Bien le bonjour Lecteurs et lectrices !

*Je suis étonné qu'il y ait encore des personnes qui soient motivées pour lire tes histoires vu le temps que tu mets à publier la suite à chaque fois…*

*Shut up you overgrown lizard !*

Donc je disais, bonjours à tous et à toutes. Juste un petit mot pour m'excuser de ma loooongue absence ici, mais ma vie a été un bordel récemment, entre Covid, la perte d'inspi, mes problèmes persos….

BREF !

Je ne suis pas là pour vous embêter avec mes histoires, je voulais juste vous donner deux-trois explications sur le pourquoi du comment.

ET DONC, pour ceux *et celles*, oui et celles, pardon, qui attendaient, voici la suite !

En espérant qu'elle vous plaise.

Zoubi !

/

Un mois avait passé. Un mois que le désormais quatuor avait passé à tisser des liens. La jeune femme s'était très rapidement fait une place dans le trio. C'était comme si elle avait toujours été là. Et chacun des trois garçons avait sa relation bien à lui avec elle.

Pour Luffy, la jeune femme était une source intarissable d'histoires. Il ne se lassait absolument jamais de l'entendre lui raconter ses aventures avec Roger et l'équipage. Il avait aussi trouvé en elle l'équivalent d'une mère. Contrairement à ses frères, la jeune femme était très douce, avec toujours un sourire tendre aux lèvres, quel que soit le nombre de bêtises qu'il sortait. Elle ne le frappait jamais non plus, se contentant, lorsqu'il faisait une connerie, de secouer la tête et de lui expliquer calmement son erreur. Pas que ce soit très efficace avec la tête pleine de vide qu'était Luffy, mais l'intention y était.

Sabo lui, était heureux d'avoir enfin une autre personne rationnelle avec qui discuter. Il adorait les longues discussions qu'ils avaient, lors des rares moments de calme. Il avait pris en charge « l'éducation » de la jeune femme, l'informant sur tout ce qu'il s'était passé ces dernières années, lui partageant les connaissances qu'il avait accumulées, éducation de noble oblige. Il prenait beaucoup de plaisir à jouer les professeurs, d'autant que la jeune femme était une élève assidue et particulièrement intelligente. Et pour la première fois de sa vie, il pouvait voir de la fierté à son égard dans les yeux d'une adulte. La plupart de ceux qu'il avait rencontrés jusqu'à-là n'en avaient jamais rien eu à faire de lui, alors voir la fierté et l'amour dans chaque regard qu'elle lui adressait était un baume au cœur du jeune noble.

Enfin, pour Ace, elle était l'incarnation même de ce qu'il avait toujours recherché sans jamais l'admettre. Celle d'une adulte qui le soutiendrait, le protègerait et l'aimerait quoi qu'il fasse. Elle avait fait en sorte de tenir la promesse qu'elle lui avait faite d'être toujours à ses côtés. Et le brun, même s'il refusait encore de l'admettre, était heureux d'avoir quelqu'un d'autre que ses frères qui l'aimait sans conditions.

Pour les trois enfants, elle était devenue la figure parentale, adulte et attentive qui leur manquait et qu'ils n'avaient pas réussi à retrouver dans leur entourage. Une personne sur qui compter, devant laquelle ils pouvaient se permettre d'exposer leurs faiblesses sans honte.

Elle vivait avec eux dans la cabane, chassait avec eux, mettait le bazar en ville avec eux, laissant alors ressortir son esprit stratège. Elle avait continué de s'entrainer, incluant au bout de quelques jours les trois gosses intrigués. Elle leur avait parlé du Haki et des fruits du Démons, Luffy l'ayant regardée avec des étoiles dans les yeux quand elle avait confirmé en avoir mangé un. Le plus jeune avait d'ailleur insisté pour se battre avec elle et il s'était fait joliment botter les fesses, pour le plus grand amusement de ses deux ainés.

Physiquement, la jeune femme allait mieux. Bon, elle était toujours faible et avait encore beaucoup de difficultés à se faire obéir par ses pouvoirs, exception faite pour son mirage. Finalement, décidant qu'elle ne pouvait pas se battre sur deux fronts à la fois, elle avait choisi de privilégier sa guérison physique pour quelques temps. Les trois garçons se faisaient d'ailleurs un plaisir de lui servir d'entraineurs.

