Bonjour tout le monde,

Après Endgame, mon esprit a toujours du mal à accepter la mort de Natasha et notamment le fait qu'elle n'ait pas eu d'hommage comme Tony. J'ai donc décidé d'écrire une série d'OS où elle aurait écrit une lettre à chaque Avengers.

Normalement, l'ordre de parution sera :

Chapitre 1 : Steve

Chapitre 2 : Clint

Chapitre 3 : Tony

Chapitre 4 : Bruce

Chapitre 5 : Thor

J'espère que vous aimerez et on se retrouve en bas si c'est le cas.

Je vous souhaite une bonne lecture,


Thanos avait finalement été vaincu. Les morts n'étaient plus. L'Univers était sauf.

Voilà ce que la plupart des personnes, n'ayant pas pris part à l'affrontement, retenait de cet épique combat.

Néanmoins, pour Steve Roger et ses camarades, la perte de deux piliers de leur équipe avait été rude. Ils ne pouvaient l'accepter sans difficultés et remords. Chacun encaissant le choc à sa façon.

La cérémonie organisée par Pepper pour Tony avait été belle et émouvante. Mérité.

Natasha, elle, n'avait pas eu le droit à une telle reconnaissance. Et Steve n'était, de toute façon, pas sûr qu'elle ait apprécié le geste. Tony aimait être le centre d'intérêt. Pas la jeune femme. C'était quelque chose qu'elle détestait. Il était persuadé qu'elle aurait ronchonné à l'idée de tels hommages.

En l'absence de corps, une simple pierre avait donc été érigée en sa mémoire, sous un chêne situé sur la propriété de Tony. A l'abri des regards et au calme. Là où elle aurait sûrement voulu être.

Assis devant sa tombe, Steve avait ressenti le besoin indispensable de se recueillir et de s'isoler avant d'aller reporter les pierres d'infinités à leur place d'origine.

D'autant qu'il ne l'avait encore dit à personne, mais en rangeant le bureau de l'ancienne espionne, il avait trouvé une pochette contenant plusieurs lettres manuscrites. Chacune faisant référence à un membre de l'équipe. La sienne figurait en première avec l'inscription « Steve RogersA ouvrir avant les autres ».

Il avait longtemps hésité, la gardant avec appréhension dans sa veste. Mais le moment était venu. Il ne pouvait plus reculer.

Précautionneusement il ouvrit l'opercule, l'émotion le submergeant subitement.

Steve,

Ses yeux se fermèrent et il inspira afin de contrôler les larmes qui lui montaient déjà aux yeux. Mon dieu, si elle avait été présente, elle l'aurait sûrement engueulé.

Si tu tombes sur cette lettre, c'est que je ne serai sans doute plus de ce monde. Au moment où je t'écris, tu te trouves dans la pièce d'à côté, concentré sur les finalités de la mission. Tu affiches cet air sérieux et dur qui me fait dire que tu es né pour diriger et que j'ai toutes les raisons de te faire confiance et de te suivre dans cette aventure.

Et quelle aventure… Il ne pourrait jamais vivre avec le fait de l'avoir envoyé à la mort. Certes elle avait été la première à accepter cette folie mais il s'était senti responsable d'elle au moment même où elle était devenue son binôme. Et il avait lamentablement échoué à la garder en vie.

Tu ne m'as jamais forcé à rien alors fais moi plaisir, chasse-moi tes idées noires et garde le meilleur que cette mission aura apporté. Je te serai éternellement reconnaissante de m'avoir laissé être à tes côtés alors merci. Merci de m'avoir accepté comme j'étais et de m'avoir supporté malgré la part sombre de mon passé. Merci de ne pas avoir refusé cette idée comme tu aurais pu le faire à tes débuts. Tu as choisi de prendre des risques et c'est ce qui me prouve que tu as l'âme d'un héros. D'un véritable héros. Ne laisse personne te dire le contraire.

Son cœur se pinça. Elle n'était plus présente pourtant il avait toujours l'impression qu'elle était là. Lui faisant ses leçons de morales et lui dictant de belles paroles afin de lui réchauffer le cœur. Pendant cinq ans, elle n'avait jamais renoncé. Il n'avait pas toujours été d'accord mais son entêtement l'avait gardé inconsciemment optimiste. Et elle avait eu raison d'y croire...

J'espère, avant tout chose, que ma mort n'aura pas été vaine et que nous avons gagné. Promets-moi que nous avons gagné. Que nous avons ramené tout le monde. J'ai besoin de l'entendre. Besoin de le savoir. Même de là-delà.

Il froissa légèrement la lettre avant de regarder le ciel, les yeux soudain rouges et humides. Il le lui devait bien.

« Nous avons gagné Nat', » souffla-t-il, la gorge nouée. « Nous l'avons fait… Nous avons vaincu Thanos et ramené tout le monde. Tu peux reposer en paix et être fière de toi… Nous l'avons fait... »

Il arrêta rapidement une larme sur sa joue. Pleurer n'aurait pas été respectueux pour la victoire.

