Disclaimer : Le monde d'Harry Potter appartient à JK Rowling

Note : Bonsoir !

Vous n'allez pas le croire mais ça fait plus d'une semaine que cette histoire est prête, j'ai juste eu la flemme de la poster … Je suis impardonnable !

Mais, je reviens avec ces courts portraits ! J'espère qu'ils vous plairont ! Je vais en poster un tous les deux jours !

J'espère que ça va vous plaire, parce que je suis vraiment pas sûre de moi sur ce coup-là !

Big up à Piccolina Sandra pour son aide, ses remarques et sa correction !

Inspiration : Pinterest « Don't worry mother. Your daughter is a soldier. »

oOo

Hermione Granger

Le temps s'arrêta un instant.

Il y avait Hermione, ses cheveux attachés, son gilet rose et sa paire de basket aux pieds. Des vêtements pratiques, toute sa vie remplissait son sac magiquement agrandi.

Elle n'était pas effacée qu'elle agissait déjà comme quelqu'un qui n'appartenait plus à ce monde.

Quelques pas les séparaient mais tout un monde se creusait entre cette jeune Hermione et les gens qui l'avaient élevée, aimée, protégée.

Elle avait pensé un instant tout leur raconter, avant de tout effacer. Une manière d'avoir une dernière étreinte, un dernier « je t'aime ». Mais elle avait fini par accepter que ça aurait été cruel. Alors elle était partie comme un fantôme. Là, sur le pas de la porte de sa maison d'enfance, elle avait fait disparaître toute sa vie d'une formule magique.

Hermione, dix-sept petites années et le poids d'un monde sur ses épaules. Hermione et son air déterminé. Hermione et son air peiné.

Après qu'elle ait lancé le sort, après qu'elle ait disparu de la mémoire des êtres qui l'aimaient le plus au monde, le temps s'arrêta.

Elle fixait les cheveux auburn de sa mère, essayant de capturer l'odeur de son parfum, la couleur de ses yeux. Et sans pouvoir s'en empêcher, elle murmura :

- Ne t'inquiète pas maman, ta fille est un soldat.

Elle replaça son sac sur son épaule et ferma doucement la porte.

Elle souffla doucement et ferma les yeux pour empêcher ses larmes de couler.

Ensuite, elle appela le Magicobus et devint l'Hermione forte et intelligente que tout le monde attendait.

Ce qu'elle ne sût jamais, c'est que sous le soleil de l'Australie, Monica Wilkins répétait sans cesse, sans savoir d'où ça lui venait « Ne t'inquiète pas maman, ta fille est un soldat. »

oOo

Voilà ! J'espère que ce « court » portrait vous a plu ! Vous pouvez toujours essayer de trouver le suivant ! ) Ou me parler de votre semaine, ou de qui vous avez envie de frapper (c'est un peu mon mood, me dites pas que je suis la seule !)

Bref, n'hésitez pas à commenter, passez une bonne semaine et prenez soin de vous !

Hermionement vôtre,

Math'