bonjour voici un défit du forum l'éclaireuse sur le thème de la phobie avec des mots a ajouté : orange, catacombe, feuille, occulter, bonbon et chapeau.


La maison hantée

Ava dormait paisiblement dans son lit, blottit contre son renard en peluche.

L'animal en peluche était son talisman contre ses peurs, vu qu'elle vivait seule chez elle. Elle ne se souvenait plus de la personne qui lui avait offert quand elle n'était qu'une enfant victime de maltraitance parentale à la fois physique et morale.

Le monde savait dans sa rue mais personne n'avait fait quelque chose pour elle. Luxu, un de ses voisins, était une des rares personnes à l'aider malgré qu'à l'époque il était un enfant comme elle. Il fut son premier ami, puis suivi de quatre autres enfants Ira, Gula, Aced et Invi, la deuxième fille du groupe. Ira et Aced avaient toujours les rôles des grands frères protecteurs, combinant le caractère de chef d'Ira avec la force d'Aced, souvent comparait à celle d'un nôtre. Invi et Gula étaient les plus stratèges toujours à réfléchir aux meilleurs cachettes ou ils pourraient tous aller pour éviter les adultes. Luxu savait comment se faufiler sans être vu et soustraire Ava à ses tortionnaires de parents.

Malgré ses problèmes avec ses parents qui la hantée, Ava était une jeune fille pleine de joie et n'hésitait pas à soutenir les autres.

Elle se réveilla après une dizaine de bips à répétition. Elle balada son bras mollement à la recherche de son téléphone portable. Elle regarde l'heure sur l'écran, un regard en dormi. Elle bailla plusieurs fois en se frottant les yeux, avant de regarder qui pouvait la contacter à près de minuit. Elle se réveilla complètement en voyant trois appels manqué de Luxu suivit par le nombre de messages ou il était de plus en plus inquiet.

L'inquiétude de la jeune femme de 22 ans et monta d'un cran: Luxu n'était pas du genre à s'attirer des ennuis. Elle tenta vainement de l'appel avec son téléphone. Luxu lui réussit aussitôt après par message. Après quelques messages de banalité pour se rassurer mutuellement, Ava demanda se qui lui arriver.

'' Je suis coincé dans une pièce. ''

'' Comment peux-tu être enfermer tu ne ferme jamais tes portes à cause de ta claustrophobie. ''

Tout en écrivant son message, elle avala un bonbon à l'orange, enfin de se détendre.

'' Je ne sais pas chez moi. ''

«Quoi!? T'es où? ''

'' Chez le vieux Xehanort. ''

Le sang de la jeune femme ne fit qu'une tournée. Le vieil homme lui faisait toujours peur de son vivant, À la façon de l'observateur, lui a toujours donné la désagréable impression d'avoir affaire à un serpent près à bondir sur sa proie. Elle n'avait jamais comprit son comportement envers elle, tout le monde de son quartier était le craignaient.

'' Mais pourquoi es-tu là-bas? '' écrivit-elle, nerveusement.

'' Tu sais avec Xigbar, on aime bien se lancer des défis. ''

"Luxu."

"Ava, c'est un bon ami."

«Avec une réputation assez louche. ''

Ava n'aimait pas cet homme, il lui semblait trop mielleux pour être honnête. Et les rumeurs sur un potentiel passé criminel n'arrangeaient pas l'opinion d'Ava sur lui.

'' Ava, c'est un bon gars sa arrive à tout le monde de faire des erreurs. ''

Sur ce coup ava voulu lui laissé le bénéfice du doute.

'' Pourquoi tu es là-bas? Au juste quel est votre défi idiot cette fois?

" On devrait rester le plus longtemps possible dans la maison du vieux. Et le gagnant aurait le droit de t'embrasser."

"Quoi!?" s'étonna-t-elle à haute voix tout en écrivant.

Ava n'avait jamais réussi à s'ouvrir aux autres sauf à ses amis et suite à ses traumatismes elle ne peut envisager d'être en couple. L'idée même d'être en couple la terrorisait.

