Bonjour ! Je me lance dans ce fandom que j'ai découvert, avec plaisir, il y a peu ! Faite par Sally Wainwright, cette série est un véritable bijou ! En vous souhaitant une bonne lecture ! :)


Ann regardait un des nombreux ouvrages de sa bibliothèque. Anne lui avait donné envie d'en apprendre plus sur le monde qui l'entourait et elle n'avait pas trouvé d'autres moyens que de lire. Enfin … Lire était un bien grand mot ! Elle parcourait les brèves notices des ouvrages aux riches planches gravées. Elles représentaient des endroits qu'elles ne connaissaient guère mais cela lui suffisait pour s'évader. Un coup porté à la porte la sortit de ses pensées.

« Bonjour ma chère, énonça la voix qu'elle avait appris à chérir au fil du temps.

- Bonjour Anne, répondit Ann avec un doux sourire.

- Comment vas-tu aujourd'hui ? demanda doucement Anne.

- Je me porte à merveille, j'ai décidé d'explorer un peu plus cette vaste bibliothèque, annonça gaiement Ann.

- Oh et sur quoi se porte ta lecture ? questionna Miss Lister, curieuse.

- En fait, j'ai pris un livre au hasard et c'était un ouvrage avec des gravures, répondit Ann en rougissant.

- Il n'y a pas à rougir ma chérie ! Les gravures peuvent être fascinantes ! s'enthousiasma Anne en s'approchant de sa compagne.

- Il est vrai que les images sont superbes, cela donne vraiment envie d'y aller, approuva Miss Walker.

- Où étais-tu partie quand je suis arrivée ? s'enquiert Anne.

- Sur les collines grecques, avoua Ann.

- Les terres de nos origines … murmura l'aînée des Lister.

- Plait-il ? » fit Ann avec incompréhension.

Déambulant dans la bibliothèque, Anne lui raconta alors l'histoire de Sappho et de son chœur de jeunes filles. Ann l'écoutait, fascinée. A la fin, ses yeux brillaient de joie. Elle était comme soulagée de savoir qu'il y avait une origine à ce qu'elles vivaient, que cela existait depuis longtemps.

« Un jour, je t'y emmènerai, promis Anne en voyant le regard vif de son aimée.

- Ce peuple était fascinant, murmura Ann.

- Et encore … Tu n'as pas encore lu tout ce qu'ils ont écrit, leurs traités scientifiques sont fascinants, répliqua l'aînée.

- Je n'en doute pas un instant, répondit Miss Walker avec un tendre sourire pour sa fougueuse compagne.

- Et si nous allions dehors ? proposa-t-elle en s'arrêtant subitement de marcher.

- Maintenant … ? Mais la pluie menace à tout instant de tomber ! fit Ann, inquiète.

- Qu'importe ! » fit Anne en balayant l'objection de sa main droite.

Ann céda à l'injonction et sortit sur le domaine. Un rayon de soleil éclaira les arbres bourgeonnant leur permettant d'en profiter un bref instant. Elles continuaient de discuter de la Grèce, de Lesbos, de Sapho et de tant d'autres choses. Ann fit d'ailleurs rire Anne en partageant avec elle son ophidiophobie. Comme souvent quand Miss Walker avait peur de quelque chose, ou de quelqu'un, Miss Lister trouva les bons mots pour la rassurer. Détendue, Ann continua d'écouter sa compagne qui avait fini par parler de tout autre chose : les déchets de la mine exploitée dont elle ne savait que faire. Ann proposa d'en faire des tas harmonieux. Songeuse, Anne lui dit que c'était un sujet sur laquelle elle allait devoir réfléchir encore un peu. Elles restèrent silencieuses jusqu'à ce que la prédiction d'Ann se réalisa : les nuages lâchèrent leur trop plein d'eau. Elles finirent trempées et frigorifiées jusqu'aux os. Elles rentrèrent en hâte à l'intérieur de la demeure des Walker et se précipitèrent dans la chambre d'Ann en ayant déjà en tête ce qu'elles allaient faire pour se réchauffer l'une l'autre.


Écrit au cours d'un atelier en temps limité sur le discord de la Plume arc-en-ciel avec les conditions suivantes à glisser : « Un jour, je t'y emmènerai » / bourgeonner, colline, déchets, ophidiophobie, pluie

J'ai un autre petit texte du même acabit qui va être publié d'ici ... deux semaines ? :)

Alors à très vite ! :)