Voilà le premier chapitre, avertissement mort de personnage principal si vous êtes sensible ne lisez pas. Je ne possède pas les personnages où l'univers qui appartiennent tous deux à Rick Riordan, dans cette version les travaux d'apollon n'existe pas. J'espère que ça vous plaira et comme toujours n'hésitez pas à laisser un commentaire c'est encourageant à ça me permet de voir ce qui est bien et ce qui l'est moins dans mes histoires pour que je puisse toujours m'améliorer, pour les timides vous pouvez envoyer un message privé ;).

PS: j'ai juste modifié la dernière réplique de Percy pour que ça sonne plus naturel.


Chapitre 1 : Je regarde mourir la personne que j'aime

Un an après que la troisième grande prophétie ait été récitée.

Nico

Nous voilà un an après les sinistres paroles de Rachel et toujours aucuns signes annonciateur de ce futur inquiétant, j'étais réticent à relâcher la tension mais Will a fini par me convaincre que je ne pouvais pas vivre en ayant éternellement peur de cette épée de Damoclès au-dessus de nos têtes surtout que je n'y suis pas directement mentionnée apparemment, je n'ai jamais vraiment fait partie des Sept après tout. En plus le point de Will est bon que je passe mon temps à m'inquiéter ou que je vive simplement en profitant du moment la prophétie finira par se réaliser tôt ou tard alors à quoi bon se faire du mal. J'ai quand même mis un an à l'accepter mais maintenant c'est bon.

Du coup je profite enfin, et pour la première fois vraiment, de l'ambiance du camp. C'est agréable d'avoir un endroit où l'on appartient, j'avais toujours pensé qu'après la mort de Bianca je ne trouverais jamais un endroit où je me sens chez moi car c'était elle mon chez moi mon point de repère, mais aujourd'hui j'ai Hazel ma nouvelle sœur que j'aime plus que tout, j'ai mes amis aux camps, principalement les Sept et surtout Jason, et j'ai Will le meilleur petit ami que je pourrais avoir. Sérieusement il y a un an je n'aurai jamais cru possible d'être avec la personne que j'aime, principalement parce qu'alors il s'agissait de Percy.

Mais Jason avait raison le monde n'est plus comme en 1940, du moins aux camps, et après l'avoir avoué à Percy le reste est venu tout seul, ma relation avec Will, mon coming out auprès des autres campeurs. C'était assez spécial avec Hazel et mon père mais ma sœur ma juste pris dans ses bras en me disant qu'elle m'aimait et qu'elle s'en doutait déjà, quant à mon père il m'a regardé avec tout son sérieux habituel et m'a dit : « Et donc tu m'as dérangé juste pour ça, est-ce qu'il y a quelque chose d'étrange avec ça qui vaille la peine de me mettre en retard, si c'est tout tu peux y aller ». J'aurais dû me douter au vu de mon arbre généalogique que l'homosexualité ne dérangeait pas les dieux.

Enfin tout ça pour dire qu'aujourd'hui était une journée très calme et agréable au camp comme beaucoup d'autres ces derniers temps au point que tout le monde avait adopté la philosophie de Will, et de Percy (lui aussi était très inconscient comme toujours), à savoir qu'il ne servait à rien de s'inquiéter. Seul Chiron restait encore constamment sur ses gardes mais bon on ne change pas ses vieilles habitudes comme ça et les dieux seuls savent à quel point il est vieux.

En fait la journée était même très agréable jusqu'à présent si vous voyez ce qu'un adolescent de 15 ans peut vouloir dire par là, j'avais utilisé mon voyage dans l'ombre pour ramener Will dans mon bungalow hier soir en esquivant ainsi les harpies, on a passé une très bonne nuit et on a fait la grasse matinée jusqu'à 10 heures ce matin. On est allé prendre un petit déjeuné un petit après avant de retourner dans ma chambre. Et c'est là qu'on est depuis, en train de se câliner doucement et de s'embrasser, on a décidé de prendre la journée pour nous donc on en profite et honnêtement j'aime ça.