" T'inquiète je savais qu'il allait même pas au bout de dix minutes dans cette maison glauque."

« Luxu».

" Cette maison est tellement à l'abandon qu'elle craqué de partout comme dans les films d'horreur. Et les portes sont toutes coincées"

" Comment vous êtes entrer?"

" Tu sais une pierre et une vitre sa fait pas bon ménage"

Ava soupira mais se souvient que c'est grâce à sa quelle eut la vie sauvé: Luxu avait lancé des pierres sur les fenêtres de son ancienne maison. Son père fou furieux s'arma de sa batte de baseball et sorti dans son jardin près à le frappé. Étrangement les policiers sont vite arrivés et ils ont arrêté les deux parents. Ava fut placée dans la famille de Gula.

" Pourquoi tu ne refais pas la même chose?"

" Je peux pas j'ai pas de pierre et je suis dans les toilettes qui n'a pas de fenêtre."

" Mais Xigbar ne peut pas t'aider."

" Il a filé à l'anglaise. C'est une vrai chochotte ''

Ava soupira.

« J'arrive. Reste calme. "

Ava sorti de son lit et s'habilla rapidement. Elle passa devant sa base de table. Elle était remplit d'origamis en forme de renard et une pile de feuilles colorées l'attendaient les soirs où elle était seule.

Elle prit un petit paquet de feuille et les glissa dans sa poche de son manteau mauve fané.

Elle fonça dans la nuit noire. Elle se précipita dans la rue de son enfant. Malgré le temps passé, elle avait toujours peur de se retrouver près de chez elle. Elle se mit à trembler violement. Elle respira tenta de vaincre ses tremblements. Elle sort de sa poche un bonbon et le laissa fondre peut à peut elle représailles contenance.

Elle ouvrit le portail du jardin du vieil homme. Elle se souvient avec effroi de s'être cacher dans son jardin lors d'une dispute avec ses parents. Elle s'était retrouvé devant cet homme froid et hostaire. Elle avait eu l'impression d'être un renardeau prit dans un piège. Elle ne rappelait pas de se qui s'était passé par la suite, mais elle ne s'était plus jamais approchée de cette maison.

Elle prit son courage et tente ouverte l'imposante porte d'entrée.

"Evidement avec le temps, elle est bloquée."

Elle décida d'inspecter la façade pour voir où entrer. Mais ne trouva rien. Pas même la soi-disante entrée faite par Luxu. Les questions commencent à fuser dans l'esprit de la jeune femme.

«J'espère que c'est pas une farce pour Halloween,» pensa-t-elle.

La jeune femme n'aime pas les farces d'halloween, suite à son traumatisme d'enfant sa lui rappela les horreurs de son passé.

Dans un acte désespéré elle frappa à la porte. Elle sursauta, en attendant son téléphone sonné. Elle regarde le message de son ami qui s'inquiétait de ne plus l'avoir. Elle le rassura comme elle le pouvait. Mais elle était coincée dehors et la fenêtre.

"Ne t'en fais pas j'arrive. Je suis juste à la porte."

Luxu la remercia et lui envoya d'autres compliments et des messages d'encouragements. Elle fit de même. Elle tenta de tourner la poignet, mais elle resta bloquer. Elle soupira. Elle s'adossa contre la porte. Son esprit tourna à cent à l'heure. Elle pensa à appeler ses autres amis à la rescousse mais il était tard ils dormaient tous.

«Ava ne m'abandonne pas»

Il lui envoie un autre message suppliant. Ava n'avait pas besoin de ses messages elle n'allait pas l'abandonner. Elle lui devait bien ça pour tout le temps où il la soutenu.

Soudain, la porte s'ouvrit dans un grincement long et sonore. Ava recula instinctivement, avec un frisson la parcourant le long du dos. Ses jambes se dérobaient sous son poids. Elle mit un temps avant de réagir. Les bip bips à répétition la fit revenir à la réalité. Luxu commençait à paniquer.

