Bonjour bonjour !

Ceci est un petit recueil ouvert à l'occasion de la Revolutionary Week, organisé par le Forum de Tous les Périls. J'ai tellement peu de résistance face à mes idées que j'ai craqué XD

Deux thèmes par jour pendant six jours, donnés à l'avance, plus un thème surprise. Et j'suis bien partie pour tout faire. Misère.

Rating : T

Disclaimer 1 : Tout est à Oda

Disclaimer 2 : L'image de couverture a été faite par la très talentueuse ChocOlive Flamous et je la remercie chaleureusement de m'avoir autorisé à l'utiliser !

Jour 1 - Thème 1 : Message codé


.

1# Les secrets au fond du verre

.

.

― Tu ne devrais pas déranger M'dame… Iel est Madame, aujourd'hui ?

― Tu sais qu'on l'a eu en cours ce matin, quand même ?

Sabo releva la tête, affalé sur la table. Il délaissa quelques instants la feuille qu'il pliait précautionneusement depuis quelques minutes, jetant un regard agacé à la petite brune en face de lui.

― J'm'en souviens plus, j'y fais plus gaffe moi !

― Tu me désespères. C'est Monsieur Inazuma, actuellement

― Bref, on s'en fiche ! Tu ne devrais juste pas le déranger maintenant, Koala.

― Je veux juste lui rendre les devoirs que j'ai faits, moi.

La presque adolescente soutint le regard de son camarade aux cheveux blonds, avant que celui-ci ne baisse les yeux sur son travail, qu'il reprit en silence. Sous ses doigts agiles, un oiseau prenait doucement forme. Sans perdre de vue son travail, il explicita ses propos.

― Il est de mauvaise humeur. Je dirais même qu'il a reçu une mauvaise nouvelle, se contenta de répondre Sabo. Tu peux toujours aller le voir maintenant, mais c'est à tes risques et périls.

― Et pourquoi, je te prie ?

Le plus jeune se redressa, admirant quelques instants en silence son oiseau de papier désormais terminé. Il le soupesa, avant de le lancer entre deux rayonnages de la bibliothèque. Koala croisa les bras sur sa poitrine, impatiente de connaître la réponse sans pour autant oser l'exiger.

― C'était du vin de cerises dans son verre, quand on l'a eu en cours.

― Je ne vois pas le rapport avec son humeur.

― Ça a tout à voir !

Sabo prit un air docte, malgré son léger sourire malicieux. La brune soupira. Puis, sachant que le blond risquait de prendre son temps rien que pour la faire tourner en bourrique, elle s'assit à ses côtés, gardant ses bras croisés.

― J't'écoutes.

― Le vin d'Inazuma, c'est la fenêtre de son âme. Un code, si tu préfères, pour lire ses humeurs.

― Tu te fiches de moi !

― Pourtant, je sais quelle bouteille de vin iel avait sur son bureau ce matin, même si j'ai pas fait gaffe si c'était il ou elle, pointa le plus jeune.

Koala ne sut pas quoi répondre. Il était presque impossible de deviner ce que ressentait leur énigmatique professeur, derrière ses lunettes teintées. Mais iel avait presque toujours un verre de vin à la main, alors se pouvait-il que son camarade ne fusse pas en train de l'embobiner ?

― Tu chercheras à "Inazuma" dans les rayons. Y'a un carnet, dans lequel nos camarades notent les correspondances entre le contenu de son verre et ses émotions. C'est pas toujours très exact parce que ça reste de l'interprétation, mais ça aide.

― … C'est comme ça que tu décides quel jour faire tes devoirs ou non, en fait.

Sabo détourna le regard, passant une main dans ses cheveux blonds en arborant une moue gênée. Koala se mit à rire doucement, heureuse d'avoir percé à jour son camarade. Puis elle se leva et se dirigea vers l'oiseau en papier, toujours échoué au sol tel un goéland ivre. Elle le ramassa délicatement, puis retourna vers le tire-au-flanc.

― Alors, le vin de cerises, ça veut dire quoi ? Et tu en connais d'autres ?

― … J'ai l'impression que tu as pris mon oiseau en otage pour m'obliger à répondre.

― Et ça marche ?

― Je pourrais en refaire un.

― Tu pourrais. Mais tu le feras pas ?

La voix de Koala était moins assurée qu'elle ne l'aurait voulu et son affirmation ressemblait à presque une question. Sabo se contenta pourtant de sourire, avant d'acquiescer.

― Je le ferais pas.