Bonjour bonjour !

Voici un nouveau recueil, ouvert pour mes participations à la Pièce de Huit du Forum de Tous les Périls. Il s'agit d'écrire un texte en deux semaines à partir d'un thème choisi démocratiquement, sans se confier les inspirations/idées.

(autant dire que c'est assez amusant de lire les textes des autres X)

(Et si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à m'envoyer un MP, je me mords pas. Sauf si vous êtes un cookie. Dans ce cas, prenez vos pépites de chocolat à votre cou)

Disclaimer : Tout appartient à Oda


Pièce de Huit : Là où le cœur repose, 14/06/2020

Rating : K

Nombre de mots : 500


.

1# Cœur de Pirate

.

.

Boum. Boum. Boum.

Klabautermann sent le cœur du Merry battre de plus en plus lentement. Les flammes commencent à le ronger sous le ciel pleurant des diamants humides.

Il ne veut pas partir. Il veut réparer sa faute, faute partagée, il veut les aimer encore, toujours, une dernière fois.

Pardon. Douleur.

Il n'a pas tenu sa promesse de tous les porter vers leur rêve. Son plus grand regret, le seul.

Merci. Bonheur.

Il est pourtant heureux. Il a sauvé son équipage.

Derrière la capuche de son ciré, il sourit.

Le doux ronron du feu berce ses derniers instants paisibles.

.

Franky ne sait pas ce qui lui a pris, mais son âme de charpentier lui hurle que c'était la bonne chose à faire.

Dans ses mains de cyborg tourne un petit morceau de bois qu'il a enlevé du Merry avant ses dignes funérailles.

Il le sent presque battre entre ses doigts. Lentement, très lentement, presque imperceptible.

Comme les autres, il a entendu les adieux de Merry. Déchirants, vibrants, vivants.

Le petit morceau de cœur trouve sa place dans la figure de proue en forme de lion.

Merry continuera de vivre à travers le Thousand Sunny, il le pressent.

.

Le vent chante dans la toile blanche des voiles, crie au monde qu'un nouveau bateau vient de prendre la mer.

L'eau l'accueille, l'entoure, le berce comme son petit. Le bois vibre, joyeux, sous le rythme indolent des vagues.

L'écume caresse les veines sombres tandis que les mouettes saluent ce joueur encore innocent des caprices des flots.

Dans quelques jours, ils déchaîneront sur lui leur colère, mais pas aujourd'hui.

Clameurs de joie et d'aurevoirs, huit cœurs hurlent leur départ sur le pont.

Boum boum. Boum boum.

Dans la proue résonne doucement le neuvième.

.

Klabautermann entend la mer, sans comprendre.

Les battements du cœur du navire sont plus amples, plus lourds ; ce n'est pas petit Merry.

Merry est parti en fumée. Il ne devrait pas être encore sur les flots.

Il se relève sous la lune souriante, sur le toit d'une vigie qu'il ne connaît pas. Du rouge, du gazon…

Les mandariniers de sa navigatrice.

La réalisation le frappe ; le petit esprit vacille, avant de sourire comme à sa mort.

Il est Merry, il est Sunny.

Peu importe son nom, il est le Klabautermann de l'équipage au Chapeau de Paille.

.

Un rire dans les voiles un jour de tempête.

Une ombre dans un couloir un jour de tristesse.

Une sensation de chez-soi prenante un jour de solitude.

Usopp comprend le premier et pleure toutes les larmes de son corps.

Les autres le sentent aussi et le banquet du soir est le plus beau que Klabautermann ait jamais vu

Ils ne le voient pas, mais ils le sentent et le traitent comme un ami, un membre de leur équipe.

Le cœur dans la proue est devenu le cœur du Sunny.

Je tiendrais ma promesse, cette fois, je vous le jure.

.

.


Oui, je tenais à utiliser ce personnage au moins une fois dans ma vie et ce thème était une trop bonne occasion.

J'espère que cela vous a plu, n'hésitez pas à laisser une review et à bientôt !