"Je suis dans l'entré. T'inquiète pas j'arrive ''

"Fais vite je commence à avoir faim."

"J'ai mes bonbons."

"Beurk. J'aime pas tes bonbons."

"J'aime pas tes bonbons acide qui pique la bouche."

Luxu lui envoi des émoticônes qui rigolent. Cela fit sourire Ava et lui donna courage.

Elle avança dans la maison. Elle n'aimait pas les lieux. L'ambiance était sombre, presque semblable à des catacombes.

Plus personne n'y habitait depuis longtemps, les toiles d'araignées et la poussière en témoignaient. Ava avait la désagréable impression d'être suivit et observer. Elle regarda autour d'elle, sans voir personne. Elle traversa les pièces mais rapidement elle eut l'impression d'être dans un labyrinthe et pourtant cette maison est une maison assez classique. Mais elle avait l'impression d'être dans une grande maison. Hors, elle avait avancé que dans trois pièces: l'entrée, la cuisine et le salon.

Elle mit les mains dans ses poches elle voulait sortir un bonbon pour se calme. Elle senti les feuilles de ses origami elle eut une idée. Elle a sorti quelques feuilles et se mit à les plier et elle posa un renard de papier à chaque embrassure de porte pour marquer son chemin. Elle remarqua ainsi qu'elle tourner en rond.

La peur s'empara d'elle. Elle ignorait où elle était tombée, ni s'en sortir avec son ami. Le bip-bip pressé du téléphone la fit une énième fois sursauter.

« Ava t'es où ?

" Je ne sais pas. Je suis perdu je ne comprends pas se qui se passe."

" Zut la maison essaie de nous empêcher de nous retrouver."

Ava pâlit.

"Comment ça elle nous cherche?"

" C'est la seule explication pourquoi tu n'es pas encore montée à l'étage."

" Je n'ai pas vu d'escalier."

" Il est pourtant visible depuis l'entrée."

Ava se mit à hurler, mais n'entendit personne ne lui répond. Elle a commencé à croire à cette histoire. L'idée que la maison soit vivante ne la surpris pas vraiment, maintenant qu'elle était à l'intérieur. Elle chercha le fameux escalier. Elle finit par retourner dans l'entrée. Elle vit l'escalier et se dirigea vers la première marche.

Elle hurla à nouveau elle tendit l'oreille dans l'espoir d'entendre autre chose que le silence des lieux. Elle tenta à nouveau de téléphone vainement Luxu.

"Luxu pourquoi le téléphone ne marche pas?"

«Merci Xehanort», marqua ironiquement Luxu.

"Mais m'as-tu entendu hurler?"

"Pourquoi?! Qu'est-ce qui se passe?"

"Je voulais juste savoir si on pouvait communiquer vocalement pour se repérait."

Il envoie un émoticône qui soupirer.

"Si croire qui si avait le cas je t'aurais entendu entrer dans cette maison."

Elle monta les escaliers avec prudence, en entendant les marches craquèrent sous ses bottes. Arrivée à l'étage, elle se retrouva devant un couloir avec plusieurs portes, toutes semblés fermées. La jeune femme apeurée ouvrit la première porte avec aisance. Elle n'aimait pas cette facilité. Tout son être lui hurlait, d'un dangé imminant. Elle entra dans la pièce comme un automate. Au stade où elle était, elle ne pouvait qu'avance de pièce en pièce pour rejoindre au plus vite son ami. Mais elle tombe sur une étrange salle remplit l'appareil d'écoute, allant d'un simple babyphone à l'appareils des plus sophistiqués. Tous étaient encore allumés.

'' Commenter est-il possible ? Le courant devrait être couper depuis le temps ? Et si c'était le cas comment ils peuvent encore marcher après tout se temps, "se demanda-t-elle.

Elle prit son portable pour informer de sa découverte.

"Ava t'es ou ?"

"Dans une salle étrange."

