Bonjour à tous,

Dieu que j'ai du retard dans la publication de ce chapitre. Mais en le relisant, je ne le trouvais pas assez bien... et après moult retouches... bah c'est toujours le cas lol

Ne pouvant pas faire mieux, je vous le livre en espérant qu'il ne vous décevra pas trop tout de même. Pour expliquer un peu le pourquoi, j'avais eu beaucoup plus d'imagination et de tristesse pour Steve, Clint et Tony. Résultat, ça m'a donné un OS médiocre pour Bruce et une big page blanche pour Thor. Ne vous attendez donc pas tout de suite à sa publication... à mon avis il me faudra du temps xD

Merci pour vos ajouts, vos reviews et vos lectures.

Je vous souhaite une bonne lecture,


Attablé devant son courrier alors qu'il petit-déjeunait, Bruce ouvrait chaque lettre reçue avec la même satisfaction. Celle de lire les remerciements, les encouragements de milliers de gens, ou mieux encore, de découvrir les dessins d'enfants faits en son honneur.

Depuis qu'il avait publiquement dévoilé son adresse, le facteur lui livrait chaque jour un sac entier de courriers de fans ou juste de curieux souhaitant une photo pour prouver son existence.

Il y a encore quelques années de ça, il n'aurait pas accepté d'être ainsi mis en valeur. La notoriété l'avait toujours effrayé. Aujourd'hui, cela l'aidait à progresser. Leur répondre était une sorte de thérapie. Sa thérapie face aux répercussions des actes de Thanos.

Le dessin d'une petite Sofia dévoilant un Hulk déguisé en père-noël le fit adorablement sourire. Il le mit de côté et se promit de l'accrocher sur le mur de sa chambre avec les autres avant de farfouiller parmi les autres enveloppes s'étalant sur la table.

Son regard se porta involontairement sur une enveloppe paraissant plus abimée que les autres et il la fixa avec consternation tandis que son cerveau analysait l'écriture comme étant celle de Natasha. Cela ne pouvait pas être possible, pourtant comment aurait-il pu oublier ces lettres manuscrites légèrement de biais ?

Laissant alors tomber sa cuillère dans le bol, il s'empressa de la déchirer, faisant attention de ne pas abimer le précieux papier se trouvant à l'intérieur.

La respiration interrompue, il la déplia avec une délicatesse qui contrastait avec son attitude précédente.

Bruce, mon cher Bruce, commença-t-il sa lecture, le cœur lourd de constater qu'il avait raison. Il s'agissait bien de Natasha.

S'il te plait, ne m'en veux pas de t'avoir écrit cette lettre d'adieu avant même d'avoir su comment tout ceci finirait. J'avais l'étrange sentiment que je devais le faire et si tu es, effectivement, en train de la lire c'est que mon instinct ne m'avait pas trahi. Et que je serai définitivement partie.

Reprenant son souffle, il ne put s'empêcher de penser qu'il lui en aurait peut-être voulu si la joie de tenir ce bout de papier, écrit par ses propres doigts, n'avait pas pris le pas sur sa tristesse.

Comme il l'avait dit à Steve, elle lui manquait. Terriblement. Ne pas avoir réussi à la ramener le hantait. Néanmoins, il avait été le premier à accepter son sacrifice, certain que c'était ce qu'elle aurait souhaité. Et sûrement même exigé.

De tous nos ennemis, Thanos aura sûrement été notre plus grand défi. Celui qui nous aura causé le plus de peine… Pourtant, il aura également été la cause de notre réunification. Je ne sais pas si je dois le remercier pour ça ou si je dois lui en vouloir mais, même si les circonstances ne s'y prêtent actuellement pas, je suis heureuse de tous vous retrouver pour effectuer cette mission de la dernière chance.

Dernière chance. Elle ne pouvait pas mieux dire. Il avait toujours considéré la jeune femme comme le pilier moteur de leur insolite famille. Et désormais, elle ne serait plus jamais là.

Après les évènements d'Ultron et ta fuite, je ne te cache pas que je m'étais résignée à ce que nous ne soyons plus jamais réunis. Je sais que ce n'est pas correct pour tous ceux que Thanos a tué d'un simple claquement de doigt mais ton appel pour nous prévenir qu'il arrivait alors que Steve, Sam et moi étions encore en cavale, occupés à défier le gouvernement, a été l'un des plus satisfaisants de ces dernières années. Tout comme te savoir en vie et prêt à renouer.

Son cœur se serra.

Il se souvenait parfaitement de ce jour-là quand il s'était emparé du portable poussiéreux de Tony pour leur demander de l'aide après que Hulk ait refusé de se montrer pour empêcher les sbires de Thanos de voler la pierre du temps.

