Trahison – Mutant X Chap 3

Rating T

Bonne lecture

Emma avait passé plusieurs heures sur l'ordinateur, essayant de retrouver la trace de Sara. Ce n'est qu'à la lueur du crépuscule qu'elle l'avait finalement repéré grâce aux caméras de surveillance de la ville. La jeune femme était entré dans un entrepôt désaffecté sur les quais, avec une autre silhouette. Certainement un homme au vu de la carrure. Ces images dataient déjà de plusieurs heures quand la psyonique était tomber dessus, elle laissa donc tourné la vidéo en vitesse accéléré espérant ne pas voir la jeune femme en ressortir. La nuit tombait sur les quais quand une voiture apparut. Une femme en colère et se tenant l'épaule en était sortie et s'était engouffré à grand pas dans le hangar. Vingt minute plus tard la même femme, accompagnée de la silhouette masculine qu'elle avait vu entrer avec Sara plus tôt, sortie en courant et quitta les lieux. Pas de traces de Sara. Parfait elle devait toujours être là bas. Emma se levait pour aller prévenir Adam et Léo de ses découvertes quand l'Hélix refit surface. Shalimar en descendit suivit de près par Brennan tenant délicatement un bébé. Emma le regarda tendrement. Dans une autre vie l'électrique aurait fait un père formidable elle en était sûr.

Le soulagement de Léo quand il retrouva son petit ému Emma. Assis sur des tabourets médicaux ou accouder aux consoles le petit groupe partagea ses expériences. Quand Emma leur fit visionner les caméras, Brennan reconnu immédiatement la jeune fauve qui l'avait attaqué. Une mission se mit rapidement en place quand il fût claire que la femme était seule dans le hangar. Shalimar partirait retrouver la jeune mère, seule, pour essayait de comprendre de quoi il retournait sans l'effrayer. Brennan lui demanda quand même de faire très attention, après tout elle avait tirer sur son mari... Après un dernier clin d'œil la blonde partie laissant les autres dans le labo.

Brennan s'éloigna un peu quand Adam commença à faire un check up du bébé. Une lumière rouge l'attira alors sur l'écran des ordinateurs gérants les alarmes. Il n'était pas Jesse mais pouvait aisément comprendre qu'une des cellules de survit avec étés activés il y avait plus d'une heure maintenant sans que personne ne s'en aperçoive. D'un pas alerte, l'électrique retourna au labo. Il allait informer le scientifique de sa découverte lorsqu'un appel réveilla l'intercom grésillant du sanctuaire.
-Adam... Adam tu m'entends ?
-Oui Jess ? Qu'est-ce qu'il y a ?
-J'ai retrouvé Nick mais la voiture démarre plus. Tu peux m'envoyer Brennan avec L'hélix ?
-Okay je te l'envoi.
La communication se tût aussi abruptement qu'elle n'avait commencé.
-Brennan tu as entendu le monsieur.
-Oui mais il y a autre chose, regarde ça. Le mutant pianota un instant et bientôt l'alarme se reporta sur les écrans de la petite pièce blanche.
-c'est la planque où est mon fils ? Demanda Léo inquiet.
-Oui, avec Jesse. Affirma Adam.
-Pourquoi il ne nous a pas dit qu'il avait un problème ? Demanda Brennan en repensant à l'appel qu'ils venaient d'avoir.
-ça pourrait être une défaillance du système ? Ajouta Emma.
-non je ne pense pas. La voix du scientifique était sombre.
-C'est parce que ce n'est pas Jesse qui nous à appelé.
Adam plissa les yeux, ne comprenant pas où Léo voulait en venir.
-Qu'est ce qui te fait dire ça ? Demanda t-il sérieusement au père de famille.
-Je sais pas c'est un sentiment assez diffus mais quelque chose cloche Adam j'en suis sûr. Je trouve que Jesse à prit beaucoup de temps juste pour trouver mon fils et revenir. Entre Nick et lui c'est plus de la tolérance qu'une réelle amitié alors de la à rester taper la discute ...
-Peut être qu'il a prit du temps pour le trouver... Il n'est peut être pas rester à la planque où tu lui avait déposé le petit ? Proposa l'ancien voleur.
- Tu as peut être raison mais ... Léo s'arrêta pensif.
-Quoi ? demanda doucement le scientifique. Au fil des années il avait appris à faire confiance à ce genre d'intuition.
-Jess n'a pas parler de Nolan. Pas un mot. Je comprends que vous trouviez ça peu mais Jess sait qu'en ce moment j'angoisse d'attendre ici sans rien pouvoir faire et il sait que je suis avec Adam à côté de l'intercom.
Brennan sentit un sentiment étrange l'envahir. Il connaissait le moléculaire et l'homme avait tout à fait raison cela ne collait pas avec le jeune homme désireux de toujours vouloir rassurer tout le monde qu'il avait apprit à connaître. Une autre pensée revenait en boucle dans sa tête.
-Adam je commence à avoir un mauvais pressentiment moi aussi. S'il avait déclenché l'alarme par inadvertance il nous aurait prévenu... Et puis Jesse aurait réparer la voiture les yeux fermés s'il avait dû.
-Le problème était peut être trop important. Même lui n'aurait rien pu faire sans les bon outils... Se rassura Adam.
-Alors pourquoi il ne m'a pas fait un état de la situation et demandé de lui rapporter certaines pièces ? Renchérit l'électrique.
Le silence se fit dans le labo nourrissant les quatre personnes présentes d'un sentiment incertain. C'est d'un ami qu'ils étaient en train de douter là.
-Bon Brennan tu vas y aller... Dit Adam. Fait attention. Emma tu vas l'accompagner mais reste caché, il vaut mieux que Jesse, ou tout autres personnes qui ait pu appeler, pense que Brennan vienne vraiment le chercher jusqu'à ce qu'on sache ce qu'il se passe.
-Je vais avec eux.
-Léo je sais ... Commença le scientifique.
-Non, vous ne savez pas ! MON FILS est là bas. Il devait être en sécurité avec deux des personnes qui me sont le plus cher. Alors je ne sais pas ce qu'il s'est passé ni quel est le problème, mais quoi que vous en pensiez, je vais là bas.
Adam le regarda compréhensif et le laissa partir vers l'hélix avec les autres. Il n'avait pas son mot à dire de toute façon.