"Comment ça étrange ? Plus étrange de se qu'on voit."

"Oui elle est digne de film d'espionnage."

"Tu sais, il était bizarre le vieux Xehanort surtout avec toi. Je me demande si c'est vrai cette histoire qu'il était un"

Ava trouva étrange que Luxu envoya une phrase couper en plein milieu. Elle trembla réservant un message d'un inconnu venu se greffer dans leur conversation.

"Qui êtes pour salir la réputation d'un mort de détraqué sexuel sans le connaître. Alors qu'il juste en marge de cette ville intolérante."

Ava et Luxu poussèrent un cri, en même temps. Les appareils d'écoutes ont miraculeusement permis de s'entendre. Ava mit sa main sur la bouche, en larme. Elle en avait assez de cette maison Elle voulait rentré chez elle, se blottir dans son lit serviteur son renard en peluche dans ses bras. Elle revient à elle en entendant Luxu cogner contre une porte en bois, en hurlant son nom.

"Ava cette maison veut notre peau", hurla-t-il de toute ses forces d'une voix apeurée.

«Oui je te crois», pleura-t-elle.

Elle ne savait pas comment elle pouvait communiquer avec Luxu avec ses appareils. Mais cela lui faisait un grand bien. Elle mit son dernier bonbon dans la bouche et sorti de la pièce. Elle se retrouva dans l'entrée. Elle n'a pas voulu plus penser à toute l'impossibilité en temps normal de se retrouver au rez-de-chaussée alors qu'elle était l'étage. Elle regarda la porte.

"Quand la porte s'est-elle fermée?" se demanda-t-elle, à haute voix pour avoir l'illusion de ne pas être seule.

Elle ouvrit cette fois sans difficultés la porte. Elle chercha du regard quelque chose pour bloquer la porte. Elle sentit quelque chose dans son dos elle se retourna. Des bip-bip la firent sursauter. En reculant, elle se cogna contre un porte-manteau. Un chapeau lui tomba sur la tête, lui masquant le visage. En le soulevant, des yeux elle cru voir une silhouette d'un homme de son âge. Mais la vision disparu.

"Attendez, faites attention."

Elle cru avoir vu dans le jeune homme de son âge. Elle s'avança jusqu'au milieu de la pièce, mais ne vit personne. Elle soupira, en se demanda si la maison ne joue pas avec sa santé mentale.

"Il y a quelqu'un ? S'il vous plaît répondez moi."

Elle reposa le chapeau sur le porte-manteau et réalisa qu'elle pouvait s'en servir pour empêcher la porte de se refermer. Elle cala comme elle pouvait le porte-manteau. Elle s'avère à la recherche d'une apparition mystérieuse. Elle senti son téléphone vibrer. Elle soupira, en remarquant qu'il avait presque plus de batterie. Elle a remarqué un message d'inquiétude de son ami.

"Je suis là."

"Ava t'es où ? Bon sang, je suis mort de peur."

"Tout va bien. Je suis juste retourne dans le hall d'entrée."

"Bon a chanté sur va y passer la nuit."

"Mais non, j'arrive. Je bloque juste la porte avec le porte-manteau, pour qu'elle ne se referme plus."

«Bonne idée».

Ava sourit. Elle aimait ses compliments de ses amis. Elle avait un maigre estime d'elle-même alors les compliments et l'attention de ses amis la réconforter dans son estime de soi.

Un long bip la fit sursauté.

"Tu crois pourvoir sauver ton ami"

C'était encore ce mystérieux inconnu. Elle comprenait pas qui il était ni se qu'il voulait.

"Qui êtes-vous?"

Elle leva ls yeux vers le sommet de l'escalier. La silhouette d'un homme se tenait la tous se qu'elle put voir de lui était ses cheveux argenté, avant qu'il disparaisse dans la pénombre. Elle rapporte son attention sur le nouveau message de l'inconnu.

«Est-il digne de confiance?»

