One Shot : Pour une nuit

Chanyeol sent sa poitrine se soulever irrégulièrement, il a du mal à reprendre son souffle. Il porte une main à son visage et cligne plusieurs fois les yeux pour essayer de reprendre pied. Ce n'était vraiment pas la manière dont il avait prévu de passer sa soirée.

La tête renversée contre sa tête de lit, il ferme une seconde les yeux mais est vite sorti de ses pensées quand il sent un baiser se presser contre son flanc. Il ne relève pourtant pas les paupières. Ramené dans le présent, il dirige sa main vers son ventre et la laisse se perdre dans une masse se cheveux bruns. Il se mord la lèvre quand il sent le baiser se faire plus insistant mais refuse de sortir de sa léthargie. Le moment est trop bon, trop ivre encore du plaisir qu'il vient de ressentir, il ne se sent pas la force de redescendre – pas encore.

Jouant distraitement avec les boucles brunes, il calque sa respiration sur celle de son compagnon et laisse décroître lentement les battements de son cœur qui s'affolaient dans sa cage thoracique.

« Qu'est-ce qu'il représente celui-là ? »

Chanyeol ouvre péniblement un œil et remarque que l'homme lui désigne le tatouage qu'il a au dessus de la hanche. Reposant sa tête contre les oreillers, il inspire lentement.

« C'est une guerrière amazone, je me la suis faite il y a quatre ans.

-Qu'est-ce qu'elle symbolise ? »

Chanyeol tourne la tête pour croiser le regard de son compagnon. Il ne voit que de la curiosité dans ses prunelles. Cela ne devrait pas l'étonner, son corps était parsemé de tatouages. Les bras, le torse, les cuisses, la nuque, petit à petit il était devenu une véritable fresque. Chaque dessin avait sa signification et à chaque fois qu'il rencontrait une nouvelle personne il avait droit à cette question les concernant. Parfois il ne répondait pas, prétextant que c'était personnel, parfois il brodait la vérité, mais ce soir il n'en avait pas envie. Il n'y avait pas dans les yeux de Kyungsoo cette lueur hautaine qu'il trouvait souvent dans les regards étrangers. Ceux qui le jugeait par rapport à son apparence, ceux qui ne voyait pas au delà des pantalons moulants, la veste en cuir et les tatouages. Kyungsoo avait sûrement vu plus étant donné qu'il avait souhaité passer la nuit avec lui, ou alors était-ce à cause de cette image qu'il l'avait convaincu de le ramener chez lui ? Chanyeol préférait la première option, la question semblait sincère.

« C'est ma mère. Elle est morte il y a quatre ans. Elle a lutté toute mon enfance contre une maladie héréditaire, cela a fini par la consumer. J'ai voulu la représenter en guerrière parce que c'est ce qu'elle a toujours été pour moi. »

Chanyeol garde son regard dans celui de Kyungsoo pendant qu'il parle. Il sait quelle va apparaître, cette petite lueur de pitié qui refait toujours surface quand il raconte son histoire. Il la déteste cette moue compatissante. De son point de vu il n'est pas à plaindre, il a eu la chance de grandir dans une famille heureuse, le combat de sa mère lui a tellement appris, lui a tellement donné en force et en optimisme qu'il ne comprend pas pourquoi les gens le plaignent autant. Prêt cependant à la revoir une fois de plus, il attend le moment où Kyungsoo va faire comme tout le monde. Une main sur l'épaule et un « je suis tellement désolé ». Pourtant, on semblait vouloir lui donner tord ce soir parce que le regard de Kyungsoo ne se détourne pas, il n'affiche pas non plus une moue triste.

Ses yeux restent dans ceux de Chanyeol tandis que ses mains remontent le long de sa cuisse.

