Salut, tout le monde.

Je vous remercie pour toutes vos Reviews cela m'a fait super plaisir.

Voici, un petit bonus


Bonus : Harry et Pétunia

Blaise et Harry marchaient main dans la main dans un quartier moldu non loin d'une prison. C'était une journée plutôt ensoleillé et tranquille. Ils marchaient tranquillement en discutant de tout et de rien. Des personnes extérieurs auraient pu croire que c'était une sortie en de couple ordinaire certes homo mais un couple comme un autre. Mais ce n'était pas vraiment cela, Blaise accompagné son petit-ami qui allait rendre visite à sa tante en prison. Blaise ne comprenait toujours pas pourquoi il allait la voire mais il avait accepté et respecté cette décision même s'il n'était pas vraiment d'accord avec cela. Ils continuèrent leur marche avant de finir par s'arrêter devant la prison. Blaise posa son regard noir sur le bâtiment où il savait que son petit-copain allait disparaître une bonne heure.

-Tu es vraiment sûr de vouloir y aller ? Demanda Blaise

-Oui. Pourquoi me le demandes-tu à chaque fois que tu m'accompagnes ? Dit Harry

-Peut-être parce que je ne comprends pas pourquoi tu lui rends visite comme ça après tout ce qu'elle t'a fait.

-Tu sais que je lui ai pardonné, Blaise. Je ne lui en veux plus. Après tout justice a été fait. Expliqua Harry

-Je le sais. Mais je ne peux m'empêcher de ne pas comprendre. Et de m'inquiéter pour toi. Je sais aussi que comme à chaque fois, je ne pourrais pas te retenir.

-Tu me connais vraiment bien. Bon, je te laisse. Je vais être en retard sinon. Dit Harry en l'embrassant chastement

-On se retrouve après. Lui dit Blaise en lui rendant son baisé

Harry lui sourit en lui assurant qu'ils se retrouvaient après comme à chaque fois. Harry entra dans la prison, salua les policiers et passa tous les contrôles sans problèmes. Il entra et suivis le gardien qui le mena dans la pièce où il allait rencontrer sa tante. Comme à chaque fois, on annonça à sa tante que son visiteur était arrivé et on le laissa entrer. Pétunia se leva à son arrivée et lui sourit.

-Bonjour, tante Pétunia. Comment vas-tu ? Dit Harry en lui souriant avant de la prendre dans ses bras

-Bonjour, Harry. Je vais bien, je te remercie. Et toi, comment vas-tu ? Dit-elle en le libérant après lui avoir rendu son étreinte

-Je vais très bien. Blaise m'a accompagné aujourd'hui mais il est resté dehors. Lui appris Harry

-Ah oui, ton petit-ami. Tu m'as déjà parler de lui. Un jeune homme sympathique que tu as rencontré dans ton école. Mais dis-moi as-tu eu ton diplôme comme tu l'espérais ? Dit Pétunia se rappelant qu'il lui avait dis devoir passer d'ici peu son examen final d'étude

-Oui. J'ai eu mon diplôme. Je suis désormais médecin. Mais je n'ai pas l'intention de travailler tout de suite contrairement à Blaise qui a aussi eu son diplôme.

-Vraiment ? Que vas-tu faire si tu ne travailles pas tout de suite ? Et Blaise quel métier va-t-il faire ? Demanda Pétunia curieuse qui depuis qu'elle avait été jugé et derrière des barreaux était devenu très proche d'Harry au point d'avoir une vraie relation tante-neveu

-Je veux encore faire un peu d'étude pour me spécialiser pour pouvoir être en mesure de guérir des personnes qui sont comme mon oncle Rémus et mon ami Hagrid. Quant à Blaise, il a eu sa maîtrise de défense. Il compte postuler dans l'école où nous sommes allées puisqu'il aimerait enseigner à des enfants.

-Spécialise toi, si tu cela te fais plaisir. Mais débrouilles toi pour que cela soit reconnu que tu ne fasses pas ces études de plus pour rien. Ainsi, ton petit-ami aimerait enseigner à des enfants c'est très bien. Je suis contente que vous fassiez quelque chose qui vous plaise.

