Les personnages du manga Detective Conan appartiennent à Gosho Aoyama. Les petits fragments d'histoire ci-dessous sont mes contributions à un petit jeu entre auteurs de fanfictions, écrire des histoires en une phrase, sans limites de mots, autour d'un thème donné.

Peut-être que je prendrais la peine de les développer en profondeur, un jour, en attendant, je les publies en l'état pour ceux ou celles que ça pourrait intéresser.

La fenêtre des possibles

-:-

Thème : Univers alternatifs, Fantôme

Un mystère s'obstinait à flotter dans l'atmosphère d'une agence de détective, même après des mois de cohabitation avec cette défunte qu'il était bien le seul à percevoir, Conan n'était pas parvenu à déchiffrer le moindre indice sur le cadavre qui prenait un malin plaisir à hanter ses nuits comme ses journées sans daigner lui offrir le moindre embryon de réponse sur la nature de son décès, ses lèvres demeurant closes dans un sourire des plus énigmatique, excédé par le mutisme obstiné de ce spectre qui s'obstinait à lui tourner autour sans rimes ni raison, un détective avait cédé à la tentation de lui réclamer son nom, une fois de plus, qui s'avéra être la fois de trop, car une bonne partie de ses questions se dissipèrent pour faire place à la plus abjecte des terreurs quand une réponse s'immisça finalement à l'oreille du petit curieux sous la forme d'un murmure, il avait exigé le nom d'une personne, elle lui offrit celui d'un alcool, le Sherry.

-:-

Thème : Univers alternatifs, Fleuriste

Émue par la manière quasi affectueuse dont il prenait soin du rosier qui faisait sa fierté, et dont il n'avait jamais consenti à céder la moindre fleur, même à la plus fidèle de ses clientes, Ran trouva le courage de demander au fleuriste de lui confier au moins le secret qui se dissimulait derrière la nuance si particulières de ses pétales, un frisson parcourut l'échine de la jeune femme quand Jin Kurosawa lui offrit une plaisanterie morbide en guise de réponse, un cadavre se dissimulait sous les racines de son rosier, les irriguant de son sang pour qu'il puisse en colorer les pétales, confession qu'il compléta par le nom qu'il avait donné à cette variété de roses dont il revendiquait la paternité, Sherry.

-:-

Thème : Apocalypse

Plus d'un millénaire s'était écoulé depuis que le dernier homme avait succombé à la tentation de rendre son tout dernier souffle, métamorphosant la planète terre en un gigantesque cimetière recouvert de nécropoles, une seule passagère continuait d'arpenter la surface de ce vaisseau fantôme flottant dans un espace infini, la sorcière qui prenait la peine de fleurir trois tombes parmi tant d'autres, chaque jour qui passait, celle d'un détective dont elle avait regretté la présence avant de faire de même avec son absence, celle de sa seule véritable amie, et surtout, celle du petit voleur qui lui avait dérobé son cœur pour ne lui restituer qu'une pierre précieuse en échange, ce joyau qui s'était dévoilé sous ses yeux à la lueur de la pleine lune, cette pierre qu'il n'avait pas eu la force de briser quand son regard avait contemplé la reine agonisante qui s'était interposé entre un magicien et le revolver d'un meurtrier vêtu de noir, une boite de Pandore dont il avait verrouillé le couvercle, enfermant les espérances d'une adolescente à l'intérieur, que ce soit celle que son amour puisse être réciproque un jour...ou celle qu'elle puisse être autorisé à mourir, un jour, pour rejoindre celui qu'elle n'avait jamais cessé d'aimer, même s'il l'avait condamné à une éternité de solitude.

-:-

Thème : Contrat

Une goutte de sang grossissait à vue d'œil à l'extrémité d'une plume, menaçant de s'écraser sur une feuille de papier en lieu et place d'une signature, un sourire railleur étira les lèvres de Shiho tandis qu'elle adressa un regard lourd de sous-entendu à l'entité qui attendait patiemment sa réponse, comme on pouvait s'y attendre, la tradition exigeait qu'elle verse son propre sang dans l'encrier avant d'apposer sa signature sur ce contrat qui entérinerait son pacte, jusqu'à présent, elle avait veillé à maintenir l'espérance cadenassée au fond de sa boite, mais il était plus difficile de faire la sourde oreille à cet éternelle sirène maintenant qu'elle se dissimulait littéralement derrière le visage de Pandore en personne, on lui avait promis une exception pour confirmer la règle, une victime qui survivrait à l'ingestion de son poison d'une manière ou d'une autre, mais son Méphistophélès s'obstinait à rester des plus vagues concernant le prix qu'il faudrait verser en échange de ce miracle, Sherry écarta ses derniers doutes d'un haussement d'épaules, qu'est-ce qu'elle pouvait avoir à perdre au final ?

-:-