant mieux, après tout, notre frère est fait de feu, alors nous préférons un enfer de chaleur qu'un paradis de glace. Après tout, nous sommes des pirates. Nous aimons être libre et vivre, alors l'enfer n'est qu'un voyage parmi d'autres… »

Une détonation retentit.

Un corps s'effondra.

Les Marines se figèrent.

Clara lâcha : « Bon sang, ça fait du bien ! »

Et elle rejoignit son père qui la fixait avec calme et amour. Le Moby Dick était leur maison. Et il le restera à jamais.

OOooOO

Sengoku serra les dents, avant de constater que Barbe Blanche se tournait vers Impel Down. L'amiral de la flotte pâlit brutalement et hurla de toutes ses forces : « Évacuez les lieux ! ÉVACUEZ LES LIEUX IMMÉDIATEMENT ! »

Un grondement apocalyptique résonna alors que la terre tremblait, que les flots se déchaînaient, que des éclairs déchiraient le ciel.

Quelques instants plus tard, tout redevint calme, et une fois l'océan redevenu calme, ils pouvaient voir la mer s'étendre sans interruption jusqu'à l'horizon. La prison d'Impel Down avait disparu sous les flots. Et le Moby Dick avait disparu. Garp lâcha philosophiquement : « Ah bah merde ! On va en bouffer de la paperasse !

- LA FERME IMBÉCILE !

- Quoi ? Il ne fallait pas réveiller l'eau qui dort, non ? On savait ce qui se passerait en commençant une guerre contre Barbe Blanche.

- JE NE VEUX PLUS RIEN ENTENDRE SORTIR DE TA BOUCHE !

- Crunch… délicieux ces biscuits…

- GARRRRRRRPPPPPPPP ! »

OOooOO

Une fois que le Moby Dick eut plongé sous l'eau, Marco lâcha Thatch qui se précipita vers Clara pour la serrer dans ses bras avant de crier : « Ne refais plus jamais ça !

- Thatch…

- Tu imagines la peur que j'ai eue, idiote ? »

Elle lui sourit en posant ses mains contre les joues de ce dernier et elle l'embrassa langoureusement. Puis, la jeune femme souffla : « J'imagine… mais je vais bien. »

Il la maintint contre lui et embrassa ses cheveux.

Soudain, il y eut un cri de colère : « ESPÈCE DE SALAUD ! »

Ils se tournèrent vers Ace qui venait de frapper au visage le Révolutionnaire aux cheveux blonds ondulés et au haut de forme. Ce dernier se releva avec un sourire maladroit : « Je peux tout t'expliquer, Ace…

- OU ÉTAIS-TU, HEIN ? QUAND LUFFY PLEURAIT TA MORT ? QUAND ON TE PLEURAIT ! »

Luffy était en train de renifler, et Ace s'enflamma : « HEIN, OU ÉTAIS-TU SABO ?

- Je… je ne me souvenais pas, Ace…

- Pardon ? siffla dangereusement ce dernier.

- J'avais oublié. Tout oublié. Je ne me rappelai même pas de mon nom. Je ne me suis rappelé de vous lorsque j'ai lu le journal il y a quelques jours. Je suis vraiment désolé, Ace, Luffy… »

Ce dernier l'enlaça brusquement en hurlant : « SABBBBBBBOOOOOOOOO ! »

Ace baissa le bras et vint les serrer dans ses bras tous les deux en retenant ses larmes : « Bande d'idiots… »

C'est alors que la voix de Marco retentit : « On va faire surface près du Red Force… »

Clara releva la tête et déglutit.

Dès que le navire eut refait surface, une fusée rouge atterrit sur le Moby Dick en criant : « Clara ! Inconsciente ! Qu'est-ce qui t'a pris de faire une chose aussi dangereuse ?! »

Shanks s'approcha d'elle et voulut la serrer dans ses bras mais se figea en la voyant dans les bras d'un autre homme. Il gronda : « Lâche ma nièce, le crétin.

- Nan, pas envie de la lâcher avant quelques jours… sourit Thatch en la collant contre lui et posant sa tête sur le crâne de cette dernière.