Steve lui avait répondu, persuadé d'avoir à faire à l'arrogance de Tony. La surprise avait été grande. Choquante. Et malgré son retour inespéré et son absence inexpliquée de deux ans, Cap et sa bande n'avait pas hésité à porter secours à Wanda et Vision avant de le rejoindre à l'ancien QG des Avengers.

Ils avaient pris le risque d'une possible arrestation pour un simple appel de sa part. Jamais il ne pourrait l'oublier.

Thanos nous a fait beaucoup de mal. Il nous a pris ce que nous avions de plus cher. Je n'ai pas besoin de te dire que ces cinq dernières années ont été particulièrement difficiles.

Elle n'avait en effet pas besoin.

Personne n'est au courant, et je te fais confiance pour garder ce que je vais te dire secret, mais je commençais à être fatiguée de m'occuper seule de la protection de la Terre. Les soucis et le poids des remords rongeaient peu à peu ma détermination et je sentais que je n'allais bientôt plus avoir la force de continuer.

Sa sincérité le toucha. Il était rare qu'elle admette ses faiblesses. Encore plus rare qu'elle les couche sur du papier. Il ne pouvait pas se permettre de la juger alors que lui n'avait rien fait. Il ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle avait dû supporter.

Travailler sur ce projet de saut temporel à tes côtés m'a pourtant redonné cette force d'avancer. Cette envie, que j'avais perdu, de me battre pour mes convictions. De me venger. Et de tout effacer. Nous avons une chance de le faire et je donnerai ma vie si cela nous permettait d'obtenir la victoire.

Il sourit tristement à ses paroles. Il reconnaissait bien là son caractère fougueux. Sa combativité.

Mais te voir ainsi en paix avec toi-même, me laisse aussi penser que j'ai peut-être raté l'occasion de reconstruire ma vie et de tourner la page avec mon passé. Ne prend pas mal ce que je vais te confier mais si je n'avais pas pris les choses en main, qui l'aurait fait ?

Il bloqua.

Personne ne s'était proposé… Pas même pour l'aider. Excepté les visites éclairs de Steve, aucun des vengeurs n'avait voulu continuer à protéger la terre.

Quoiqu'il en soit, je ne dis pas ça pour te blâmer car je sais que tu as beaucoup travaillé. Tes efforts ont d'ailleurs payé et tu peux te féliciter pour ce que tu as accompli. Combiner tes deux façades n'a pas dû être un choix facile et a dû demander du courage et de la patience. Si personne ne l'a encore fait, je serai donc la première et je t'en félicite. Ce ne sera prononcé de vive voix mais j'ose penser que cela te suffira.

Il leva les yeux légèrement au ciel en signe de merci.

Elle n'avait en réalité pas vraiment besoin de lui dire. Il avait deviné sa fierté lorsqu'elle avait souri en le découvrant sous sa nouvelle apparence. Mais le lire lui embauma cependant le cœur d'un pansement géant. Sa satisfaction en était d'autant plus grande.

Malgré ta double personnalité, tu n'as jamais cessé de peser le pour et le contre. De batailler entre le bien et le mal. A bien y réfléchir, tu étais sûrement celui qui me ressemblait le plus intérieurement. Tu l'as d'ailleurs toujours été. Je l'ai senti dès notre première rencontre.

Cet aveu le troubla.

Elle le lui avait déjà implicitement avoué lorsqu'ils se trouvaient seuls dans la chambre à coucher de chez Barton. Bruce ne lui avait pas dit mais il l'avait trouvé extrêmement dure envers elle-même de se comparer au monstre qu'il pensait être… Cependant, à la lecture de sa phrase, il la trouvait désormais évoluée et réaliste. Le temps et les épreuves l'avaient visiblement changé.

Hulk t'en a fait baver.

C'était peu de le dire...

Les précédentes années n'ont pas toujours été faciles et j'ai bien conscience que tu en es resté marqué. Mais regarde-toi aujourd'hui. Te voilà désormais en harmonie avec le big guy*. C'est un sacré exploit si l'on considère qu'il avait bien failli me tuer lorsque Loki avait voulu s'emparer de la Terre.

Un sourire s'afficha sur ses lèvres au souvenir décrit. Il n'en était pas fier, mais pour sa défense, il n'avait pas encore appris à contrôler les pulsions de son alter-ego lorsque le Shield avait décidé de le recruter pour ses travaux sur les rayons gamma. Profondément secouée, Natasha ne lui en avait d'ailleurs jamais tenue rigueur. Et c'était quelque chose qu'il avait profondément admiré.