« Je connais, mes parents sont partis quand j'étais jeune – un accident. » Ses doigts se figent sur le tatouage et lentement il en re-dessine les contours. « Il est magnifique en tout cas. Je ne suis pas pour les tatouages en couleurs normalement mais celui-ci est vraiment beau. » Et il n'ajoute rien de plus. Descendant, le long de son haine il s'attarde sur la ligne qui encercle sa cuisse. Chanyeol le remercie mentalement de ne pas poursuivre le sujet.

« Et celui-ci ?

-Une ligne de camouflage. » Il esquisse un sourire en voyant Kyungsoo hausser un sourcil. « Ma sœur et moi avons toujours eu une sorte de rivalité – on a qu'un an et demi d'écart. Un jour elle m'a défié de sauter d'un gros rocher quand nous étions en vacances à la mer – je me suis pris les rochers. Ce n'était pas une blessure grave mais la cicatrice n'était vraiment pas belle. Quand j'ai eu dix-huit ans c'était la mode des tatouages tribaux. Je n'en voulais pas parce que je savais que l'effet de mode disparaîtrait. Je voulais quelque chose de simple pour cacher la cicatrice. La tatoueuse a proposé en rigolant de me faire une ligne. J'étais jeune, je n'ai pas vraiment réfléchi.

-C'est pour ça que tu as fait autre chose en dessous ? » Kyungsoo avait continué son observation, sa joue reposait maintenant contre le tatouage suivant.

« Pas vraiment. Je ne regrette pas la ligne. On dit qu'un tatouage doit avoir une signification précise, symbolique. Je ne suis pas d'accord, je sais pourquoi je les ais fait et ils ont leur sens pour moi. Tant pis si certains pensent que ce n'est pas suffisamment mystique. »

Relevant le regard, mais conservant ses lèvres contre la peau de Chanyeol, Kyungsoo hausse les épaules.

« Cacher une cicatrice me semble une raison suffisante. Je suis plus intrigué par celui-là. »

Il ne peut s'en empêcher, les lignes s'entremêlent tout autour du corps de Chanyeol. Elles le recouvrent d'illustrations racontant sa vie et si Kyungsoo avait été attiré tout d'abord par la haute stature de son amant, il se trouvait maintenant sous le charme de ces arabesques d'encre. Chanyeol les portait si bien, elles semblaient ajustée au mieux à sa peau. Il n'avait pas su résister à son désir d'y poser ses mains, d'y poser ses lèvres. Délaissant la ligne, il laisse courir ses doigts sur le dessin suivant. Celui-ci est imposant, il prend toute la cuisse de Chanyeol pour s'arrêter au dessus de son genoux. C'est un paysage. Un fond de jungle sur un félin puissant qui montrait ses crocs.

« Il dégage une certaine puissance. J'aime le fait qu'il soit en noir et blanc. Est-ce qu'il te représente ?

-Oui et non. Mes amis et moi avons le même. On avait monté un groupe de musique, les tigres blancs. On pensait vraiment percé et on voulu marqué le coup. Deux d'entre eux l'ont tatoué en plus petit sur le bras, le troisième dans le dos et moi je le voulais sur la cuisse. Il est plutôt imposant, des fois je me dis que j'aurais du le faire plus petit. »

Kyungsoo secoue tout de suite la tête.

« Il aurait eu une place étrange au milieu de ta cuisse s'il avait été plus petit. Cela lui donne les bonne proportion de cette façon. »

C'est au tour de Chanyeol de hausser un sourcil.

« Tu l'aimes vraiment ce tatouage.

-Pour l'instant je trouve que c'est celui qui te vas le mieux.. » il croise son regard avant de sourire « .. mais j'ai hâte de découvrir les autres. » Ses lèvres continuent leur descente et Chanyeol sent courir un frisson dans son dos quand il sent qu'il utilise les dents.

« J'en ai un sur la cheville aussi. » Il sent aussitôt les mains de Kyungsoo se reposer sur lui. Il esquisse un geste pour plier la jambe mais son compagnon le retient. Gardant sa cheville entre ses mains il l'a fait reposer sur ses genoux.