- Thatch, ne le pousse pas à bout… sourit Clara, Je vais bien, Shanks, ne t'inquiète pas et…

- Tu vas bien ! Oh la bonne blague ! u as tué un Amiral de la Marine, espèce de crétine ! Ta prime va doubler ! Tu auras le gouvernement à tes trousses ! Le Cipher Pol ! Les chasseurs de primes… même des monstres ! Tu vas devenir la proie numéro une du monde ! »

Thatch pinça les lèvres comme Clara en voyant l'empereur faire les cents pas, le visage horrifié, nerveux et hystérique. Il ne se tut que lorsqu'un coup de son second le ramena à peu près à la raison : « Arrêtez de vous faire des films, capitaine. Tu vas bien ?

- Oui, papa ! sourit Clara en se blottissant contre Thatch, On ne peut mieux. »

Le regard de ce dernier s'ombragea un instant avant qu'il ne lâche : « Prends soin de ma fille, gamin. »

Le regard de Shanks était inestimable quand il hurla : « QUOIIIII ? TU ACCEPTES CE TRUC DANS LA FAMILLE, BEN ? TU ES DEVENU MALADE ?

- Pas de problème, c'est ce que je comptais faire depuis que je l'ai rencontré ! acquiesça le cuisinier.

- ET JE N'AI PAS MON MOT A DIRE ? s'écria Shanks.

- Non.

- Surtout pas.

- Jamais. »

Il éclata en sanglot et s'accrocha à Marco en pleurant : « Ils sont méchant avec moi, Marco…

- Lâche-moi, yoi.

- Tu m'aimes, toi ? hein ? Tu vas rejoindre mon équipage ? hein ?!

- MAIS FOUS LE CAMP, YOI ! »

Le phénix l'envoya percuter le bastingage et se retourna vers Alice qui souriait, heureuse de le voir. Ben demanda soudainement : « Où est Thomas ?

- On l'a laissé avec les autres infirmières sur une île où ils seront en sécurité. Elle est sous la protection de Pops, alors tout ira bien. »

Il hocha la tête puis la voix de Shanks retentit : « Et si on fêtait tout ça ? »

Un cri de joie général secoua le navire, et Thatch gémit en même temps que les autres cuisiniers : « On n'a plus de saké…

- QUOIIIIII ? rugit barbe Blanche, LE ROUX ! TU AS DU SAKE J'ESPERE ?!

- Euh… Ben ?

- Rupture de stock. »

Alice hurla de joie : « OUAIS ! »

Newgate et Shanks gémirent en même temps, pleurant la perte de leur amour…

Clara sourit en regardant sa famille, et se dit qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse qu'à ce moment là.

Oui. Heureuse. C'est ce que tous ces pirates ressentaient à ce moment alors que la joie était vive après cette victoire spectaculaire.

Thatch la retourna vers lui et lâcha : "Je t'aime, Clara Beckmann.

- Moi aussi, je t'aime, Thatch."

Il l'embrassa alors avec tout l'amour qu'il avait en lui sous les sifflements de l'équipage et les hurlements hystériques d'un certain rouquin...

Épilogue

Quelques jours plus tard, le vrai nom de Portgas D Ace fut révélé au monde entier.

Sa prime passa de 550 000 000 de Berrys à 650 000 000.

La mort d'un Amiral de la Marine fit grand bruit.

La prime de Clara Beckmann passa à 600 000 000.

Le monde entier trembla en prononçant le nom de Gol D Ace.

Un tremblement de terre secoua Grand Line quand Barbe Blanche éclata de rire en voyant la tête de ses fils.

Les pirates de Barbe Blanche firent la fête durant plusieurs jours en se moquant d'Ace qui s'était trouvé une vraie famille.

La vie n'avait jamais été plus belle sur Grand Line qu'à cette époque. C'était un nouvel Âge d'Or qui brillait tel le soleil levant.

Plusieurs années plus tard, le Gouvernement mondial disparut.

Mais ce qui nous intéresse davantage, c'est cet homme.

Cet homme qui avait réussi à conquérir tous les océans.

Ce pirate qui avait marqué l'Histoire à Jamais.

Ce capitaine portant un chapeau de paille.

Monkey D Luffy…

Le Roi des Pirates !

FIN

Et voilà, cette fanfiction est enfin terminée ! Je dois bien avouer que j'ai adoré l'écrire !

J'espère que cela vous a plu ! N'hésitez pas à écrire des commentaires, ça fait vraiment plaisir de voir des gens satisfaits et pleins d'entrain !

Bonnes vacances à tous !

Azufyra