Comme Van se relevait et l'interrogeait du regard, hagard, elle finit de perdre complètement contenance et se décomposa. Son bouleversement ne passa pas inaperçu auprès de son amie.

_ Ce n'était pas une vision, n'est-ce pas ? » lui chuchota Mirana.

_ Non » répondit simplement Hitomi.

_ C'est quoi alors ? Hein ? C'est quoi le problème ? Pourquoi ça ne marche plus ? » demanda la militaire, attendant clairement une réponse à ses questions.

_ Je crois que Van ne m'entend plus »

_ C'est-à-dire ? »

_ Je pense que notre lien est brisé car Van a changé. Il ne souhaite pas de mon aide, et Escaflowne ressent ce trouble et en profite…»

_ Pourquoi penses-tu cela ? »

_ Van le dit clairement. Il souhaite piloter Escaflowne seul. Pour lui, ma présence ici est une plaisanterie, tu l'as entendu toi-même. »

_ Alors, c'est ça que tu penses de lui ? »

_ C'est ce qu'il me laisse à penser de lui »

_ Hitomi, je peux te poser une question ? »

_ Bien sûr »

_ Pourquoi es-tu tombée amoureuse de Van ? »

_ Qu… ?Qu... ? Quoi ?! Mais qu'est ce qui te prend de dire ça, comme ça ?! »

_ Oh, ça va, on le sait tous ! Enfin sauf vous deux peut-être… »

_ Je le s… »

_ Hitomi, pourquoi es-tu tombée amoureuse de Van ? »

*Sa solitude. *

*Il était aussi seul que moi. *

_ Disons qu'on était complémentaire et que désormais il semblerait que ce ne soit plus le cas. Pour Escaflowne, comme pour le reste »

_ Idiote »

_ Mirana ! »

_ Tu es idiote si tu penses ça ! L'as-tu regardé ? Si tu l'avais fait, tu ne douterais pas de lui, de vous. Mais peut-être est-ce de toi dont tu doutes le plus ? L'as-tu seulement vraiment regardé depuis que tu es arrivée ? As-tu vu ses yeux, qui ne savent pas s'ils doivent pleurer du bonheur de te retrouver ou de peine à l'idée de te perdre à nouveau ? Ces yeux qui enragent de devoir t'utiliser au combat au risque de te blesser ? Ces yeux qui ont repoussé tant de prétendantes parce qu'ils ne voient que toi ? Ces yeux qui ne pourront supporter de te regarder partir retrouver quelqu'un sur Terre ? Il crève d'amour pour toi, depuis cinq ans, et toi, tu doutes de lui ? Tu es une idiote ! Et ton idiotie vous rend malheureux, et va tous nous rendre malheureux, vu qu'elle compromet la maîtrise de la seule arme capable de maintenir la paix dans ce monde !» explosa la jeune femme.

Mirana n'avait pas perdu son habitude de lui mettre des gifles.

Cela éclaircit les pensées d'Hitomi en une fraction de seconde.

*« Certaines choses ont changé, d'autres pas. Il faut se laisser le temps de comprendre lesquelles »*

Van n'aurait pas changé ?

*« Je ne suis toujours pas convaincu que ta présence ici soit une bonne idée, mais je suis apparemment le seul à voir les choses sous cet angle. »*

Il veut me protéger ?

* « Ces yeux qui ne pourront supporter de te regarder partir retrouver quelqu'un sur Terre »*

Van doute autant que moi ?

* « Il crève d'amour pour toi »*

Van m'aime toujours ?

Qu'avait-elle à perdre à y croire une dernière fois ?

*Tu n'as déjà plus rien. *

Elle frissonna.

Elle devait se décider.

Que voulait-elle ?

*Rêver cette vie ?*

*ou vivre ce rêve ?*

* La Terre ou Gaïa ?*

*Vivre cette vie*

Un déclic eut lieu dans son esprit.

Elle voulait vivre cette vie.

_ Merci » murmura Hitomi en se relevant. « Tu m'as fait voir les choses autrement, Mirana, comme toujours. J'en avais bien besoin. Tu as raison, je suis une idiote » acquiesça humblement la jeune femme.

Son amie esquissa un large sourire, obligatoirement contagieux, auquel elle répondit, complice et reconnaissante.