Pendant ce temps dans la planque sécurisé un petit homme blond tournait un anneau en argent devant ses yeux bleu cristallin, avant de finir par l'enfiler.
-Tu as réussi à les joindre
Jesse ? Demanda Nick en sortant de la chambre.
-Oui facilement, il ne se doute de rien. Brennan vient me chercher avec l'hélix. Dès que j'arrive au sanctuaire je verrouille ma position et j'abaisse leurs défenses.
-Parfait. Je livrerais tout ce petit monde à Eckart en une fois. Logan ! Dit-il en ce tournant vers le mutant électrique, va chercher la fille sur

les quais. Moi je reste je m'occupe de trouver le gamin.

Dans la chambre d'à côté, le vrai Jesse était allongé sur le sol, inconscient.

Les quais avaient sembler beaucoup plus accueillant sur la vidéo surveillance qui leur avait montré Emma. La féline ferma sa veste pour se protéger un peu plus du froid qui envahissait le port, semblant venir par la mer. Quelques bateau seulement étaient amarré à cette heure de la nuit, clapotant doucement dans l'eau. L'odeur de la marée envahissait les allées mais la blonde ne se laissait pas distraire cherchant le bon hangar.
-Celui là !
La lourde porte grinça quand Shalimar entra.
Elle s'était d'abord occupée de fouiller ce qui restait des anciens bureaux sur le côté du hangar avant d'aller faire le tour des machines abandonnées. Seul leur poids avait dû les prémunirent contre les pilleurs car il ne restait absolument rien d'autre. La féline était en train de faire le tour des anciens bassins à poissons, sorte de grande piscine visqueuse sans échelle, quand elle trouva une femme, certainement Sara.
-Vous êtes Sara ? C'est Jess Kilmartin qui m'envoie, je m'appelle Shalimar ! ça va ? Demanda Shalimar avant de regarder autour d'elle pour une échelle.
-Oui c'est moi. ça va je n'ai rien ! Je vous en pris, aidez moi à sortir !
-Je m'en occupe de vous en faites pas, c'est Jesse qui m'envoie.
La blonde fit descendre l'échelle dans le trou béant.
-Oh merci mon dieu. Si c'est Jess qui vous envoi c'est que Léo à appliquer le plan. Dites moi qu'ils vont bien !
La fauve regarda la brune dans les yeux ne comprenant pas très bien ce qu'il se passait. Elle allait répliquer qu'après avoir pris deux balles oui il allait plutôt bien mais la tension réelle dans le corps de Sara l'en empêcha.
Un bruit presque inaudible attira l'ouïe de la féline. Faisant signe à l'autre de ce taire, elle scruta de ses yeux jaunes l'entrée du bâtiment.
Soudain un éclaire bleu transperça la pièce allant droit dans leur direction. Shalimar l'évita d'un saut périlleux pendant que la mère de famille se mettait à l'abris. D'un bond la fauve était sur l'homme qui essayait de viser au mieux. Mais la femme savait se battre et l'homme tomba rapidement au sol.
-On a plus rien à faire ici, partons. Dit-elle en regardant sa victime allongé sur le sol.

Jesse ouvrit un œil qu'il referma aussitôt. La lumière des néons ravivait les douleurs qui envahissait son esprit tel des vagues déchaînées. Un petit gémissement franchit ses lèvres attirant l'attention de son bourreau.
-N..i..ck
- Jess c'est ta dernière chance, dit moi où est l'enfant ?
- N..on
-Très bien, tu l'auras voulu. Maintenant que mon équipe est partie je n'ai plus besoin de me retenir.
Seuls dans la planque Nick pouvait utiliser son don, et il n'allait pas se gêner. Le traître regarda un instant l'homme à ses pieds puis sans ménagement l'attrapa par les épaules de sa veste en cuir noir et le projeta contre le mur. La dureté de l'impact augmenta encore, si c'était possible, la douleur dans les côtes du blond. Jesse serra les dents pendant que Nick posa un genoux entre ses jambes écartées. Il était déjà plus grand que lui en temps normal mais la sensation était encore agrandit par leur position. Le militaire le surplombait maintenant et peut importe ce qu'il déciderait de faire, Jesse savait qu'il ne pourrait l'en empêcher. Il essaya de ce concentré sur sa respiration laborieuse essayant d'aspirer l'air en bougeant le moins possible.
Nick prit un malin plaisir à relever la tête de sa victime la maintenant durement contre le mur. Il maintient la pression malgré les gémissements de Jesse. Les mains de part et d'autre des tempes blessées, le psionnique commença à percer les défenses du mutant X. En même temps qu'un faisceau rougeâtre apparu entre eux, l'informaticien ressenti la douleur de l'intrusion. Son corps essaya de repousser l'assaut, ses mains voulurent agripper son agresseur mais ses forces et sa volonté semblait comme aspirer hors de son corps, le mur l'empêcha de s'éloigner, ses mains devinrent des caresses...

