Salut, tout le monde.

Voici, une nouvelle fanfic Harry Potter.

Titre : Merde à la prophétie, je suis Lord Voldemort !

Résumé :

Voldemort change le cours de l'histoire quand il fait une réalisation hors du commun avant la fatidique nuit d'Halloween 1981 . Comment pourrais finir cette guerre ainsi modifier ? Quels seront les morts et les survivants, les vainqueurs et les vaincus, les traîtres et les loyaux ?

Bonne lecture :)


Prologue : Le mage noir qui changea de plan

Lord Voldemort était en pleine traque. Il chassait le nourrisson qui le conduirait à sa perte. Il refusait de perdre à cause d'un vulgaire bébé et d'une prophétie. Il lisait actuellement le rapport d'enquête de l'un de ses Mangemorts concernant ce fameux nourrisson quand une horrible pensée lui traversa l'esprit. Il réalisa qu'Albus Dumbledore, son grand adversaire, avait envoyé se cacher les Potter dont la femme était enceinte arrivant presque à terme tout comme la femme de Frank Longbottom. Dumbledore avait déjà choisi qui pouvait être le fameux nourrisson. Ce vieux barbu ne lui laissait donc pas le choix. Il le contraignait à croire et à suivre aveuglément une prophétie. Par Salazar, il était Lord Voldemort, ce n'était pas ce vieux bouc qui lui dirait quoi faire, foi de lui ! Il reposa son rapport depuis longtemps délaissés pour réfléchir à un moyen de couper court au plan du vieux barbu. Il était plongé dans ses pensées quand la porte de son bureau s'ouvrit sur Fenrir Greyback et Henry Nott. Voldemort posa son regard rouge sur eux tout en esquissant un sourire qui aurait pu les faire trembler d'appréhension voire même de peur s'ils n'étaient pas eux. Fenrir et Henry étaient de très bons amis pour ne pas dire meilleur amis, ce qui pouvait en surprendre ceux ne les connaissant que de réputation. Voldemort se rappela qu' Henry allait avoir un fils. Il sut alors ce qu'il allait faire. Il allait maudire ou empoisonner Dumbledore à défaut de le tuer. Et il allait kidnapper le premier né de Frank et Alice Longbottom ainsi que celui de James et Lily Potter. Ensuite, il verrait bien quoi faire des gosses. Il les confirait sûrement à certains de ses Mangemorts.

-As-tu une idée, Tom ? demanda Henry, qui comme le reste des Mangemorts du premier cercle l'appelait par son prénom

-Oui. Je vais maudire Dumbledore a défaut de pouvoir le tuer tout de suite. dit Tom

-Et la prophétie ? demanda Fenrir qui faisait partie des rares au courant de cette-dernière

-Dumbledore a déjà choisi, les gosses. Ce sera soit le premier de né de Frank et Alice Longbottom soit celui de James et Lily Potter. Nous n'allons pas prendre de risque; je veux qu'on kidnappe ces gosses juste après leur naissance.

-Les kidnapper ?! N'est-ce pas un peu excessif ? demanda Henry qui n'arrivait pas imaginer la douleur que cela lui ferait si on lui faisait cela

-Ce sera toujours mieux que mort. Au pire, on dira à leur famille qu'ils sont malheureusement décédé. La mortalité infantile est plus importante qu'on ne le croit. dit Voldemort balayant l'argument de son Mangemort

-Qu'adviendra-t-il des enfants une fois que nous les aurons ? demanda Fenrir qui avait bien compris que rien ne ferait changer d'avis Tom

-Je les confirais à certain de mes Mangemorts de confiance. Leur éducation et tout ce qui va avec leur reviendra bien que j'aurais un certain droit de regard pour m'assurer qu'ils ne tournent pas comme tous ces idiots de l'Ordre du Phénix.