Elle avança vers Van avec un millier de chose en tête, mais la présence d'Allen à ses côtés était gênante pour entamer la conversation. La jeune femme lança à son amie un regard de détresse en pointant le Commandant des Armées du menton. Dans la seconde qui suivit, Mirana appela son fiancé sous un faux-prétexte évident, permettant à Hitomi de s'approcher du Roi :

_ Van, on peut s'asseoir pour parler un instant ? »

_ Si tu veux »

Ils s'assirent en silence près de l'armure, pelotonnée au sol, immobile et muette.

_ Que suis-je pour toi, Van ? »

_ P… Pourquoi me poses-tu cette question ? »

_ Car tout dépend de ta réponse »

_ … »

_ Van, j'ai besoin de savoir… J'ai vraiment besoin de savoir. Quand je suis revenue ici, j'étais comblée de joie à l'idée de te retrouver. Mais je te retrouve différent... Tu as tellement changé… Tu… Tu veux tout faire seul et tu respectes le protocole…»

_ Et c'est mal ? Je suis devenu Roi durant ces cinq ans, forcément, j'ai changé ! Toi aussi tu as changé ! Tu as dû te construire une vie chez toi, avec tes études et la course… et surement quelqu'un pour la partager, cette vie… »

_ Non, il n'y a personne… Mais toi, en revanche… »

_ Ne me parle pas de ces princesses, par pitié ! Je ne sais plus quoi faire pour les repousser ! »

_ Peut-être, mais tu vas choisir une prétendante, après-demain, au bal. Le roi du Clan des Dragons se doit d'avoir un héritier. »

_ Je n'en veux pas ! Pas comme ça ! Pas… »

_ Pas quoi, Van ? Qu'est ce que tu veux ? Qu'est ce que tu attends de moi ? »

_ Je n'en veux pas… Sans toi…Tu voulais savoir qui tu étais pour moi ? Et bien… »

Van marqua un temps d'arrêt. Il leva les yeux vers Hitomi et son regard la désarma. Elle ne pouvait plus réfléchir tant il la dénuait de tout, même de ses pensées.

_ Tu es ma moitié. Il n'y a qu'à tes côtés que j'ai le sentiment d'être complet »

Quand il prononça ces mots, Hitomi sentit des larmes couler sur son visage. Van déposa ses mains puissantes sur ses joues et chassa les gouttes avec ses pouces.

_ Alors, tu as encore besoin de moi ? »

_ Evidemment que j'ai besoin de toi, j'aurai toujours besoin de toi Hitomi »

_ Pourquoi tu veux piloter Escaflowne seul ? J'ai besoin de savoir ça parce qu… »

_ Je ne le veux pas vraiment… Cette armure, c'est la preuve de notre lien, j'adorerai la piloter avec toi de nouveau. Mais ce que je veux par-dessus-tout, c'est que tu ne risque pas ta vie au combat. Et puis, si tu m'aides malgré tout, je sais qu'on gagnera. Si on gagne, tu repartiras… Et ça, je n'en ai pas du tout envie… Je veux te garder ici le plus longtemps possible… Tu es la seule qui me comprenne sans que j'ai besoin de parler. Tu sais mieux que moi-même ce que recèle mon cœur et mon âme. Et tu es si belle… »

Il déposa son front contre le sien. Leurs ailes s'étaient déployées, sans qu'ils le contrôlent l'un et l'autre. Elles les enveloppaient désormais d'un cocon doux et confortable. Sans la quitter du regard, il s'avança lentement vers elle et déposa un léger baiser sur ses lèvres.

*Entière*

Puis un autre.

*Complète*

Et un autre.

*Vivante*

A l'abri des regards, enlacés dans leur bouclier de plumes, ils s'échangèrent une multitude de légers baisers, comme autant de bouffées d'un air enfin retrouvé. Leurs cœurs rebattaient à l'unisson. Leurs yeux embués s'entrouvraient. Ils renaissaient.

Ils s'éveillaient à nouveau.

_ Je ne pourrais plus jamais vivre sans tes baisers… Il est hors de question que tu repartes…» lui susurra Van à l'oreille.

_ C'est tellement agréable à entendre… Mais si on ne fait rien, Fanélia risque de connaître une nouvelle guerre et Gaïa ne semble pas le vouloir, sinon elle ne m'aurait pas envoyé… » regretta la Déesse.

_ … »

_ Van, c'est notre rôle, c'est comme ça, la prophétie nous a choisi. Ça nous dépasse… Nous devons intervenir pour sauver ce monde. Quant à savoir si je vais repartir… »

Elle laissa sa phrase en suspend. Van savait qu'Hitomi avait raison. Son regard en attestait. Il acta la décision d'intervenir d'un hochement de tête.

