Salut, tout le monde.

Merci pour vos Reviews cela fait super plaisir.

Ce chapitre a simplement été relu donc désolé s'il reste des fautes.

Bonne lecture :)


Chapitre 17: Le combat pour la vérité

-Eh, gamin. C'est aujourd'hui. dit Sirius à Raphaël tandis qu'il ouvrait la cellule.

Raphaël eut presque un sourire de soulagement en pensant qu'il allait être juger pour le crime dont on l'accusait. Il se savait innocent alors son innocence finale ne faisait pas le moindre doute dans son esprit. Il remarqua que Sirius était accompagné de James Potter et d'une femme Auror qu'il ne connaissait pas. Sirius lui passa les menottes aux poignets avant de le sortir de la cellule et de l'escorter avec ses collègues jusqu'à la salle du procès. En traversant les couloirs, ils durent repousser la horde de journalistes et de personnes venus cracher leur venin. Ils arrivèrent dans la salle du procès où le Magenmagot, des journalistes, la famille Weasley et ceux soutenant Raphaël qui étaient déjà présent. Raphaël se laissa guider puis être installer et enchaîner sur la chaise des accusé pour le plus grand plaisir de tout ceux contre lui. Sirius posa une main encourageante sur l'épaule de Raphaël. Celui-ci s'empressa de chercher du regard après ses parents. Il trouva ses parents assis côte à côte en étant entourer de sa famille: son parrain ainsi que sa tante Cissy et son oncle Lucius. Les portes de la salle allaient se fermer quand Adam et ses deux compagnons entrèrent. A la stupeur général, Fred et George s'installèrent avec Adam au côté de la famille Lestrange. Fred et George auraient pu s'installer avec leur famille sauf que Percy leur avait tout raconté. D'ailleurs ce-dernier s'était installer à l'écart de sa famille. Molly était folle de colère en voyant où c'était placé trois de ses fils. Les portes de la salle du procès se fermèrent et Amélia Bones, qui présidait, appela au calme.

-Bien. Il est à 10h, j'annonce le début de procès opposant la famille Weasley à Raphaël Lestrange. L'héritier Lestrange est accusé d'avoir enchaîner Ronald Weasley pour mieux torturer jusqu'à la folie Ginnerva Weasley. Héritier Lestrange que déclarez-vous? dit Amélia.

-Non coupable. dit Raphaël.

-Menteur! Monstre! s'exclamèrent Molly et Ronald Weasley.

-Silence! Je rappelle que l'Avocat Pepsi est en charge de la défense de la famille Weasley alors que celui de Raphaël Lestrange est madame Red. dit Amélia.

Monsieur Pepsi était un homme svelte au long cheveux noirs tandis que madame Red était une belle femme aux cheveux tout aussi noirs coupé à la garçonne. Monsieur Pepsi était assez réputé pour avoir les même idéaux qu'Albus Dumbledore concernant les familles soit-disant pratiquantes de magie noire. C'est ce pourquoi, Amélia Bones n'avait pas été surprise qu'il demande à faire une sorte de plaidoirie durant le procès, c'était un peu sa signature.

-Avocat Pepsi nous vous laissons nous expliquer en quoi monsieur Lestrange est coupable d'après vous et vos clients. Puis vous passerez la parole à l'avocate Red avant que des questions ne soient posées à monsieur Lestrange. dit Amélia.

Monsieur Pepsi sourit à cette annonce, c'était son poing fort. Il était certain qu'avec sa plaidoirie, il allait gagner haut la main son procès. Henry Pepsi se leva et se mit au milieu de la salle à la vue de tous.

