Je ne possède aucun des personnages de la série de films.

Il y a des choses qui sont des évidences presque au premier regard, mais il y a aussi des obstacles qui tentent de vous prouver le contraire...

Pensées croisées entre Ethan et Ilsa depuis leur première rencontre.

Ce chapitre étant vraiment beaucoup trop long, j'ai décidé de le couper en deux !

En espérant que cela vous plaise

Bonne lecture

PS : Au fait j'ai commencé à faire du tri et à remettre de l'ordre dans mes publications en faisant une sorte de table des matières dans mon profil alors n'hésitez pas à y faire un tour ;)


ÂMES SŒURS

chapitre 5 : Rogue Nation : Sauver Benji

La cinquième fois qu'Ethan posa les yeux sur Ilsa c'était pour la découvrir là, assise à cette table de café au pied du Tower Bridge. Il était presque minuit et le délai de survie de Benji était presque fini, mais elle était là, elle aussi, servant de bras armé à Lane, sans doute pas de manière volontaire, mais ce salopard savait comment l'atteindre. Benji qui ne semblait pas au mieux et elle, elle qu'il aimait alors qu'il n'aurait pas dû en guise de bras armé… Leurs regards se croisèrent une fraction de secondes et il prit une longue inspiration. La seule chose qui comptait pour lui à cet instant c'était de sauver Benji. D'ailleurs, ceci étant dit… Au vue du plan qu'il avait en tête, il préférait la voir elle que Vinter… Au moins, il pouvait lui faire confiance. Elle était bien de leurs côté ? C'était ce qu'il affirmait à Brandt et il ne voulait pas avoir tort…

.

La cinquième fois où Ilsa posa les yeux sur Ethan, ce fut pour le découvrir là, à quelques mètres d'eux, alors qu'elle tenait une arme avec un silencieux sous la table et que Benji lui faisait face. Il s'immobilisa et leurs regards se croisèrent une fraction de secondes. Elle y lut à la fois de la fatalité et de la détermination. De la fatalité à l'idée de se retrouver une nouvelle fois face à elle, contre elle… et de la détermination à sauver son ami. Il n'était pas étonné de la voir là et elle le vit aussi tourner la tête, repérant d'un coup d'œil les types de Lane dissimulés ailleurs dans la foule, puis, il se rapprocha enfin avec une prudence certaine, comme s'il redoutait de découvrir ce qu'il avait pu faire à son ami… Il y avait de la culpabilité dans cette manière d'agir, il se reprochait encore de ne pas avoir pu le protéger.

.

Dans le regard que lui adressa Ilsa, Ethan lut une demande de pardon qui le toucha. Elle n'avait pas envie d'être là, elle non plus. Elle n'était donc pas seule et Ethan tourna la tête. D'un simple coup d'œil circulaire, il repéra tous les hommes de Lane dont Vinter qui lui adressa un sourire sadique. Cela lui fit repenser à la promesse qu'il avait faites à Brandt de ne pas se faire prendre et à Luther de ne pas se faire prendre en vie… Il ne voulait pas leur mentir, mais il savait que Lane était prêt à tout… Cependant, Benji avait besoin de lui. S'il était assis là, à ce café, au milieu de la foule, c'était qu'il ne l'avait pas maltraité non ? Alors, il prit une inspiration et se rapprocha tout en restant sur ses gardes. Il fallait rester prudent. Lane était joueur et il avait toujours eu un coup d'avance sur lui… sauf que là, il ne pouvait pas le laisser faire, c'était la vie de Benji qui était en jeu… Benji qui lui faisait confiance, qui avait refusé de l'abandonner, qui était prêt à risquer sa vie pour le soutenir… Il devait le faire sortir de là en vie… Cependant, plus il se rapprochait et plus il sentait une violente appréhension. Il était immobile, silencieux… Trop silencieux, trop immobile… Ce n'était pas dans son habitude… ça n'allait pas et une boule se noua dans la gorge d'Ethan. Il finit donc de se rapprocher au ralenti, troubler de voir son ami aussi raide sur sa chaise, nota le tremblement de ses doigts ainsi que la présence d'une oreillette filaire non discrète et d'une veste trop épaisse qui n'annonçait rien de bon tout comme la transpiration qui baignait son visage. Benji était terrifié et Ethan sentit sa gorge se nouer. Il posa les yeux sur Ilsa constatant qu'elle était aussi sombre et indéchiffrable que d'habitude… Il espéra juste qu'il pouvait réellement toujours lui faire confiance alors qu'il se plantait devant leur table.

