Disclaimer : Le monde d'Harry Potter appartient à JK Rowling

Note : Bonsoir ! Et voici le dernier chapitre de cette série ! (normalement ! Mais Chl007 m'a dit « Et elle ? Et elle ? Et elle aussi ?! » et du coup, peut-être que j'aurais d'autres idées ! ^^')

Big Up à Piccolina Sandra pour sa correction

Merci à Chl007, Neliia,Fleur d'Ange et Am Stram pour leur review ! Et merci d'avoir suivi cette publications, ça me fait très plaisir !

oOo

Ginevra Weasley

Ginny était ivre de colère.

Elle voulait se battre. Pas par caprice ou pour faire comme les autres. Mais parce qu'elle voulait protéger les siens, peut-être qu'elle pourrait sauver l'un d'eux, peut-être qu'elle pourrait empêcher la mort de frapper leur famille.

C'était un vœu pieu mais elle voulait y être. Elle savait qu'elle pouvait mourir sur ce champ de bataille. Mais elle savait aussi que si l'un de ses frères ne rentrait pas demain, elle mourrait des « si » qui la pousseraient à se demander jusqu'à la fin de sa vie si sa présence n'aurait pas pu changer ça.

Ses frères l'avaient protégée toute sa vie, leur petite sœur. Elle voulait leur prouver que dans leur sillage, elle avait grandi. Les remercier, les protéger à son tour, elle voulait leur rendre tout cet amour qu'ils lui avaient porté, tous les câlins, toutes les promesses.

Peut-être qu'elle mourra sur le champ de bataille. Mais ne pas être aux côtés des siens la tuera de toutes manières.

C'était tous ces mots qu'elle prononçait à sa mère en larme. Il était tard, la maison dormait d'un sommeil agité. Et en bas de l'escalier, sa mère pleurait toutes les larmes de son corps à l'idée que ses enfants, ses chers enfants allaient risquer leur vie. Que quoiqu'elle fasse, elle ne pourrait pas les protéger. Ses instincts de mère hurlaient et elle serrait son poing pour éviter que toute la famille se rende compte à quel point cette guerre la rendait malade.

Et voilà que Ginny, sa petite Ginny, son bébé, son dernier enfant, était à ses genoux, à moitié couchée sur ses jambes, en train de pleurer elle aussi. De soutien, de tristesse, de peur.

Et elle murmurait d'une voix basse, tous ces mots.

Comment elle voulait protéger ses frères. Qu'elle était désolée de faire autant de peine à sa mère, que bien sûr qu'elle ne voulait pas mourir mais qu'elle ne pouvait pas laisser ses frères se battre seuls. Elle savait que c'était un déchirement pour sa mère de les voir s'impliquer dans cette guerre. De les voir risquer leur vie contre un malade qui ne pensait qu'à génocider. Qu'égoïstement, elle voulait juste tous les garder à la maison.

Et Ginny pleurait, suppliait. Elle voulait l'accord de sa mère. Pas parce qu'elle en avait besoin. Mais parce que c'était important. Elle voulait qu'elle comprenne que ce n'était pas la famille Weasley qu'elle quittait, ce n'était pas l'amour de sa mère qu'elle délaissait. Que c'était justement cet amour qui la poussait à quitter le Terrier pour se battre. Elle avait besoin que sa mère l'embrasse, l'enlace. Qu'elle comprenne. Qu'elle accepte.

Ginny avait juste besoin de quitter la maison en sachant que sa mère l'aimait toujours. Et en ayant dit à quel point elle l'aimait elle aussi.

Assise là, les genoux sur le carrelage froid, la tête posée sur les cuisses de sa mère, le visage rouge et les yeux baignés de larmes, Ginny suppliait qu'on la comprenne.

Et Molly finit par attraper le visage de sa douce fille, de sa petite fille pour lui faire promettre de tout faire pour rentrer vivante à la maison.

Et Ginny promit. Elles s'enlacèrent dans l'aurore de la fin du monde. Ginny promit. Et Ginny murmura, comme si ça changeait quelque chose, dans l'espoir que ça soulage la peine de sa mère : Ne t'inquiète pas maman, ta fille est un soldat.

oOo

Et voilà pour ces portraits ! Merci, surtout à Chl007 et Fleur d'Ange d'avoir commenté dès le début, me poussant à continuer la publication !

Je vais me forcer à écrire, pour continuer à publier ! Vos reviews sont réellement une drogue à laquelle on s'accoutume !

Prenez soin de vous,

Ginevrament vôtre,

Math'