-Messieurs, dames ; nous sommes tous réunis ici pour juger, ce jeune homme parce qu'il a torturé jusqu'à la folie une enfant innocente. Il la torturé pour le plaisir dans une sombre ruelle de l'Allée des Embrumes où personne ne pouvait lui venir en aide. La seule aide que cette pauvre fille aurait pu avoir était son grand-frère enchaîné par le coupable. Pourquoi a-t-il fait ça? Peut-être simplement pour le plaisir ou simplement parce que cette enfant n'était pas d'une bonne famille. Qu'importe la raison pour laquelle il a fait cela, parce que le résultat est le même. La famille Weasley a perdu une fille, une soeur, une enfant. Nous sommes tous ici pour rendre justice à Ginnerva Weasley dont la vie a été détruite.

Les paroles de l'avocat Pepsi attisa de nombreuses exclamations parmi les jurés et le public. Il faut dire qu'il avait réussi à être très convaincant. Raphaël soupira en se disant que le discourt de l'avocat ne l'aida pas le moins du monde. Molly était très heureuse de la plaidoirie de leur avocat. Elle avait pleurer quand il parlait de sa petite Ginny. Trop concentré sur l'avocat Pepsi, Adam et la famille Lestrange furent les seuls à remarquer que Raphaël était devenu très pâle à la mention de la torture subit par Ginnerva.

-Nous vous remercions, monsieur Pepsi. Avocat Red la parole est à vous. dit Amélia en lui faisant signe de se rasseoir.

Il retourna s'asseoir aux côtés du couple Weasley tandis que sa collègue prenait sa place bien décidé à défendre son client qu'elle savait innocent. Elle avait vu les souvenirs du père et de l'oncle de son client prouvant ainsi qu'il ne pouvait se trouver sur les lieux du crimes tout en passant du temps avec son père et son oncle.

-Messieurs, dames. L'innocence de mon client ne fait aucun doute. Pourquoi aurait-il fait ça à cette pauvre jeune fille qu'il ne connaît pas? Pourquoi aurait-il fait une chose aussi abominable quand simplement en entendre parler le rend malade? Ce jour-là mon client à passer la journée avec son père, Lord Rodolphus Lestrange. Certes ils ont croisées Ronald et Ginnerva Weasley mais après cela ils ne se sont plus revus. Ils étaient dans un bar avec Rabastan Lestrange. Dites-moi pourquoi qualifier de pacifiste par ses professeurs et ses proches aurait fait une telle chose? Mon client est innocent.

La plaidoirie de madame Red ému moins que celle de son confrère. Molly pensa alors qu'ils avaient gagnés le procès et que la suite n'était que de vulgaire formalité. Cependant monsieur Pepsi savait que non puisque sa con-soeur avait soulevé pas mal de questions. Il ne s'était absolument pas tromper surtout quand on sortit le bulletin scolaire de Raphaël pour lire les avis et commentaires de ses professeurs qui allaient tous dans le sens de madame Red.

-Nous vous remercions, madame Red. Nous allons désormais interroger monsieur Lestrange. déclara Amélia laissant le soin au greffier de prendre des notes de la plaidoirie des deux avocats.

Amélia n'avait pas les préjugés et a priori de l'avocat Pepsi. Elle croyait en l'innocence du jeune homme devant elle. Elle avait bien vu les souvenirs des Aurors Potter et Black du jour où ils avaient annoncés à Raphaël de quoi il était accusé. Cependant cela ne leur disait pas qui était le coupable. Amélia était au courant qu'une preuve en faveur de Raphaël Lestrange était entrain d'être examiner par les Langues-de-Plomb pour s'assurer que la preuve ne pourrait pas être contester.

-Monsieur Lestrange, j'aurais quelques questions pour vous. Veuillez y répondre en toute honnêteté.

-Oui, madame. dit Raphaël.

-Voici mes questions. Pourquoi avoir fait ça à Ginnerva Weasley?

-Je n'ai pas fait ce dont on m'accuse; madame. Je ne lui ai rien fait. répondit Raphaël alors que le fauteuil ne brillait pas de rouge prouvant qu'il disait la vérité.

-Si ce n'est pas vous, qui a fait ça?

-Je l'ignore, madame. J'aimerais tant connaître la réponse pour que la vérité soit connu de tous.

