Rhaegar avait souvent été menacé, il était le prince héritier après tout, et son père avait perdu l'esprit depuis longtemps, cependant il ne s'était pas attendu à ça. Des sorciers l'avaient capturé et conduit dans leur monde, où il était à présent attaché à un mur, pour une raison qu'il n'avait pas encore saisi. Ils ne lui avaient pas adressé la parole à part pour lui dire qu'il avait intérêt à se taire et à ne surtout pas causer de problèmes.

C'était un peu insultant d'être capturé ainsi, Rhaegar était un excellent combattant pour autant il n'avait rien pu faire contre les pouvoirs des sorciers. Ce qui était un peu normal, après tout cela faisait longtemps qu'il n'y avait plus aucun contact entre les deux mondes, celui des sorciers et le Royaume des Sept Couronnes. Un fait auquel il faudrait remédier, on ne pouvait se défendre contre une chose dont on ne savait rien. Le mieux serait que des sorciers viennent vivre à Westeros mais il n'était pas sûr de rencontrer des gens adéquat.

Ces gens là ne l'étaient pas, ils étaient des idiots et pire encore des idiots dangereux et sadiques. Il avait déjà été témoin d'une séance de torture, ils avaient dit qu'elle était une sang-de-bourbe et qu'elle le méritait. Il ne savait pas ce qu'était une sang-de-bourbe, mais il ne pensait pas que qui que ce soit méritait ce qu'elle avait enduré avant de rendre l'âme. Il avait été réellement horrifié, il avait l'habitude de voir de la violence, son père pouvait être cruel, mais jamais il n'avait vu une telle chose...

Comment allait-il se sortir d'une telle situation ?

Qu'est ce que ces sorciers lui voulaient ?

Pourraient-on le sauver ?

Qui étaient-ils ?

Pourquoi agissaient-ils ainsi ?

Des centaines de questions traversaient l'esprit du prince héritier, il avait toujours été un érudit, il n'était devenu un guerrier que parce que c'était ce qu'on attendait de lui. Le prince héritier devait être capable de se battre, et il avait été doué mais il n'avait pas vraiment aimé ça. Il avait toujours été plus un érudit qu'un soldat, les livres, la musique, tout cela avaient un attrait pour lui, une beauté qu'il ne trouvait pas dans les armes. Néanmoins il connaissait son devoir. Malheureusement savoir manier une épée de manière plus qu'efficace ne servait pas à grand chose lorsque ses mains étaient attachées et qu'il n'avait pas d'arme à proximité. Surtout que pouvait-il faire contre des êtres dôtés de magie ? Des êtres capable d'immobiliser quelqu'un avec deux mots, de torture quelqu'un avec un seul, de tuer avec deux ? Quoiqu'il aurait peut-être une chance au combat au corps à corps, d'après les corps de ses kidnappeurs ils n'avaient pas l'habitude de faire un exercice physique régulier, encore moins difficile. Contrairement à lui. Ils semblaient se reposer entièrement sur leurs pouvoirs, ce qui pourrait être leur perte avec un peu de chance.

Quoique ses ennuis ne seraient pas terminés pour autant. Que ferait-il après ? Comment rentrerait-il chez lui ? Tout les sorciers étaient-ils ainsi ? Ou accepteraient-ils de le renvoyer à Westeros ? Il ne pouvait après tout pas faire le voyage seul, cela demandait de la magie et il n'en avait pas, c'était un fait. Il avait donc besoin d'aide, aussi agaçant que ce soit, surtout dans de telles circonstances. Seul, sans soutien dans un monde d'où il ne connaissait rien.

Il avait bien sûr penser à trouver un moyen de rencontrer des sorciers, il était extrêmement curieux vis à vis de la magie, de leur culture et de leurs légendes. Mais il n'avait pas pensé que ça se passerait comme ça. Il était en train de réfléchir à ce qu'il pouvait faire, ce qu'il pouvait apporter pour changer les choses, pour améliorer la situation pour lui, lorsqu'un bruit retentit dans la cachette où il était enfermé. Faisant sursauter les hommes qui étaient avec lui.

"Tu avais dit que personne ne connaissait cette planque." cria un des sorciers, visiblement alarmé et en colère.

"Personne ne devait savoir." répondit l'homme qui avait été accusé.