Un long rire fut écrit. Dans une conversation des deux amis. Ava fut terrorisée. Ses jambes refusèrent de la porter. Elle s'effondra au sol abîmer par le temps.

"Ne croit pas Xehanort."

"Mais il est mort."

"La mort est quelque chose de subjectif", intervient le mystérieux interlocuteur.

"La rumeur dit que le vieux Xehanort est mort dans sa maison." Cette maison. "Il pourchasser ait tout ceux qui ose y pénétré."

"C'est pas le moment de se raconter des histoires d'halloween Luxu."

«Tu es drôle fillette.

"Ava, tu ne peux pas ignorer cette histoire populaire."

"Je n'écoute pas vos histoires d'horreur. Tu sais bien que j'aime pas sa."

Elle aperçu la silhouette de l'étrange. La peur, qu'il soit aussi en danger, lui donna des ailes. Elle se leva d'un bon et partit à sa poursuite. Elle l'appelle mais elle n'obtient aucune réponse comme si la personne avait occulté sa présence.

Elle traversa plusieurs pièces certaines lui était inconnu, jusqu'à présent la demeure hantée lui avait montré la cuisine, le hall et le salon. elle n'en pouvait plus. Elle était épuisée psychologiquement. Elle a vu que maintenant que son ami ne lui avait pas envoyé aucun message depuis un moment.

"Luxu, tu es où?" Hurla t elle, un plein poumon.

L'échos de sa voix lui parvient, la remplissant de terreur un peu plus.

"Fillette, tu devrais penser à toi et seulement à toi."

"Je ne suis pas une enfant mais une adulte de 22 ans."

"Oh! Et es-tu mignonne?"

Le ton du message se voulait ironique. Mais Ava rougit gênait par la demande. Elle n'avait jamais prit le temps de faire attention à son apparence. Elle ne se sentait pas apte de vivre en couple ni même le fait de l'envisager. Selon elle, elle n'avait rien à offrir de gratifiant à un compagnon ou à une famille. Ses parents lui avaient assez reproché sur ce dernier point.

"Je ne sert à rien. Je ne peux même pas retrouver mon ami."

Il n'y eu aucune réponse de la part de son interlocuteur.

Elle leva les yeux de son téléphone et vit deux yeux couleurs gris. Elle recula précipitamment et les yeux avaient disparu aussitôt.

Elle se retrouva dans le long couloir. Elle n'avait pas d'autre choix que d'avancer. Elle se retrouva dans une chambre d'enfant. Elle ne comprit pas. Il y avait jamais d'enfant du vivant du propriétaire des lieux. La chambre n'avait rien d'extraordinaire un lit, deux étagères remplir de livres pour enfant, un bureau et des peluches. La pièce n'avait jamais servi. Ava la trouva agréable et accueillante. elle aurait aimé une telle chambre pendant son enfance. Elle n'avait pas le droit de la bonté de ses parents lui permettait de dormir dans la cage de l'escalier avec une couverture de bébé.

Elle envoya un message à son ami, inquiète par son silence.

"Je suis à la porte d'entrée. Merci de l'avoir bloquer pour pas qu'elle se referme."

"Quoi !? Mais qu'est-ce que tu fais? ''

Elle ne comprenait pas le soudain revirement de situation. Elle n'osait croire que son ami l'abandonner à son triste sort.

"Je suis désolé Ava. Sa ne serait pas du être toi. J'aurais préféré qu'Ira ou Gula me répondent en premier mais la malchance fut toi."

"Qu'est-ce que tu raconte ou plutôt qu'est-ce que tu fais ?"

"Juste un sacrifice."

Ava n'osa rien dire sous le choc.

"Le vieux Xehanort m'est apparu il m'a fait une offre ma vie comme une autre. Il a du faire le même dealer avec Xigbar."

"Tu ne peux pas me laisser pas après tout se qu'on a vécu."

