Trahison - Mutant X - Chap 1

Évaluation T - 10 Page

Bonne lecture

Adam te prépare sur te ramène un blessé.
La voix de Brennan se fit grésillante dans l'intercom de l'avion futuriste qu'était l'Hélix. A côté de lui Shalimar ne cessait de jeter des regards inquiets au corps allongé derrière eux la tête soutenue par la cuisse d'Emma. Pratiquement inconscient, l'homme aux cheveux blond gémissait doucement les mains cramponnées sur son ventre. Emma voulait l'aider, mais sans connaître la nature de ces pouvoirs la psychique n'avait pas osé lui envoyer d'ondes relaxantes.

A peine l'appareil fût-il à quai que Brennan en sorti portant l'homme dans ses bras. Les yeux plissés celui-ci se laissait transporter sans rien dire malgré les nausées que lui donnait les déplacements rapides du mutant électrique. Shalimar les devança et l'évaluation ouverte de la porte du labo. Emma, sortie la dernière, ne pouvant détourner son regard du sang qu'ils avaient laissé sur leur chemin, lui donnant une odeur métallique qu'elle détestait.

La jeune rousse chercha Jesse du regard mais apparemment l'informaticien n'était pas encore rentré de la planque sécurisé. A travers la vitre de ce qui leur servait d'infirmerie Emma vie Adam, concentré, retirer les balles qui avaient trouvé refuge dans le corps musclé de leur inconnu. Elle resta là derrière la vitre, regardant cet homme qu'ils étaient partis sauvé. Essayant d'imaginer que la présence de cette paroisse entre elle et lui atténuait les ondes de douleur qu'il émettait dans sa semi-inconscience. La mutante se concentra du mieux qu'elle put, observant Shalimar les mains en sang, changer des compresses qui rougissaient à vue d'œil. Se concentrer. Monter un mur autours d'elle. Trouver toutes émotions. Elle devait le faire si elle ne voulait pas sombrer sous la douleur. Brennan n ' était pas en essuya une goutte de transpiration qui descendait le long de son cou avant de récupérer les balles écrasées que lui tendait le scientifique et les entreposa dans une petite coupelle en verre. Plus tard il demanderait à Jesse de faire quelques recherches.

La porte du garage s'ouvrit, apparaîtra un Jesse fatigué, casque de moto à la main. Son autre main lasse était appuyée sur son front. Le blond essayait, à l'aide de longues respirations, de faire diminuer un mal de tête lancinant. Le moléculaire passa devant le laboratoire sans se douter de suite des événements qui s'y déroulaient jusqu'à ce qu'il remarque les tâches carmines sur le sol. Tout les sens en alerte il relève la tête et son regard rencontré celui d'Emma avant de ce tourner automatiquement vers la petite salle aux néons blanc. Qui avait été béni?
Quand il le vit à travers la vitre, son cœur ne fit qu'un lien.
- Leo ! Leo !
Le casque tomba dans un bruit fracassant quand l'homme couru vers le bénédiction d'accorder une Emma étonné le suivre du regard. Jesse connaissait cet homme? Pour elle la victime allongé sur la table n'était qu'un mutant qui avait utilisé la ligne cachée du métro pour leur demander de l'aide. Un inconnu qui malheureusement avait prit deux balles juste avant qu'ils n'arrivent. Mais qui était-il pour Jesse? Ce garçon lui avait si peu parler de son passé qu'elle ne l'imaginait pas beaucoup d'amis. Et l'homme avait plus l'air d'un militaire que d'un riche aristocrate. Sans compter l'évidente différence d'âge. Il était habituel que Brennan parle d'un ami ou qu'une connaissance refasse une apparition, mais pas chez Jesse ... ça n'était jamais arrivé, lui avait tout quitter et fait un trait sur son passé en intégrant mutant X. Emma désirait en savoir plus, sa curiosité la poussant à découvrir le mystère se dégageant d'une telle réaction. Mais ce connecteur psychiquement à lui maintenant, même pour un bref survol, était une mauvaise idée. Trop d'émotion, trop de douleur. Elle quitta donc le couloir et alla se faire du thé, ici elle ne serait d'aucune aide.