-Merci, tante Pétunia. Mais parles-moi un peu de toi. Comment te sens-tu ici ? As-tu des nouvelles de Dudley, oncle Vernon ou peut-être de Marge ? Dit Harry qui voulait savoir ce qu'elle devenait même s'il était touché, comme à chaque fois, qu'elle prenne des nouvelles de lui et Blaise

-C'est une prison, Harry. Ici, ce n'est pas le grand luxe comme à Privet Drive. Mais je me contente de ce que j'ai. Après tout je l'ai bien mérité. Dudley vient me voir de temps en temps quand il le peut. Je n'ai que peu de nouvel de ton oncle. Il n'a sûrement pas changé de point de vue ou de façon de penser. Quant à Marge, je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle est devenue.

-Oh ! Je suppose que je ne dois pas être surprise pour Marge et oncle Vernon. Cependant pour Dudley, c'est bien. Personnellement, je ne l'ai pas encore revu mais je pense à le faire. Tout le monde peut changer.

-Il a changé. Il fait de la boxe et du judo, maintenant. Il essaie de se défaire des idéaux stupides et cruels dans lequel nous l'avons fait grandir. Je suis faire de lui tout comme de toi. Dit-elle en lui prenant la main et lui souriant

-Merci, tante Pétunia. Je suis content d'apprendre que Dudley n'est pas resté la sorte d'idiot dont je me souvenais. J'ai appris qu'un prêtre et une religieuse venaient de temps en temps. Les as-tu déjà rencontrés ?

-Oui. Ils m'aident à voir plus clair sur ce que je t'ai fait et à apaiser ma conscience. Ce n'est pas facile. Avec le recul, je ne me reconnais pas dans certains de mes actes. Répondit-elle d'une voix triste

-Pardon, tante Pétunia. J'aurais dû te laisser en parler si tu le voulais. Je ne t'ai pas parler de l'idée que j'ai en ce-moment ? Dit Harry voulant changer de sujet

Il avait peu de temps avec sa tante alors il ne voulait pas la voir triste. Il ne voulait pas la rendre comme ça. Il préférait quand elle lui souriait et qu'elle lui parlait de tout et de rien. Il lui parlait toujours un peu de la prison pour savoir si ce n'était pas trop dur ou si elle s'entendait avec certaines personnes mais à chaque fois elle ne s'étendait pas sur le sujet. Il avait depuis longtemps compris qu'elle se faisait le plus discrète restant dans son coin en tentant de se faire oublier.

-Non, tu ne m'as pas parler de ton idée. Qu'est-ce que c'est ?

-Je t'ai déjà dit que Blaise et moi sommes fiancés. Nous allons nous mariés avant la fin de l'année. Eh bien, je pensais parler avec lui d'avoir des enfants par l'adoption. Nous en avions déjà parler, il y a longtemps. Dit Harry

-Tu veux parent avec lui? C'est merveilleux, Harry. Mais vous n'avez pas encore de travail. Il faut que vous vous posiez d'abord. Dit Pétunia

Elle imaginait facilement Harry en parent. Elle n'avait jamais rencontré Blaise mais elle avait assez entendu parler de lui pour avoir l'impression de le connaître. Elle pouvait donc sans difficulté les imaginé parent. Elle était sûr qu'Harry ferait un bon parent. Il était quelqu'un de bien et elle regrettait de ne pas s'en être rendu compte plutôt.

-Oui, j'aimerai être parent avec Blaise. S'il est pris, il commencerait en septembre. Nous avons déjà une certaine fortune. Et puis, la procédure est complexe et longue d'après ce que je sais alors nous aurons largement le temps de nous poser. Tu penses quoi de moi parent? Dit Harry

-Je pense que vous devez en parler entre vous. Quand au fait que tu sois père, si tu te sens prêt alors c'est que tu l'es. Je ne me fais pas de soucis sur le fait que tu sois un bon parent. Tu es quelqu'un de bien Harry. Dit Pétunia

Avant qu'Harry n'ait pu lui répondre, un gardien s'approcha et annonça que la visite était terminé. Harry et Pétunia se donnèrent un regard disant clairement que comme à chaque fois depuis que leur rapport c'était amélioré, les rencontres étaient beaucoup trop courtes. Mais Harry ne s'en en formalisa pas vraiment. Il savait qu'il la reverrait assez rapidement alors il n'en se faisait pas. Il se leva tout comme elle et ils se firent un câlins pour simple «au-revoir». Harry lui promit de la tenir au courant de son idée de paternité et repartit non sans lui avoir donné un dernier sourire. Il sortit de la pièce et comme à chaque fois sa tante le regarda partir sans que lui ne se retourne. Il quitta finalement la prison où l'attendait Blaise. Il l'observa un peu pour voir comment il allait avant de lui sourire tout en lui prenant la main de l'embrasser. Ils s'éloignèrent de la prison en discutant tranquillement de chose plus ou moins banales après qu'Harry est rassuré Blaise sur le fait que tout c'était bien passé. Ils retournèrent ensemble chez eux pour passer une journée tranquille juste à deux. Le soir venu Harry cuisina le plat préférait de Blaise qui se douta que quelque chose tracasser son beau brun. Il ne fit pas de commentaire préférant l'engager sur le sujet des nouvelles inventions des jumeaux Weasley. La conversation détendit Harry et ils mangèrent en rigolant passant un bon moment tête.

