Jour 10 de l'Inktober 2019 : Le modèle

Peter, 5 ans se dandinait devant la télé. Il avait tellement attendu ce moment. A l'école il ne pensait qu'à lui, qu'à ce spectacle, qu'à ce danseur. Dès que la cloche avait sonné, le petit garçon avait rapatrié toutes ses affaires en vrac dans son cartable et étais sorti en courant pour rejoindre son oncle qui l'attendait à la sortie. Tout excité il prit la main de Ben et le tira de toutes ses petites forces pour le faire aller plus vite. Il était absolument hors de question qu'il y ait le moindre risque qu'il rate une seule seconde du spectacle et son oncle le savait très bien. Mais il savait aussi que son neveu et lui avaient largement le temps de rentrer à la maison tranquillement donc pour taquiner un peu le jeune garçon, Ben ralentissait, s'arrêtait, faisait mine de regarder les arbres et les oiseaux autour de lui.

Une ambiance légère suivait leur pas, Peter le tirait par la main rigolant et s'énervant à la fois contre son tonton qui l'embêtait. Ils ne mirent pas longtemps à arriver à la maison. Dès la porte d'entrée passée, Peter balança son cartable dans sa chambre, en faisant tout de même attention à ne pas courir dans les escaliers sinon sa tante serait bien capable de le priver de dessert, et revint à la vitesse de l'éclair dans le salon. Malgré le confortable canapé qui n'attendait qu'à être utilisé, le jeune garçon s'assit par terre si proche de l'écran qu'il était obligé de se tordre le coup pour tout voir. Sa tante rouspétât en disant qu'il allait s'abîmer les yeux ainsi, le prit sous les bras et le décala de quelques mètres en arrière.

« -Mais non ! Je veux le voir de plus près !

-Tu vas te faire mal aux yeux aussi près.

-Mais non !

-Si si, en plus tu ne dois rien voir du tout.

-C'est même pas vrai, je vois tout en grand. Je veux être devaaaaaant !

-Grogne encore une fois et tu finiras entre ton oncle et moi sur le canapé. »

Peter ouvrit des grands yeux plein d'effroi devant la terrible menace que venait de lui faire sa tante adorée. A court d'arguments de poids et ne voulant surtout pas être entravé pendant ce grand moment, le jeune garçon se contenta de la place où l'avait laissé May.

Rapidement il oublia son souhait de s'avancer pour se concentrer sur l'horloge du salon. Il regardait les secondes défilées en attendant impatiemment que 18h arrive, il était 17h43. Un bref calcul lui fit prendre la décision qu'il avait le temps d'aller aux toilettes et de revenir à l'heure. Il courut et battit son record de vitesse pour être sûr d'être à l'heure.

« -Tu aimes vraiment cette danseuse hein ?

-Oui ! Elle est magique !

-C'est une sorcière ?

-Non ! C'est mieux que ça ! C'est… c'est une déesse !

-Et qu'est-ce qui fait d'elle une déesse ?

-Tu le fais exprès tonton ? Elle peut danser sur n'importe quel style de musique ! Et ça rendra toujours bien.

-Toi aussi tu danses sur n'importe quelle musique.

-Mais je fais pas comme elle.

-Tu fais bien aussi.

-Mais elle danse mieux que moi !

-Elle a beaucoup d'expérience.

-Elle est même pas encore adulte !

-Mais si tu t'entraînes tu pourras devenir un excellent danseur. Comme elle. »

Peter fit un grand sourire à son oncle avant de lui dire de se « chuter » car le spectacle allait commencer. Avec un regard brillant d'admiration, il ne lâcha pas des yeux la jeune femme de 15 ans qui enchaînait des mouvements compliqués devant la caméra.


Depuis ce temps là, à chaque fois que Peter fatiguait ou qu'il manquait de motivation il pensait à elle, à son modèle.

Elle était la personne qui lui avait apprit à danser, sans même le savoir d'ailleurs. Elle était la personne qui l'avait fait rêver d'un jour devenir danseur professionnel. Elle était la personne qui l'avait aidé à toujours se battre et à ne jamais abandonné son rêve. Il connaissait toutes ses chorégraphies par cœur, il pourrait les faire les yeux fermer s'il le voulait, même au jour d'aujourd'hui, il la suivait sur ses réseaux, s'informait de sa carrière, se réjouissait de chacune de ses récompenses. Peter était définitivement une fan de cette danseuse exceptionnelle dont le point fort était sa capacité à pouvoir danser en improvisation sur n'importe quelle musique. Et Peter qui se confortait dans un style unique admirait cette capacité d'adaptation plus que tout au monde. Alors pour la première fois, il trouva deux danseurs qu'il admirait presque autant que son modèle de toujours. Bien sûr il garderait le secret à jamais, mais durant les répétitions il se doutait bien de ne pas être très discret. Il ne pouvait pas s'en empêcher, Steve et Scott attirait son admiration. Voulant garder cela secret il ne st réellement s'il était heureux ou non que seul Bucky l'ai remarqué et le taquinait là-dessus.