Démenti : One Piece ne m'appartient pas !

Et voici la fin !


Épilogue


Il fut convenu que Sabo serait celui qui emmènerait Robin à Sabaody. Bello Betty devait bien admettre qu'elle était triste de voir son amie quitter les lieux, tandis que Koala tentait de garder bonne figure. D'autres membres comme Lindbergh paraissaient sincèrement déçus. L'ingénieur avait trouvé en Robin une personne d'une intelligence hors du commun et aurait bien aimé avoir d'autres discussions en sa compagnie.

Morley assura Robin qu'elle serait toujours la bienvenue parmi eux, il regrettait qu'elle ait à retrouver son équipage, mais il comprenait. Ivankov voulut balayer ses larmes, toutefois, personne ne fut dupe, le travesti avait fait ses adieux à Sanji quelques jours plus tôt. Aussi, son mouchoir fut vite humide, et il en demanda plusieurs dizaines afin d'apaiser son chagrin inépuisable.

Ou pas.

Quant à Karazu, il n'appréciait pas trop les cérémonies et autres au revoir en tout genre, alors, il resta sur son île, entouré de ses merveilleux oiseaux. Dragon resta un peu en-dehors des salutations, toutefois, il remercia Robin pour tous les efforts qu'elle avait fourni au cours des deux ans.

-Votre temps n'a pas été vain.

La jeune femme fut touchée au cœur, elle saisissait très bien pour quelles raisons l'homme le plus recherché au monde ne voulait pas trop montrer ses sentiments, il devait éprouver une peine abyssale après toutes ces années.

-Dragon n'est pas une personne expansive, cela dit, je crois bien qu'il a été heureux de te rencontrer.

Les mots de Sabo la touchèrent profondément, si une personne était capable de lire en son meneur, c'était bien lui ! Ce qui n'était pas une mince affaire en soi ! Dragon était sans doute l'opposé de son fils à ce niveau-là ! Il permettait à peu de gens de rentrer dans son cercle intime, qu'il protégeait bec et ongle.

-Ne t'inquiète pas, c'est moi qui suis reconnaissante envers votre secours et votre soutien.

Et il avait été indéfectible, sans limite. Robin avait le sentiment que Dragon avait instauré un climat de confiance similaire à celui qui animait Luffy et ses propres hommes. Encore une fois, peu de chefs militaires pouvaient se targuer d'un tel exploit !

-Autant profiter de la fête jusqu'au bout alors !

Robin retrouva un peu l'ambiance d'une célébration pirate, et les mots agréables se prolongèrent jusqu'au petit jour, Sabo et Koala s'éclipsèrent quelques instants avant de revenir, tous les deux rouges comme des pivoines.

-Je tiens vraiment la chandelle entre ces deux-là.

Fort heureusement, Sabo et Koala étaient des gens sérieux pendant les missions, se permettant peu d'écarts de conduite, toutefois le pauvre Hack avait à déplorer quelques œillades entre les deux jeunes gens.

-Je me fais sans doute trop vieux pour ça.

Robin posa une main sur l'épaule massive de l'homme-poisson. Elle comprenait tout à fait les sentiments qui l'animaient. Ce serait sans doute pareil avec ses retrouvailles avec Franky, elle ne lui avait jamais avoué son attirance, cependant, ce devrait être pour très bientôt.

-Je suis certaine qu'une magnifique humaine ou une sirène a dû vous faire battre le cœur autrefois.

Ce fut bien la première fois de sa vie que Robin vit un homme-poisson devenir aussi coloré qu'un poisson rouge. Il se mura dans un silence assourdissant et Robin faillit éclater de rire, c'était beaucoup trop mignon pour être ignoré.

XOXOXOXOXOXOX

Le lendemain matin, tout le monde s'habilla de pied en cap pour assister au départ de Robin, les Révolutionnaires étaient d'ordinaire des gens très discrets, cela dit, ils avaient tenu à voir son départ. Ils s'étaient massés en une foule dense sur le port secret de Baltigo. Robin avait l'impression de voir les adieux aux Chapeau de Paille après une victoire.

-Bon sang ! Moi qui pensais être au calme !

Sabo fixa Robin intensément, levant un sourcil blond qui étincela presque au soleil, fit mine de ne pas y croire un seul mot. Il afficha un air mutin.