-Qu'est-ce qui c'est passé? Qu'est ce qu'il a? Cria presque le moléculaire en entrant avec fracas dans le petit labo.
Brennan le retient avec force quand il essaya de se rapprocher du corps.
-Jesse calme-toi! Laisse Adam faire ce qu'il a à faire. Dit l'électrique d'une voix forte pour couvrir les questionnements de l'autre homme.
-Je veux le voir Brennan. Calme, implacable, la voix de Jess sonnait presque menaçant aux oreilles du plus vieux.
Il attendit que le moléculaire accepte de rencontrer son regard avant de continuer d'une voix plus calme empreinte de compassion.
-ça va aller Jesse calme toi. Adam à presque fini de le recoudre, il a pu retirer les balles facilement. Pour l'instant ton ami est sous sédatif ok. Tout va bien mais il a besoin de calme. Aller vient avec moi.
Après un dernier regard au médecin qui le poussait également à partir de Jesse accepta de sortir du petit labo.

Loin de suivre Brennan, le moléculaire se dirigea vers son casque de moto sur le sol.
-Hey tu pense aller où comme ça?
-Il faut que je sache si ils vont bien!
-Qui ça?
-Sa famille!
Brennan lui arracha le casque des mains quand il le vit chanceler.
-Tu n'es pas en état de faire quoi que ce soit pour l'instant. Alors on va boire quelque chose de chaud, te mettre au lit et attendre que ton ami ce réveil. Quand on en saura plus je te promet de t'aider d'accord.
Jess était loin d'être d'accord mais il devait s'avérer vaincu face à la poigne de l'autre homme qui le poussa vers la cuisine. Le brun avait raison dans son état il ne pourrait rien faire ...

Nerveux, angoissé Jesse s'assit le visage dans les mains, son mal de tête grand oublié.
Le plus grand leur prépara une tasse de café et une tisane puis alla le rejoindre sur la banquette de cuir craquelée.
-Il va dormir pendant un moment tu devrais en profiter pour faire pareil. Le brun posa une main bienveillante sur l'épaule de celui qu'il considérait comme son petit frère, les cernes sous les yeux du blond faisait effectivement peur à voir.
-Qu'est ce qui s'est passé? Demanda celui-ci sans ce soucier de la compassion de l'autre. Il plaqua un regard déterminé dans celui brun expresso de son homologue en acceptant la tasse qu'il lui tendait. Sa voix laissait entender qu'il était épuisé mais surtout qu'il n'avait aucunement l'intention de partir sans savoir.
-Quand tu étais à la planque ce mec ..
-Léo. Le coupa Jesse plus sèchement qu'il ne l'aurait voulu.
-Pardon. Léo, nous à appeler depuis la ligne sécurisée du métro. Il devait être poursuivi par des hommes cagoulés. On a penser que c'était des hommes de Genomex mais ... des armes ... C'est pas leur façon de procédé. Et pourquoi aurait-il voulu le tuer? Surtout pour laisser le corps ensuite, ça n'a pas de sens. S'ils veulent pouvoir continuer à l'étudier ils devraient chercher à le capturer vivant ou au moins à ramener son corps. Du coup on sait pratiquement rien ...
Jesse soupira se frottant les yeux.
-Je ne sais pas ... Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi il n'a pas paré les balles?
Adam entra à ce moment là et s'assit avec les garçons. Avant même qu'il n'ai touché le siège, Jesse lui demanda fébrilement.
-Commentaire .. L'inquiétude et le stresse troublèrent la voix du blond
-Il va bien Jesse. Il a perdu beaucoup de sang mais comme il à le même groupe que toi j'avais assez de poches pour le transfuser. Je ne pense pas que les plaies se soient infectées il va falloir attendre pour en être sûr. Il va dormir quelques heures et tout rentrera dans l'ordre ne t'en fait pas. En attendant je ne veux personne dans le labo. Dit-il lançant un regard entendu à l'intéressé. Il faut que je sache, c'est un moléculaire lui aussi?
-Oui Adam. Il peut faire apparaître ce qu'il veut tant que ça tient dans une main. Je ne comprends pas comment il a pu ce faire avoir. Dit l'homme en secouant la tête. La dernière fois que je l'ai vu il pourrait faire apparaître un bouclier si rapidement.
-Je ne sais pas Jesse mais les balles ont percutées par l'avant il a donc du voir ses agresseurs. On en saura plus quand il se réveillera. Le plus vieux posa une main paternelle sur l'épaule tendu.
-Je peux le voir rien qu'une minute ... Jesse ressemblait à un enfant implorant faisant fondre le cœur de Brennan mais Adam resta de marbre.
-J'ai dit non Jesse. Il a besoin de repos et toi comme eu une semaine éreintante. Je t'appellerais dès qu'il se réveillera, en attendant vas te coucher.
Après un signe de tête au mutant électrique pour qu'il s'occupe du plus jeune Adam retourna au labo. Maintenant qu'il connaissait la nature des capacités de l'homme il pourrait faire d'autres tests plus précis.