Ils s'étaient donc construits leur petite routine, vivant au jour le jour et continuant de rassembler ce dont ils avaient besoin pour accomplir leurs rêves respectifs. Ils étaient pleinement heureux ainsi. Mais ça n'allait pas durer…

Ce matin-là, Sabo s'éveilla avec une étrange sensation, comme un étau qui lui comprimait la poitrine sans qu'il ne puisse comprendre d'où il venait. Décidant qu'il n'était pas motivé, il se calla un peu plus contre le corps chaud de leur ainée. Comme à chaque fois, elle était à plat dos, Luffy endormi à califourchon sur elle, bavant sur sa chemise, et Ace et Sabo de chaque côté, têtes posées sur ses épaules. Ils avaient pris l'habitude de s'endormir ainsi, avec la jeune femme au centre. D'ailleurs, lorsqu'il releva la tête, il vit que, comme chaque matin, la jeune femme était déjà réveillée. Il avait remarqué que quelle que soit l'heure à laquelle ils s'éveillaient, la jeune femme l'était toujours avant eux.

« Bonjour tenshi. » lui sourit-elle. « Tu es réveillé bien tôt aujourd'hui, quelque chose ne vas pas ? »

Le blond sourit à l'entente du surnom. C'était une des habitudes qu'avais pris la jeune femme. Ainsi, Ace était « petit prince », Luffy « koneko » et lui « tenshi ». La première fois avait fait s'indigner Luffy, car je cite « je ne suis pas un chaton, je suis un tigre, grand et fort ! », mais comme la jeune femme n'avait pas changé d'idée, il s'y était habitué. La jeune femme elle, était devenue « Oneechan » ou « Ryū-chan » selon leur humeur. Il secoua finalement la tête.

« Tout va bien Oneechan, ne t'en fais pas. » la rassura-t-il. « Je n'arrivais plus à dormir, c'est tout. »

La jeune femme le fixa quelques secondes, septique, avant de laisser tomber. Luffy commença alors à s'agiter. Il papillonna des yeux, fixant Morgana sans vraiment la voir avant de bailler.

« B'jour Oneechan... » murmura-t-il.

« Et moi alors ?! » fit semblant de s'indigner Sabo.

« La feeerme... » grogna Ace, mécontent d'être ainsi tiré de son sommeil.

Morgana étouffa un rire avant de lui ébouriffer les cheveux.

« Bonjour à toi aussi, petit prince. » souffla-t-elle.

Ledit petit prince grommela. La jeune femme s'assit, Luffy toujours sur elle. Ace grogna à nouveau, peu heureux de perdre sa source de chaleur. Il finit par s'asseoir à son tour. La jeune femme les observa tour à tour, un petit sourire aux lèvres.

« Eh bien, vous vous êtes passés le mot pour vous réveiller tôt ? » s'amusa-t-elle. « C'est bien la première fois que vous êtes réveillés alors que le soleil est à peine levé… »

Les trois garçons la regardèrent un instant sans répondre, puis un gargouillement bruyant vint rompre le silence. A cet instant, Luffy, soudainement beaucoup plus réveillé, sauta sur ses pieds.

« J'ai faim ! » s'exclama-t-il, alors que ses deux ainés levaient les yeux au ciel et que Morgana pouffait.

« Ça, je crois qu'on l'avais bien compris, koneko. » s'amusa-t-elle.

A ces mots et avant que Luffy ne commence à se plaindre, les trois ainés se levèrent et rangèrent prestement les couvertures. Puis le quatuor se mit en recherche d'une proie pour le petit déjeuner.

Alors qu'ils couraient dans la forêt, Sabo sentit une nouvelle fois cet étrange étau lui comprimer la poitrine. Mais il décida de l'ignorer, certain qu'il n'y avait pas de problème et qu'il était simplement paranoïaque. Il ne pouvait pas avoir plus tort…

Ce fut bien plus tard dans l'après-midi que les ennuies leurs tombèrent finalement dessus. Le quatuor avait, encore une fois, mit s'en dessus dessous le Grey Terminal. Ils étaient posés dans un coin tranquille quand Morgana senti son Haki l'alerter. D'un bond, elle se leva et scruta les alentours, se postant devant les trois plus jeunes en protection.