-Tu plaisantes j'espère ?

L'historienne plaqua une main contre ses lèvres, étouffant un éclat de rire inopiné. Elle appréciait réellement Sabo, c'était dommage qu'elle doive rejoindre son capitaine, pour le quitter. Or, elle avait des règles à respecter avec son capitaine.

-J'avoue, avec Luffy, j'ai été habituée aux accolades chaleureuses.

Le second de Dragon secoua la tête de droite à gauche, et en sens inverse, son jeune frère n'avait absolument pas changé visiblement, il avait besoin de sujets pour rire, s'amuser et faire la fête à tout bout de champ. Un véritable rêveur !

-Tu m'en diras tant !

Toutefois, une voix susurra insidieusement en Sabo à quel point il était terrifié à la pensée de retrouver son petit frère, affronter les ignominies du gouvernement mondial était autrement plus simple à son sens. Faire face à sa famille requérait décidément beaucoup de courage, et il avait l'impression de n'en avoir aucun quand il évoquait ce sujet épineux.

-Allons ! L'heure du départ a sonné !

Le chef d'état-major accompagna l'archéologue sur son propre navire, tandis que Dragon les salua à distance, debout au sommet des rochers surplombant la petite aire. Robin eut la vision d'un lion contemplant sa cour en contrebas.

-En effet !

La jeune femme versa quelques larmes tandis que les Révolutionnaires levèrent le bras pour lui dire au revoir. Elle crut voir un sourire triste sur le visage austère de l'homme le plus recherché au monde, tandis que Sabo était à ses côtés.

-Au fait, j'ai déniché une affiche qui pourrait t'intéresser hautement.

C'était un poster annonçant un concert de rock hors norme qui aurait lieu à Sabaody. On parlait de la vedette comme l'homme-squelette de l'année. Robin trouva Brook attendrissant dans son manteau de velours et ses bijoux de valeur.

-Je n'ai pas été la seule à me défouler ces dernières années.

Sabo était pensif, il croisait les doigts pour ne pas être repéré et Brook était devenu une star planétaire, allant de salles en salles, rencontrant ses hordes fans partout. Le jeune homme comptait sur sa discrétion, pas sur la popularité, surtout après avoir obtenu une mise à prix sur sa tête.

-Tant qu'ils ne nous localisent pas, ça me va !

Ce serait le gros lot pour le gouvernement ! La capture de Monkey D. Luffy et celle de Sabo, finalement, les retrouvailles auraient lieu en prison ! Voire sur le peloton d'exécution ! Les Révolutionnaires avaient de toute manière infiltré les rangs des autorités mondiales, et avaient emmagasiné suffisamment d'informations pour révéler que la Marine attendait de pied ferme les pirates à Sabaody.

-Cela dit, la piraterie a tellement augmenté ces derniers temps qu'en principe, on passera inaperçus.

Sabo fit comme s'il avait eu une illumination, ce qui ne rassura pas exactement la jeune femme sur ses intentions. Elle le dévisagea longuement avant d'obtenir une réponse à ses pires craintes les concernant elle et Sabo.

-Le gouvernement sait que tu es avec les Chapeaux de Paille, par conséquent, le Cipher Poll a positionné des hommes un peu partout. Sois très prudente.

Depuis qu'elle avait compris qu'elle était recherchée pour ses connaissances, elle avait toujours mis énormément de distances entre elle et les autres. Elle avait rarement baissé sa garde, pour ainsi dire jamais, résultat : elle ne s'était jamais fait prendre ! Sauf si on exceptait le moment où elle s'était offerte pour éviter à Luffy d'être capturé !

-Je te remercie pour l'information.

Leur retour allait être en grande pompe ! Luffy allait adorer être à nouveau en première page ! Robin voyait bien le désordre qui allait s'ensuivre !

-On ne va pas s'ennuyer.

Sabo parut faussement surpris par l'annonce de Robin, depuis sa plus tendre enfance, il avait réalisé que Luffy aimait se mettre en avant, peu importaient les circonstances, même si c'était par pure candeur.

-J'imagine.

Le reste du voyage se déroula dans le plus grand des silences, et Sabo se fit de plus en plus silencieux à l'approche de l'archipel, il semblait perdu dans le vague, dans ses songes. Il avait repris une allure plus sinistre, ce qui le rendait méconnaissable.