-C'était très bon, mon ange. Est-ce que tu voulais juste me faire plaisir ou tu voulais me dire quelque chose? Demanda Blaise en voyant qu'il ne semblait pas vouloir dire ce qui le tracasser

-Eh bien... Je voulais te faire plaisir. Et puis aussi te parler d'un truc mais je suis entrain de me dire que c'est trop tôt alors on va dire que je voulais juste faire plaisir. Dit Harry plus très sûr de lui

-Tu peux me le dire, Harry. Ce n'est pas grave si tu trouves que c'est pas vraiment pour toute de suite. L'encouragea gentiment Blaise qui fut récompenser par un doux sourire

-Je pensais qu'on pourrait voir pour adopter quand on sera un peu plus posé avec un travail. Tu te souviens, on en avait déjà parler il y a longtemps. Dit Harry mal à l'aise

-Eh, mon ange! J'aimerais beaucoup élevé un enfant avec toi mais on ne remplis pas encore les conditions nécessaire pour y être autorisé. On pourra commencer à regarder quand j'aurais trouver un job. Dit Blaise qui lui aussi voulait être parent mais ce n'était pas quelque chose qu'on faisait à la légère alors il avait décidé de lui expliquer son point de vue

Il savait qu'Harry voulait une famille nombreuse sans que ce soit comme celle de Madame Weasley. Il savait qu'il voulait des enfants à aimer, chérir autrement dit une famille rien qu'à lui avec la personne qu'il aimait soit lui, Blaise Zabini bientôt Blaise Zabini-Potter. Qu'est-ce qu'il avait hâte qu'ils soient enfin mariés. C'était pour bientôt alors il restait patient et il se re-concentra sur son fiancé.

-Tu as raison. C'est un peu tôt pour parler de tout ça. Et puis, si jamais je peux toujours trouver un petit job en parallèle de mes études.

-C'est une bonne idée. Fias ce qui te plaît, mon ange. Je suppose que tu en as parler avec ta tante? Dis Blaise qui comprenait un peu la relation qu'il y avait entre eux d'eux sans vraiment la comprendre

-Oui. Elle m'a dit que je serai un bon père. Cela m'a vraiment fait plaisir de lui en parler.

-Je ne comprends pas comment tu peux avoir eu ce genre de conversation avec tante qui t'a détruit ton enfance, si j'ose dire. Dit Blaise qui malgré ses efforts ne comprenait pas cette relation entre Harry et sa tante, tout comme Rémus et Sirius.

-C'est ma tante comme tu le dis. Et je l'aime malgré ce qu'elle m'a fait. Je sais que je ne pourrais jamais oublié ce qui s'est passé mais justice à été fait et je lui ai pardonné.

-Tu es vraiment trop bon. Soupira Blaise

-Et c'est pour ça que tu m'aimes. Dit Harry avec un sourire taquin

-Exact. Je t'aime, mon ange. Dit Blaise avant de l'embrasser amoureusement

-Je t'aime. Souffla Harry quand il se détacha des lèvres si douce de son amour

Ils passèrent une soirée en amoureux à s'aimer jusqu'à ce que leur corps crient grâce. Loin d'eux dans sa cellule; Pétunia Dursley demandait, comme à son habitude, pendant sa prière du soir à ce que son fils Dudley, Harry et son compagnon Blaise soient heureux. Sa seule prière de ses journées étaient pour ces êtres qu'elle aimait à sa manière alors qu'elle savait que l'homme qu'elle avait un jour aimé ne changé pas. Il restait campé sur ses positions, ne comprenant définitivement pourquoi il était là alors elle avait arrêté de prier pour lui. Harry savait pour les prières de sa tante alors quand il regardait son amour dormir contre lui un sourire aux lèvres alors il remerciait sa tante pour ses prières.


Une Reviews?