Dire que nous pensions à ce moment là que Loki était une menace importante. On s'était bien trompé, n'est-ce pas ? Et tu as été le premier à en faire les frais. Si tu savais comme j'en suis désolée.

L'absurdité de ses excuses le fit frissonner. Y compris la référence de son combat perdu contre Thanos. Il avait beau avoir réuni ses deux consciences, Bruce comme Hulk n'arrivaient pas à digérer le fait d'avoir perdu contre le titan.

Je dois te confier un autre secret. L'entraînement pour les berceuses n'a pas tous les jours été simple, lui rappela-t-elle alors leurs débuts remplis de doute. Je te mentirais si je te disais que le big guy ne m'a jamais effrayé. J'étais la plupart du temps terrifiée.

Son secret le fit rigoler.

Il ne pouvait pas lui en vouloir. Essayer de le contrôler n'avait pas du être de tout repos. Ni de toute confiance. Pourtant, elle avait été présente à chaque cession. Ne s'étant même jamais plainte de sa « brusquerie ». Elle avait récolté des bleus. Avait même eu un bras cassé. Mais elle avait continué. Jusqu'à ce que leurs efforts aboutissent enfin.

A l'époque, tu luttais contre ta véritable nature tandis que je me battais contre mes vieux démons. Tu parles de deux âmes tourmentées.

Il put entendre le son de sa voix plaisanter, suivi de son rire léger.

Je pense que c'est ce qui nous a indirectement rapprochés. Ce qui nous a permis de croire qu'une histoire était possible. Ou tout du moins, qu'une histoire était envisageable. Nous nous sommes, de mon point de vue, égarés. Mais je tenais tout de même à te dire que si mon amour avait été poussé par le désespoir, mon amitié, elle, avait été sincère.

Il lui donnait raison sur ce point. Entre eux, cela n'aurait jamais pu fonctionner. Cependant, ils avaient réussi à conserver leur amitié si particulière que Bruce n'avait avec aucun autre membre de l'équipe. Son respect pour la jeune femme en était grandissant.

Si comme je l'espère, Thanos a réellement perdu, ta vie risque de sacrément changer. Un conseil, ne prend que les bons côtés. Laisse les mauvais derrière toi. La vie est parsemée d'embûches et de gens malhonnêtes. Ne laisse personne t'atteindre. Toi et moi sommes bien placés pour savoir qu'il suffit de les affronter pour s'en sortir haut la main.

Au vu de tout ce qu'ils avaient traversé durant leur passé, ils étaient tous les deux devenus des Avengers. Des défenseurs de la terre. Faisant parties intégrantes de l'équipe. Alors oui, il lui accordait le droit de pouvoir dire qu'avec de la persévérance tout était possible. Il suffisait juste de s'en donner les moyens. Et comme à son habitude, elle le lui rappelait habilement.

Tu t'es toujours considéré comme un monstre, je suis ravie de constater que tu te sois prouver du contraire. Que tu aies réussi à te voir comme moi j'ai pu te voir durant toutes ces années. Sache que je suis partie soulagée de le savoir. Tu es une bonne personne Banner, ne l'oublie jamais.

Avec ma profonde amitié, profite comme il se doit de ta nouvelle vie,

Natasha

Portant le bout de papier à son cœur, il se leva et se dirigea instinctivement en direction de sa chambre. De toutes les lettres qu'il avait reçues depuis la suppression du claquement de doigt de Thanos, celle-ci était la plus surprenante, la plus inattendue… et la plus émouvante.

Natasha lui avait permis de faire confiance. De se faire à nouveau confiance. De faire de sa malédiction, une force. Elle méritait une place de choix. Elle méritait d'être accrochée à côté de sa photo située face à son lit. Avoir son visage et son écriture lui ferait ainsi penser qu'elle était toujours à moitié présente. Qu'une partie de son âme resterait à jamais avec lui…


Alors, oui je ne suis pas rentrée dans le sentimentalisme pour Bruce. En fait, son "personnage" dans Endgame m'a un peu dérouté et je ne comprends plus trop sa façon de penser. Pas facile donc de décrire ses sentiments. Mais ne pas le faire pleurer est délibéré de ma part. Il est évidemment triste de sa perte mais je pense qu'il est le plus apte à comprendre que Natasha n'aurait pas aimé ça.

Dites-moi vos avis, je suis toute ouïe.

*Je regarde la saga Marvel en anglais. Et j'adore la façon dont Natasha prononce "hey big guy". J'ai donc décidé de le garder tel quel pour cet os.

Je vous dis, à la prochaine,

Tanutwo