Elle se précipita vers la fenêtre de la chambre. Elle vit Luxu, vêtu de noir comme un son accoutumé, déambuler dans le jardin. Il s'arrêta près du portail et se retourna il leva la tête vers l'étage et fit signe de la main, avec un petit sourire mesquin sur les lèvres, à son amie prisonnière.

Il appréciait de voir à cet instant son regard de terreur. Il avait toujours voulu contrôler Ava car il s'était senti, malgré qu'il était haut comme trois pommes, tout puissant à être tout son monde, sa seule bouée de sauvetage. Il l'emmenait toujours chez lui quand elle pouvait se sauver de ses parents, après s'être acharner sur elle. Il éprouvait une extrême jalousie quand les services sociaux destituer les droits parentaux aux parents d'Ava pour la confier à la famille de Gula. Gula était devenu son meilleur ami et confiant. Et ça, Luxu était jaloux à son égard. Et il ne supportait pas plus Ira, le grand frère protecteur qui fut le chef du petit groupe d'ami. Il ne voyait pas Aced comme un rival, il sentait qu'il pouvait facilement le manipuler et en faire une parfaite marionnette.

Ava le supplia de ne pas l'abandonner. Elle lui envoie plusieurs messages mais il resta sourd à ses appels.

"Luxu pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi tu me trahis?"

"C'est toi qui nous a trahi."

"Quoi !? Je ne t'ai jamais rien fait."

"Tu préfère être avec Ira et Gula au lieux de moi."

"C'est nos amis."

"Tu préfère Ira et Gula je ne t'aurais jamais cru aussi volage."

Ava mit du temps à comprendre. Luxu croyait qu'elle flirtait avec les deux garçons alors que c'était un exercice pour lui faire prendre confiance en elle et aux autres qui l'entour. Sans que Luxu le sache, Aced lui avait fait sa demande mais celui-ci avait accepté son refus sans méprendre ombrage.

«Luxu, je n'ai jamais»

Son message fut envoyé tous seul.

"Economise ton énergie fillette, il t'a délibérément abandonné."

"Ne me faites pas porter le chapeau le vieux vous voulez vous nourrir voilà je vous ai apporter un encas."

Un autre message d'un rire.

"J'ai eut un meilleur en cas avec les deux voleurs qui croyaient à cette histoire de trésor dans la maison."

"Mais il était deux pourquoi les avoir tuer ensemble."

"Simple l'un m'a attaqué et l'autre à filer mais il s'est brisé la nuque dans l'escalier" sans "mon aide."

Ava entendit Luxu rire depuis le dehors.

"Tu peux toi aussi demander à une bonne poire de te sauver."

"Jamais je le ferai."

Luxu avait prévu cette phrase. Il la connaissait bien passer les autres avant elle. Il aurait aimé être à la place de Gula d'avoir toute l'affection amoureuse qu'il a cru voir entre eux. En passant sa capuche noire pour se fondre complètement dans le noir, il fit un dernier signe d'adieux avant de disparaître dans le noir.

Tout les espoirs de la jeune femme disparue dans la nuit. Elle allait mourir elle ne le voulait pas. Elle voulait réessayer iuvait ses autres amis ses vrais amis. Elle avait senti que Luxu avait changé elle avait toujours cru que la faute était due à Xigbar mais aujourd'hui elle en doutait.

Sa dernière chance fut qu'Ira, Aced, Gula et Invi ne furent pas dans le coup. Elle ne le supporterait pas de perdre sur les seuls amis qui lui restent.

Luxu quitta son champ de vision. Ava désespérait frappa la fenêtre. La secours fit résonnée une horloge quelque par dans la maison, sonnant pour le trépas de la jeune femme.

Une envie de vivre s'empara d'elle. Elle ne voulait pas donner raison à Luxu. Elle allait survivre. Elle avait déjà fait une fois. Elle avait le désir de recommencer. Elle s'enfuit de la chambre d'enfant. Dans sa course, elle laissa tomber ses origamis. Des pas la suivaient et tournaient autour d'elle pour lui bloquer le passage. Elle prit la direction opposée. Elle se cacha derrière un divan. Elle attendit que le vieux Xehanort passe devant elle pour filer à l'opposer. Mais elle vit le jeune homme en face d'elle.