Annabeth

Un an et toujours rien, je vais devenir folle à force d'y penser, mais je ne pouvais pas faire comme tout le monde et juste profiter du temps qu'on avait, cette foutue prophétie parlait encore de nous, que ce soit demain ou dans dix ans on serait jeté dedans et en tant que fille d'Athéna je ne pouvais pas m'empêcher d'essayer de la décrypter et de comprendre qu'elle pourrait être la menace.

Je ne pouvais pas arrêter de penser au pire quand je faisais le lien entre les deux premières ligne Par la main de son père un fils trouvera la mort et Un des trois sera perdu, plus j'y pensais et plus je me disais que ses deux phrases était liée et que peut être un des trois ne faisais pas référence aux dieux aînés mais à leur enfant, il y avait trois fils des Trois Grands et si une mort pouvait perturber l'Olympe c'était sûrement celle de l'un d'eux.

Avec cette pensée en tête je me suis efforcé de garder Percy au camp ou de le suivre quand il partait pour sa maison ou pour New Rome pour terminer ses études, Piper était d'accord avec moi et suivait Jason tout le temps lorsqu'il voyageait d'un camp à l'autre. J'ai dû me battre avec Will pour qu'il accepte de garder Nico loin des enfers et donc de son père à tout prix, il ne voulait pas inquiéter Nico et je lui ai expliqué qu'il n'avait pas à le faire juste à garder Nico avec lui, de ce que j'ai pu voir Will se débrouillait bien ils étaient devenus le couple coqueluche du camp ce qui bizarrement n'a pas gêné Nico.

Je n'ai rien dit de mon inquiétude à Percy, tout ce qu'il voulait c'était être heureux et enfin débarrassé de toutes ces quêtes mortelles et ces prophéties sinistres. La première chose qu'il a faite après la fête où Rachel avait plombé l'ambiance a été d'oublier chaque ligne de la prophétie et il m'a dit clairement qu'il ne voulait pas en parler. Je sais qu'il s'inquiète encore même s'il ne montre rien je respecte son choix après tout il était au cœur des deux dernières grande prophéties donc je comprends qu'il veuille juste arrêter d'y penser.

Et puis mes inquiétudes concernent principalement Jason vu que son père à une mauvaise tendance à foudroyer les gens qu'il n'apprécie pas, ou a changé en arbre ses enfants.

C'est pour me changer les idées et faire plaisir à Percy qu'aujourd'hui on est à la plage, l'eau est un peu agitée mais Percy la préfère comme ça et comme je ne prends pas de risque au vu de l'entente entre nos deux parents je ne nage pas. Je suis donc tranquillement assise sur le ponton en train de pianoter sur l'ordinateur de Dédale pendant que j'observe mon petit ami sous l'eau en train de parler avec les poissons.

Il était si beau sous l'eau ses cheveux noir de jais flotter dans l'eau et ses yeux semblait rempli de vie comme s'il n'était complet que dans l'eau, sa peau bronzée brillait légèrement du bleu de l'océan lorsqu'il était sous l'eau ce qui lui donnait une apparence presque éthérée.

Là il est en pleine discussion avec un requin, Percy les adorent et quand ils leur parlent il a toujours l'air d'un adorable enfant qu'on amène pour la première fois à l'aquarium et qui regarde tout avec un émerveillement total, mais là il n'a pas l'air aussi heureux que d'habitude quelque chose cloche.


Quelques heures plutôt sur l'Olympe dans une pièce vide à l'exception d'un dieu

– Comment oses-tu, tu crois que je vais te laisser faire sans rien dire ?

C'est trop tard, j'ai déjà tout mis en place, tu devrais me remercier, il a déjà usurpé notre autorité par le passé, et il est trop puissant, c'est une menace.

– C'est mon fils je ne vais pas te laisser le tuer sans rien faire.

Tu ne peux plus rien faire regarde nous le conflit nous empêche de garder une forme, abandonne et accepte son sort.