Le tatouage est discret, c'est probablement le plus petit que Chanyeol ait sur son corps. Il est fait de traits fins et une lettre se trouve en son centre « Y ». Cette fois-ci Kyungsoo n'a même pas besoin de poser la question.

« C'est le premier livre que j'ai publié. J'ai cru longtemps que je ne parviendrais pas à sortir de l'ombre et quand l'éditeur m'a annoncé qu'il commandait un deuxième tirage j'ai voulu le célébrer.

-Tu es auteur ?

-Des policiers surtout. Des romans d'énigme. « Y » a été mon premier, je ne voulais pas l'oublier.

-Tu as d'autres tatouages en rapport à tes livres ? »

Chanyeol éclate de rire en secouant la tête.

« Non, heureusement. Si j'avais du me faire tatouer pour chaque livre, je n'aurais plus un seul centimètre de peau. » Il semble comprendre comment sa phrase sonne et il ajoute : « les romans policiers sont toujours petits, des formats poche, donc j'écris des séries. Cela commence à représenter pas mal d'ouvrages.

Kyungsoo poursuit sa quête en passant à la jambe suivante.

« Cela m'intrigue, j'irais regarder. » Il passe le pied et le mollet, qui sont vierges de dessins, avant de s'arrêter au genoux, ou plus précisément derrière la cuisse et le genoux. Faisant plier la jambe de Chanyeol, Kyungsoo s'allonge sur le lit pour avoir une meilleure visibilité. De l'index il relie les points qui s'éparpillent derrière la cuisse de son amant. Chanyeol le laisse faire sans dire un mot. L'instant se prolonge avant que Kyungsoo ne pose à plat sa main et ne s'exprime en un souffle chaud sur la peau de Chanyeol. Ce dernier sent la chair de poule le prendre tandis sent son désir remonter à la surface.

« Ce sont des constellations. Orion non ?

-Tu t'y connais en astrologie ?

-Un peu, mon cousin a travaillé dans un observatoire. » Allant de surprises en points commun, Chanyeol passe ses mains derrière sa nuque. Cette conversation faisait remonter tellement de souvenir.

« J'étais un enfant qui adorait les étoiles. L'histoire d'Orion m'a toujours fasciné. Un chasseur grec qui n'a peur de rien. Un géant fils de Zeus et d'Hermès.

-Il a mal fini il me semble.

-Au moins il a vécu. »

Kyungsoo apprécie la philosophie et reprend sa découverte. Il laisse sa main courir sur les fesses de Chanyeol en remontant.

« Pas de tatouage ici.

-Non, je ne me suis jamais senti l'âme suicidaire. Cette zone ferait trop mal, et je ne veux rien ici. »

Kyungsoo arrive donc au torse et là il a de la matière car outre la guerrière amazone sur le flanc, le pec gauche est orné d'un labyrinthe.

« Je pense que celui-ci est le plus surprenant pour moi.

-C'est l'un des plus récent. J'ai eu envie de me rappeler qu'il y a toujours une sortie même quand le problème auquel on fait face semble compliqué. » Il éclate de rire en voyant la mine peu convaincue de Kyungsoo. « Cela semble très artificiel dit comme ça. Disons qu'après m'être lancé dans la musique, j'ai eu du mal a rebondir. J'ai été professeur de piano, cameraman puis compositeur avant de me rendre compte que j'étais plus doué pour écrire des histoires que de la musique. J'ai un peu l'impression d'avoir déjà fait plusieurs vie et à la fin de chacune il a été difficile de revenir à la case départ. Alors le labyrinthe c'est pour ça.

-Pour que tu te retrouves. » Chanyeol sourit, la formulation est jolie.

« C'est ça. » Il prend un temps avant de continuer. « Tu vas en savoir tellement sur moi rien qu'avec les tatouages. Ce n'est pas juste, j'ai le sentiment de ne rien savoir sur toi. »

Kyungsoo chasse la réflexion d'un geste de la main.

