Ce texte, et sans doute beaucoup des suivants, à été écrit suite à un défi lancé par Voirloup sur le Discord l'Enfer de Dante.

Merci à Soraa pour la correction !

(Et je suis à jour, depuis la dernière fois :) )

oOo

Retrouvailles

oOo

Le désert semblait être a l'image du cycle solaire ; immuable et si changeant. Tel un lever de soleil embrassant l'horizon de la même façon dans un spectacle toujours unique, il se déploie, long et paresseux, recouvrant l'horizon telle une mer dorée.

Cette vision avait longtemps fasciné Vivi, et la petite princesse avait aimé voir le soleil se lever et se coucher sur le désert, son pays, sa maison, sa responsabilité.

Trente années durant, elle avait veillé sur sa terre natale et ses habitants, d'abord princesse, puis reine, ne vivant que pour ce dernier, sans compter les heures.

Trente années durant, son cœur avait été loin d'elle, quelque part en mer, loin d'elle.

Son règne n'avait pas été de tout repos, car ce fut la fin d'une ère et le début d'une nouvelle. Un nouveau roi des pirates s'était élevé au-dessus des mers, régnant sur ces dernières et bouleversant l'ordre mondial avec le mythique One Piece.

Luffy.

Trente année séparaient Vivi du temps où elle voyageait avec lui et son équipage, du temps où elle avait découvert la véritable liberté. Et du moment où elle avait renoncé à tout ça pour accomplir son devoir.

Mais les temps avaient changé ; les monarchies n'étaient plus aussi importantes dans cette ère de liberté. La reine avait accompli son devoir, faisant plus en trois décennies que d'autres en plusieurs vies. Elle estimait avoir le droit au repos, après avoir formé son successeur, quelqu'un de bon, d'honnête et d'intègre, qui saurait prendre sa place.

Elle voulait retrouver sa liberté.

Et chaque matin, elle attendait le soleil.

.

Il arriva par une douce nuit de printemps.

L'air était chaud, comme souvent à Alabasta, et la lune brillait haut dans le ciel, éclairant les sables de sa douce lumière. L'un des conseillers de Vivi vint la réveiller, lui annonçant ce qu'elle espérait depuis si longtemps. Il n'y eut pas d'hésitation ; moins d'une heure lui suffit pour prendre son baluchon et faire ses au-revoir.

Accompagnée par le fidèle Sabaku, petit-fils de son défunt ami Kaloo, elle traça une ligne droite, qui la ramenait trente ans en arrière.

Vivi avait toujours su qu'il n'y avait pas de bonne décision, ce jour-là. Elle pouvait partir vivre libre, et peut-être trouver la clé pour aider le plus de monde possible, avec ses amis. Ou elle pouvait rester ici, et aider son peuple, à défaut d'aider les autres.

Elle avait pris sa décision, et ne l'avait jamais regretté, même s'il lui semblait que son cœur était si loin...

Mais plus maintenant.

Le Sunny était là, avançant majestueusement sur l'eau. Il semblait avoir traversé mille bataille et remporté chacune d'entre elle.

Vivi n'avait jamais navigué sur ce bateau ; elle l'avait vu dans les journaux, vantant sa gloire et celle de son équipage, leur légende.

Un peu intimidée, elle hésita un instant. Une dernière fois, elle tira sa force du désert, et cria.

-LUFFY ! ZORO ! NAMI ! SANJI ! USOPP ! CHOPPER ! TOUT LE MONDE !

Un instant, elle eut peur qu'ils ne l'aient pas entendu, mais un à un, ils se montrèrent. Elle ne pouvaient distinguer leur expression, mais les voir là, en chair et en os la fit sourire malgré elle.

Et une chevelure de feu fit battre un plus vite son cœur.

Vivi inspira un peu plus longuement, et cria à nouveau.