_ Mais je trouverai un moyen pour que la Terre ne t'appelle pas… Je te le promets Hitomi » lui dit-il avant de l'embrasser à nouveau.

_ Hum… Euh… Tout va bien là-dedans ? » les interpella Mirana.

Van et Hitomi prirent alors conscience de l'incongruité de la scène qui se jouait vu de l'extérieur de leur abri. Ils rabattirent leurs ailes et après avoir rassuré Mirana et Allen, ils leur firent part de leur décision de faire une nouvelle tentative conjointe de pilotage.

_ Pourquoi pensez-vous que ça va mieux marcher maintenant ? » demanda Allen dans l'incompréhension la plus totale.

_ Viens, Chef, faut que je t'explique des choses de grands » lui répondit Mirana en l'éloignant des deux pilotes, hilares.

Van reprit place dans le cockpit et Hitomi s'éloigna un peu. Après quelques instants, la pierre se mit à briller et l'armure à avancer. Au moment où la jeune femme vit la drag energist changer de couleur, elle pensa :

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

L'armure se figea. Hitomi ressentit l'intensité du combat que menait Van pour garder le dessus sur le Guerrier Dragon et ne pas se laisser engloutir par sa soif vengeresse. Le gris se fit progressivement violet, puis bordeaux avant de redevenir rouge vif.

Après un moment d'arrêt, l'armure se mit à marcher d'un pas régulier et mesuré. Van fit des allers-retours. Il fit même courir le Guymelef. Puis il tenta de nouveau de dégainer l'épée. Quand ce fut fait, il la mania dans les airs, provoquant d'énormes bourrasques. Après avoir enchaîné plusieurs manœuvres avec son arme, il la remit en place, sur le dos d'Escaflowne.

*Aller Hitomi, viens ! *

* J'arrive*

L'armure se mit à genoux, puis prit progressivement une forme quadrupède. Le cockpit libéra Van, qui bondit sur l'échine de l'appareil. Ce dernier continuait sa mue : le casque qui servait de tour de contrôle à Van s'affina et le cou s'allongea, les bras et les jambes se rétractèrent pour laisser place à quatre pattes puissantes, deux ailes sortirent du dos de la machine, le système de pilotage s'y déployait tandis que Van le prenait déjà en main, et une queue de métal se déroula à l'arrière de l'appareil. La vraie forme d'Escaflowne se montrait à eux.

*L'armure de l'héritier du Clan des Dragons*

*Notre armure*

Sans réfléchir plus longtemps, Hitomi se hissa derrière le pilote, et sous les encouragements conjoints de Mirana et d'Allen, ils décollèrent sans attendre davantage. Ils volèrent ainsi, enlacés, dans un silence paisible et serein. Dans la fraicheur nocturne, elle se blottit davantage contre le corps de Van au point de s'endormir, bercée par le bruit lent et régulier des ailes d'Escaflowne.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, quelques temps plus tard, le jour pointait à l'horizon. Elle avait apparemment dormi longtemps. Elle tourna la tête et vit Van regarder vers le nord, vers la base ennemie.

Elle se leva et tandis qu'elle s'avançait pour le rejoindre, il se retourna :

_ Bonjour »

_ Bonjour, et désolée de m'être endormie ! Tu aurais dû me réveiller ! Il n'est pas trop tard ? Le jour se lève déjà ! »

Ils s'enlacèrent et profitèrent de ce calme fugace avant la tempête annoncée.

_ Tu avais encore droit à cinq minutes » lui chuchota-t-il à l'oreille.

_ Oh ! Sa Majesté est trop bonne avec moi ! » répondit-elle en s'écartant de Van pour effectuer une révérence.

_ Hitomi ! » s'offusqua le jeune Roi.

_ Tu aurais dû voir ta tête ! C'était inestimable ! » ajouta-t-elle dans un éclat de rire.

_ C'est malin ! » ajouta-t-il, un brin boudeur.