« Il n'y a rien de particulier à savoir. »

Chanyeol fronce les sourcils et ouvre la bouche pour ajouter quelques chose mais son amant d'un soir est déjà passé aux bras.

Il s'est décalé et a posé sa tête contre le matelas pour observer les lignes sur ses avants bras. Passant et repassant sa main dessus, il essaie de leur donner un sens.

« Je vais me lancer pour ceux là. Ce sont des lettres ? On dirait de l'ancien hangul, cela représente un message ? »

Dans la pénombre, il peut voir le visage de Chanyeol se fendre d'un sourire.

« Il faut que tu vois la totalité, ils sont complémentaires ». Il approche ses deux avants bras l'un de l'autre et Kyungsoo constate que l'ensemble s'aligne. Il ne peut s'empêcher d'avoir un regard admiratif et il se rapproche pour l'observer de plus près. Les traits se combinent et prennent une autre forme. Il remarque que le demi cercle qu'il avait repérer sur l'avant bras droit est en faite une éclipse qui s'aligne sur celui de gauche. Les lignes qu'ils avaient prises pour des lettres étaient en faite des notes de musique. Et en prenant un peu de recul, il reconnaît des instruments de musique.

« C'est ta musique.

-En partie. »

Chanyeol se passe une main sur le visage en soupirant avant de poursuivre.

« Disons que j'avais fait un tatouage à la base qui étaient un entremêlement d'initiales. »

Kyungsoo lui jette un regard en coin.

« Un ex ?

-Je ne sais pas comment on fait pour tous faire cette même erreur. Mais c'était vraiment sérieux entre nous, on devait même se marier.

-Qu'est-ce qui s'est passé.

-Il a arrêté de m'aimer et il est parti. » Chanyeol refuse de rencontrer le regard de Kyungsoo mais il ne peut s'empêche pas de le sentir sur lui. C'est une présence chaude, presque douce. « Je me suis retrouvé avec ces initiales qui me narguaient jour après jour et j'ai voulu les effacer. On a commencé par les notes de musique avec mon tatoueur et au fur et à mesure j'ai voulu l'étendre. Cela fait trois ans maintenant qu'on travaille sur celui-là.

-Il n'est pas fini ? »

Chanyeol hausse les épaules.

« Je ne sais pas. À chaque fois je me dis que c'est le dernier mais j'y reviens toujours. Quand j'ai commencé à me faire tatouer la première fois je ne pensais pas que j'en aurais d'autres un jour.

-On dit souvent qu'en avoir un c'est en avoir plus.

-C'est vrai. Certains peuvent être considérés comme des erreurs mais je ne les regrette pas. Ils font partis de moi maintenant.

-Et ces notes, elles représentent quelle chanson ?

-Une des miennes. Tu ne peux pas la connaître, je ne l'ai pas vendue celle-ci.

-Celle-ci ? Il y en a donc que je suis susceptible de connaître ? »

Chanyeol fait un geste vague de la main. « Peut-être quelques-une mais je n'en ai pas produites beaucoup. J'adore toujours la musique mais ce n'est pas là mon domaine d'expertise. »

Kyungsoo poursuit sa route en descendant le long de l'avant-bras. Il s'applique à passer sa langue sur chacune des notes, cherchant à aspirer la mélodie qu'elles représentent. Ses lèvres arrivent jusqu'au poignet et il suit un point d'encre qui se dirige vers la paume quand il sent la main se retourner pour se poser sur sa joue. Chanyeol joint la seconde dans sa nuque et fait pression pour ramener son visage à lui. Kyungsoo n'a que le temps de sentir un souffle chaud contre ses lèvres avant qu'un baiser s'y écrase. Les yeux clos, les mains sur le torse pour un peu plus de stabilité, il laisse l'échange se prolonger.

C'est au tour des mains de Chanyeol de partir en exploration. Il remonte le long de son dos et s'attarde sur ses épaules le temps de changer leur position.