Au sourire de Jesse, Brennan sût que quelque chose n'allait pas. Ce n'était plus juste une sensation confuse le mettant mal à l'aise. Non. C'était un réel sentiment de danger qui le prenait aux tripes.
-Alors bébé, un problème avec la voiture ? Clama t-il fortement en se rapprochant de l'homme appuyer sur le capot de la voiture.
Il s'attendait à être remis en place au vu du diminutif qu'il avait utiliser mais rien ne vient. Soit Jesse était vraiment perturbé soit le danger était bien réel.
-Euh ... oui un petit soucis. Merci de m'avoir cherché. Dit-il en se relevant.
-C'est rien t'inquiète. Tout en se rapprochant Brennan enlaça le blond à la taille. Pas d'arme caché, pas de micro... Mais bon sang quel était le problème avec lui à la fin. Et puis depuis quand le moléculaire acceptait-il que Brennan soit si proche de lui, il n'avait jamais été quelqu'un de tactile pourtant.
-Où est le petit ? Continua t-il comme si ne rien n'était.
-Oh, avec Nick à l'intérieur. Mais avant de le ramener j'aimerais faire quelque vérification au sanctuaire.
-Qu...Quoi attends, comment ça ? C'est beaucoup moins risqué de le ramené maintenant avec nous.
-Il est en sécurité ici ne t'inquiète pas.
Jesse s'était un peu plus rapproché de lui. Jouant la carte de la séduction il posant ses mains sur le torse de l'électrique. Le regardait-il vraiment ... amoureusement ?
Brennan s'éloigna de la silhouette de son ami et fit apparaître une sphère d'énergie.
-Bon ça suffit t'es qui ? Demanda t-il les sourcils froncés. Il n'aimait pas qu'on se paie sa tête et savoir son petit frère en danger de l'aidait pas.
Emma et Léo sortirent de leur cachette en voyant l'électrique prêt à combattre.
-Les gars ! Brennan est devenu fou, aidez-moi ! Leur cria la forme tremblotante de leur ami.
-Qu'est ce qui se passe mec ? Demanda Léo.
-Ce n'est pas Jesse ! Leur cria à son tour le brun sans le lâcher du regard.

Le militaire regardait la forme de son ami, essayant de percer la façade de celui-ci lorsqu'Emma tomba au sol dans un bruit sourd. Il eut juste le temps de la rattraper avant que sa tête ne heurte la terre du chemin.
-Emma, Emma ? Appela Léo en lui tapotant légèrement la joue.
-Léo qu'est ce qui se passe ? Brennan n'avait pas osé bouger, le sentiment de danger et d'urgence l'obligeait à rester focaliser sur celui qu'il pensait être un imposteur.
-C'est Jesse... Jesse... Il a mal...
-Emma, concentre toi, remonte tes barrière ! Lui ordonna Léo dans un souffle. Adam l'avait prévenu que ça arriver si elle essayait de se connecter à son ami.

Emma essayait, elle n'avait pas attendu que le blond ne le lui dise, seulement rester concentré assez longtemps pour le faire était difficile avec cette main qui essayait de s'insinuer dans son esprit.
Brennan se retourna vers eux pour choquer doucement Emma. La manœuvre eut de l'effet, la psionique réussit à reprendre le contrôle. Mais Brennan était maintenant engager dans un furieux corps à corps avec... lui même. Pour aider Emma il avait quitter des yeux sa cible, qui n'avait pas attendu pour le projeter au sol. Léo regardait impuissant les deux hommes se battre, impossible de déterminé lequel était le vrai. Qu'allait-il faire ? Aidant Emma à se relever, il scruta les deux corps cherchant une faille. Un instant qui lui parut une éternité se produisit avant que les deux ne se relèvent et reste face à face. Leur force étant égale il voyaient bien que ce match finirait sans vainqueur s'il ne recevait pas une aide extérieur. Quand ils se tournèrent vers eux, léo fit apparaître un arc et une flèche qu'il pointa devant lui, allant d'une silhouette à l'autre.
-Emma qu'est ce qu'on fait ?
-Euh... La jeune femme passa d'un à l'autre sans savoir quoi faire.
La flèche de Léo fit de nombreux aller retour entre les deux hommes en attente...
-Attend j'ai une idée. Dit Emma.
Se retournant elle parla le plus bas possible à l'homme armée. Le plan était simple, un seul des deux Brennan recevrait l'instruction qu'elle enverrai sur sa bague, l'autre recevrait le faux message qu'elle enverrai sur l'anneau de Jesse au cas où l'imposteur le portait encore.
-Tire sur celui qui recule vers la maison murmura-t-elle au militaire avant de se retourner et de crier.
-Maintenant Brennan !
Les deux jumeaux coururent dans des directions opposés, l'un vers la voiture, l'autre... l'autre heurta le sol avec dureté, emporté par son élan quand la flèche le transperça. Emma détourna le regard pendant que le corps reprenait sa forme d'origine.