_ Comment tu veux procéder ? »

_ On va profiter au mieux de notre effet de surprise en les cueillant tout de suite. Ils ne s'y attendront pas. Et même s'ils ont sans doute préparé leur QG à résister à une attaque, ils n'ont pas pu anticiper l'utilisation d'Escaflowne. Donc, je pensais avancer discrètement jusqu'à cette colline, là-bas, t'y déposer, puis m'envoler et attaquer par les airs »

_ Ҫa me semble une bonne stratégie. En étant postée là, je ne risque rien, et la distance est suffisante pour que je te rejoigne au besoin »

_ Tu n'en auras pas besoin. Maintenant que nous nous sommes retrouvés, Escaflowne est imbattable »

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

Il s'installa dans l'armure, Hitomi assise dans la main démesurée du Guymelef. Arrivés à la hauteur de la colline, il la déposa derrière un bosquet d'arbres.

*J'y vais*

*Sois prudent*

Il transforma l'armure en Dragon Volant et en quelques secondes, il parcourut le reste de la distance en silence. Lorsqu'il arriva au-dessus de la base ennemie et qu'il commença à faire feu sur les bâtiments, aucun bruit ne fit échos pendant de longs instants. Van avait raison, ils n'avaient pas prévu une attaque aérienne.

Après avoir tiré sur toutes les constructions, Van fit atterrir Escaflowne, et sous sa forme de Guymelef, il trancha tout ce qui s'opposait à lui. Durant de longues minutes, l'armure fit des ravages dans les rangs ennemis. Mais tout cela était maîtrisé, elle le sentait. Van contrôlait parfaitement la situation.

Le bruit des combats se tut peu à peu. Le jeune Roi survola la zone un moment et quand il fut sûr d'avoir anéanti toutes les forces rebelles, il revint vers la position d'Hitomi.

_ Voilà… C'est fait… »

_ Il fallait le faire, Van, c'est ce qu'il fallait faire pour sauver Fanélia et Gaïa »

_ Sûrement… Ҫa te dérange si on reste là encore quelques temps, pour être sûrs que rien ne se passe ici ? »

_ Pas du tout, la vue est splendide de ce côté »

Ils restèrent en position pendant plusieurs heures. Quand le soleil fut haut dans le ciel, Van décida qu'ils pouvaient rentrer au château. Alors qu'ils volaient en silence depuis un long moment, il lui demanda subitement :

_ Tu as encore un médaillon, toi ? »

_ Non, tu le sais bien, nos deux médaillons ont été détruits» lui rappela la jeune femme.

_ Alors, comment es-tu arrivée ici ? » s'interrogea-t-il.

_ Je n'en sais vraiment rien. Quand j'étais sur Terre, j'ai essayé des tas de chose pour te contacter, rien n'a jamais fonctionné ! » se désola-t-elle.

_ Que faisais-tu avant d'entendre l'appel ? »

_ Je te l'ai dit, j'étais à un mariage »

_ Oui, mais qu'y faisais-tu, précisément ? Que ressentais-tu ? »

*Un malaise*

*Vraiment ? Moi aussi*

_ Je venais de prononcer le discours d'ouverture de la cérémonie pour mes amis et… je pensais beaucoup à toi. En fait, tu me manquais horriblement » clarifia Hitomi

_ Moi, je m'entraînais avec Allen. Il me rabâchait les oreilles avec Escaflowne. Il m'implorait de demander aux mages de se pencher sur la question de t'appeler pour m'aider avec l'armure. Mais moi, je voulais que tu reviennes pour moi, pas pour Escaflowne »

_ Ou veux-tu en venir ? »

_ On est peut-être les deux seuls responsables de ton retour »

_ C'est-à-dire ? »

_ C'est notre lien qui t'a fait revenir»

_ Notre lien ? »

_ Notre amour. C'est notre amour qui fait que tu es là. Et c'est lui qui va te faire rester. J'en suis sur. Ce soir, nous dormons ensemble. Je vais t'aimer si fort que tu n'entendras plus l'appel de la Terre. Et demain matin tu seras à mes côtés. Et tous les autres matins aussi. Pour toujours»

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

*Je t'aime*

Elle l'embrassa dans le cou et le serra encore plus fort. Ils restèrent ainsi enlacés jusqu'à la fin du vol. Comme si, maintenant que la mission était accomplie, Hitomi pouvait s'évaporer dans la seconde. Mais, il n'en fut rien. Le voyage continua et le château fut bientôt perceptible, malgré la nuit qui était tombée. Ils se posèrent sur le terrain d'entraînement, puis entrèrent dans l'enceinte du château, en se tenant la main. Tous les gardes qu'ils croisèrent s'inclinèrent silencieusement. Aucun d'eux ne les questionna. Ils se dirigèrent vers la chambre de Van et firent l'amour avant de s'endormir.