Tout les hommes étaient nerveux, c'était visible, que se passait-il ? Allait-il être sauvé ? Ou condamné à un sort plus terrible encore ? Pourquoi avaient-ils peur ? Ces gens seraient-ils ses sauveurs ou ses prochains geôliers ?

Tandis que les hommes se dirigeaient vers la porte, des bouts de bois dans les mains, c'était ainsi qu'ils pouvaient utiliser leurs pouvoirs d'après ce qu'il avait vu, l'attention de Rhaegar fut attiré par une forme qui se déplaçait dans l'ombre. Il dut lutter pour ne pas crier sous la surprise, et la peur. C'était une panthère.

Allait-il être dévorer par cet animal ? C'était une nette possibilité, il était attaché, incapable de se défendre et elle était énorme, non pas qu'il ait une grande expérience avec les panthères, il n'en avait jamais croisé mais elle était imposante. Capable de le tuer en quelques secondes de ça il était certain. Sauf qu'il n'avait jamais croisé le regard d'un animal avec des yeux aussi verts, ou une telle intelligence dans le regard. C'était presque humain.

Il resta silencieux, il avait hésité à hurler après tout il était un otage, ils avaient besoin de lui non ? Donc ils ne le laisseraient pas se faire dévorer par une panthère. Néanmoins l'intelligence dans les yeux de la panthère le stoppa, pourquoi il ne le savait pas vraiment mais il resta silencieux. Il avait bien fait, vu qu'elle se désintéressa de lui pour se concentrer sur les gens qui le retenaient prisonniers. Qu'attend cet animal pour attaquer ? Que fait une panthère là en plus ? Etait-ce normal dans ce pays ? Il manquait cruellement d'information. Une chose qui l'irritait au plus au point, il adorait lire, apprendre des choses et là ça ne lui était d'aucun secours.

Il observa la panthère tandis qu'elle attendait, il ne savait quoi, les hommes ne s'étaient toujours pas rendus compte de la présence d'un prédateur derrière eux. Ils n'avaient pas de très bons instincts c'était clair. Arthur s'en serait aperçu immédiatement c'était sûr. De même que le reste des chevaliers de la Garde Royale. Sans leur magie ils ne semblaient pas très capables.

Ses yeux violets s'agrandirent en voyant que la panthère changeait de forme. Comment ? Hallucinait-il ? La panthère ne pouvait pas être réelle, nul ne pouvait changer de forme ainsi, passer d'animal à humain. Il en était certain. Même les rumeurs des pouvoirs des Enfants de la forêt, des sauvageons, même eux ne le pouvaient pas. Pourtant c'était ce qui était arrivé. La panthère s'était transformée en une femme, une femme aux cheveux noirs, longs quoiqu'attachés, mais de manière différente vis à vis de Westeros, bien plus simple. Il n'avait jamais vu une tenue aussi ajustée d'ailleurs, surtout pas sur une femme, son pantalon était presque collé à ses jambes, sans compter son postérieur qui était mis en évidence. Rhaegar se sentit rougir et détourna le regard pour observer le reste de cette femme, le haut aussi était près du corps, un décolleté marqué quoiqu'il n'avait vu les tissus qu'elle portait. La veste qu'elle avait était aussi dans un matériel étrange, comme des écailles de serpent mais il n'avait jamais vu une telle chose.

Il pouvait voir plusieurs cicatrices sur elle, dont une à la main, mais aussi une à la joue et il en voyait aussi une sur le front. Elle avait des yeux verts, bien plus intenses que les Lannister, plus beaux aussi. Ceux des Lannister étaient vert, comme de l'herbe, tandis que ceux de cette femme étaient plus comme l'émeraude. Pourquoi une femme portait de telles marques ? Elle était clairement une noble, il en était sûr, quelque chose dans sa posture, dans ses pommettes, dans l'état de ses habits... tout cela lui disait qu'elle était d'une famille importante. Ou en tout cas qu'elle avait de l'argent. Pourquoi avait-elle souffert ? Les femmes de ce monde n'étaient-elles pas protégées dans ce monde ?