"Quel étrange sentiment de déjà-vu, murmure l'inconnu.

- Pourtant je ne vous ai jamais vu avant ce soir. "

L'inconnu lui sourire. Elle n'aimait pas son sourire. Elle eut une illumination.

«Vous êtes aussi de mèche avec se vieux fou. ''

Le garçon ne lui répond pas c'était l'évidence même.

Elle prit la fuite. Mais quelque chose cloché, il ne l'a suivait pas. Il l'a regarda juste s'éloigner. Quelque chose chiffonnait le jeune homme. Il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Plus il la détaillait plus il avait l'impression de l'avoir déjà vu. Il sourit, d'un sourire ironique.

"Ce n'est pas à mon âge que je vais devenir sentimental. Ou pire amoureux."

Cette pensée le fit rire mais un rire qui sonner étrange comme faux comme si son corps voulait lui dire se que son esprit refuser de lui faire comprendre. Il n'aimait pas ça.

Ava courait comme une flèche. La phrase '' ne pas mourir '' tournait en boucle dans son esprit. Elle se raccrocha à tous les bons moments avec ses vrais amis. Elle se retrouva dans la chambre d'enfant. Des pas résonnaient près d'elle. Elle prit une respiration profonde. Elle était pris au piège. Elle avait perdu. Elle se tourna lentement vers le propriétaire des bruit de pas. Elle ferma les yeux.

"Pourquoi ? Pourquoi faites-vous ça ?"

- Comme ton ami te l'as dis j'ai faim. "

Des larmes coula de son visage.

"Mais je ne veux pas mourir.

- Personne ne le veut," sourit le fantôme.

Elle ouvrit les yeux. Elle s'attendait à entendre une voix jeune, mais vit le vieux Xehanort alors qu'elle s'attendait à se retrouver en face du jeune homme.

"Dessus tu aurais préféré un beau jeune homme que vous pourriez séduire en battant des cils."

Ava se tint le bras, en détourna le regard.

"Je ne suis pas intéressante pour intéresser quelqu'un."

Le fantôme s'étonna de sa réponse. Ava était la première femme à se dénigrer dans les lieux de le séduire. Il tendit le bras. Elle eut un mouvement de recul. Elle se plaqua contre le mur et se laissa glisser, en éclatant en sanglot. Xehanort la laissa pleurer il n'aimait pas entendre les gens pleurer surtout les femmes. Elle se recroquevilla. Elle avait l'impression d'être revenu à l'époque où elle n'était qu'une petite fille sans défense entre les mains de ses parents. Elle ne voulait rien ressentir plus rien pensé. Elle n'avait plus rien elle n'était plus rien, juste un repas pour un mort.

En entendant la mort éminente, un rugissement ressemblant à celui d'un ours, sorti Ava de sa torpeur. Elle leva les yeux encore embués de larmes vers le cris, pour voir un dos massif entre elle et le fantôme. Deux paires de l'entourèrent d'un geste protecteur.

« Et finalement ça marche, dit joyeusement une voix grave masculine.

- Maintenant tu nous crois quand on te dit que tu es notre gros nounours, "répliqua une voix féminine familière.

Une autre voix masculine se mit à rire d'une voix un peu fin que la première. Ava reconnu ses trois voix, mais elle n'osait croire Invi, Aced et Gula étaient venus la chercher. Elle cru être dans un doux rêve avant de mourir et d'accepter son sort. Elle entendit un soupire de soulagement

'' Quelle chance, on est arrivé à temps, dit une autre voix masculine.

- Ira ? "s'étonnait la jeune femme.

L'interpelle s'avança vers elle et lui essuya les yeux. Elle pu voir ses amis autour d'elle. Invi et Gula ne la lâchèrent pas. Aced se tenait devant elle comme une ourse défendant ses petits contre un prédateur. Cette pensée la fit sourire. Ira lui sourit rassurer qu'elle soit à première vue indemne. Aced se tourna et lui fit un sourire combatif qui la réconforter toujours.