.

Ilsa le vit finir de se rapprocher. Il paraissait impassible, mais elle sentait sa peur, oh pas pour lui, mais pour Benji sur lequel il posa son regard. Elle le vit analyser la situation et il ne montra aucune émotion quand ce dernier se mit à parler avec la voix de Lane. Pourtant, elle savait que c'était déroutant de découvrir un ami contrôlé à ce point par un autre : l'oreillette, le synthétiseur vocal, la lentille avec micro caméra… la veste… Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour tout repérer, mais elle le prévint lorsqu'il fine mine d'ouvrir la veste. La bombe était armée et en plus elle était sensible au mouvement. Ethan lui adressa un regard sombre et elle fut frappée par sa détermination et sa rage.

.

Ethan tenta de se maîtriser lorsque la voix de Lane sortit de la bouche de Benji, même s'il trouva cela affreux… surtout qu'il capta toute la détresse de son ami manipulé dans son regard et il pouvait le comprendre. Il n'était même pas libre d'être lui-même. Ethan serra les dents, dans un geste qui relevait d'un tic qui faisait rouler sa mâchoire et avança la main pour écarter la veste de Benji. L'exclamation spontanée d'Ilsa le fit se figer. Il y avait de la panique dans sa voix, ce n'était pas habituel, son sang froid était l'égal du sien. Alors il braqua son regard sur elle et continua son geste, découvrant la bombe et le minuteur sur le torse de Benji. Effectivement, il comprenait… du semtex, des billes et le pistolet que lui montra Ilsa sur ses genoux. Parfait, il savait maintenant pourquoi elle était là, elle aussi, elle devait le tuer, non ?… D'ailleurs quand il lui parla du dernier test pour être totalement un membre du Syndicat, elle lui répondit sans émotion que dés que Lane aurait ce qu'il voulait, elle avait ordre de les abattre tous les deux, Benji et lui… Sinon, il laissait le compte à rebours de la bombe se terminer et tout le monde mourait autour d'eux. C'était sadique de lui demander de faire ce choix, mais c'était Lane… Son regard balaya les gens innocents autour d'eux, ce serai un vrai carnage, mais Lane le rappela à l'ordre, Oui, il n'avait plus le temps de réfléchir… Alors, il pressa l'épaule de Benji, tentant de lui faire comprendre qu'il le sortirait de là en vie et se laissa tomber assis sur le bord de la chaise, prêt à se relever d'un bond si besoin. Il allait devoir jouer serré, mais il avait une carte que Lane ne soupçonnait pas.

.

Même s'il ne montrait rien, Ilsa percevait toutes les émotions qui étaient en train de tourbillonner sous le crâne d'Ethan. C'était étrange parce qu'elle ne s'était pas aperçu qu'elle le connaissait aussi bien, pourtant c'était le cas. Elle vit ses mâchoires se serrer quand il découvrit la bombe et eut l'impression de l'entendre réfléchir lorsqu'il observa les gens autour d'eux, des gens que Lane menaçait de tuer si elle ne le tuait pas avec Benji… Elle savait que cette perspective le bouleversait, lui qui prenait tellement à cœur la sécurité de tous les innocents autour d'eux. Elle savait aussi que s'il était acculé, son choix serait vite fait et cela lui noua l'estomac… Même s'il acceptait qu'elle le tue, elle n'était pas sûre qu'elle ait le courage d'appuyer sur la détente… Elle tenait bien trop à lui pour ça… et lui tenait réellement à Benji… Elle le vit lorsqu'il posa les yeux sur lui une nouvelle fois, déglutissant pour cacher ses émotions avant de lui presser doucement l'épaule. Le geste était doux, apaisant, fraternel… une promesse de tout faire pour le sortir de là sans dire le moindre mot. Puis, il s'assit sans la regarder, mais en laissant son genou effleurer le sien, lui faisait comprendre qu'il était là aussi pour elle, alors qu'il laissa ses mains sur ses cuisses, fixant Lane dans les yeux de Benji.

.

Ethan avait fait en sorte que son genou effleure celui d'Ilsa en s'asseyant. Un léger contact à peine perceptible, juste pour lui faire comprendre qu'il était toujours avec elle et qu'il ne lui en voulait pas, qu'il avait compris ce qui se passait, surtout depuis sa rencontre avec Atlee et le premier ministre… Il écouta Lane déballer ses grandes théories sur la nature humaine, posa les yeux sur Ilsa quand il mentionna que veuille faire cette dernière ce face à face était inévitable et Ethan baissa la tête. Il paraissait abattu ? Parfait… Il était temps que Lane comprenne qui il était, alors il redressa la tête et murmura que lui aussi savait parfaitement que tout finirait ici et de cette façon.