-Dans ce cas, il ne faut pas les confié à Severus. Je ne le pense pas prêt à faire pareille chose. Dit Henry même s'il n'était toujours pas d'accord avec cette histoire de kidnapping

-Je vous charge de trouver les Mangemorts qui pourraient s'occuper de cette tâche. Je ne veux pas que cette mission s'ébruite. Pendant ce temps-là, je vais m'occuper du cas de Dumbledore. Pour le jour de la naissance, ils seront obliger d'aller à Sainte-Mangouste nous mettrons sous Imperium le nombre de Médicomage nécessaire et nous leur implanteront de faux souvenirs mais suffisamment bonnes qualités pour berner tout ceux qui cherchaient à savoir s'ils ont mentis. dit Voldemort exposant son plan tout en sachant que Fenrir et Henry ne pourraient pas en parler

-Nous allons trouver les bons Mangemorts. assura Fenrir avant de sortir emmenant à sa suite Henry

Voldemort les regarda sortir avant de ranger le dossier qu'il lisait avant. Il se leva et rejoignit sa bibliothèques personnelle dont il passa les ouvrages en revu enquête de celui qui lui permettrait de maudire le vieux bouc sans avoir besoin de bouger de son manoir. Il trouva finalement son bonheur dans un ouvrage traitant de malédiction oublié. Il lut le livre de long en large et en travers pour être certain de trouver la meilleure de toute. Et quand il l'eut, il ne pouvait plus s'arrêter de sourire tant il était heureux de son plan. Il quitta son fauteuil avec le livre toujours en main, et se posta devant la fenêtre qu'il ouvrit d'un sort sans baguette.

-Mendacia propius mendacem morte crudeli sola veritate mendacium dolosus qui unicum remedium. (Nda d'après google traduction : Que le mensonge rapproche le menteur de la mort, et, que la cruelle vérité soit son seul remède à lui qui ne respire que par le mensonge.) prononça Voldemort laissant la magie et le vent emporter ses mots vers sa proie

Tom sentit au plus profond de lui que son maléfice avait touché le vieux bouc. Il pouvait désormais mentir autant qu'il le voudrait il se rapprocherait inexorablement de la mort. Il connaissait suffisamment le vieux pour savoir qu'il ne dirait jamais la vérité qu'importe combien cela pouvait lui coûter. Tom se fit venir un verre de vin rouge qu'il dégusta tranquillement en pensant qu'il venait de faire l'un des meilleurs choix de sa vie. Le vieux allait se rapprocher lentement de la mort dans d'atroce souffrance lui n'aurait plus qu'à l'achever et les deux gosses seraient sous sa coupe.

XxxXxxX

Les jours défilèrent, ne laissant pas le moindre repos à la population sorcière dont les nerfs étaient à rude épreuves. La Gazette avait en effet fait un article sur le soudain déclin de la santé du vénérable Directeur de Poudlard. Ce-dernier était même allait en soin presque intensif sans que les Médicomages ne puissent faire quoique ce soit pour lui. Ils n'avaient même pas trouver la malédiction dont il était victime. En parallèle les attaques de Mangemorts avaient radicalement baisser, ces-derniers ayant reçu l'ordre de bien se faire voire de la population. Ainsi les membres de l'Ordre continuait à se battre alors que le camp adverse semblait vouloir faire une trêve aussi fous que cela puisse paraître. Et enfin, le jour tant attendu arriva, le couple Potter et Longbottom arrivèrent à Sainte-Mangouste pour la naissance de leur premier né. Le fils de Frank et Alice Longbottom naquit à vingt-trois heures cinquante trois alors que le petit Potter naquit à une heure heures trois du matin du trente et un juillet mil neuf cent quatre-vingt. Neville Longbottom né le trente juillet à vingt-trois heures cinquante trois fut déclaré mort né à vingt-trois heures cinquante cinq alors qu' Harry Potter fut lui aussi déclaré mort né trois minutes après sa naissance. Les parents en larmes demandèrent à voir le corps de leur bébé pour le tenir pour ce qui serait la première et dernière fois. Pendant qu'Alice Longbottom et Lily Potter berçait en larme le corps sans vie de leur bébé alors que leur mari essayait tant bien que mal de les réconforter et de les faire lâcher; Alecto et Amycus Carrow disparaissaient dans la nuit avec chacun bébé dans les bras.


Une Reviews ?