Reprenant sa respiration, il se redresse mais ses mains remontent pour prendre le visage de Kyungsoo en coupe, ses doigts emmêlés dans ses cheveux. Quand il plonge son regard dans le sien, il se rend compte qu'il est noir de désir. Ses lèvres se pressent contre les siennes encore et encore en des baisers appuyés. Il cherche son souffle en prenant le sien et ferme les yeux quand il sent Kyungsoo relever la nuque pour suivre la ligne de sa mâchoire, revenir derrière son oreille et s'attarder dans sa nuque.

« Je n'aurais jamais pensé que des fleurs pourraient être sexy, mais celles-ci sont vraiment bien placées. Qu'est-ce qu'elles font ici ? »

Chanyeol n'a pas besoin d'ouvrir les yeux pour les sentir, les trois lys dessinés par les lèvres de Kyungsoo. Il tourne la tête pour lui laisser plus d'accès.

« Pour les trois années... » Chanyeol perd son souffle, il retient un grognement satisfait en serrant ses lèvres l'une contre l'autre. « .. à l'étranger. J'ai fais ça quand je vivais à l'étranger. » Son rythme cardiaque s'accélère et Kyungsoo délaisse enfin son tatouage pour revenir vers ses lèvres. Il ne se sent plus la force de parler, il resserre son étreinte.

Ce n'était vraiment pas la nuit qu'il avait imaginé quand Sehun et Baekhyun l'avait entraîné dans leur bar favoris. Ils avaient pris quelques verres ensemble mais Chanyeol avait finit par se sentir de trop. Le couple savait se montrer démonstratif. Ils avaient décidé de poursuivre la nuit dans un club et Chanyeol se voyait déjà planté au comptoir, observateur plus qu'acteur. Pourtant, il avait été contraint de délaisser son siège. Une femme en premier s'était approchée de lui. Il avait été délicat dans sa façon de la repousser, lui épargnant le long discours sur ses préférences. Un homme ensuite avait tenté sa chance et Chanyeol avait eu du mal à s'en débarrasser. L'homme ne semblait pas comprendre, cela avait fini par l'agacer et il avait décidé d'extérioriser sa frustration sur la piste de danse. Ne pouvait-il pas trouver quelqu'un pour le comprendre ? Pourquoi fallait-il que ce soit toujours les plus lourds et les plus maladroits qui s'approchent de lui.

Il avait vu du coin de l'oeil que Sehun et Baekhyun étaient passés à une autre étape sur l'une des banquettes. Et dans son fond intérieur, il ne pu qu'admettre qu'il était jaloux. Tout paraissait si simple pour les autres. Il avait redoublé d'effort, se noyant dans la musique, sa vision indifférente à ceux autour de lui jusqu'à .. un regard en particulier. Au début les coups d'oeil étaient hésitants, lointain mais Chanyeol n'était pas homme à laisser passer sa chance. Ses gestes se firent plus marqués, son tempo plus lent et il ne sait pas par quel tour de force il se retrouva dans un coin de la piste, ses bras autour d'un corps souple et son souffle dans les cheveux d'un autre homme.

Kyungsoo n'avait pas été bavard mais il avait su montrer son intérêt et après un texto rapide à Baekhyun dans le taxi il s'était laissé entraîner chez lui.

Qui aurait pu penser qu'il finirait par raconter sa vie à cet étranger. Pourtant il y avait quelque chose de familier chez Kyungsoo. Il n'était pas demandeur, pas invasif dans ses questions ou critique dans ses réponses. Pour une fois, pour une nuit il l'avait trouvé sa simplicité. Il se demandait comment se passerait le réveil, il se demandait si la nuit s'arrêterait à l'aube.

Mais la fatigue se faisait sentir et au lieu de se perdre en questionnement, il se laisse retomber sur les oreillers près de Kyungsoo qui s'est déjà endormi – exténué par l'effort. Une nuit était une nuit et il verrait bien ce que l'aube lui offrirait.