Molly et son mari étaient fou de rage d'entendre le responsable de l'état de leur fille clamer encore et toujours son innocence. Ils n'écoutèrent plus vraiment les questions qui lui était posé surtout qu'il restait calme, répétant encore et encore son innocence. De son côté Raphaël répondait le plus honnêtement possible. Ses réponses allaient dans le sens des propos son avocat. Soudainement les portes de la salle s'ouvrir sur une femme qui apporta une fiole et un parchemin à Amélia Bones. Celle-ci lut avec attention le parchemin avant de le confier au greffier.

-On vient de me remettre un document attestant que le souvenir que l'on vient de remettre est authentique. Ce souvenir est une preuve quant à l'innocence de Raphaël Lestrange. Nous allons désormais regarder ce souvenir. dit Amélia.

-Excusez-moi mais de qui vient se souvenir attestant de l'innocence de ce jeune homme? demanda monsieur Pepsi crachant tout son mépris évident pour le fils de Rodolphus et Bellatrix.

-Ce souvenir provient de Ronald Weasley. dit Alexandre Jugson pour la plus grande stupeur de tous.

Amélia fit signe au greffier de se lever pour lire le document qu'elle lui avait discrètement demander de sortir. Le greffier se racla la gorge attirant toute l'attention sur lui calmant les murmures d'indignations s'élevant du côté des victimes. Amélia jeta un sort pour que les jurés aient une copie du document que le greffier allait résumé.

-D'après la déposition de monsieur Perceval Weasley, celui-ci a trouver monsieur David Jugson en état de choc puisque ce-dernier a été témoin de l'attaque dont a été victime mademoiselle Ginnerva Weasley. Après conversation, et la déposition de monsieur David Jugson ; monsieur Jugson a volé la fiole contenant les véritables souvenirs de l'attaque. expliqua le greffier.

Entendant cela, Molly crut s'évanouir en découvrant comment son fils se ranger du côté du monstre qui avait fait tant de mal à sa petite fille. Cependant avant qu'elle ou son mari n'aient eu le temps de dire ou de faire quoique ce soit, ils furent contrains de voir comme tous le vrai souvenir de Ron. Ils virent les événements tels qu'ils s'étaient réellement passer. Ils virent Alastor Maugrey et Dolorès Ombrage torturaient Ginny avant de modifier la mémoire de Ron pour qu'il croit que c'était Raphaël qui avait fait ça.

-Ce souvenir comme celui de monsieur David Jugson a été authentifier par les Langues-de-Plombs comme étant authentique et non trafiquer. Annonça Amélia avant qu'ils regardent le souvenir de David qui collait comme deux gouttes d'eau à celui de Ron.

Monsieur Pepsi pensa bien à revenir sur les souvenirs qu'ils avaient vu, les remettre en cause, les accusés d'être des faux mais cela été impossible. Ils avaient la vérité et rien que la vérité. Arthur Weasley était trop choqué par ce qu'il venait de voir pour oser dire quoique ce soit. Il considérait Alastor comme un ami, et celui-ci avait torturé sa fille. Il était dégoûter. Molly était tellement dégoûter par la vérité qu'elle se refusait à l'accepter comme tel. Ron était en état de choc. Il ne comprenait pas pourquoi ils avaient fait ça. Ron était une victime pourtant le peu de raison qu'il avait pour passer au-dessus de l'identité de Raphaël suffit à le rendre dégoûter par ce qu'il avait pu dire et faire à son encontre depuis le début de cette histoire.