– Hors de question !

Le dieu n'arrêtait pas de passer de sa forme romaine à grecque, incapable de rester sur l'une ou l'autre. Son conflit intérieur le torturait.


De retour au camp.

Percy

C'est tellement bon de se poser au fond de l'eau et de discuter avec les poissons, leurs sujets sont souvent superficiels mais ça me détend et m'amuse beaucoup. De là où je suis je peux voir Annabeth me regarder entre deux coups d'œil à l'ordi de Dédale alors qu'elle replace une de ses boucles blondes derrière ses oreilles, ses yeux gris d'orages semblent analysé en permanence je sais qu'elle réfléchit à un plan mais je ne sais jamais pour quoi. J'aime ce côté mystérieux chez elle.

La mer est un peu agitée comme aujourd'hui est particulièrement agréable, peut être parce que mon père est le dieu des tempêtes ou alors parce que la faune marine est plus dynamique. En tout cas j'aime ça, d'ailleurs j'aimerais pouvoir visiter à nouveau le palais de mon père dans un meilleur contexte peut être que je pourrais lui demander comme cadeau pour mes 18 ans qui arrivent bientôt.

Au loin j'aperçois un requin qui s'approche de moi, ce sont mes préférés ils sont loin de l'image qu'on a d'eux dans les films tellement plus gentils et très polis.

– "Jeune prince partez maintenant, quittez les eaux vous êtes en dangers ici ". Quoi pourquoi serais-je en danger dans l'eau c'est bien le seul endroit où je me sens en sécurité. Est-ce que ça pourrait être cette prophétie est-ce que finalement elle va encore m'impliquer. Pourquoi je ne peux pas juste profiter tranquillement de la vie comme n'importe qui quand est-ce que les destins en auront enfin fini avec moi.

– "Que racontes-tu je n'ai jamais rien eu à craindre de l'eau ". J'espère que ce n'est pas ce que je crains, mais la prophétie dit Par la main de son père je n'ai pas à m'en faire des Trois Grands mon père est sûrement le moins susceptible de faire quelque chose contre moi, ça doit être autre chose.

– "Votre frère m'a envoyé dès qu'il a su mais je crains de ne pas l'avoir devancé de beaucoup vous devez fuir, votre père l'a lâché après vous il va vous tuer ". Quoi alors c'est bien mon père mais comment il m'a même dit que j'étais son fils préféré est-ce que c'était juste des mensonges pour que j'aide l'Olympe pendant la guerre. C'est pour ça que Triton me vient en aide il a toujours su et me prend en pitié ou alors c'est lui qui me tends un piège je ne sais plus quoi pensé, pour la preière fois je suis perdu dans l'eau.

– "Comment ça qu'a lâché mon père et pourquoi il voudrait me tuer ". Je ne veux pas savoir mais c'est plus fort que moi je dois comprendre qu'est-ce qui le pousserai à me faire du mal.

– "Je ne sais pas pourquoi mais j'ai ressenti un trouble chez le seigneur, un violent conflit intérieur entre sa partie romaine et grecque, et je crois que sa partie romaine l'a envoyé à vos trousses ". Sa partie romaine alors ce n'est pas vraiment mon père j'avais raison il ne ferait pas ça mais pourquoi l'Athéna Parthenos était supposé avoir réglée le conflit entre les personnalités grecques et romaines des dieux.

– "Neptune veut me tuer ? Mais qu'est-ce qu'il a libéré réponds s'il te plaît ". Il est de plus en plus paniqué et moi aussi alors que je suis dans le camp j'ai le sentiment que la barrière n'arrêtera pas la créature qu'à envoyer mon père, il regarde derrière lui comme s'il était suivi. Finalement il me regarde à nouveau terrorisé.

– "Le Kraken ! C'est trop tard ". Dit-il.