.

Ilsa ne quittait pas Ethan des yeux, suivant ses expressions pendant que Lane débitait ses inepties philosophique sur la nature humaine. Qu'est-ce qu'il pouvait bien y connaître, lui qui était totalement inhumain ? Il voyait de la faiblesse dans les sentiments et l'humanité, elle… elle y voyait de la force et Ethan était fort… L'assassinat d'une jeune fille dans une boutique de disque ? Elle ne savait pas à quoi Lane faisait référence, mais la mâchoire d'Ethan se crispa tout comme ses poings et elle comprit… Est-ce que c'était comme ça qu'il l'avait capturé la première fois ? En tuant une innocente pour le piéger et le faire plonger à sa suite… Lui pour qui toute vie était précieuse… Quand Lane parla d'elle de son non choix parmi toutes les possibilités, il tourna la tête vers elle et la regarda droit dans les yeux avec un air froid qui la fit frémir. Jamais encore il n'avait posé ce regard là sur elle… et une phrase la frappa dans les propos de Lane, une phrase qui sous entendait qu'il l'avait laissé s'échapper du Maroc. Ilsa se tendit et Ethan détourna les yeux… Cela n'avait aucun sens, il l'avait poursuivi pour récupérer ce fichier, mais… mais après… après la poursuite, quand il avait su que Benji avait un double… Il… Il ne l'avait pas arrêté avant qu'elle quitte le pays… Il l'avait laissé regagner Londres… Il voulait vraiment l'aider à mettre un terme à cette mission et c'était pour ça qu'il ne la regardait plus… Non, il ne regardait plus personne pour le moment, ni elle, ni Benji, ni Lane à travers la lentille… Il regardait la table et murmura que Lane savait que cela finirait ainsi et puis, il y eu un changement dans son attitude… lui qui semblait affalé sur cette chaise, abattu, épuisé, vaincu, il redressa la tête et Ilsa lut de nouveau de la détermination, de la force et de l'assurance lorsqu'il répondit qu'il le savait aussi. Pour la première fois, elle eut subitement l'impression que c'était Lane qui se sentait subitement mal à l'aise.

Elle observa Ethan lui dire qu'il le connaissait, qu'il savait qu'il avait mal tourné à partir du moment où la vie humaine n'avait plus eu d'importance, qu'il avait tué à tour de bras sans se demander pour qui ou pour quoi et qu'il en voulait au MI-6 au lieu de s'en vouloir à lui… et la jeune femme comprit qu'Ethan pouvait comprendre cela parce qu'il avait dû passer lui aussi par cette phase, mais contrairement à Lane, il n'avait jamais perdu pied parce qu'il savait pour qui et pour quoi il le faisait. Il savait ce qu'il voulait protéger et il se moquait bien de se sacrifier. En revanche, quand il commença à lui proposer un jeu, sa gorge se fit sèche, ce n'était pas le moment… Pourtant, elle le vit griffonner un numéro de compte sur la serviette proposant 50 millions de Livres Sterling contre la vie de Benji et il semblait sérieux, se moquant totalement du compte à rebours de la bombe. Ilsa trembla un peu il ne leur restait que deux minutes…

.

Même sans le voir, Ethan savait qu'il était en train de prendre l'avantage sur Lane alors il en profita… Lui faisant comprendre qu'il savait parfaitement qui il était parce qu'il était comme lui, sauf qu'il n'avait pas basculé, qu'il avait conservé ses convictions et ses valeurs malgré les épreuves… Il pensait être le seul à avoir souffert de ce boulot ? C'est qu'il n'avait pas les épaules pour et même tout ça, au final ce n'était qu'une vengeance née d'un problème d'égo. Un égo qui n'avait pas sa place dans ce travail, eux qui était là pour s'effacer au profit des autres… Le souci c'est qu'il y avait tous ces gens autour d'eux… Il y avait Benji et il y avait Ilsa… Ilsa dont il sentit le regard interrogateur quand il se mit à gribouiller sur cette serviette un numéro de compte qu'il brandit sous l'œil de la caméra de Lane. Elle devait lui faire confiance… Il allait les sortir de là tous les deux, mais il commencerait par Benji… 50 millions pour le laisser se sauver, il savait bien que Lane ne pourrait pas résister. D'ailleurs quand il fit demander à Benji où était la clé, il savait qu'il le tenait et il ressentit un certain plaisir à lui dire qu'il était la clé, qu'il avait mémorisé les compte en banque de 2.4 milliards de livres et que sans cet argent, sans lui, il n'était rien… Il sentit Ilsa tressaillir à côté de lui, mais il resta concentrer sur Lane… sur Lane et sur Benji dont il voyait bien la peur. Il eut l'impression de sentir Lane douter. C'était normal, il devait se dire qu'il bluffait, mais il n'avait qu'une seule solution pour savoir si c'était le cas, laisser Benji se sauver… De toute manière lui ne bougerait pas… Si la bombe devait tuer Benji, elle le tuerait aussi et Lane n'aurait rien…