James Potter se trouvait à côté de son meilleur ami Sirius tandis qu'il observait l'assemblée. Il avait dû mal à croire ce qu'il venait de voir. Pourtant il ne pouvait nier que cet Auror qu'il avait tant respecté n'était rien de plus qu'un monstre pour avoir fait cela à Ginny et à Raphaël. Cette découverte fit l'effet d'une grande claque à James qui dû se rendre à l'évidence, les soi-disant personnes de la lumière ne l'étaient pas tant que ça. Soudainement, il se mit à regarder le monde différemment avec plus de nuances de gris comme s'il le découvrait pour la première fois. James se savait plus mature depuis qu'il avait perdu Harry mais il ne se savait pas tant prisonnier d'une vision si loin de la vérité, de la réalité. Il avait pu observer Raphaël Lestrange et sa famille depuis le commencement de cette histoire ; et il devait bien avouer que cela allait à l'encontre de tout ce qu'il avait pu imaginer. Perdu dans ses pensées, James ne vit pas que les jurés et Amélia Bones s'étaient concertés pour décider de l'issu de ce procès surprenant. Il ne fut tirer de ses pensées que lors qu'il entendit le coup de marteau annonçant que Amélia Bones allait rendre la décision de la cour.

-Les jurés et moi-même déclarons Raphaël Lestrange non-coupable. Les chefs d'accusations pesant contre lui sont levés. Alastor Maugrey est destituer de son titre d'Auror. Ce-dernier et Dolorès Ombrage doivent être arrêtés pour être condamner au baiser du détraqueur pour avoir fait usage du doloris sur Ginnerva Weasley jusqu'à la folie, et aussi pour avoir modifier les souvenirs de Ronald Weasley pour que Raphaël Lestrange soit condamné à leur place. La séance est levée! annonça Amélia.

Raphaël sourit heureux d'être enfin reconnut innocent. James vit Bellatrix prendre son mari dans ses bras tant ils étaient heureux. James ne put s'empêcher de sourire en voyant cela. Depuis qu'il avait pu parler et échanger avec Raphaël, il n'avait pas pu croire que le gamin avait fait cela. Il avait bien vu sa réaction quand on lui annoncer de quoi il était accusé. Il était vraiment très heureux pour eux.

-Tu as l'air heureux de le voir que Raphaël est innocent. remarqua Sirius à côté de son ami.

-Je le suis. Je ne le croyais pas coupable quand j'ai vu sa réaction quand on lui a annoncé de quoi il était accusé. avoua James.

-Moi non plus, je ne le croyais pas coupable. Tu sais, Prongs, je crois que cela leur ferait très plaisir de savoir que tu les soutenais comme moi. dit Sirius.

James acquiesça reconnaissant que son ami avait raison. Pendant qu'ils discutaient, Raphaël avait été libérer de ses chaînes et c'était précipité dans l'étreinte rassurante et réconfortante de ses parents. Sirius alla à la rencontre de sa cousine qui lui sauta pratiquement au cou pour le remercier de son soutient.

-Merci pour tout, Sirius. Je ne sais pas comment vous remerciez pour ce que vous avez fait pour mon fils. dit Rodolphus en lui serrant la main.

-C'était un plaisir. Je ne le croyais pas coupable alors il était normal que je soutienne ma famille. dit Sirius.

Rodolphus ne fit que lui sourire alors qu'il regardait tendrement son fils. Il ne pouvait pas ne pas le perdre du regard son fils ayant trop peur de le perdre une fois de plus. Sirius tourna son regard vers Raphaël pour le voir que celui-ci venait d'être pris fortement dans les bras de son meilleur ami.

-Je suis content que tu sois libre. Si tu n'avais pas été innocenté, je crois que j'aurais fait un carnage. dit Adam faisant rire son ami.

-Salut, Raphaël. Je suis Percy Weasley. Je... commença Percy cherchant ses mots.

-Merci pour ce que vous avez fait pour moi. le remercia sincèrement Raphaël.

-Je ne supporte pas l'idée qu'un innocent soit condamner à tord. répondit humblement Percy sous l'acquiescement de Fred et George.

Pendant que les jeunes discutaient, James était aller voir le couple Weasley pour leur assurer qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour arrêter et faire condamner les véritables coupables. Molly et Arthur le remercièrent pour son soutient.