-Que se passe-t-il ?

Le second des révolutionnaires soupira, Robin l'avait percé à jour, et il n'aimait pas exactement cet état de fait. Il croisa les bras, et conserva une mine ombrageuse, visiblement, il valait mieux éviter de le froisser passablement.

-Nous sommes si proches.

Robin fit le rapprochement et ferma les yeux, c'était donc ça ! Il avait peur de croiser Luffy !

-Tu pourrais m'accompagner, tu sais ?

Sabo cligna des yeux, comme s'il n'avait pas réalisé ce que Robin lui suggérait.

-Non, c'est encore trop tôt, et puis, ce n'est pas le bon moment.

Robin l'interrogea plus en avant, cependant, le blond était encore en plein tourment, il ne répondit pas immédiatement.

-Je n'ai pas envie non plus de gâcher vos retrouvailles. La priorité c'est vous en tant qu'équipage, pas moi en tant que membre de sa famille.

Robin en avait pleinement conscience, toutefois, elle regrettait que Saba se sente aussi mal à l'aise, Luffy serait sans doute la personne la plus heureuse du monde s'il se rendait compte que son autre frère était encore en vie. Cela dit, elle n'avait pas à se mêler de leurs affaires, comme l'avait si soigneusement souligné Sabo, c'était son combat à lui, personne d'autre n'avait le droit de le mener à sa place.

Ils accostèrent le port de Sabaody, se mêlant aux navires marchands le jeune homme avait camouflé son visage derrière des lunettes de soleil, et d'un foulard noir comme la nuit. Il n'avait pas intérêt à être reconnu. Robin savait qu'il avait affaire dans le coin, toutefois, il n'aurait pas de rapports avec les Chapeaux de Paille pour le moment.

-Robin, nos chemins se séparent maintenant, jusqu'à nouvel ordre. J'ai été plus qu'heureux de te connaître. Ça a été un privilège de travailler avec toi.

Robin leva la main, lui disant adieu par la même occasion, Sabo ne voulait pas donner de faux espoirs à ceux qui le fréquentaient. Sa position était mortelle, et ils en étaient tous les deux parfaitement conscients.

-Et moi j'ai été contente de rencontrer d'autres membres de la famille de Luffy, c'est même fascinant, vous n'êtes pas liés par le sang, et pourtant votre lien est si fort qu'il est capable de briser tous les obstacles. Comme dans les grandes légendes.

Le blond pencha la tête en avant, masquant ses larmes sur son visage de sa grande frange de cheveux blonds. Il était fier d'être comparé à un personnage de légende, tel qu'il les aimait, or, pas de se sentir incapable de faire face à son jeune frère.

-À partir de maintenant, quand nous quitterons le port, tu ne me verras plus.

La dissimulation était une des très grandes spécialités de Sabo, tout comme Dragon, il était capable de de cacher dans les ombres les plus tenaces. Voire en pleine vue, ce qui exigeait un certain savoir-faire. Robin et lui marchèrent en silence, se séparant petit à petit, et l'instant d'après, Robin ne perçut plus sa présence, elle chercha furtivement le révolutionnaire des yeux, sans le voir. Même pour ceux qui le fréquentaient, il était incartable.

-Effrayant.

XOXOXOXOXOXOXOX

Le blond avait savamment disposé ses propres hommes parmi les membres du gouvernement mondial, ils avaient pour mission de transmettre de fausses informations sur la position réelle des Chapeaux de Paille.

S'il était certain que les membres de l'équipage de Luffy disposaient de leurs propres alliés, ils allaient certainement se battre ouvertement sur l'archipel. Son combat à lui serait d'un autre ordre, plus insidieux, plus calculé.

En d'autres termes, il distilla tellement de mauvaises données que plus de la moitié des militaires fut dispersée ailleurs. Et pour cause, des gens à la solde de l'Armée Révolutionnaire avaient volontairement revêtu des déguisements ressemblant étrangement aux membres de l'équipage de Luffy.

Un sourire aux lèvres, Sabo quitta la salle des communications et repris ses vêtements sombres comme la nuit. Il rejoignit ses propres hommes restés sur le navire, transformé en bâtiment marchand. Il se faufila sur le pont et ordonna le départ immédiat !

-En avant !