Un cri retenti soudain depuis l'intérieur de la planque. Terrifiant. Glacé.
-Il est entrée, il est entrée ! Emma se recroquevillait à genoux sur le sol. Oh mon dieu faites le sortir !

Les deux femmes se dirigeaient vers les motos lorsque l'anneau de Shalimar se déclencha.
-Shal Nous pensons qu'il y a un problème avec Jess. Tu pourrais allez voir chez Nick au cas où. J'y ai déjà envoyer Brennan, Léo et Emma mais une personne de plus de fera pas de mal.
-Quoi comme problème ? Ils vont bien ? La fauve s'inquiétait maintenant pour son équipe laissant ressortir toute l'agressivité de son instinct protecteur.
-Je n'en ai aucune idée.
-Montez derrière moi Sara. On va voir votre mari.
-Non on doit d'abord régler quelque chose, mon mari peut s'en sortir ne vous inquiétez pas.
Après un regard inquisiteur Shalimar accepta de faire un détour.

Brennan avait couru vers le cri. Son cerveau totalement blanc lui refusait la moindre réflexion, tout ce qu'il savait c'était que Jesse criait et ça lui faisait froid dans le dos. Le spectacle qui l'attendait à l'intérieur le figea. La planque n'avait plus rien d'accueillante tout était sans dessus dessous il y avait du sang et de l'eau partout. Il avança chancelant, quelque chose de lourd s'accrochait à ses épaules, empêchait ses pieds d'avancer. Le mutant ne comprenais pas ce qui se passait, plus il avançait vers la chambre plus ces jambes refusaient de le porter. Il avait l'impression que ces poumon était devenu dure comme de la pierre, douloureux à chaque mouvement. Mais le cri continu de Jesse l'obligeait à continuer. Il ne pouvait pas laisser celui qu'il considérait comme son frère être blessé ainsi. Quand il poussa la porte il tomba à genoux. Devant lui le moléculaire s'était tu, sa tête retombant lentement sur son torse. Un filet rouge carmin s'échappa de ses lèvres pâles pendant qu'un homme se releva satisfait.
-Jesse ! Jesse ! Qu'est ce que vous lui avez fait ?!
L'homme sourit au mutant et le regarda sombrer dans l'inconscience avant de se diriger vers le faux mur de brique. Nick dégagea le bureau avec force et commença à taper le code.

Léo soutenant Emma entra au moment où le mur s'ouvrit. Il posa Emma contre la porte de la chambre. Nick face à eux prit dans ces bras le petit garçon qui comme les autres avait sombrer dans l'inconscience.
-Nick mais qu'est ce que tu fais ?
-Tu n'as pas encore compris Léo ? Tu as toujours était lent à comprendre de toute façon.
-C'est toi le traître... La voix de Léo était si basse et désemparer à ce moment là qu'Emma l'aurait pris dans ses bras si elle ne se sentait pas si mal. Elle résistait du mieux qu'elle pouvait à l'apesanteur devenue lourde mais quand Nick la regarda elle tomba au sol près de Brennan, inconsciente elle aussi.
- Et c'est toi qui dit ça... Qui est le traître ici. Moi qui ne fait que réparer une injustice ou toi qui a détruit nos vie ! Tu ne voyais que la perte du gamin, ne pensait qu'à le libérer, mais tu as pensé à nous ?
- Nick si j'avais su... Commença Léo. Son cœur semblait exploser dans sa poitrine à l'idée que son fils soit là en danger devant lui sans qu'il ne puisse rien faire. Le voir immobile comme ça si fragile lui retournait l'estomac. Mais c'était peut être mieux ainsi se dit-il en tournant la tête vers le corps ensanglanté de "tonton Jesse", oui c'était mieux qu'il ne voit pas ça.
-Tu nous y aurais quand même emmener. Ne cherches pas d'excuses. La voix furieuse de Nick le reconcentra sur le danger qu'il représentait.
-Mais on s'est échapper! tu devrais être en train de vivre ta vie à la place de retourner auprès d'eux. Comment as tu pu travailler pour ces monstre?
-C'est facile à dire pour toi. Tu as rencontrer ta femme grâce à Genomex, tu as eu des enfants, ta vie à continuer malgré tes pouvoirs. regarde moi ! Mes pouvoir son si puissant que les autres ne le supporte pas, ma femme s'est barrer dès qu'elle à su. J'ai tout perdu, Tout !C'est ça que tu appels vivre !
Nick fit basculer l'enfant sur son épaule.
-Quand je vous livrerais tous à Ekart je serais récompensé au delà de tout ce que tu peux t'imaginer. Mes pouvoirs seront enfin apprécié et je serais reconnu à ma juste valeur !