Il ne put pas s'interroger longtemps, en effet, elle avait apparemment entendu un signal, d'où la raison de sa transformation, enfin s'il n'avait pas halluciné. La porte s'ouvrit, et un combat commença, ses capteurs se défendaient mais c'était rapidement clair qu'ils ne faisaient pas le poids contre les deux sorciers qui étaient face à eux, ou face à la sorcière qui s'était placée devant lui et le corps de la victime d'un peu plus tôt. Elle les protégeait et de manière impressionnante. Il y avait eu quinze sorciers dans la pièce avec lui, quinze personnes qui l'avaient maintenu captif, neuf étaient occupés avec les deux sorciers qui venaient de la porte. Les autres essayaient de gagner l'avantage face à la sorcière devant lui, en vain.

Rhaegar ne s'y connaissait pas en duel de magie, c'était impossible, nul ne pouvait la pratiquer à Westeros, il était fasciné néanmoins. Et il voyait clairement la différence entre les trois nouveaux arrivants et les quinze autres, les trois étaient bien plus talentueux, ils semblaient être bien plus capables, avec de bien meilleurs réflexes. Ils lançaient des sorts bien plus rapidement et semblaient plus efficaces quoique moins destructeurs. Ses capteurs cherchaient à les tuer tandis que les trois étrangers n'essayaient pas de tuer, en tout cas pas tout le monde.

"Qui ... qui êtes vous ?" demanda Rhaegar après que le combat fut fini, observant prudemment les trois vainqueurs, la femme l'avait libéré de ses liens. Il se tenait les poignets, les massant. Il avait été prisonnier plusieurs jours et on ne lui avait pas laissé beaucoup de liberté, ça avait été pesant, il leur était donc reconnaissant pour leur aide. Mais il restait prudent, il ne les connaissait pas et ne savait pas ce qu'ils voulaient. Ni pourquoi ils avaient attaqué.

"Sélène ?" demanda un des hommes, celui avec des cheveux noirs courts, ils lui arrivaient aux oreilles, qui partaient dans tous les sens, et des yeux émeraudes. Il était forcément lié à la femme/panthère, ils se ressemblaient trop pour que ce ne soit pas le cas. Ce qui était plus étrange chez lui, ce n'était pas tant les cicatrices qu'il avait sur le nez, mais c'était la marque sur son front, une marque en forme d'éclair. Quel genre d'arme avait pu laisser une telle blessure ? C'était très bizarre.

"Elle est morte. On est arrivé trop tard." répondit la femme, Sélène, qui s'était agenouillé au côté du corps de la femme qu'ils avaient tué un peu plus tôt.

"Je m'appelle Roger Davies, voici Hadrian et Sélène Potter, nous sommes des aurors. Vous êtes en sécurité à présent." dit l'autre homme, il était grand et musclé, bien plus que l'autre homme dont le corps était plus fin, musclé aussi mais plus comme Rhaegar au lieu la carrure d'Arthur, qui était très imposant. Roger Davies avait aussi les cheveux sombres, quoiqu'ils étaient longs, retenus en une queue de cheval, et ses yeux étaient noirs. Il était séduisant, quoiqu'il avait un air moins sérieux que les deux autres sorciers, il avait l'air plus accessible. Moins dangereux.

"Qui êtes vous ?" demanda la femme, d'un ton un peu agressif.

"Sélène." protesta immédiatement Roger Davies, mais la sorcière ne cilla pas. Son attention était sur Rhaegar qui le lui rendait bien. Il avait des centaines de questions pour eux.

"Quoi ?" rétorqua Sélène en haussant les épaules. "Nous ne savons rien de cet homme, il n'est clairement pas surpris par l'existence de la magie mais il est aussi clair qu'il n'y connaît pas grand chose. Il ne sait même pas qui on est. Ce qui est étrange vu la couleur de ses cheveux et de ses yeux. De plus les renseignements qu'on a obtenu vis à vis des plans des mangemorts disaient qu'ils préparaient quelque chose. S'il est un danger pour nous je tiens à le savoir. Et je n'ai pas la patience de jouer aux politiques en ce moment. J'ai envie de rentrer chez moi. Donc, qui êtes vous ?"

"Je m'appelle Rhaegar, je suis de Westeros." se décida de dire Rhaegar après un moment de choc. Aucune femme de Westeros n'oserait parler ainsi et vu les expressions, amusé et résigné, des deux hommes, c'était habituel.

"Westeros ?" répéta confus Roger Davies.

"C'est un autre monde, dans le temps il existait des portails entre nos deux mondes, mais au fil des ans la magie pour le faire a été oublié. Peu de gens sont encore au courant de l'existence de cet autre monde et des continents de Westeros et d'Essos." dit Hadrian, observant avec une attention bien plus marquée l'homme devant eux.