Sabo délaissa Sabaody pour le moment, fixant avec une tristesse insondable l'île, tandis qu'il la contourna agilement. Il tenait à apercevoir le gallion construit par l'architecte de navires, Franky, pour le compte de son jeune frère.

Il l'aperçut, sa gorge se serra, il était resplendissant, comme neuf, et la figure solitaire de Kuma se dressait péniblement devant le bateau. Bientôt son tour de garde serait terminé, d'ailleurs, selon ses informateurs, Franky était de retour.

Il ne se rendit pas compte immédiatement des larmes qui coulaient sur ses joues pâles, cela dit, quand il aperçut les traces d'humidité sur la barre, il s'essuya les yeux. Sa gorgé était serrée, l'émotion l'étreignait puissamment.

Cela dit, il dut se résoudre à quitter l'endroit, il empoigna fermement les commandes du navire et vira de bord. Il songea plus tard que fixer le bateau de son jeune frère avait été une mauvaise idée, une erreur, toutefois, son cœur était plus léger, pour une raison inconnue.

Il réalisa que Luffy ne possédait peut-être pas de Vivre Card à son nom, et il faudrait qu'il pare à ce problème éventuel dans les plus brefs délais. Une autre réflexion : il fallait impérativement mettre la main sur ses ongles pour se faire.

Autrement dit, le rencontrer physiquement, et faire en sorte de lui en retirer, ou alors, Dragon avait-il des fragments sur lui ? Pour se rassurer ? Non. La seule solution était de le voir réellement, pas d'y aller par des moyens détournés.

-Chef ?

Sabo avisa un de ses hommes sur le pont, qui l'observait presque avec inquiétude, avait-il eu l'air désespéré ? Attristé ? Angoissé ? Il se constitua un masque, et bloqua ses sentiments, il s'exprimerait à un autre moment, quand il serait seul.

-En route pour l'île de Barbe-Blanche !

En tant que navigateur, il n'avait besoin de personne pour le guider, au contraire, il prenait lui-même la barre. D'ailleurs, c'était une compétence globalement appréciée. Sa main était fiable, on se sentait en sécurité avec lui.

-Il faut présenter ses respects à un Empereur qui a secoué le monde.

XOXOXOXOXOXOX

Le cœur du blond palpitait, menaçant de briser ses côtes. Il y était, le but de son voyage, ses mains étaient moites, toutefois, elles retenaient avec confiance les commandes. Sa résolution était prise, en outre, il s'était procuré des fleurs ayant des significations particulières : le respect, l'amour et le regret. Il avait demandé à Ivankov son avis sur la question.

-Faites en sorte que nos couleurs ne soient pas visibles.

Il était sur le territoire de la flotte de l'ancien Empereur, hors de question de créer un incident diplomatique que l'Armée Révolutionnaire aurait à regretter dans le futur. Il repéra un endroit où des vaisseaux étaient rassemblés, sans doute des alliés qui avaient tenu à rendre un hommage à Newgate.

-Allons-y.

Le jeune homme demanda à ses hommes de rester dans les parages au cas où, de ne quitter le navire sous aucun prétexte, ils avaient tous compris à quel point ce trajet était important pour leur chef, aussi, ils acquiescèrent en silence.

Le second des révolutionnaires posa pied à terre, et se dirigea vers les lieux décrits par Ivankov, la boule des émotions qui avaient élu domicile dans son ventre menaçait d'exploser rapidement. Cependant, il devait tenir bon, pour Ace.

Enfin, une aire verdoyante, embaumé du parfum des fleurs des champs, balayée par une brise d'été constante, un paysage idyllique. Puis, deux monuments blancs, érigés en solitaire en plein milieu. La destination de son périple.

Il reconnut les pierres tombales de l'Empereur et d'Ace. Cette fois, les larmes coulèrent, trahissant son agitation.

-Je suis enfin là.

Avec deux ans de retard, deux pénibles années qui avaient été chaotiques, pleines d'incertitudes, d'interrogations, de doutes.

-Je suis désolé pour le délai.

Du fond de sa tombe, Ace devait lui en vouloir, le détester profondément, cela dit, il portait de bonnes nouvelles au sujet de leur valeureux petit frère.

-Luffy est à nouveau en mer, c'est merveilleux, pas vrai ?