-LUFFY ! C'est moi, Vivi ! Autrefois nous avons navigué ensemble... Autrefois tu nous as sauvé, mon pays et moi ! Je n'ai pas pu t'accompagner, dans la fin de ton voyage, mais aujourd'hui... Si tu l'accepte, j'aimerais revenir avec vous !

Sans qu'elle ne le réalise, des larmes s'étaient mises à couler sur ses joues. Elle espérait tellement, et ne savait pas ce qu'elle ferait en cas de refus...

Un silence se posa sur la scène, uniquement perturbé par le clapotis des vagues.

Et deux mains apparurent.

Elles soulevèrent Vivi et Sabaku, les emmenant sur le bateau, où elle les posèrent devant Luffy, au milieu de son équipage.

Un instant, celle qui fut reine ne sut pas quoi dire. Ils étaient si différents, et si semblables.… Couronné de son mythique chapeau de paille, il la regardait calmement, sans rien laisser deviner de ses pensées.

-Tu as pu régler tout ce que tu avais à faire ?

Le capitaine, non, le roi des pirates, la regardait avec attention, plus qu'il n'en n'avait jamais eu pendant sa jeunesse.

-Oui. Et si tu l'acceptes, je voudrais revenir avec vous. Mon pays est prospère pour longtemps, grâce à vous, et plus que tout au monde, je souhaite retrouver mes amis...

Le sourire de Luffy déchira le temps passé ; l'ancienne princesse eut l'impression de retrouver ses 16 ans.

-Alors bon retour Vivi !

Alors que les Chapeaux de Paille explosaient de joie, la nouvelle pirate se mit à pleurer, se sentant si heureuse...

-Il ne faut pas pleurer ! Ce soir on fait la fête ! Sanji, cuisine nous ce que tu veux, tant qu'il y a de la viande ! Brook, joue nous de la musique ! Notre amie et compagne d'aventure et de retour ! Et toi, Vivi, souris !

Oubliant le nouveau titre de Luffy et toutes les années, elle le prit dans ses bras en le remerciant.

Il balaya ses remerciements de la main, plus concentré sur ce que Sanji annonçait qu'il allait préparer pour fêter le retour de "sa" Vivi.

Cette dernière lâcha son capitaine, et se retrouva le centre de l'attention de ses anciens comme nouveau amis, qui voulaient tous prendre des nouvelles, raconter leur aventures et présenter les nouveaux.

.

La fête s'étira longuement ; tous buvaient, mangeaient et dansaient à la santé de leur nouveau membre d'équipage.

Ce ne fut que bien plus tard que Vivi eut l'occasion de rejoindre Nami.

La belle rousse regardait au loin, semblant attendre que l'ancienne princesse la rejoigne.

-Ils sont toujours aussi infatigables, l'âge n'a pas commencé à les atteindre !

-Je vois ça.

Nami se tourna vers la femme, la regardant droit dans les yeux, posant une question muette. Cette question muette qu'elles s'étaient longtemps posées, il y a 30 ans, cette question restée en suspens après les évènements d'Alabasta.

La rousse posa doucement ses lèvres sur celle de Vivi, qui ferma les yeux et se laissa aller au baiser

-Bon retour parmis nous.

Les deux femmes se blottirent l'une contre l'autre. Il y aurait un temps de questions, un temps pour parler d'elles et de ce vide dans leur relation.

Mais pour le moment l'instant était aux retrouvailles.

Vivi ferma les yeux. Elle était là où elle avait toujours voulu être. Son pays allait bien, et continuerai d'aller bien pendant longtemps ; elle avait foi en ceux à qui elle avait laissé les rênes du pouvoir.

Elle était libre, complètement libre, pour la première fois de sa vie.

.

Le soleil se levait sur la mer. Cette dernière, qui aurait pu sembler immuable, ne l'était pas. Elle était une entité à part entière qu'on redoutait ou qui devenait notre amie. L'océan se déploie à l'infini, prenant milles formes différentes à chaque instant.

Mille routes vers la liberté.