La première chose que sentit Hitomi, c'était la tête de Van lovée contre son sein droit. Elle sentit son souffle, calme et régulier, effleurer sa poitrine. Elle sentit sa main droite posée sur son ventre, monter et descendre au rythme de sa propre respiration, et sa main gauche recroquevillée entre eux deux. Puis, elle sentit finalement tout son corps collé au sien, allongé sur le coté blotti contre elle.

Une sensation dont-elle ne pourrait plus jamais se passer.

Dont elle n'aurait plus à se passer.

Si elle était encore là ce matin…

*Vivre cette vie*

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

_ Bonjour »

_ Bonjour »

_ Tu es surprise d'être encore là ? »

_ … »

_ Tu n'es pas du matin, dis donc ! »

_ Van ! Sois sérieux ! Comment cela se fait-il que je sois encore ici ? Non pas que l'idée me déplaise bien au contraire, mais je voudrais bien comprendre ! »

_ Tu resteras sur Gaïa aussi longtemps que je serai l'héritier du clan des Dragons et que tu seras la Déesse Ailée »

* « Comment peut-on arrêter d'être une déesse ? »*

*On ne le peut pas*

_ Mais ça, c'était déjà le cas, il y a cinq ans, ça ne m'a pas empêché d'être rappeler sur Terre ! Comment être sûrs que ça ne va pas se reproduire ? »

_ La différence avec ton premier voyage, c'est que nous sommes aujourd'hui, conscients de ce lien et de ce qu'il faut faire pour l'entretenir »

*Alors, je peux vivre cette vie ? *

*Évidemment. Ensemble, partout et pour toujours*

Ils s'embrassèrent tendrement.

*Adieu Yukari*

_ Hitomi, ça me tue de le dire, mais nous devons nous lever. J'ai déjà loupé la réunion de bilan de l'action d'hier… Et puis Merl doit me chercher partout à propos de ce fichu bal » se rappela le jeune Roi, dépité.

_ Oh, j'avais oublié cette histoire » se désola Hitomi « Que vas-tu faire pour…euh… pour…»

_ Pour les demandes en mariage ? Tu n'en as pas une petite idée ? » demanda Van, taquin.

*Si, mais…*

_ Oh mais tu rougies ! Tu es vraiment à croquer comme ça ! » plaisanta-t-il, en lui pinçant doucement les joues.

_ Van ! Arrête de te moquer de moi, ce n'est pas juste, tu profites de la situation ! Et en plus tu… »

_ Ha haha ! » s'esclaffa-t-il « Tu aurais dû voir ta tête, c'était inestimable » ajouta-t-il avec un clin d'œil en souvenir de la plaisanterie qu'elle lui avait fait sur la colline, la veille.

_ Van ! » Elle feignit de s'offusquer et quémanda un baiser d'excuse en tapotant ses lèvres. Le jeune homme s'exécuta avec plaisir.

_ Van, sérieusement, que vas-tu faire ce soir ? »

_ Et bien, en premier lieu, je vais remercier les prétendantes de l'intérêt qu'elles m'ont porté. Ensuite, je leur dirais que j'ai porté mon choix sur toi, et voilà ! »

_ Je doute que cela soit aussi simple. Je pense qu'un tas de voix va s'élever pour s'y opposer »

_ Et qui donc ? »

_ Et bien, il y aura d'abord toutes ces jeunes femmes éconduites, leurs pères et avec eux les royaumes qu'ils représentent. Dans ton propre camp, des voix s'élèveront aussi. Certains trouveront imprudent de t'unir à une personne qui n'a pas grandit sur Gaïa et qui peut disparaître du jour au lendemain… »

_ Hitomi, on en a déjà parlé, tu ne repartiras pas d'ici, tant que tu souhaites rester »

_ Peut-être, ça, seul le temps nous le dira. Mais essaie de me comprendre. Je ne veux pas être un obstacle à l'exercice de ton règne. Et j'ai bien peur d'en être un »

_ J'ai connu pire comme obstacle. Ce ne sont pas deux ou trois détracteurs qui me feront renoncer à la femme qui va partager ma vie »

Il conclu la discussion d'un baiser. Puis il se leva et annonça qu'il se douchait rapidement avant d'aller voir son Commandant des Armées pour avoir un rapport militaire de la situation.