Jesse marmonna pour la forme mais il savait bien qu'Adam avait raison. Il avait enchaîner les missions en extérieur, fabriqué une trentaine de nouvelles identités trouver d'autres planques pour tout ce petit monde et en plus l'Hélix avait eu besoin de quelques ne rêvait que d'une choisie, une douche chaude suivit d'un allumé moelleux mais malheureusement son ordinateur l'attendait. Avec tout ça il avait déjà prit du retard dans la maintenance des systèmes de survie et de plusieurs alarmes. S'ils étaient attaqué maintenant ça risquait de poser problème. Tout à ses pensées il prit une longue gorgée du liquide chaud. Avant de tout recracher aux pieds de l'électrique qui s'exclama de surprise en les éloignant.
-Jesse!
-C'est quoi ce truc? Il est où mon café? Demanda le blond en posant sa tasse le plus loin possible de lui.
-Ah nan t'as entendu Adam mon grand, toi tu vas te coucher. Pas de caféine avant d'aller au lit. Récita l'homme d'un ton paternaliste.
-Nan mais t'es sérieux je suis plus un gamin Brennan.
-Ah bon ? Prouve le moi alors ... Allez en avant, monsieur le grand garçon.
C'est escorter d'un Brennan attentif que Jesse rejoint sa chambre, impossible d'espérer faire un détour vers son ordinateur chéri.
L'informaticien en voulait un peu aux quatre autres de le traiter comme un enfant, il sentait en lui l'adulte indépendant se débattre au milieu de toutes ces attentions. Il avait pourtant fait ses preuves à plusieurs reprises et il était sûr d'avoir au moins sauvé la vie une fois à chacun et encore c'était au minimum. Mais d'un autre côté ça réchauffait son cœur de se sentir soutenu comme ça. être aimé valait bien le sacrifice d'un morceau de son autonomie.