« Oneechan ? » l'interrogea Sabo, légèrement inquiet de la brusque réaction de sa sœur, alors qu'Ace se tendait.

« Restez en arrière… » répondit-elle, les sourcils froncés. Puis, s'adressant à la cantonade : « Je sais que vous êtes là ! Cessez de vous cacher ! » ordonna-t-elle.

Un rire gras lui répondit, alors qu'une vingtaine de pirates sortaient des ombres et encerclaient le quatuor. Elle vit s'avancer un grand brun édenté qui semblait être le chef. Il se plaça en face d'elle, la dévisageant de toute sa hauteur. Mais elle ne détourna pas les yeux pour autant. Elle sentit plus qu'elle ne vit Luffy agripper le tissu de son pantalon et Ace et Sabo se rapprocher d'elle, leur dos contre ses jambes, tendus au possible.

« Oya, oya, oya. Il semblerait que les trois petits monstres se soient trouvé une jolie petite baby-sitter… » se moqua le pirate brun.

Totalement indifférente face au ton moqueur, Morgana resserra sa prise sur son arme.

« Qui est-tu, et qu'est-ce que tu nous veux ? » gronda-t-elle.

Le bandit ricana, alors que Sabo apportait la réponse à sa question.

« C'est Bluejam, Oneechan. » lui souffla le blond.

La brune se tendit encore plus à ces mots, laissant un grognement purement animal lui échapper. Elle détourna les yeux de Bluejam pour croiser ceux de ses frères. Les trois garçons acquiescèrent. Ils s'étaient compris. Sans un mot de plus, le quatuor passa à l'attaque, mettant les pirates à terre un par uns, profitant de l'effet de surprise.

Mais ça ne dura pas longtemps. Bluejam repris ses esprits au bout de quelques secondes et, sortant un pistolet de son manteau, le pointa droit sur le dos d'Ace sans que ce dernier ne le vois. Mais Morgana, elle, l'avait vu. Si rapide que personne ne la vit bouger, elle s'interposa.

« Non ! » s'écria-t-elle, poussant Ace sur le côté au moment où la balle allait l'atteindre, la recevant à sa place.

Les trois garçons se tournèrent vers elle à l'entente de son cri et écarquillèrent les yeux. Touchée en plein abdomen, la brune vacilla, sous les ricanements des pirates. Mais leurs rires furent de courte durée. Indifférente à la douleur, Morgana se redressa et les fusilla du regard.

« Je vous interdis de les toucher ! » siffla-t-elle, furieuse, alors que d'instinct, elle déployait son Haoshoku No Haki.

Les trois garçons écarquillèrent les yeux, stupéfaits, tandis que les pirates s'effondraient, ne laissant que Bluejam debout. La brune vacilla à nouveau et dût poser un genou à terre, la douleur lui martelant le crâne alors que le sang ruisselait de son nez et de sa blessure. Sans plus réfléchir les trois garçons se précipitèrent à ses côtés, le regard rempli d'inquiétude. Bluejam lui, fusilla la jeune femme du regard. Alors qu'il s'apprêtait à tirer à nouveau, une voix hautaine se fit entendre.

« Eh bien, qui auraient cru que quatre gamins vous donnerait autant de fil à retordre… J'en serais presque déçu. »

Tous se tournèrent vers l'origine de la voix et Sabo pâlit drastiquement.

« Otōsama ? » souffla-t-il, alors que les trois autres se tendaient.

Le quatuor vit s'avancer une troupe complète de soldats de Goa, avec à leur tête un homme brun habillé d'un costume bleu ressemblant énormément à celui de Sabo. Le noble lança un regard méprisant à Bluejam, avant de toiser le quatuor. Enfin, il toisa surtout les trois bruns, s'attardant une fraction de seconde sur la jeune femme et celle-ci ne manqua la lueur lubrique dans les yeux du noble. Ce à quoi elle répondit en le fusillant du regard.

« Qu'est-ce que tu veux ? » siffla-t-elle à son encontre, ne gagnant qu'un regard ennuyé.

Sans lui répondre, le noble reporta son attention sur Sabo

« Est-ce donc pour vivre cette vie que tu as fugué Sabo ? » l'interrogea-t-il. « Pour vivre dans la délinquance et la saleté, en compagnie de deux gamins criminels et une putain de bas étage ? »

Seuls les bras de leur ainée autour d'eux empêchèrent un Ace et un Luffy furieux de sauter sur le noble pour lui faire ravaler ses insultes. Insultes auxquelles ladite ainée n'eut en réponse qu'un sourire carnassier.

