Rating : T

Disclaimer 1 : Tout est à Oda

Disclaimer 2 : L'image de couverture a été faite par la très talentueuse ChocOlive Flamous et je la remercie chaleureusement de m'avoir autorisé à l'utiliser !

Jour 6 - Thème 2 : Échec et Mat

Dernier thème que je traiterais pour ce recueil, j'espère qu'il vous aura plus !


.

10# Reine

.

.

― Qu'est-ce que tu me veux, Inazuma, sérieusement ? Surtout avec ce vin.

Betty avança sa reine en tirant une bouffée de sa cigarette, s'enfonçant dans son fauteuil. Son regard acéré scrutait plus attentivement son vis-à-vis que le plateau de jeu et lae professeur·e en profita pour manger une tour avec son cavalier.

Iel prit une gorgée de son vin sans cesser de fixer les cases blanches et noires, tandis que l'agacement grandissant de la commandante était palpable. L'alcool était sombre, presque noir, et iel ne doutait pas que la femme devant lui connaissait très bien le sens que ses étudiants lui prêtaient.

― Ahiru portait la même cravate que toi, ce matin, commença-t-iel nonchalamment.

― C'est son droit.

Betty bougea un pion sur le plateau, sans cesser de le fixer. Elle tentait visiblement de lae mettre plus mal à l'aise qu'iel ne le faisait. Iel sourit paresseusement, croisant les jambes tout en resserrant les mailles de son filet.

― Dois-je préciser que la cravate était discrètement brodée de tes initiales ?

― Ce ne sont pas tes affaires !

Inazuma se contenta de prendre la reine de Betty en silence, la posant à côté de l'échiquier. Iel ne poussa pas le vice à demander si yel pouvait surnommer la pièce Ahiru. La commandante pourrait décider qu'iel était trop curieux·se et partir en claquant la porte. Iel voulait simplement vérifier si ses conclusions étaient justes, iel ne tenait pas à s'immiscer dans une relation qu'iel n'avait pas vu naître.

Iel était un peu triste de ne pas avoir pu observer sa protégée s'épanouir, mais tant que les étoiles continueraient à habiter ses yeux, iel ne dirait rien. Peut-être les taquinerait-yel un peu, plus par affection que par envie de les mettre mal à l'aise.

― Non, en effet. Mais tu devrais être plus attentive au plateau. Échec.

Betty jura, manquant de lâcher sa cigarette, et Inazuma l'observa jouer le coup suivant avec l'air d'un chat ayant attrapé une souris. Iel avait ses réponses et en plus, la commandante avait été assez dissipée tout le long de la partie pour qu'iel gagne.

Iel souleva sa propre reine pour la placer devant le roi adverse, protégée par son cavalier, avant de prendre une gorgée de vin.

― Échec et mat.

― Tu m'énerves, tu sais ? J'suis certaine que tu as parlé d'Ahiru pour pouvoir me battre.

― Si c'était le cas, je ne te l'avouerai pas.

Inazuma sourit contre les bords de son verre, tandis que Betty levait les yeux au ciel. La femme retourna l'échiquier et rangea les pièces dans les emplacements prévus à cet effet, avant de plier le plateau pour refermer la boîte.

― On recommence quand tu veux… Mais la prochaine fois, tu seras prié de ne pas tricher.

― Je ne promets rien !

Lae professeur·e termina son verre en savourant sa victoire et la réponse à ses questions. Iel avait soudain envie d'écrire. Une chanson ou un poème, iel ne savait pas vraiment. Mais les étoiles dans les yeux de sa protégée devaient être fêtées.

L'amour n'était qu'un des multiples visages de la liberté, après tout.