-Jess?
Jess se change pour la nuit dans la petite salle de bain attenante quand il entendit la voix de Brennan venant de la chambre. Apparemment il jouait son rôle de chaperon jusqu'au bout, cette pensée fit sourire le plus jeune.
-Oui je me brosse les dents et j'arrive papa. Répondit-il en riant face au miroir.
Il entendit l'électrique ce joindre à son rire avant de reprendre une voix posée.
-Commentaire tu connais Léo? Il à l'air important pour toi ...
Le mutant posa les mains sur le bord du lavabo le regard triste. Il se reprit bien vite, tapota ses joues et partie s'asseoir en tailleur sur son lit. Il pianota sur la couette pour inviter Brennan à faire de même.
-Je l'ai rencontré pour la première fois quand j'avais quinze ans. Il en avait trente et son unité avait été invité chez moi pour recevoir une décoration de la part du sénateur. C'était une période où je ne pouvais plus voir ce genre de mondanité, tout ces gens riches qui venaient juste pour bien ce faire voir de telle ou telle personnes ... ça me prenait la tête mais ma mère à insister pour que je fasse bonne impression. Ce genre de choses comptait beaucoup pour elle ... Enfin bref ... Dès que j'ai pu je me suis éclipsé dans ma chambre. Léo à toqué un quart d'heure plus tard en me demandant l'asile. Jess ria. Lui non plus n'était pas à l'aise à serrer des mains toutes les cinq minutes. Il a insisté en moi disant qu'il ne dérangerait pas, qu'il resterait juste assis dans une pièce.
Jess visualisait la scène un sourire aux lèvres. Plus il avançait dans son souvenir plus son corps s'animait, ses mains bougeant au rythme de ses paroles. Brennan souriait par mimétisme porté par la joie de son ami.
-J'étais en train d'essayer de réparer un problème sur mon ordi mais je ne m'y connaissait pas vraiment à cette époque, je bidouillais ah ah. T'imagines même pas le nombre de pièces que j'ai cramé comme ça. Léo à régler le problème en moins de deux. J'ai trouvé ça dingue, il pouvait faire ce qu'il voulait! J'avais l'impression que ses mains volaient sur le clavier.
Jess fit une pause revivant la scène.
-Je l'ai supplié de m'apprendre. Si tu m'avais vu. Mais il est un accepteur. A chaque fois qu'il était en permission il venait me donner des cours. Tout ce que je sais en informatique c'est lui qui me la appris.
La voix de Jesse se fit plus forte, Brennan ne pouvait le quitter des yeux, c'était la première fois à son souvenir que le plus jeune lui parlait avec autant d'émotions dans la voix.
-J'ai l'impression qu'il est bien plus qu'un simple professeur d'informatique, je me trompe? Demanda t-il doucement.
Jess arrêta de gigoter pour relever ses genoux contre son torse et les enveloppper de ses doigts. Dans un soupir il laissa son menton tomber sur ses genoux sans jamais quitter son ami du regard.
-Non, tu as raison ... Brennan cet homme s'est avéré à moi. Je veux dire réellement ... Quand il venait je n'étais pas une image ou le fils Kilmartin ... J'étais moi ... il me demandait toujours comment j'allais, ce que j'avais fait ... C 'est le seul qui écoutait vraiment.
Brennan posa un cours instant sa main sur le bras du blond et lui adressa un sourire compatissant.
-On a continuer à ce voir régulièrement pendant plusieurs années puis il a été envoyer en mission, quelques temps après mes parents m'ont envoyé à Genomex ...
Les deux hommes baissèrent les yeux au souvenir douloureux qu'ils partageaient. Après avoir été un nom porteur d'espoir Genomex était devenu un synonyme de l'enfer pour les gens comme eux.
-Il ya quatre ans je l'ai revu, j'y ai pas cru tout de suite mais c'était bien lui. J'ai eu l'impression bizarre que toutes les années de séparation s'étaient évaporées quand il m'a prit dans ses bras. Puis il m'a présenté sa femme, elle était enceinte de leur premier enfant à ce moment là et depuis je suis l'heureux parrain de leur aîné. Assiste à ...
Jess sauta du lit pour se diriger vers son bureau et sortir d'un tiroir une photo d'un petit garçon au cheveux blond. Brennan s'étonna, le petit aurait pu être le propre fils de Jess que ça ne l'aurait pas étonné.
-Il est mignon.
-Oui. J'espère qu'il va bien. Si Léo est dans cet état ... Les mains tremblaient, emportant la photo.
-Tu veux essayer d'appeler sa femme? La prévenir.
-Je n'ai que son numéro de portable à lui, j'ai jamais eu besoin d'avoir plus.
Jess s'en voulait de ne pas avoir prévu un tel événement il se laissa retomber sur le lit ronger par l'angoisse.
-Arrête de penser à ça maintenant. Demain une longue journée nous y assiste. Je te réveil s'il se passe quoi que ce soit alors occupé toi de dormir maintenant. Il faut être en forme si tu veux pouvoir aider qui que ce soit.
Jess acquiesça avant de renvoyer son ami en riant quand celui-ci fit mine de le border. Il le remercia dans un murmure quand le brun passa la porte. éreinté il ne lui fallut que quelques instant pour rejoindre les bras de Morphée.