-Il faut que l'on aille présenter nos excuses pour ce que nous avons fait à leur fils. dit Arthur en regardant Rodolphus et Bellatrix qui regardaient leur fils rencontrer enfin les compagnons de son meilleur ami.

-Cela sera un immense geste à leur égard. Mais je pense qu'ils comprendront si vous ne vous sentez pas encore prêt pour ça. le rassura James.

-Merci, Auror Potter. Mais je sens que je dois le faire.

-Désolé, Arthur mais je ne peux pas le faire. Ron a besoin de moi. Il est encore état de choc à cause de la vérité. dit Molly avant de rejoindre son fils.

James posa sa main sur l'épaule d'Arthur comme dans un soutient silencieux avant de l'accompagner à la rencontre de la famille Lestrange avant qu'elle ne quitte la salle pour se retrouver en famille loin de la presse.

-Bella. Il y a des personnes qui veulent vous parler. dit Sirius en voyant son meilleur ami et Arthur venir vers eux.

Arthur et James ne purent s'empêcher de grimacer en voyant comment Rodolphus et Bella ainsi que Rabastan passèrent devant Raphaël à leur approche comme pour le protéger. Raphaël quant à lui soupira presque en voyant comment sa famille le protéger malgré qu'il comprenne leur inquiétude. Adam se moqua de lui en lui disant que ses parents le prenaient pour un louveteau. Raphaël ne fit que lui tirer puérilement la langue détendant ainsi l'atmosphère.

-Que pouvons nous faire pour vous? Demanda Rodolphus.

-Je... Ma femme et moi-même sommes désolé pour ce que nous avons fait vivre à votre fils surtout en sachant désormais qu'il était innocent. dit Arthur.

-Nous vous remercions, monsieur Weasley mais maintenant ma famille et moi aspirons juste à nous retrouver.

-Je comprends. dit Arthur avant de les saluer et de rejoindre sa famille pour s'en aller eux aussi.

-Raphaël, je suis content que tu sois libre. Personnellement, je ne croyais pas en ta culpabilité surtout en voyant ta réaction quand Sirius et moi t'avons dit de quoi tu étais accusé. dit James en regardant du mieux qu'il pouvait Raphaël si bien cachait et protéger par sa famille.

-Merci, Lord Potter. répondit Raphaël toucher par ses mots.

-On va te laisser avec ta famille, Raph. Mais je te préviens, on se voit autour d'un verre dès que possible pour jeter aux oubliettes toute cette histoire. Annonça Adam.

-Pas de soucis. Emmène Fred et George, je serais ravis de faire plus ample connaissance. sourit Raphaël.

Adam le prit dans ses bras dans une forte accolade avant de le laisser partir échappant de peu aux journalistes qui voulaient sans aucun doutes l'interroger. Adam se tourna vers ses deux compagnons leurs laissant le choix de retourner avec leur grand-frère ou de repartir avec lui. Les jumeaux décidèrent d'aller chez leur frère Percy pour y passer un peu de temps mais aussi pour surmonter ensemble cette épreuve. Jusqu'au procès, ils avaient échangés de nombreuses lettres mais un soutient plus physique ne serait que bien venu. Les deux compagnons s'approchèrent de leur loup pour l'embrasser aux yeux de tous, se fichant éperdument de ce que les gens pourraient dire. Adam leur rendit avec tendresse et passion leur baiser avant de les laisser s'en aller avec leur frère. Le soir-même la Gazette annonçait l'issu du procès mais aussi que Dolorès Ombrage et Alastor Maugrey étaient recherchés et condamnés au baiser pour manipulation et usage de doloris. Les deux compères se jurèrent de se venger de tous ceux à cause de qui ils étaient tombés. En lisant la Gazette Tom fut à la fois soulager pour ses amis et aussi très heureux de voir que la confiance en la Lumière venait de prendre un sacré.

-Un tout petit coups, et j'ai gagné la partie. L'Ordre sera de l'histoire ancienne. dit Tom fier et heureux des événements.


Une Reviews?

Une idée ou des propositions pour le plan de Tom?