.

.

Hey les gens ! J'espère que vous allez bien :)
On se retrouve aujourd'hui pour le premier chapitre de cette fanfiction sur Salut Les Geek, Coeur mécanique ! Elle aura dix chapitres avec le pairing Patron/Prof, et même si ce n'est pas la fanfic que j'ai le plus aimé écrire, ni celle que je trouve la plus original, j'espère qu'elle vous plaira ^^

Les vacances sont finies depuis déjà une semaine et j'ai fait mon entrée en terminal. Comme toujours je vais essayer de poster un chapitre par semaine, le week end. J'espère que cette année scolaire se passera bien pour vous !

N'hésitez pas à jeter un oeil à ma fanfiction précédente sur Salut Les Geeks, Une histoire à remonter le temps, avec le pairing Hippie/Oc ou encore à mon OS L'amour d'une mère est sans limites sur l'enfance de Mathieu^^

N'hésitez pas à me laisser une review pour me donner votre avis, ça me ferait super plaisir :)

Bref, je vous laisse à votre chapitre ^^

.

.

.

Bonne lecture !

.

.

.

.

.

~ Coeur mécanique ~

.

.

.

.

.

Chapitre I : L'explosion de trop.

.

.

.

.

.

Une grande explosion retentit dans la maison, avant que la porte en métal blanche au fond du couloir ne s'ouvre violemment, cognant contre le mur en un bruit sourd. Une épaisse fumée noire envahi le couloir et bientôt toute la petite maison. Des cris agacés et des plaintes s'élevèrent dans la demeure, toutes tournées vers une seule personne :

« Merde, Prof ! » vociféra Mathieu en se dépêchant d'ouvrir toutes les fenêtres pour aérer.

Sortant en titubant de son labo à travers la fumée, le Prof toussa vivement en se dépêchant de refermer la lourde porte en métal. Encore une expérience gâchée... Il soupira doucement en entendant les autres se plaindre, et embêté pour eux, passa une main dans ses cheveux en se rendant dans le salon.

Mathieu, furieux, s'attelait à essayer de faire disparaitre le gros nuage gris qui avait envahi le salon. Le Panda l'aidait comme il le pouvait, sous le regard hébété d'Hippie.

« Je suis sûr que tu l'as fait exprès ! Tu savais qu'on devait tourner aujourd'hui ! » s'exclama Geek de sa voix fluette, sur un ton accusateur.

Le scientifique fronça les sourcils, se sentant coupable mais également outré. Il secoua vivement la tête en se défendant :

« Bien sûr que non ! Jamais je ne l'aurais fait exprès ! Mais il faut bien que je bosse aussi !

-Et alors ?! Qu'est-ce que je t'ai déjà dit ?! On tourne maximum trois jours par mois, alors tu fais un putain d'effort pour ne pas bosser quand on tourne ! C'est trop compliqué à comprendre ?! Cest la sixième fois que tu annules un de nos tournages avec tes conneries ! » intervint Mathieu, furieux.

Effectivement, c'était loin d'être la première fois que le travail du Prof empiétait sur celui de ses colocataires, et même s'il en était désolé, il ne regrettait rien : le scientifique, hautain et égoïste, restait persuadé que ses expériences étaient bien plus importantes que les stupides vidéos de son créateur.

« Moi Mathieu, j'ai un vrai travail ! Vous, à part faire les guignols sur Internet, vous faites quoi concrètement ? »

Mathieu serra les poings, furieux, s'apprêtant à répliquer avant que le Patron n'entre dans le salon. Tout le monde se tourna vers lui, alors que d'une démarche lente et chaloupée, il s'approcha du scientifique avec un air moqueur. Ce dernier se tendit alors que le criminel tourna autour de lui comme s'il était une proie. Il frémit alors que le Patron lâcha un rire mauvais :

« On dirait que tu es jaloux. Enfin, c'est surement parce qu'on t'a viré de l'émission comme l'autre grognasse, hein ? »

Le Prof, vexé, pâlit et déglutis en détournant le regard. Le criminel avait raison, il n'avait toujours pas digéré cet épisode douloureux de sa vie... Le Panda, se sentant coupable étant donné que c'était l'instant Panda qui avait remplacé la science infuse, dit doucement au criminel :

« Arrête, laisse le tranquille...

-Pourquoi ? T'as un truc sur la conscience, la peluche ? »

L'ursidé soupira et détourna le regard, le rouge aux joues de honte, n'osant pas répondre. Le criminel, satisfait de sa réaction, posa à nouveau son regard sur le scientifique, ne comptant pas le laisser tranquille si facilement.

« Alors le binoclard ? C'est pour ça que tu nous prends de haut, hein ? T'es jaloux ?

-Patron, arrête ! » trancha Mathieu d'un ton autoritaire.

Il était le seul à qui le Patron obéissait. Ce dernier ricana et haussa les épaules avant de disparaitre du salon. Il adorait embarrasser le savant comme ça. Pensait-il à mal ? Non, jamais réellement, mais il n'avait pas le sens des limites. Mathieu, malgré le sale caractère de sa personnalité savante, savait qu'il souffrait de son renvoie de l'émission, et par conséquent n'aimait pas que le Patron le brusque à ce sujet. Le Prof, lui, soupira doucement, encore blessé par les dires du Patron : pour que Mathieu et Maître Panda le défendent, il devait vraiment être pathétique.

Rapidement, il quitta le salon pour aller à nouveau s'enfermer dans son labo : il refusait de rester plus longtemps avec ses proches.

.

.

.

Voilà, c'était le premier chapitre, merci de l'avoir lu ! J'espère qu'il vous aura plu et que vous suivrez l'avancée de cette fanfic ^^ Sinon bonne continuation à vous !

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire/review, ça m'aidera à m'améliorer !

Je vous souhaite une bonne semaine en attendant, on se retrouve samedi prochain ! :3

Amour et licorne *^*

.

.