Bonjour ou bonsoir à toutes et tous !

Je vous partage aujourd'hui un court OS sur l'univers du Hobbit.

Je vous souhaite une bonne lecture !


Amour brisé OS

Tout avait commencé par un royaume perdu à reconquérir, une rencontre inattendue pour l'un, décevante l'autre, et une recherche d'un quatorzième membre cambrioleur à un petit groupe de nains prêts à tout pour sauver leur honneur et leur gloire éteinte. C'est ainsi que deux êtres que pourtant tout opposait, s'était retrouvés sur le terrain de l'admiration mutuelle. Ils avaient parcouru de nombreux milles dans les terres sauvages au cours d'un voyage au but insensé, s'étaient abîmés, ils avaient eu peur, mais ils avaient continué quoi qu'il en coûte.

Et avec le temps, les barrières tombant pour l'un et pour l'autre, leurs cœurs s'étaient éprit l'un de l'autre, sans qu'aucun ne l'admette jamais.

Mais ce jour sombre de bataille sanglante, les choses changeaient brusquement.

-/-

Thorin gisait là, seul sur la glace de ce lac gelé. Il ne pouvait pas bouger, figé sur le sol, la poitrine ouverte d'une blessure sanguinolente. Il avait les yeux rivés vers le ciel, attendant que la mort le prenne, l'esprit en paix et sans peur.

Il avait mené son dernier combat la rage au ventre, et toutes ses forces avaient été nécessaires pour jeter son ennemi au fond du lac.

Quand Bilbo le vit, il se précipita vers lui le souffle court. Il était arrivé trop tard. Il s'approcha du corps immobile de Thorin et vit avec soulagement qu'il respirait encore. L'espoir.

-Thorin ! s'écria Bilbo. Vous êtes vivant !

-Bilbo, articula difficilement Thorin

-Je vais prendre soin de vous, dit Bilbo

-Je ne me suis jamais autant trompé de ma vie, souffla le roi déchu, je… je suis désolé, tellement désolé Bilbo. Pour tout. J'ai été aveugle. Je suis désolé, si désolé

-Ne dites rien Thorin, ça va aller, dit doucement Bilbo sans savoir quoi faire.

-Si seulement plus de gens sur terre aimait les livres, et une vie simple plutôt que l'or, et les pierres précieuses, alors le monde serait un endroit meilleur, murmura Thorin le souffle court. Adieu monsieur le cambrioleur.

-NON THORIN ! NON ! cria Bilbo paniqué, Thorin s'il te plait ! Reste avec moi !

Il regardait Thorin dans les yeux, il aurait voulu il dire qu'il l'aimait depuis toujours, qu'il ne pouvait pas le laisser là, seul, au milieu de ce paysage glacé et sans vie.

-Thorin, les aigles sont là ! Les aigles… Thorin, dit Bilbo la voix tremblante et les yeux pleins de larmes.

Mais les prunelles de Thorin demeuraient sans vie. Sans que le hobbit ait eu le temps de lui dire ce qu'il avait vraiment sur le cœur, Thorin était mort. Après tout ce qu'ils avaient vécu, un monstre noir avait finalement eu raison de lui.

-/-

Ainsi, celui qui n'avait pu être roi ne le fut jamais, et personne ne sut pour les sentiments de Bilbo qui restèrent enfouit au plus profond de son être. Jamais il en parla, et jamais il ne revit ses compagnons de voyage, tout le restant de ses jours.


Alors vos avis ?

A très bientôt !

Little-road