La moto s'arrêta devant une ferme abandonnée mais curieusement couverte de fils en tout genre. Une sorte de grande antenne était perché sur son toit. Shalimar suivait Sara depuis un moment sans comprendre et ça commençait à l'énerver.
-Qu'est ce qu'on fait là ? Demanda t-elle en retenant la brune par le bras.
Sara se massa là où la féline l'avait attrapé mais accepta de lui donner plus d'information.
-Ce labo clandestin appartient à Nils Güberg. Tu as peut être déjà entendu parler de lui, il travail pour Ekart.
Alarmé par la tournure de la conversation les yeux de Shalimar prirent une teinte jaune vif. Cette vieille grange abrite des expériences de Genomex ?
-Avant hier, deux mutants m'attendaient à la sortie du travail. Je ne suis pas comme vous quatre ou Léo, je n'ai jamais eu à me battre je n'avais aucune chance... Je les ai donc suivit jusqu'ici. J'ai eu l'impression d'être un vrai cadeau de Noël quand Güberg à posé les yeux sur moi. Ils m'ont attachée sur une sorte de lit médical...
La respiration de la jeune femme se fit plus rapide. Ses poings se serrèrent.
-Je ne pouvais rien faire, puis j'ai perdu connaissance. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ici mais lorsque je me suis réveillé je n'était plus totalement la même. J'avais l'impression d'être plus forte, je ne sais pas... Comme si mon pouvoir avait prit de l'ampleur. J'ai demandé à un laborantin de me détacher et il l'a fait sans discuter. C'était la première fois que ça m'arrivait habituellement je ne peux que faire de petite suggestion. Je me suis échapper, j'ai couru toute la nuit jusqu'à la maison. Je ne sais pas pourquoi je n'ai rien dit, me dirigeant directement vers la douche. J'ai mis mes habits à la machine et me suis lavé tellement de fois que ma peau est devenu rouge. Je ne sais toujours pas ce qu'il s'est passé ce soir là. Elle se mit à trembler.
-Pourquoi ne rien avoir dit à Léo, il aurait pu...
- Je sais je n'ai pas besoin qu'on me rappel que je suis inutile ! Dit-elle d'une voix dure avant de se reprendre. Désolée, C'est juste que... Je me suis senti si faible et impuissante Shalimar. Léo à enfin accepter que je change de travail et en même pas un mois des mutants sont déjà à ma porte. Il me faisait confiance et moi...Je les ai simplement suivie. J'avais honte d'être si faible. Et puis je pensais que tout irait bien. Il suffisait que je ne retourne plus au travail. Je leur avait donner une fausse adresse les mutant n'avaient donc aucun moyen de remonter jusqu'à moi.
-Mais ils vous ont retrouvé.
-Oui. Je ne sais pas comment ils s'y sont prient. Mais en plein milieu de la nuit les deux étaient dans mon salon. Je pense que leur but premier était de nous emmener moi et Léo mais ils ont changé d'avis en voyant les petits. Ils ont échangé un regard ignoble, mon sang s'est glacé. Il voyait mes bébés comme des petits rats de laboratoire. Oh Shalimar... Sara renifla avant de reprendre le récit de cette nuit de cauchemars.
-La... la femme à prit mon visage. C'était affreux. Elle m'a dit que si je ne coopérais pas il lui suffirait de prendre ma place. Je ne pouvais pas la laisser approcher de mes enfants, alors, j'ai accepté. Elle à commencer à me demander où était Léo avant que son ami ne l'arrête en lui mettant un cadre sous les yeux. C'était une photo où Léo posait avec Nolan et Jess. Dès qu'ils ont su que nous connaissions un membre des fameux mutant X leur plan à changé. Ils m'ont installer un étrange émetteur sur la tempe, je ne pouvais rien dire sans qu'ils n'entendent, rien voir qu'ils ne verrait pas aussitôt. Ils m'ont demandé de faire venir Jess le lendemain. de ne surtout pas changer mes habitudes. Que si je faisais mine de prévenir Léo ils serait à côté, prêt à venir tuer mes enfants.
La jeune femme pleura à la certitude que ces deux mutants en auraient étés capables.
-Je suis tellement désolé j'étais prête à leur offrir Jess. Au mon dieu j'y ai pensé...
-C'est normal Sara vous deviez protéger vos enfants, Jess aurait compris, il ne vous en voudrait pas j'en suis sûr.
Sara essuya ses larmes et remercia silencieusement la jeune femme en face d'elle.
Nolan s'est réveiller il a commencer à pleurer et ils ont disparût. Peut être avaient-ils peur que Léo se réveille, je ne sais pas. Et puis j'ai ressenti sa présence. C'était étrange, je ne regardais pas vers lui mais j'aurais pu jurer que Léo était dans les escalier à m'observer. J'ai donc décidé d'utiliser mon pouvoir sur mon propre fils. Tu peux penser que je suis une mère horrible et je suis totalement d'accord avec toi mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour mettre la puce à l'oreille de mon mari sans que ça paraisse étrange aux deux voyeurs indésirables. Ses mots ont étés si dur à entendre. J'ai brisé sa confiance. Je l'ai envoyé se coucher et j'ai pris un somnifère pour être sûr de ne pas me réveiller quand il partirait. J'espérais tellement qu'il ait compris que quelques chose n'allait pas et qu'il emmène les enfants loin de la maison. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé après mais je me suis réveillé dans une sorte de cabane ligoté et bâillonné. A chaque fois qu'on me déménageait de planque on me couvrait les yeux. Jusqu'à ce soir. Quand on m'a emmener aux quais j'ai cru que ce serait ma dernière demeure. Ils m'avait laissé les mains libres, me demandant simplement de les suivre. Ils disaient que ma famille me rejoindrait bientôt que ce n'était qu'un question de minutes maintenant. J'ai eu si peur. Je ne voulais pas m'enfuir en sachant que mes enfants allaient peut être être emmené ici. Je les ai suivi, c'est là que vous êtes arrivée.
-Qu'est ce que tu comptes faire maintenant?
-Ce qui sera nécessaire pour mettre ma famille à l'abris dit-elle déterminée.