Cette nuit là Shalimar passa plusieurs fois devant la porte du moléculaire sans qu'il n'y ait vraiment de raison. Elle s'inquiétait que son "petit frère" ne dorme pas assez depuis quelques jours et en même temps elle ne voyait pas comment l'aider. Emma avait quelques notions pour aider Adam au labo mais elle et Brennan n'étaient pas vraiment une fois rentré à la base. Aucun des deux essais doués en maintenance et elle était persuadée que si elle touchait encore une fois à son précieux ordinateur le plus jeune la tuerai. Non tout ce qu'elle pouvait faire était de veiller sur lui à la manière d'une fauve protégée son petit. Son nez se plissa quand elle sentit Brennan arriver une serpillière à la main.
-Tu devrais changer de tee-shirt avant de faire quoi que ce soi. Dit-elle en montre la tache de sang qui maculait le tee-shirt bleu de l'électrique.
-Je vais y aller. Je voulais juste enlever le sang par terre ... Avant que Jesse ne se réveille. Dit t-il d'une voix triste.
Les yeux noisettes aux reflets jaune de la blonde suivirent la ligne rouge qui avait déjà séché et acquiesça à l'idée. Il valait mieux tout faire disparaître.

Jess sonné et à genoux sur le carrelage froid tourna la tête vers le militaire qui venait de le frapper. Son corps tremblait, choqué par les paroles qui venaient de lui être craché au visage. La rencoeur de l'homme face à était palpable, il lui en voulait. Une voix qu'il ne se reconnaissait pas passa ses lèvres humides.
-Ce n'est pas ma faute ... Je n'y suis pour rien ... Je ne t'ai rien demandé ...
-C'est entièrement ta faute pourquoi tu ne l'admets pas!
-NON!
Jess se réveilla en sursaut, le corps trempé de sueur. Mon dieu il ne voulait pas se souvenir de ça. D'un geste rageur le blond repoussa les couvertures ses pieds claquant le sol vers la salle d'eau. L'eau froide fit du bien à son visage tirailler par les larmes qui avaient coulé dans son sommeil. Il se força à respirer profondément scrutant le regard accusateur que lui renvoyait le miroir.
-Ce n'est pas ma faute ...

Quand Jesse se réveilla à nouveau le soleil était déjà haut dans le ciel. Les grognements de son ventre lui firent vite comprendre que midi était élargi passé. Les traits tirés malgré la recharge de sommeil qu'il avait reçu, le moléculaire enfila des habitudes au hasard et se rua directement vers l'infirmerie il n'avait pas le temps de repenser à son cauchemar. Devant la vitre, il attendit avec fébrilité qu'Adam lui fasse signe d'entrer. Un hochement de tête suivirent des yeux levés au ciel et Jesse se téléporta au chevet de son ami.
-Jesse!
La voix amicale l'accueilli faisant remonter avec elle tout les souvenirs. Bien que fatigué l'homme alité lui offrit un sourire franc.
-Leo. Répondit-il affectueusement en prenant dans ses bras. L'homme d'une quarantaine d'années gémit un peu à la manœuvre mais le tira contre lui lorsque Jess fit mine de se reculer.
-ça fait longtemps. Chuchota la voix grave à son oreille avant de le laisser s'éloigner.
Jesse adressa un sourire nostalgique à l'homme avant de demander plus gravement.
-Que c'est-il passé Léo? Où sont Sara et les enfants?
Une ombre douloureuse vint assombrir le regard bleu.
-J'ai besoin d'aide mon pote. Demanda le militaire suppliant.
Jesse se rapprocha prenant la main de son ami.
-Tu sais que je ferais tout ce que je peux pour toi Léo. Dit moi qui t'as fait ça?
-C'est Sara ...
-Qu .. Quoi? Demanda le moléculaire interloqué.
-C'est Sara qui m'a tirer dessus.

