Bonjour !

Voici texte encore une fois issus de défis Discord.

Attention, il est plus dure que les précédents ; il s'agit d'un OS où le Joker maltraite/torture Harley, alors qu'elle l'aime encore. Il n'y a pas de gore. À vous de voir si vous voulez lire ça. Je précise aussi que je n'aime pas ce couple, et que ce n'est pas un comportement acceptable.

Je me suis donnée pour défi qu'il fasse moins de 500 mots, et il en fait 500 piles avec la ponctuation.

Bonne lecture.

oOo

Tout va bien se passer.

oOo

Poussin s'approche de moi, avec ce grand sourire que j'aime. Je tends les bras vers lui ; il me renvoie la douleur.

-Harley… Tu me déçois.

-Je suis désolée ! Je t'aime ! J'aurais…

Son poing me fait taire.

-Tu as échoué… C'est ton échec quinquiès. Ou peut être quater.

-Mon Poussin, je n'échouerais plus ! Je peux aider, tu le sais !

-Chuuuut !

Il s'approche de moi, et plonge ses yeux dans les miens. Ses yeux vermeils, semblables au sang, ces yeux que j'aime tant… Mon cœur s'emballe, lorsqu'il caresse ma joue. Je gémis, et regarde mon ancien patient rapprocher son visage du mien, et m'embrasser avec violence. Sans prêter attention à la douleur et au sang qui coule le long de mes lèvres fendues, je réponds au baiser.

-Harley, Harley, Harley… Tu as fait une bêtise, mais tout va bien se passer… Après ta punition, naturellement. Tu es psychiatre, tu sais que les méchantes personnes doivent être punies…

Figée par son regard, je n'ose protester… Il a raison, il a forcément raison. Je baisse les yeux, obéissante.

-C'est bien… J'ai un bijou pour toi !

Je me redresse. Poussin me fait un cadeau ! Je souris, et obéis lorsqu'il m'ordonne de fermer les yeux. Quelque chose de froid s'enfonce dans ma gorge, et de multiples pointes s'enfoncent dans ma chair. Je sens quelque chose de chaud couler dans ma gorge.

-Ouvre les yeux.

Il se tient derrière moi, et tend à bout de bras un miroir. Un collier enserre ma nuque, doté de milles pics s'enfonçant dans ma gorge. Au moindre mouvement, ils s'enfoncent un peu plus.

-Ne bouge pas, susurre-t-il à mon oreille.

Je referme les yeux, fantasmant un moment agréable.

Sa caresse écrase mon ventre, et me projette en arrière.

Les longs pics s'enfoncent dans ma nuque.

Je retiens mes larmes et mon cri.

Je sers mes muscles pour accueillir son prochain coup.

.

Le corps endolori je lutte, à moitié consciente, bloquant toujours mon cou. Je crois qu'il a honoré chaque partie de mon corps de ses poings. C'est bien, il faut qu'il se défoule. Qu'il me pardonne. Je le regarde avec espoir. Il me sourit. Ses mains glissent le long de ma joue, jusqu'à ma nuque. Il me retire le collier, et me prend dans ses bras.

Je soupire de bonheur, et me sert contre lui. Il est calme, mais il éloigne son corps du mien, pour me soulever.

-Il y a quelque chose que j'aurais du faire il y a longtemps.

Je rougis. Veut il dire que…

Non.

Il me laisse tomber dans un liquide. C'est froid, mais ma peau me brûle. Je vois mes cheveux blonds flotter, alors que je cherche la surface.

Il me ressort.

-Si tu veux être avec moi, il faut passer par là.

Et Poussin appuie sur ma tête, me poussant à retourner dans le liquide.

Mon corps n'est que douleur.

Il me ressort.

L'air frais chasse un instant la brûlure.

Puis le feu liquide m'enserre à nouveau.