.

Il était froid… glacial… déterminé comme jamais elle ne l'avait vu et elle commença à croire qu'il était réellement en train de prendre l'ascendant sur Lane malgré ce compte à rebours qu'elle ne parvenait pas à quitter des yeux… mais quand il se pencha en avant, quand il se rapprocha de Benji comme pour regarder Lane droit dans les yeux pour lui dire que la clé était sous ses yeux parce qu'il était la clé, son cœur dût rater une battement… Il avait vraiment apprit les numéros de compte de 2.4 milliards de livres ? Cela paraissait fou, mais surtout cela la terrorisait parce que cela le mettait en tête des cibles de Lane… de manière définitive… et puis le compte à rebours continuait à défiler. Il restait à peine plus de trente secondes quand il continua de défier Lane, lui disait qu'il pouvait penser qu'il bluffait, mais qu'il n'avait qu'une seule solution de le savoir, laisser Benji s'en aller… Il ne perdait pas son principal objectif de vue… La vie de son ami avant tout le reste…

.

Ethan se laissa retomber contre le dossier de la chaise, maintenant c'était à Lane de choisir. Il pouvait les tuer tous ou leur accorder un sursis et il espéra qu'il choisirait la deuxième option qu'il puisse sauver Benji et les gens autours d'eux, qu'il puisse sauver Ilsa aussi… et sinon… il espérait que Benji le pardonnerai dans une autre vie… Il ne croyait pas en ça, mais qui sait… les secondes s'égrenèrent. Il sentit le stress d'Ilsa, regretta de ne pas lui avoir mieux parler et puis… à dix-neuf centième, le compteur se bloqua. Benji souffla en tremblant un peu, les yeux rougis par des larmes d'émotions, Ilsa tourna la tête vers Ethan éberluée qu'il ait fait cédé Lane et Ethan déglutit pendant qu'une partie du stress qu'il tentait de cacher disparaissait. Son cœur, qui s'était emballé, ralentit doucement, mais il ne devait pas se déconcentrer c'était loin d'être fini. Le compte à rebours était stoppé, mais Benji était toujours assis sur une bombe… et les types de Lane se rapprochaient pour le capturer. Ethan avait promis de ne pas le laisser faire et il tourna la tête en direction d'Ilsa, lui demandant de l'abattre s'ils faisaient un pas de plus.

.

Son cœur battait de plus en plus vite. A tel point que la jeune femme en avait presque la nausée. Les secondes défilaient vite, trop vite et Ethan ne la regardait toujours pas. Il fixait Lane à travers les yeux de Benji, jouant leur survie à tous sur un coup de poker, qui lui ressemblait bien et Lane céda… A dix-neuf centième de secondes, le compte à rebours s'immobilisa et elle lut du soulagement chez Ethan, preuve qu'il n'était pas sûr que son bluff fonctionne, mais soulagé que ce soit le cas. En revanche, elle le vit observer les hommes de Lane se rapprocher pour le prendre et tourna la tête vers elle, pour la première fois depuis de longues minutes, lui demandant de l'abattre si les types se rapprochaient. Ilsa hocha la tête, rapprocha sa chaise pour se coller à lui et plaqua le canon de son arme sur son ventre. Il ne montra aucune émotion, rassuré… Il lui faisait confiance… Il n'hésiterait pas à lui dire de tirer, mais Ilsa ne savait pas si elle serait capable de le faire… Si elle pourrait réellement presser la détente… Elle… Elle l'aimait… Ce n'était pas le mot qu'elle voulait prononcer, mais c'était la réalité… comment pourrait-elle réellement le tuer dans ces conditions ?

.