Le journal annonçait que son équipage avait de nouveau fait des siennes, et semaient le chaos partout où il se rendait. Sabo évaluait que cinquante pour cent de l'article était vrai, tandis que l'autre, il enverrait des gens vérifier les propos du journaliste.

-Tu te souviens, de notre serment, voilà longtemps ?

Le blond sortit de sa sacoche une bouteille de saké, et trois petites coupes rouges, qu'il positionna en triangle sur la dernière demeure d'Ace. Il remplit chacun des réceptacles et en leva un à la santé de son défunt frère.

-Le moment on a décidé de faire partie de la même famille, où on s'est adoptés les uns, les autres.

De ce fait, il était rentré officieusement dans le cercle de Luffy, à savoir Garp, Ace et sans le savoir, Dragon. Dragon était devenu son père adoptif à ce moment bien précis. Le jeune homme contempla encore la tombe avant de craquer.

Il lâcha le flot de larmes qui avaient insisté pour sortir. Il baissa sa tête, et son corps suivi, il se cramponna sur la pierre, y déversant ces milliers de gouttes d'eau. Il ne sut pas combien de temps il avait ainsi lavé son corps de son chagrin pesant, toutefois, le soleil commençait à rentrer dans sa demeure nocturne.

Il prit un objet dans sa poche, un escargophone, cliqua sur une série de chiffres, sa résolution était prise, en fait, elle l'avait été depuis longtemps, elle parut plus claire que jamais.

-Koala ?

La jeune femme l'avait accompagné pendant son voyage, ne voulant pas le laisser seul face à ses démons.

-J'ai une faveur à demander à l'Armée Révolutionnaire.

Il avait eu l'autorisation de Dragon, cependant, le déclic s'était fait quand il avait vu le navire de Luffy, le journal contenant son nom, et sa visite d'adieux à Ace, ce jour.

-Je t'écoute.

Sabo prit une inspiration profonde avant de se lancer :

-Il me faut un certain fruit, le Mera Mera no Mi pour être exact. Peu importe où il est, réservez-le moi.

Il n'appartenait à personne d'autre que lui, il estimait qu'il en était le propriétaire légitime, et puis, c'était une façon de garder une part de l'âme d'Ace en lui. Comme s'il était présent à ses côtés à chaque minute de sa vie.

Le blond leva les yeux vers les étoiles, espérant qu'Ace se cachait derrière l'une d'elles, il pensait ne pas avoir suffisamment pleuré pour la journée, et les perles salées abreuvèrent les sillons desséchés de sa peau.

Bon courage, petit frère.

C'était sans doute le fruit de son imagination, mais il crut entendre la voix d'Ace depuis le firmament. Il leva lentement la main vers le ciel, et la rabaissa silencieusement. Sabo avait toujours été l'enfant du milieu, il n'avait jamais été supposé endosser la responsabilité de l'aîné, mais il s'y attellerait avec courage !


FIN


J'aimerais adresser un immense merci à ceux et celles qui m'ont accompagnée pendant l'écriture et la publication de cette fanfiction, notamment grâce à leurs commentaires, soit Isabella-57, TakaRULZ, jokykiss, Guest, Suu-kuni et Lawiki !

Que ce soient des reviews ponctuelles ou régulières, elles me sont venues droit au coeur, donc je vous en suis profondément reconnaissante. ^^ D'ailleurs, n'hésitez pas à m'envoyer vos retours, quelle a été votre partie préférée ? Votre scène préférée ? Ou encore votre relation favorite ! Bref, tout ce qui vous passe par la tête ! Même si c'est des années plus tard, ça me ravit toujours ! ^^


Encore quelques petits secrets concernant cette fanfiction... Mais chut ! ^^

Au départ, je n'avais en tête que la rencontre entre Sabo et Robin, donc effectivement, je me suis arrêtée à l'écriture du premier chapitre, puis d'autres idées ce sont ajoutées, au départ des One-Shot, et puis je me suis dit, autant tout regrouper dans une seule et même fanfiction.

Si au commencement je n'avais que des bribes d'informations, notamment la réaction de Sabo face à la nomination d'Akainu, d'autres se sont ajoutées. Aussi, mon histoire n'avait que cinq chapitres sûrs, et pas seize !

L'épilogue a été écrit dès le départ. ^^