D'immenses tentacules surgissent autour de nous et nous entraînent plus loin du rivage jusqu'à la gueule du monstre heureusement que j'ai toujours Riptide sur moi ce monstre ne m'aura pas, hors de question qu'une nouvelle prophétie gâche ma vie encore.


Nico

Will est vraiment chaud aujourd'hui, enfin il est tout le temps chaud fils du soleil oblige, mais là j'ai le sentiment qu'il ne veut pas me lâcher. Ses petits bisous dans mon cou m'envoient des vagues de plaisirs et je suis sûr qu'il utilise ses pouvoirs parce qu'il n'y a pas moyens que ses mains puissent être aussi chaudes sinon. Il me regarde avec ses yeux bleus si plein d'amour, j'ai l'impression de me noyer dedans à chaque fois et ses cheveux blond légèrement humide de sueur me donnent envie de le retourner sur le lit et de le faire mien.

– "Hmm c'est tellement…" *halète* quelque chose cloche j'ai le souffle court et une sensation de malaise m'envahis, pourquoi maintenant, c'est pas possible c'est… "Percy ". Will s'est immédiatement arrêté en m'entendant expirer le nom de mon premier béguin, et me regarde blessé et en colère.

– "Qu'est-ce que ça veut dire tu penses à lui quand je suis avec toi maintenant, je pensais que ça t'étais passé ".

– "Tu ne comprends pas ça n'a rien à voir, c'est horrible, c'est… Il va…" Will me regarde à nouveau et commence à comprendre en voyant mon visage horrifié.

J'ai à peine le temps de lui faire enfiler une chemise que je lui prends la main pour l'emmener dans l'ombre avec moi au cas où ses compétences soient utiles. Pourvu que j'arrive à temps.

En arrivant à la plage d'où ma sensation de malaise provient je suis n'en crois pas mes yeux, d'immenses tentacules se débattent dans tous les sens et Percy se déplace et les évite avec grâce tout en restant dans l'eau et en tailladant la créature avec Riptide. Un tentacule puis deux et trois, c'est incroyable c'est comme si Percy était transfiguré il semble inarrêtable et bientôt il ne reste plus la bouche de ce monstre sans défense, je vois Percy se propulser à travers l'eau comme une torpille et planté son épée Riptide dans la gorge de la créature.

Il n'a pas fallu une minute à Percy pour transformer la créature en sashimi géant c'est terrifiant d'une certaine façon qu'il soit devenu si puissant au point qu'un monstre comme le Kraken ne puisse rien faire, en même temps il est dans l'eau l'élément de Percy dans lequel il à déjà vaincu des dieux comme Arès ou Nérée.

Alors que le corps de la créature se disperse en poussière dorée Percy marche tranquillement sur l'eau vers Annabeth, non mais quel frimeur. Annabeth à toujours la main sur sa dague mais semble rassuré alors que la panique inondait ses yeux il n'y a pas 30 secondes. Mais alors que je voudrais me détendre aussi je ressens à nouveau ce frisson horrible, ce n'est pas fini, je cours vers le ponton où se tient Annabeth en criant.

– "PERCY ATTENTION !" Alors que son visage affiche une confusion totale trois pointes d'eau transperce sa poitrine et je peux voir la silhouette de Poséidon non Neptune au loin alors qu'il vient de jeter son trident.

Percy regarde sa poitrine incrédule, Annabeth et moi sommes sous le choc il n'est plus qu'à quelques mètres, si seulement je pouvais plongeais le chercher.

– "Je savais… *tousse* que se serait moi*tousse* *crache*". Percy arrive à dire ça entre deux quintes de toux le sang coulant entre ses lèvres, la couleur de son visage diminue et la lumière de ses yeux se ternit, il sourit faiblement presque soulagé et mon cœur se brise en mille morceaux.

Je vois Percy tendre la main pour essayer d'atteindre une de nos deux mains tendu je ne peux même pas voir laquelle il essaye d'atteindre, un requin bondit hors de l'eau et attrape Percy pour l'entraîner au fond alors qu'il laisse tomber son stylo Riptide de son autre main.