Assis devant son ordinateur Jesse ne regardait pas réellement l'écran où tournait plusieurs caméras de surveillance. Le programme qu'il avait lancé recherchait la femme de son ami pendant que lui était dans ces pensées. Un être si doux, si aimant ... Comment en était-elle arrivé à cette fin. Jesse ne pouvait pas y croire que c'était impossible que la jeune mère s'en soit prit à Léo. ça cachait forcément quelque chose d'autre. De rage son poing frappa la table dans un bruit sourd. Il se sentait si impuissant face à la douleur de son ami sans compter son angoisse grandissante pour la belle brune au sourire chaleureux. Il était sorti un peu précipitamment du labo, devant digéré l'information. Il avait promis de revenir après avoir lancé une recherche pour Sara. Mais voulait-il vraiment y retourner et apprendre ce qui était arrivé à cette famille à qui il s'était tout de suite attaché. Un bruit de pas le sorti de ses pensés. Les trois mutant x était là, attendant qu'il se confie. Alors pour une fois il allait partager un peu de lui avec eux. Pour une fois il allait s'ouvrir. Et pour la toute première fois, il demanderait de l'aide.

Les autres avaient semblé septique, Léo ne leur inspirait pas spécialement confiance et l'attachement qu'éprouvait Kilmartin à son regard les inquiétaient quand à la clarté de son jugement. Ils acceptèrent cependant d'écouter son histoire. La petite équipe était donc regrouper dans l'étroit labo. Léo assis sur la table d'auscultation répondait à leur question une principale posée sur son estomac.
- Ok Léo j'ai lancé une recherche pour Sara, l'ordinateur nous avertira quand il trouvera une correspondance. En attendant commencer par le début.
-ça à commencer le mois dernier. Je ressentais qu'il se passait quelques chose mais je n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Tu connais mon instinct Jesse. J'ai d'abord cru que c'était à cause du nouveau boulot de Sara ...
-Attends quoi? c'est quoi cette histoire de nouveau boulot? Pourquoi elle a pas garder celui que je lui ai trouvé. S'enquit Jesse.
Léo se mordit la lèvre conscient que ce qu'il allait dire ne plairait pas au moléculaire.
-Je suis désolé Jesse mais tu la connais! Comment pouvais-tu penser qu'elle réussirait à vivre comme bibliothécaire? Elle avait besoin d'aider les autres et tu le sais aussi bien que moi, elle est douée pour ça. Essaya de ce justifier Léo.
-Ouai enfin deux balles dans le bide moi j'appel pas ça de l'aide. Gloussa Brennan
-ça n'a rien à voir! Le regard noir que lui envoya la victime convaincue de ce taire.
- Jesse, Sara c'est la douceur incarnée elle n'aurait jamais ...
-Le travail Léo? Le coupa le blond en devinant presque ce que l'autre allait lui répondre.
-Psychologue ... Répondit celui-ci en détournant le regard.
-QUOI? Jesse se leva de la console sur laquelle il s'appuyait et commença à faire les cent pas.
-Mais Jesse sur une précaution pris nos! C'est un petit cabinet paumé au milieu de la campagne. Elle à fait attention à ne pas éveiller de soupons.
-Léo si je l'ai obligé à changer de métier ce n'était pas par choix mais par nécessité! Dit-il les mains à plat sur la table d'auscultation. Genomex est à vos trousses ils savent où chercher. En reprenant ce travail elle vous expose tout les quatre.