Ils ne s'étaient pas revus de la journée. Van, accompagné d'Allen et de Mirana, célébrait la fin des combats en félicitant ses troupes et Hitomi aidait Merl dans les derniers préparatifs du bal. A aucun moment, elle n'avait pu reprendre la conversation qu'ils avaient entamé ce matin. Elle ne savait ce que le jeune homme avait précisément en tête. Lorsqu'elle sonda Merl sur le programme du bal, la femme chat lui assura que sur l'emploi du temps minuté de la soirée, il n'y avait aucune précision sur la teneur ou même la durée du discours du roi. La responsable du protocole ne savait pas non plus à quoi s'attendre, et cela l'angoissait grandement, la rendant électrique, comme par le passé.

Après l'ouverture du bal, Hitomi retrouva tant de visages familiers qu'elle ne vit pas le temps passé. A dix-neuf heures, une cloche sonna le discours du roi. La jeune femme s'avança, comme tous les convives, non sans chercher Van du regard. Le jeune homme était debout, à côté de son trône. Lorsque leurs yeux se croisèrent enfin, il lui sourit.

*Je suis avec toi, partout et pour toujours*

*J'ai un peu peur. Tu es sûr de toi ? *

*Hitomi, sans toi, je ne suis rien *

« Mesdames et Messieurs,

Merci à tous d'avoir répondu présent à l'appel du royaume de Fanélia ! Ce bal célèbre la fin d'une période troublée et le début d'une nouvelle ère. Grâce aux efforts de tous ses soldats, Fanélia a sut tenir tête à l'ennemi. L'armée de Folken a été définitivement éradiquée hier. Notre royaume va donc pouvoir se tourner vers l'avenir, un avenir qui sera désormais emprunt d'une paix complète et durable.

Si Fanélia se tourne vers l'avenir, je me le dois aussi. Il est temps de vous faire part de ma décision concernant l'union que j'envisage. En effet, j'ai le plaisir d'avoir reçu un grand nombre de propositions de mariage de demoiselles toutes plus agréables les unes que les autres, mais je n'ai cependant répondu à aucune d'entres elles. Il convient de le faire ce soir.

Par la présente, je vous annonce mes fiançailles avec Mademoiselle Hitomi Kanzaki, la Déesse Ailée de la Lune des Illusions »

Un tumulte se fit entendre dans l'assemblée et tous les regards se braquèrent sur Hitomi. Van continua son intervention :

_ Je comprends votre surprise et vos interrogations. Permettez-moi de clarifier les choses. Hitomi ne quittera plus Gaïa, et même si elle n'y a pas grandi, elle l'a protégé et s'est battu pour elle au plus près du danger. Elle nous a sauvés. Deux fois. Elle appartient à ce monde. Et, détail qui a son importance, nos sentiments sont forts et réciproques. Je demande donc à Hitomi de s'avancer et de me rejoindre »

Passé le moment de surprise, elle entendit Merl, Mirana et Allen applaudir et l'encourager. Ils furent très rapidement rejoints par l'ensemble de l'assistance. Des acclamations résonnèrent, puis des cris de joie explosèrent :

_ Vive la Déesse Ailée ! »

_ Vive notre Reine ! »

_ Vivent le Roi Dragon et la Déesse ! »

_ Vive Fanélia ! »

Lorsqu'Hitomi rejoignit Van, la foule l'acclamait. Elle est fut tellement émue qu'elle eut du mal à se retenir de pleurer.

_ Merci à vous tous pour votre accueil chaleureux. Je ferais de mon mieux pour être une Reine à l'écoute et une femme sur laquelle le Roi pourra s'appuyer en toutes circonstances. Merci à vous tous de m'accepter et de me permettre de vivre cette vie »

La futur mariée se plia avec plaisir à la valse des félicitations qui suivit l'annonce officielle de leur mariage. Ils prirent congé de leurs invités après un long moment afin d'aller prendre un peu l'air, à l'extérieur de la salle. La jeune femme leva les yeux au ciel et contempla le clair de Terre.

_ Inquiète ? » lui demanda Van

_ Pas vraiment, je sais maintenant que je serais encore là demain »

Enlacée avec Van, sous le regard complice des invités, Hitomi contemplait, dans la douceur de l'air printanier, le crépuscule naissant avec délice.


NDA : Et voilà, c'est la fin ! J'espère que ça vous a plu ! Merci pour votre lecture, n'hésitez pas à laisser une petite review :D