« Personnellement, » susurra la brune, « je me demande ce qui vaut le mieux comme compagnie, trois pirates qui ont choisis de vivre libres et sans entraves, ou un petit mouton hypocrite de noble qui s'est construit uniquement en méprisant et écrasant les autres ? »

Sabo jeta un regard paniqué à son ainée, alors qu'Ace ricanait. Le blond ne voulait pas rire, il savait que son géniteur n'allait pas laisser passer l'insulte. Et ça ne manqua pas.

Une veine popant sur son front, le noble fit un geste vers un des soldats qui tira dans la tête de la jeune femme. Les trois garçons n'eurent même pas le temps de crier que la tête de Morgana partait en arrière sous la force de l'impact.

Le noble eut un sourire méprisant, qui s'effaça rapidement en voyant la jeune femme redresser la tête et le regarder d'un air où se disputait ennui et mépris, avant de recracher la balle et de lui servir un autre sourire carnassier.

« Si le but était de me tuer, je préfère vous prévenir, il va falloir y mettre plus d'efforts que ça… » se moqua-t-elle.

Ceci dit, la jeune femme en riait mais elle savait que la situation n'était pas bonne pour eux. Elle avait beau être plus ou moins immortelle, ce n'était pas le cas de ses frères. De plus, à cause de ses deux blessures et de la vague de Haki qu'elle avait déployée auparavant, ajoutées à sa condition physique très basse, elle était presque au bord de l'évanouissement. Elle ne savait pas combien de temps encore elle pouvait tenir, surtout s'ils s'amusaient à lui tirer dessus à nouveau. Conclusion, ils étaient dans la mouise…

Et pendant que la jeune femme se creusait la tête pour trouver une solution, deux de ses frères toujours contre elle pour éviter qu'ils ne fassent une bêtise, Sabo serrait les poings.

Le petit blond n'était pas stupide et était rapidement arrivé à la même conclusion que son ainée. Aussi, quand il vit plusieurs soldats remettre en joue le trio près de lui, il prit rapidement sa décision… Sans perdre de temps, il se plaça devant ses frères et sœur et écarta les bras.

« Arrêtez ! » s'écria-t-il.

Il profita du fait que son père avait ordonné aux soldats de lever leurs armes pour poursuivre, ignorant les murmures inquiets que sa fratrie lui adressait.

« Ne leur faites pas de mal… » demanda-t-il. « Je… je vais venir avec vous… » Il fit mine de ne pas entendre le « Sabo non ! » d'Ace et continua. « Je ferais ce que vous voulez, je me plierai à vos exigences et à la vie que vous avez choisie pour moi, mais S'IL VOUS PLAIT, ne leur faites pas de mal… » termina-t-il, ignorant de toutes ses forces les cris de ses frères.

Son père eut un sourire carnassier en réponse.

« Tu te montres enfin raisonnable… » renifla-t-il. « For bien, tu as de la chance que je sois de bonne humeur. Allons-y maintenant. »

« Sabo ne fait pas ça ! » hurla Ace derrière le blond alors que celui-ci se mettait en route pour suivre son géniteur. « Relâche-moi Oneechan, on ne peut pas laisser ce type emporter Sabo ! » continua-t-il d'hurler en se débattant dans l'étreinte de Morgana, alors que Luffy couinait et se débattait également.

Mais la brune les ignora, resserrant même son étreinte, ayant parfaitement compris pourquoi le blond avait pris cette décision. Et elle se dégoutait, elle voulait vomir, parce qu'ô combien elle ne voulait pas de cette vie pour Sabo, ô combien elle voulait empêcher son petit frère de se sacrifier pour eux, elle savait qu'elle n'avait pas le choix.

Et pendant une fraction de seconde, elle croisa le regard empli de larmes de Sabo. Une fraction de secondes et ce fût suffisant pour que le blond enregistre la promesse silencieuse que sa sœur lui adressait : « Je viendrais te chercher… ».

Et avec cette promesse au creux de son âme, Sabo se détourna et suivit son père loin du Grey Terminal malgré les supplications de Luffy et les hurlements d'indignation d'Ace.