Les deux femme entrèrent par effraction dans la grange. Shalimar tua l'homme qui montait la garde d'un geste fluide. Sara ramassa son arme et la brandit maladroitement. La féline voulait lui demander de la laisser faire et de sortir du bâtiment, qu'elle allait se blesser à balader son arme de droite à gauche comme ça, mais le regard assassin qu'elle arborait la dissuada. Rien n'est plus puissant qu'un parent devant sauver son enfants se dit-elle en la précédent dans le dédale de couloirs boisés.
Les filles évitèrent beaucoup de gardes, essayant de trouver au plus vite le scientifique sans déclencher d'alarmes.
Elles le trouvèrent dans un petit bureau au sous sol, travaillant sur son ordinateur, des petites lunettes remontées sur son large nez. Shalimar le cloua à son bureau avant qu'il n'ai pu appeler le moindre secours. C'était un homme grand mais squelettique. Un intellectuel sans la moindre capacité à ce battre et complètement paniqué si l'on se referait à ses yeux pleurant allant du visage de Sara à l'arme qu'elle tenait.
-Regarde Sara c'est toi !
Shalimar pointa l'écran du doigt, celui-ci montrait un schéma d'une opération effectué il y a peu sur la jeune femme. La brune se tourna vers la fauve le regard humide.
-Qu'est ce que vous lui avez greffer ?
L'homme ne parla pas. Il tremblait littéralement de peur mais la menace que représentait la trahison de Genomex était certainement plus terrifiante que les deux femme car il n'ouvrit pas la bouche.
-On s'en fout télécharge tout sur ce disque on le donnera à Adam il saura quoi faire ! Répliqua Shalimar nerveuse à l'idée de passer plus de temps dans le nid de l'ennemi.
-D'accord.
La jeune femme inséra le CD et vida l'ordinateur de son contenu avant de s'éloigné vers la porte. Shalimar frappa l'homme à l'arrière de la tête le rendant inconscient.
-On s'en va ! Cria la blonde en attirant la brune dans le couloir.
-Attends on ne peut pas le laisser en vie, il va continuer à faire des expériences.
-On ne peut pas tuer tout le monde, notre combat doit rester pacifique si l'on veut que les gens ne nous voient pas comme une menace. Moralisa Shalimar. La jeune femme avait du faire un effort considérable pour ne pas penser comme sa partenaire.
Le visage fermé, Sara suivit la jeune mutante dans le dédale de couloir. Après quelques minutes intense elles virent enfin le ciel noir et totalement dégagé de la fraîche nuit d'été. Shalimar courut au moto avant d'entendre un bruit sourd. Sara venait de mettre le feu à un baril d'essence qu'elle avait trouvé contre la ferme et l'avait jeter à l'étage ou de la paille était encore visible. Une bonne couverture qui s'enflamma si vite que bientôt tout le toit prit feu.
-Mais qu'est-ce que tu fais ?! Hurla Shalimar pour couvrir les crépitements. Le feu s'élevait haut maintenant, une épaisse fumée noir se dégageait de la bâtisse.
-Je fais ce qu'il faut. Déclara la brune ses yeux vibrant de larmes.
Shalimar s'approcha mais la peur des flammes l'obligea à garder ses distances. Elle fit des aller retour devant le bâtiment sans savoir quoi faire jusqu'à ce que Sara l'attrape par le bras.
-Il faisait parti de la GSA il ne mérite pas notre clémence.
-Tu les as tous tué !
-Ose prétendre que tu n'as jamais tué une seule équipe de Genomex ?
La fauve ne dit rien, bien sûr qu'elle avait du sang sur les mains.
-Oui mais c'était pendant un combat, lui ou moi... Je n'ai jamais...
Sara la regarda dans les yeux et dit d'un air sévère.
-C'était eux ou mes enfants. Peut importe leur nombres mes enfants passeront toujours en premier. Si tu as quelques chose à redire fait le maintenant, mais en utilisant le feu plutôt que mes pouvoirs je n'ai pas causé du tord au mutant... comparé à ce labo qui n'hésite pas à enlever les nôtres pour leur expérimentation. Maintenant si tu le veux bien Jess et Léo nous attendent.
Shalimar acquiesça, elle avait raison mais une part d'elle se glaça en entendant les cris de désespoirs perçant les planches de bois calciné.
Elle enfourcha sa moto Sara dans son dos et accéléra, laissant l'odeur de chaires grillé derrière elles.

