Note : j'ai écrit ce texte dans le cadre de la nuit 124ème. Hum, j'adore les thèmes de ce soir qui sont plus ou moins difficile pour ma part, mais j'ai les fandoms qu'il faut pour ça. Sur ce, je vous souhaite une belle lecture !

À tous / toutes. Je ne possède pas les personnages, je m'amuse seulement avec eux pour mon plaisir. I se peut qu'il y ait une fics sur la saga en tous cas. Sur ce, bonne lecture à vous tous ! Je relirais le texte un peu plus tard. Je vous le promets !

Titre: Survivre ou mourir

Thème 2 – Adelphie, ça t'apprend la survie

Fandom: Mission Impossible

Bêta -Almayen ( en cours)

Ships : aucun

« Hey, Ethan ! Qu'est-ce que tu fabriques ? » demanda Benji à l'intérieur du micro.

« J'arrive, je n'en ai pas pour longtemps. » répondit Ethan en roulant à vivre allure en essayant de semer les motards en combinaison en cuir « Je suis poursuivi. ».

L'agent Hunt se pencha vers la droite et mit le moteur à fond pour aller plus vite tout en tachant de garder son calme. Benji lui répondit en regardant les autres en face :

« Okey, dépêches-toi, on se rejoint tous dans un bar discret. Nous avons un problème. »

« Quel genre de problème, Benji ? Attends une seconde, je crois savoir... »

Ethan roula a vive allure et passa sous une voiture de luxe sans une égratignure et sema les autres motards en quelques minutes. Ensuite, il rejoignit les autres dans un bar clandestin, tout en retirant ses lunettes de soleil d'un geste lent :

« C'est une Adelphie ici ou quoi ? » se plaignit-il en entrant dans la pièce. « Benji ? »

« On a un gros problème Ethan. On veut notre mort. Tous. Sans exception. »

« Je sais, on m'a attaqué pendant que je roulais sur le pont de l'Italie. »

« Oui, on a vu ça en direct. » commenta Luther en mâchouillant quelque chose.

« Oui, moi aussi. Je pense que nous avons un grave problème. Pas vrai, Brandt ? »

L'homme en question entra dans la pièce, faisant bouger le rideau de perles de la porte. D'un mouvement lent et souple, William Brandt salua ses camarades et dit d'une voix calme :

« En effet, vous êtes tous dans le pétrin. Le gouvernement vous chasse. »

« Le gouvernement ? Ce n'est pas possible, l'an passé ça a été déjà le cas... »

« Oui, mais là, c'est grave ce qui se passe. » affirma Brandt, « j'ai mis ma femme en sécurité, ce n'est pas pour rien. Je sais qu'elle sait parfaitement se battre au sein de votre équipe, mais là, c'est différent. » insista William en haussant le ton.

Ethan fut surpris et calme :

« J'ai appris la nouvelle, hier. Comment va Jade ? Elle va bien ? »

« Oui, elle va bien. Je ne voulais pas qu'elle vienne ici sans protection. »

« Désolée, Brandt. » s'excusa Hunt en buvant de l'eau. « je ne voulais pas que Jade sois en danger à cause de moi ou d'un membre de l'équipe. Vraiment, je le pense. »

Furieux, Brandt donna un coup de poing à Hunt qui saigna du nez, légèrement :

« J'ai failli la perdre à cause de toi, l'an passée. Ça ne t'a pas suffi ? Hunt ? »

« Je te l'ai dit, on nous avait tendu un piège et tout c'est très vite passé William ! »

« Les garçons... » appela Luther en ayant la voix calme, le plus possible.

« Ça l'avait appris à survivre ! » fulmina Ethan, d'un air faussement furieux.

Luther fut perdu face à la situation mais garda son calme ainsi que Benji qui avait les mains tâchées de sang durant la fuite. Encore une fois, Luther siffla fortement pour détendre les garçons qui commencèrent à se battre pour l'amour de Jade :

« Ça suffit ! » gronda Luther en fixant Ethan et Brandt dans les yeux. « Comme l'a dit Ethan, il est désolé pour Jade. C'était un risque à prendre, Brandt. » affirma Luther.

« J'ai été présent quand cela... » commença Benji en essuyant les mains, « Jade... »

« Benji, stop. » s'énerva Ethan en fronçant du regard « on a un autre problème et si Brandt me dit que Jade est en sécurité, ça me va. Ça l'apprend à survivre aussi . »

William lâcha la pression sur Hunt qui parti dans son coin, posé et neutre. La situation ne fut pas compliquée pour tout monde, mais s'était trop tard. Ils reçurent tous un appel vidéo en montrant que Jade se faisait enlever par les anti Missions Impossibles et ensuite, plus rien.

Ils étaient tous choqués.

Elle avait été enlevée par un redoutable ennemi des missions impossibles.

Qui ? Ils ne savaient pas encore...

La course contre la monte s'était enclenchée dès que Brandt était arrivé dans ce bar.

FIN DE L OS