Jesse ne décolérait savait que de quitter sa vocation serait dur pour la jeune femme mais il pensait que pour protéger sa famille elle en serait capable.
- Pourquoi Genomex vous recherches? Demanda Emma essayant de tempéré les émotions de chacun.
-Je suis moléculaire et ma femme est psychique nous nous somme enfuit de leur labo il y a quatre ans maintenant.
-En même temps que Jesse. Déclara Shalimar.
-Un peu après. Murmura Léo.
Chacun a remarqué le regard fuyant de Jesse mais personne ne le releva.
-Jesse à parler de quatre personne avant ... Il y a d'autres mutant avec vous? demanda curieusement Adam.
-Oui si on veut. Sourit le blessé. Avec Sara nous avons eu deux enfants. Nolan à trois ans et Lukas fêtera ses un an le mois prochain. Un nouvel élan de tristesse l'enveloppa quand il pensa à la prunelle de ses yeux.
-Les enfants ont-il développé certaines capacités? Demanda le généticien intrigué. A sa connaissance il n'y avait jamais eu de bébé mutant viable aussi longtemps.
-Mon aîné. L'année dernière quand on lui a fait découvrir les ces gribouillage prenait vie. Heureusement ils ne survivent pas longtemps une fois sorti de la feuille.
-Intéressant ... Marmonna Adam pour lui avant de ce retirer sur l'un des ordinateurs de la pièce.
-Tu as bien suivit le plan d'urgence? S'enquit le moléculaire qui s'était calmé et avait retrouvé sa place sur la console.
-Oui dès que j'ai remarqué que quelque chose n'allait pas chez Sara je l'ai mis en application.
-Un plan d'urgence? Questionna Shalimar.
-Oui l'année dernière quand nos pouvoir ont subi une mutation sur une décision de le mettre en place au cas où on devrait mettre les enfants à l'abris.
-C'est quoi ce plan? Demanda Brennan.
-Je devais déposer Lukas chez la sœur de Sara. Elle dirige un orphelinat, quoi de mieux pour y cacher un enfant. Comme Nolan à des pouvoirs on devait le cacher chez un mutant, c'était donc plus sûr de déposer chez Nick et ...
-Qui est Nick? Le coupa Emma.
-Nick est un ancien compagnon d'arme à Léo. C'est un bon combattant il peut tout à fait protéger le petit. Répondit Jesse d'une voix dure à la place du militaire.
-Oui Nick est comme un frère pour moi je lui confierait ma vie sans hésiter.