-Nick ne fait pas ça tu es quelqu'un de bien !
-Je l'étais, et regarde où ça m'a conduit...
Léo fit apparaître son arc et encocha une flèche. Ses yeux suppliait l'autre de revenir à la raison, de ne pas l'obliger à faire ça.

Nick leva la main vers lui avant de cligner des yeux. Pourquoi Léo ne s'endormait pas comme les autres ? Quand le père vit une lueur inquiète passer sur le visage de son ami il dit d'une voix triste.
-Tu ne peux rien me faire. Tu as oublier ? Tu vis en moi...
Nick passa une main sur son ventre, retraçant une vieille cicatrice.
-Nick, je vis grâce à ton rein. Nos vie son entremêlées depuis bien trop longtemps pour que tes pouvoirs marchent sur moi.
Un regard chargé de haine lui répondit.
-Je ne peux peut être rien te faire mais je partage encore mon lien avec ton petit Jesse. Dit -il sournoisement écartant sa main vers le corps douloureux. Si tu ne baisses pas ton arme...
Le corps meurtrie gémit les dents serrer. Le supplice fit monter les larmes aux yeux de Léo, mais il ne pouvait pas... Jesse le pardonnera t-il ?
-Arrête Nick ne m'oblige pas à le faire ! Sa voix tremblait. S'il te plait.

Mais l'homme en face de lui n'était plus son ami. L'homme en face de lui était rempli de haine, son aura débordait de noirceur. Le gémissement de plus en plus présent de Jesse au sol lui retourna l'estomac.
-Je suis désolé. Murmura t-il en décochant la flèche.
L'homme ouvrit les yeux surpris, à aucun moment il n'avait pensé que Léo, le gentil et droit Léo, aurait pu le tuer en le regardant dans les yeux comme il le faisait maintenant. Son corps chuta, comme au ralenti. Léo eut l'impression qu'il se posa au sol plutôt qu'il ne tomba. Tout avait l'air si lent dans son esprit embrumer.

Shalimar et Sara entrèrent dans la chambre au moment ou Léo abaissait ses mains, vide. La mère horrifier par la vision de cette chambre macabre se rua sur son petit et le prit dans ses bras. Elle essaya de tirer Léo de son immobilité mais l'homme semblait loin.
-Sortez votre fils je m'occupe de Léo. Cria Shalimar en poussant sans ménagement la femme vers la sortie. L'enfant était une priorité.
Elle avait dit ça mais se sentait elle même dépasser par l'odeur métallique dont la pièce regorgeait. Shalimar se focalisa sur Jesse qui avait l'air le plus mal en point voyant que les deux autres commençaient déjà à ce réveiller.
Pendant ce temps léo était immobile, le regard vague observant la mort de son ami, son meurtre, son oeuvre. Les larmes coulaient sur ses joues d'un flot ininterrompu. Ignorant le tumulte autours de lui il se rapprochait du corps, se laissant tomber à genoux à ses côtés. La flèche disparue dans un souffle, mais la blessure, elle, se gonfla de rouge. Instinctivement il posa ses mains sur le trou carmin, pressant la plaie, essayant de contenir l'hémorragie. Bientôt ses mains étaient couverte du liquide chaud, puis se fût le tour de ses genoux, baignant dans la flaque morbide qui avançait vers lui. Il appuyait dans un espoir vain. Il appuyait ne tournant jamais le regard vers les yeux sans vie. Il appuyait à se faire mal. Il appuyait, et ses larmes coulaient, inondant le tee shirt rouge. Il sentit qu'on le tirait en arrière mais il s'agrippa au tee shirt vermeille serrant les jointures jusqu'à ce qu'elles deviennent blanche. Sa tête tomba implorante contre ce torse immobile.
-Je suis désolé Nick. Je suis désolé mon ami.
Léo s'excusait, demandait pardon, se flagellait. Nick lui avait permis de vivre, mais lui... Lui qu'avait-il fait? Lui n'avait même pas fait l'effort de trouver une autre solution. Il avait fait passé la vie de Jesse, la vie de Nolan... avant celle de Nick. C'était un ami et pourtant il n'avait pas vu son mal-être avant. Il ne l'avait pas accompagné dans sa décadence, dans sa descente au enfer. S'il était mort aujourd'hui c'état de sa faute, oui il avait tirer. Mais s'il était là aujourd'hui, dans cette dance macabre c'était aussi de sa faute. Trop occupé à être heureux, émerveiller par ses enfants, aimé par sa femme... Au mon dieu Sara l'avait tellement soutenu, tellement aimé pendant que Nick... Pendant que Nick était si seul.
Les mains disparurent, plus personne n'essaya de le soustraire à son crime, il pleura pendant ce qui lui semblait être des heures mais les larmes ne s'asséchèrent pas bien au contraire.
Une main douce et chaude se posa sur sa nuque dans une sensation réconfortante. Sara. Elle faisait ce truc avec ses mains dans sa nuque, remontait le long de ses cheveux, le caressait doucement. A chaque cauchemar elle l'avait fait, le calmant le rassurant. Et à chaque fois il se sentait comme un enfant aimé et protégé. Une deuxième mains se glissa sous sa joue, l'obligeant à s'éloigné du corps inhabité avec patience. Des pouces passèrent sur ses yeux fermés et pendant que les mains de Sara s'appliquait à réchauffer le corps transit de son mari, ses lèvres vinrent caresser celle tremblotante du meurtrier. Un baiser doux qui voulait pourtant tout dire. Un baiser de pardon. Il voulu se reculer, de pas tâcher son ange par l'atrocité qu'il venait de commettre, mais Sara s'accrocha à lui, refusant de le laisser partir. Elle le sentait, s'il s'éloignait maintenant elle le perdrait à jamais. Elle approfondit son baiser, elle voulait qu'il sente son amour pour lui, qu'il sente la reconnaissance qu'elle ressentait face à son sacrifice. Elle savait combien ça avait été dur et combien ça reviendrait encore le hanté, les cauchemars qui les réveilleraient, les absences que ça provoquerait, quand Léo s'enfermerait dans sa bulle et repenserait à son geste. Mais elle savait aussi qu'elle l'aimerait toujours plus, à quel père formidable il allait continuer à être et surtout à quel point la survie de Jesse était importante à ses yeux. Depuis le début ce garçon avait été un point d'ancrage pour survivre à la douleur de la mort de son jeune frère. Quand il l'avait perdu Denis avait le même âge que Jess. Il n'avait pas remplacé Denis bien sûr, mais il avait été une excellente motivation pour continuer. Son mari n'aurait pas survécu à la perte d'un deuxième petit frère.