Concernant cette mission, comme tu l'as dit, certains renoncent. Mais pas nous. Et certainement pas moi. Tu as suffisamment appris à me connaître pour le savoir. J'aurai tout tenté pour essayer d'effacer ce que Thanos avait fait. Nous le devions à tous.

Caractère de caboche têtue, ne put-il s'empêcher de penser.

Si cela avait en effet mal tourné, sache que j'ai été élevé avec l'idée de la mort. Elle ne me fait pas peur. Tu peux te retirer cette stupide culpabilité de la tête et garder ce petit sourire qui s'affiche désormais sur tes lèvres.

Le léger rictus qui s'était affiché sur ses lèvres s'étira. Elle avait toujours eu raison ainsi que le don de le faire sourire même dans les pires moments. Une qualité dont elle ne s'était jamais vantée. Et dont il ne s'était jamais lassé.

Ce plan était notre premier espoir. Notre meilleur espoir depuis longtemps. Depuis ces cinq dernières années si on y réfléchit bien. La vie ne nous a pas gâtés mais elle nous a cependant permis de nous rencontrer. Tu faisais partie de ma famille. J'ai été fière de faire partie de la tienne également.

Elle n'inventait rien. Il le lui avait un jour avoué. Mais à l'époque, elle n'avait rien répondu. Elle s'était contentée de sourire timidement.

Lire son véritable ressenti à ce sujet acheva ses barrières et il ne retint plus ses larmes.

Alors, je te l'accorde, ce plan était fou. Totalement fou même. Mais il méritait d'être tenté, tu ne trouves pas ?

A cet instant, Steve hésita. Si elle cachait terriblement bien ses sentiments derrière un masque de placidité, il avait toujours eu plus de mal à le faire. Et sa mort l'anéantissait. Littéralement.

Je ne regrette absolument rien. Et si ma mort a permis de sauver des milliers de personnes, j'en serai honorée. Vraiment. Donc ne t'en veux pas pour ça, d'accord ? Passe à autre chose et ne t'apitoies pas dessus, même si tu penses que je mérite que tu m'accordes toute cette peine.

Elle le connaissait par cœur et cela le fit sourire de nouveau alors que ses larmes finissaient leur route sur le papier désormais chiffonné.

Tu mérites, plus que personne, une belle vie Steve. Et j'espère que tu l'auras. En fait, c'est même un ordre. Sois heureux Steve Rogers ! Accorde-toi enfin une belle retraite. Et je t'en conjure, trouve-toi une petite amie. Trouve-toi quelqu'un avec qui partager ta vie. Ne reste pas seul. Peut-être pourrais-tu revenir dans le passé… C'est une simple idée mais la découverte de cet univers quantique peut permettre des miracles. Tu aurais tort de ne pas en profiter. Tu as beaucoup donné pour sauver un siècle qui ne t'appartenait pas. Pour une fois, pense à toi. Et à Peggy. Vous méritez tous deux d'être heureux.

Ses paupières se froncèrent. Était-elle réellement en train de lui conseiller d'abandonner ce siècle pour en rejoindre un autre ? Cela ne serait pas étonnant de sa part. Son cerveau réfléchissait toujours aux différentes stratégies possibles. C'était une force chez elle qu'il n'avait jamais cessé d'admirer.

Une dernière chose, distribue les autres lettres au reste de l'équipe, s'il te plait. Je sais que tu ne seras pas forcément à l'aise pour le faire alors je ne te demande pas de les remettre en main propre. Je les ai timbré, poste-les simplement. Si nous avons gagné comme je l'espère, la vie aura repris son cours et tout le monde aura récupéré un toit où passer le reste de sa vie.

Je te souhaite le meilleur pour l'avenir et ne rumines pas le passé. Cela ne servirait à rien. Vis enfin au présent.

Natasha.

Sa respiration se stoppa et il regarda les autres enveloppes. Excepté la sienne, elles étaient en effet toutes timbrées. Elle avait pensé à tout. Comme toujours.

Les yeux bouffis, il sécha rapidement ses joues et rangea la lettre dans sa poche avant de se relever et de se tourner une dernière fois sur les inscriptions de sa tombe.

Natasha Romanoff – A donné sa vie pour sauver le monde

Il renifla légèrement et déposa un baiser sur ses doigts qu'il posa amoureusement sur son prénom.

Jamais il ne pourrait oublier son sacrifice, ni la merveilleuse personne qu'elle était… Et encore moins son dernier conseil.


Première lettre postée. Les autres suivront rapidement. Alors oui, je me suis permis la petite liberté de me dire que c'était Natasha qui avait soumis l'idée de rester avec Peggy. Tout simplement parce que je l'imagine bien le faire.

Je vous dis, à la prochaine,

Tanutwo