A peine il lui avait demandé qu'Ilsa s'était rapproché de lui. Il sentait le canon de son arme sur son torse et fut rassuré de comprendre qu'ils étaient bien du même côté. Elle le pressa même assez fort sur ses côtes et il comprit son trouble. Cela lui coûterait s'il lui demandait de presser la détente, mais il espéra qu'elle le ferait. Il avait promis à Luther de ne pas se faire prendre en vie, alors si c'était rapide ça lui allait très bien… et il savait qu'elle ne le ferait pas souffrir inutilement… En plus, elle surveillait les types ce qui allait lui permettre de faire plier Lane et de sauver Benji. Benji qui reprit le contrôle de lui-même pour lui dire qu'il l'avait prévenu qu'un jour il irait trop loin. En temps normal, Ethan aurait souri à sa réflexion, tellement il était heureux de voir qu'il allait bien, mais là il sentait sa colère contre Lane continuait à monter et il lui proposa de régler ça en face à face… rien qu'eux deux… et s'il voulait son argent, il allait devoir faire appel au Docteur des os pour lui soutirer de force… Une idée qu'il ponctua par un coup de poing sur la table avant de lui ordonner une nouvelle vois de laisser Benji se sauver. Il savait qu'il allait céder, c'était obligé et Lane capitula. Ethan ressentit un soulagement non feint quand son ami retira la veste avec la bombe après avoir tapé le code de désactivation. Il lui tendit un téléphone, lui ordonna de rejoindre Brandt et fut touché de voir qu'il hésitait à l'abandonner, mais Ethan avait besoin de le savoir en sécurité avant de passer à la suite et il l'observa disparaître avant de lancer un petit coup d'œil à Ilsa. Il ne restait plus qu'eux, ils allaient bien trouver un moyen de se sortir de là… Ils n'étaient pas encore perdus...

.

Ilsa pressait toujours son canon sur le ventre d'Ethan, espérant qu'au besoin elle atteindrait le cœur pour ne pas le faire souffrir inutilement. Bien qu'elle surveillait Vinter et les autres gros bras de Lane, elle sentit une partie de la tension d'Ethan disparaître quand Benji lui parla sans être sous contrôle. Il était rassuré, mais cela ne faisait qu'augmenter sa rage et elle ne put refreiner une certaine angoisse quand il défia Lane pour un affrontement en face à face. Ethan était un bon agent, mais Lane aussi… et lui, il était sans scrupules, ni limites… La colère d'Ethan ne serait peut-être pas suffisante contre sa folie. Une colère qui se traduisit par un coup de poing sur la table alors qu'il lui lança que s'il voulait son argent, il allait devoir demander au Docteur des Os de lui soutirer de force… lui soutirer… Est-ce qu'il était en train de proposer à Lane de le torturer en échange de la vie de Benji ?… Lui qui lui demandait de l'abattre au besoin, il était prêt à se rendre finalement… à se faire tuer lentement et à petit feu pour le sauver ? Ilsa ne put s'empêcher de penser que c'était sans doute l'une des plus profondes marques d'amitié dont on pouvait gratifier quelqu'un, mais ça montrait aussi à quel point il était déterminé et il se passa quelque chose à laquelle, elle ne s'attendait pas… Lane céda… Il donna le code et Benji put finir de désamorcer la bombe avant de retirer la veste, l'oreillette et la lentille de contact. Pendant qu'il frappait le code, Ilsa vit Ethan tourner la tête dans toutes les directions pour surveiller Vinter et les autres gros bras. Il savait parfaitement qu'ils n'allaient pas tarder à passer à l'action. Quand Benji se leva, Ethan lui tendit un téléphone, lui disant de rejoindre Brandt et la jeune femme fut touchée par l'hésitation du technicien. Ce n'était pas le plus redoutable des agents de terrain, mais c'était son ami et il fallut qu'Ethan l'encourage une deuxième fois pour qu'il se décide à partir… Oui, elle était profonde l'amitié entre ces deux là… Seulement, à peine Benji eut-il disparu que Vinter et les autres firent mine de se rapprocher d'eux. Elle surveilla le groupe de droite, Ethan le groupe de gauche, puis ils tournèrent la tête l'un vers l'autre et il lui fit un léger hochement de tête auquel elle répondit… une poussée d'adrénaline montait en elle… mais elle avait confiance en Ethan et son deuxième regard, accompagné de son léger toc de la mâchoire lui fit comprendre qu'il était prêt… Ils n'étaient pas encore perdus…