Elle arriva à l'heure de leurs rendez-vous. Mais elle ne vus pas ça bien-aimée alors elle se dit. « J'espère qu'elle n'a pas oublié ». Pour s'occuper, elle repensa à leur vacance et a la première fois que leurs lèvres se rencontrai dans un baiser d'une douceur et d'une chaleur qui est inoubliable. Comme autre moment passer ensemble qui est magnifique, il y avait la premier fois ou elle, on fait l'amour. Elle sent souviens comme si c'était hier à cosse d'une maladresse, elle avait envoyé Asami sur la table de chevet en se m'étant en état d'avatar. En n'i passent, elle en rigola, mais en rougissent aussi.

Asami vit au loin Korra qui s'amusait a rire. Elle se demanda pourquoi elle riait comme ça. Ce le lui rappela le jour ou Korra avait avoyer une tarte sur Tenzine, elle avait beaucoup rit à ce moment là. Un sourire se mit sur le visage d'Asami sent qu'elle sent rende comte. Plus elle se rapproche de la fille au yeux bleus, plus son cœur accéléra.

Asami posa un doux baiser sur le crâne de Korra.

- Pourquoi ris-tu comme ça ? Demanda la fille au yeux verte.

Korra sentit un frisson dans tous son corps, car elle savait a qui appartenais cette vois. Elle était à son bien-aimer Asami.

- Non… Ce n'ait rien, dit t'elle avec un sourire en votant Asami s'asseoir sur la chaise en fasse d'elle.

Asami haussa un sourcil en voulant en savoir plus.

- Je ne te crois pas, dit la fille au yeux verte, tu peux me le dire alla quoi.

- Bons d'accord, répondit t'elle. Je repensais à no vacances dans le monde des esprits…

- Quoi, c'est ça qui te faire rigoler, lui demanda en la coupant avec un drôle d'air.

- Non ce qui me faire rigoler, c'est quand je t'ai envoyée sur la table de chevet, termine n'a t'elle un peu gêner.

-Ha ha… Sais vrai que quand on s'amuse, tu me jettes parfois pour t'occuper, dit la fille au yeux verte pour se moquer de Korra car elle aime bien ça.

- Mais arrêt de te moquer de moi, demande Korra en détourna les yeux toute rouges.

Elle regarda les gens autour d'elles un peu gêner. Il y avait a leur droite un viens homme qui fumait ça pipe la tête dans les nuages. À leur gauche il y a la terras extérieur du restaurent et tous les gens qui était la pour mange. Derrière Asami, elle vit le lace sur le qu'elle, il y avait les canards-tortus-pédalos.

Korra senti le vent, qui d'une brise légère et très agréable venait se poser dans ça nuque. Comme elle venait du Pôle Nord elle n'avait pas froid pour le moment, car ça arrivait tout ou tare. Elle se dit que ça de ne durai pas, car elle a lait finir dans les bras d'Asami, plus tard dans la soirée. En tout car elle le souhaita au plus profond d'elle.

Asami posa, ces main sur celle de Korra. Elle se pencha vers elle pour lui dire.

- Ce n'est pas grave. Je sais que tu ne le fait pas espérais et je dois avouer que j'adore après quand tu me soignes. Ça me fait des frisson très agréable, aussi une chaleur de savoir que tu prends soin de moi.

Korra leva les mains d'Asami et les embrase tendrement et ajouta.

- Je t'aime !

- Moi aussi.

Les deux femmes se regardaient dans les yeux durant quelques secondes.

Les yeux d'Asami qui brille d'une lueur magnifique. Korra senti la chaleur de l'autre femme renter dans son corps et elle eu l'envi soudait de s'amuser avec Asami.

Asami vit au plus profond des yeux bleus de sa bien aimé et senti l'excitation de la jeune femme elle savait a quoi Korra pensait et l'idée la séduit.

- Que mangera, ces dames, demande un serveur en les sortent de leur êta.

Korra fut le premier a répondre.

- Un saumon sauté au algue verte.

- Moi euh… Une cote de bœuf a la sauce soja.

Le serveur écrivit et ajouta.

- Ces dames veules une boisson avec ça, ajouta le serveur.

Asami répond, ces fois la sent laisser de temps à l'autre femme de comprendre la question de l'homme.

- Oui du vin de feu doux.

- Je vous amène ça tous de suie, dit le serveur en s'éloignant.

Korra regarda Asami en levant un sourcil, car elle savait que la femme au yeux verte ne tenait pas l'accole. Avec un verre de vin, elle était déjà a moitiez soûle, le deuxième elle était ivre et le troisième elle ne se souvenait plus de rien, pour le quatrième Korra ne lavait jamais laisser le boire de peur elle fasse un coma.

Asami sentis que la fille de la tribu de l'eau était ailleurs.

- Korra… Korra, dit Asami

Elle revint à la réalité rapidement.

- Tu penses à quoi ? Demande Asami en continuant ça phrase.

- Euh… Ha rein… En fait non, dit t'elle. Je me disais qu'une bouteille de vin n'était pas une bonne idée car…

- Car je ne tiens pas l'accole, dit Asami en coupant Korra

L'avatar hocha la tête en signe d'affirmation.

- Ne t'en fais pas, j'ai prie un feu doux, termine t'elle.

- Et c'est quoi un feu doux, demande Korra avec un drôle d'air.

- C'est du vin qui n'est pas fore du tout, il est même très doux. Avec ça il ment faux plus pour être ivre, explique Asami en regardant l'autre femme. Et il y a une héroïne qui sera ravi de prendre soin de moi s'il y a un problème. En fin, je crois ?

Korra regarda ça bien aimer avec un sourire qui coupât son visage en deux, et décida de rentrer dans son jeu.

- L'héroïne sera ravie, même s'il ni n'a pas de problème, dit Korra. Qui ne voir drais pas prendre soins d'une telle botter.

En voyant Asami rougissent et tourner les yeux autres par, elle suit que s'était une bonne réponse. Donc elle décida de continuer sur ça lancé.

- À savoir que l'héroïne serrait enchanter d'emmener un certain personnel faire un tour de canards-tortus-pédalos sur le lace qui se trouve de l'autre coter. Continua la femme aux yeux bleus.

Un souris apparut sur le visage d'Asami. « Je ne le crois pas, elle me la proposer pour du vrai, ça veux dire que je pourai lui pauser une nouvelle question qui si impotente. » Pensa t'elle avent de répondre.

- Ça ne pourrait pas me faire plus plaisir.

Korra redit son sourit à Asami en se disant dans ça tête « Je vais pouvoir lui répondre à la question qu'elle ma poser il y a quelques semaines ».

- Et voilà pour Madame, dit une vois qui les saisir d'un seul coup. Un saumon sauté au algue verte, et pour vous une cote de bœuf à la sauce soja. Et pour finir la bouteille de feu doux, dit le serveur en remplissent deux coupe de vin.

Le repas commença après que le serveur fût parti. Les deux femmes mangeaient, tout en parle de tous et de rien. Elle semblait prise dans une discutions que personne ne pouvais les interrompre.