Brenan crut voir de la désaprobation dans le regard de Jesse mais ce fût si fugasse qu'il se demanda s'il apparaît vraiment vu ou seulement imaginé.
-Mais qu'est-ce qui t'as fait dire qu'il y avait un problème avec ta femme? Demanda la féline en bougeant sur sa chaise. Décidément elle n'était pas faite pour l'inaction.
-Et bien, je peu près quatre mois Nolan à commencer à faire des cauchemars. Il se réveillait trois à quatre fois par nuit peu importe qu'on le prenne avec nous dans le lit ou qu'on laisse de la lumière ou même de la musique dans sa chambre. Nous sommes allés voir son pédiatre mais rien à faire. La nuit était un véritable enfer. De son côté Lukas est encore un bébé il ne fait pas ces nuits et se réveille lui aussi plusieurs fois. Je crois bien qu'on était réveiller toutes les heures avec les deux réunis et le manque de sommeil commençait à nous mettre à cran. J'ai pris un congé à mon pendentif boulot que Sara se jetait corps et âmes dans le sien. ça lui faisait du bien de voir autre chose, de sortir un peu des biberons et des canapés. On a tenu comme ça pendant trois mois mais ça ne devrait pas s'arrêter.
Léo regarda autours de lui mais il comprit vite au regard braqué sur lui pour des mutants atteints parents, personne ici ne pouvait comprendre cette fatigue extrême qui s'amplifiait encore et encore jours après jours. Il ressenti le besoin étrange de ce justifier.
- C'est difficile en tant que parents de vivre ça vous savez, le sentiment d'échec était de plus en plus grand. Le mois dernier quand elle a prit ce nouveau boulot elle devait aller un peu mieux mais la fatigue se faisait ressentir même là bas alors on à changer de tactique. Une nuit sur deux je prends des somnifères l'autre nuit c'est elle qui en prends. Je n'avais jamais réalisé à quel point le sommeil était important. La fatigue s'est un peu dissipée, notre moral est très vite remonté. On avait vraiment besoin de cette pause.
-Je comprends ce que tu veux dire. Soupira Jesse, sa longue nuit encore présente dans son esprit.
-Tout allait bien jusqu'à hier soir. C'était mon tour de prendre le cachet mais je suis endormis si vite que je n'y ai même pas pensé. Vers une heure du matin j'ai été réveiller par des voix qui venaient du rez de chaussé. Je me suis faufilé en bas, c'est là que je les ai vu. Ils me tournaient le dos mais d'après les corpulences je dirais que c'était un homme et une femme portant des sweats à capuche. Sara les écoutaient ... Je suis resté caché mais je n'ai eu que des pots-de-vin de la conversation, je ne sais pas de quoi il parlait. Nolan à commencer à pleurer et les deux ont disparut par la baie vitrée.
-Oui c'est étrange mais de la déclencher le plan d'urgence ... Lança Brennan, peut enclin à écouter cette histoire. Pour lui l'affaire était simple c'est le manque de sommeil ou bien les médicaments qui avaient enrobé de mystère une conversation certainement très simple.
-Le plus étrange vient après. Sara s'est approché du lit à barreau et ... Elle lui à dit qu'il était fatigué et qu'il devait dormir. Jesse elle l'a fait et Nolan s'est couché et s'est endormi sous mes yeux. Les larmes remplir les yeux du père de famille mais il les retient. On était mis d'accord tout les deux. Peut importe la difficulté sur n'utiliserait pas nos pouvoir sur les enfants. Mais là ... La colère froide qu'il essayait de réprimé toucha Emma qui renforçait ses barrières.
-Son pouvoir c'est d'endormir les gens? Demanda Shalimar.
-Non normalement elle ne peut faire que des suggestions. En règle générale sur les suis mais avec un peu de détermination il est toujours possible de refuser.
-D'où le boulot de psychologue. Remarqua Emma.
-Oui elle leur envoi des suggestions positives et ils reprennent leur vie en main, tout ses patients on toujours adorée.
-Elle était peut-être simplement à bout. Elle a du se dire qu'une petite fois ... Avança l'électrique.
-Sauf que quand je suis allée la voir pour lui dire ce que je pensais de ce qu'elle avait fait, Sara m'a regardé droit dans les yeux et ma suggestion de remonter me coucher. Il fit une pause encore incrédule. Jesse, je suis monté. Sa voix était grave et empreinte de tristesse.
Le moléculaire posa une main réconfortante sur l'épaule de son ami. La confiance était le ciment de leur couple, il comprenait le sentiment de trahison qui avait dû le parcourir.
-Quand je me suis réveillé le lendemain, elle dormait à côté de moi comme s'il ne s'était rien passé. J'ai pris les enfants et je suis partis ... Quand je suis revenu pour avoir une explication, elle n'était plus là. Je suis allée voir à son travail personne ne la vu mais j'ai senti que deux personnes me suivaient. J'ai essayé de les semer pour vous appeler sur la ligne sécurisée mais ils m'ont retrouvé, Sara à enlevé sa cagoule et ... Léo s'arrêta nerveusement sur sa plaie, le souvenir de sa femme levant l'arme devant elle et l'avertissement sur la gâchette le hanterais à jamais.
Jesse serra sa prise et obligea doucement son ami à se coucher sur la table.
-Je m'occupe de la retrouver, toi dors un peu. Sa voix était calme, dotée d'une certitude qui toucha le plus vieux. Je te préviens dès que j'ai du nouveau ok? C'est quoi le mot de passe pour récupéré tes enfants? On va les ramené ici c'est un endroit plus sûr.
- "Tonton Jesse" Dit-il dans un rire qui contamina le moléculaire.
Avec un dernier signe d'encouragement les mutants X quittèrent le labo d'accord Léo avec le généticien.