"C'est pas le genre de choses qui t'intéressent normalement Potter." pointa Roger Davies, un léger sourire aux lèvres.

"Je voulais en savoir plus au sujet des portails." répondit simplement Hadrian, une certaine fermeté dans la voix.

"Les mangemorts sont donc allés capturer un Lord de Westeros. Ils espéraient peut-être une rançon ou des hommes en échange." dit Sélène, changeant de sujet. "Harry, tu penses qu'on peut le renvoyer chez lui ?"

Elle savait très bien pourquoi son jumeau s'était intéressé dans la magie des portails en premier lieu, dans l'espoir que Sirius soit toujours en vie, malheureusement ils avaient eu la confirmation que le Voile de la Mort était réellement ça. Un objet magique donnant la mort instantanée à tout ceux qui le touchait.

Elle n'avait pas été aussi proche de leur parrain que son frère, il avait eu plus de facilité à créer un lien avec Hadrian, néanmoins elle avait elle aussi tenu à Sirius et avait été dévasté par sa mort. Et elle n'avait aucune envie de replonger dans cette souffrance, ou de laisser son frère replonger dans tout ça, ils avaient fait du chemin depuis la guerre. Ils avaient réussi à remonter la pente, à faire le point sur la situation et à se construire des vies, ou en tout cas à commencer. Hors de question de tout détruire. Ou de laisser quiconque le faire. C'était pour ça qu'elle avait accepté de devenir une auror, au moins pendant un temps, afin d'arrêter tout ceux qui s'était allié à Voldemort, entendre leurs raisons et leurs actions et les juger en conséquence. Surtout ceux qui n'avaient pas l'intention d'arrêter d'être des monstres. Comme les hommes d'aujourd'hui.

Dans quelle case devait-elle ranger cet étranger ? Il était de Westeros, un monde dont ils ne connaissaient pas grand chose. Son attitude criait qu'il était quelqu'un d'important, d'intelligent et donc dangereux. Que voulait-il ? Etait-il une menace pour sa famille ? Pour le monde sorcier ?

"Ca devrait être faisable, mais il me faut un peu de temps. Je être sur du rituel qu'on utilisera. Pas la peine de tuer des gens parce qu'on est pressé." acquiesça Hadrian. "C'est ce que vous voulez ?"

"Rentrer chez moi en un seul morceau et le plus rapidement possible oui." acquiesça Rhaegar. "Sans tuer des gens au passage également."

"Ils vous ont fait quoique ce soit ? On doit vous faire examiner pour s'assurer que tout va bien mais si vous êtes blessé mieux vaut nous le dire maintenant." intervint Sélène.

Elle n'avait pas senti de sang lorsqu'elle avait été sous sa forme animagus, mais avec la magie, ou la torture en général, ça ne voulait pas forcément dire grand chose. Certains mangemorts étaient des experts à la torture sans laisser la moindre trace et sans faire couler la moindre goute de sang. Le pire c'était que certains n'utilisaient même pas le sortilège doloris, pendant des années elle avait été sûre que rien ne pouvait causer autant de souffrance que ce sort. Elle avait eu tort. Et puis pour régler la situation, ou en tout cas décider sur la marche à suivre, elle voulait que cet homme soit vu par Luna.

La femme de son frère était très douée pour déterminer la nature des gens, ce qu'elle allait dire, changerait l'attitude des jumeaux vis à vis de cet étranger. D'une manière ou d'une autre.

Rhaegar Targaryen, en tant que prince héritier de Westeros avait l'habitude qu'on essaie de le manipuler, il avait appris à lire le langage corporel des gens, ce qu'ils taisaient. Il était quelqu'un de méfiant. Surtout dans une telle situation, où il était seul, sans arme et manquant cruellement d'information.

Hadrian et Sélène Potter avaient appris très jeune qu'ils ne pouvaient compter que sur eux même. Que les gens voulaient toujours quelque chose, surtout les concernant. Ils avaient appris à ne faire confiance qu'à un cercle très restreint de leurs proches. Surtout lorsque cela concernait une situation inhabituelle. Un piège éventuel.

Ils n'avaient aucun moyen de savoir que de cette rencontre inattendue, naitrait une puissance amitié, un lien extrêmement fort. Un lien qui allait changer beaucoup de chose.