L'homme ouvrit les yeux, et quand son regard douloureux rencontra le regard chaud de celle qu'il aimait, le pardon et l'amour dans ses yeux, il sourit et elle sentit qu'elle le récupérait. Dans un état second et sans quittait les yeux verts qui lui servaient de bouée de sauvetage dans ce monde ne cessant de tanguer, Léo se leva et se laissa entraîné à l'extérieur. L'hélix était revenu les chercher après avoir déposé Jesse à Adam.
Léo s'arrêta un instant pour observer le levé du soleil. Il ferma les yeux laissant les premiers rayons parcourirent son visage. La nuit avait été angoissante, longue et dure... Mais le soleil se levait, chaud et rassurant. Il irait bien. Pour Sarah. Pour Nolan. Pour Lukas. et pour lui.
Quand il rouvrit les yeux, Shalimar lui tendit un tee shirt propre.
-Quelqu'un t'attends avec impatience. Lui dit-elle dans un murmure souriant.
Léo se changea et reprit sa marche vers l'appareil. Très vite un petit corps en sortie et lui sauta dans les bras. Le câlin fût puissant. Et Léo n'eut plus de doutes. Il avait fait ce qu'il fallait.

La petite famille était resté quelques jours au sanctuaire, réapprenant à vivre ensemble et permettant à la jeune mère de ce remettre de son opération. l'émetteur lui avait été retiré avec succès et Adam travaillait dessus avec acharnement pour en percer tout les mystères. Sara leur avait expliqué les difficulté auxquelles elle avait été confronté, le chantage sur sa famille. La seule solution qu'elle avait eu pour obligé son mari à déclenché le plan. elle avait sangloter en apprenant que la mutante avait prit son apparence pour lui tirer dessus. Et puis elle avait demandé à Shalimar de l'emmener dans l'hélix. La féline avait été surprise de les voire s'arrêter devant le cabiner Spencer et fils. La jeune femme était rester là silencieuse quelques temps, observant par la fenêtre les deux médecins, avant de demander à la blonde de la ramené. Shalimar lui avait proposé son aide pour aller botter les fesses de ce gamin qui l'avait vendu mais Sara l'avait arrêté.
-J'étais venue pour lui demander des comptes, maintenant tout ce que je vois c'est un fils qui recherchait l'attention de son père. Avait-elle simplement répondu en remontant dans l'hélix. Toute colère avait disparu, la faisant rayonner. Shalimar l'avait suivi sans un mot.

Jesse, très affaiblit avait mis plusieurs jours à se réveiller, le temps que son corps ce remette de l'épreuve. Chacun s'était succédé à son chevet, ne le laissant jamais seul, Léo et sa famille avait tenu à attendre qu'il se réveille avant de s'en aller. Adam avait laissé l'œdème sur sa poitrine se résorbé avant de panser solidement les côtes cassés du moléculaire. Il avait plâtré son poignet et soigner les différentes coupures délogeant avec douceur les morceau de verre qui s'étaient accrochés au blond lors de sa rencontre avec plusieurs miroir. A peine avait-il montrer les premier signes de réveil qu'un petit tête blonde lui avait sauté dessus.
-Parrain !
Quand il ouvrit les yeux Jess vu les regards soulagé de sa nouvelle famille.

C'était sa famille. Il ferait tout pour la garder saine et sauve.

J'espère que vous avez pris autant de plaisir

à lire cette histoire que moi à l'écrire.

A bientôt !

Arthour