'' Mais comment êtes-vous là ? s'interrogea-t-elle, tendis que Gula et Invi l'aida à se relever.

Ira et Aced firent bloc entre Xehanort et eux.

"Intéressant quatre preux chevalier pour une petite princesse.

"Hé, ne nous insultent pas, le monstre. Ça vous amuse de vous acharnez sur une femme sans défense.

- Très ours mal-léché, provoqua Xehanort le sourit aux lèvres.

Ava fut abasourdit par le mot monstre employé par son ami, tendis que Xehanort était très excité de voir l'hiritation d'Aced.

"Je ne comprends pas. Comment avez-vous su que j'étais la ?"

Xehanort était lui aussi de connaître le commentaire du pourquoi autant de personnes ont été réunis chez lui. Et surtout de savoir qui allait être sacrifier pour la survie des autres.

"Alors messieurs, dames que faites vous chez moi, sourit sadiquement le propriétaire.

- Que voulez-vous en échange de notre amie? demanda Ira.

Xehanort ne prononça aucun mots et lança son regard doré sous-entendu vers Ava. Invi et Gula ressèrent leur étreinte, Aced serra les dents en faisant un mouvement de bouclier de son corps dans l'illusion d'empêchement Xehanort d'approcher.

«Non», hurla la jeune femme.

Tous le monde fut surpris par le cris d'Ava, même le vieil homme. Elle s'arrache de l'étreinte de ses deux amis et se précipita devant Aced se mettre entre lui et leur menace, en écartant les bras en croix. Le vieil homme salua le courage de la jeune femme. Il n'avait pas vu depuis longtemps quelqu'un défendre ses amis dans les lieux de sacrifier.

«Je ne veux pas.

- Menteuse. Tu meurs d'envie de survivre.

- Pas au prix de la vie de mes amis, dit-elle en tremblant de tous ses membres.

- Prenez moi à sa place, intervient Aced, en la poussant doucement du bras dernier lui.

- Non Aced.

- Je t'aime. Pour une fois je veux être utile."

Xehanort appréciait le gros ours mal-léché. Il trouva touchante sa déclaration maladroite.

«Il n'y a vraiment rien qu'on puisse faire?

- Vous voulez vraiment l'aide.

- Bien sur qu'est-ce qu'il y a d'aussi d'étrange? s'étonnait Invi.

- Tout le monde sacrifie les autres pour sa propre survie.

- Nous sommes pas Luxu.

- Mais comment savez-vous que j'étais là?

Ses amis sortis chacun un renard en origami de leur poche. Xehanort regarde le petit animal de papier.

"Tu es doué jeune fille.

- On peut vous les donner.

- Bien tentez jeune homme, sourit le vieil homme.

- Mais ce n'est pas qu'eux qui vous ont dis ... "

Aced la coupa, en lui montra son téléphone. La conversation entre Luxu et elle était faite dans leur groupe d'amis. Elle peut voir la conversation défiler.

" Oh je ne suis pas le seul à avoir espionne la conversation," s'amusa le fantôme.

Ava remarqua quatre messages laisser par ses amis avant de venir la secourir.

" Ava, je viens te chercher," avait écrit Aced.

" Courage," fut le seul mots de Gula.

" Tiens bon et trouve une cachette," conseilla Invi.

" Reste calme et silencieuse."

"Une chance que mon téléphone m'a réveillé suite au évaluateur de messages multiples, dit Ira.

- Pardon d'avoir gâche ta nuit.

- Ne le soit pas, dit Ira en puis tapotant les épaules les épaule d'A va.

- Et aussi une chance qu'Invi et Gula était avec moi en wed-cam sur nos ordinateur, quand Ira nous a prévenu du problème.

- Par contre je ne sais pas si on a bien fait de te faire comprendre la complexité de fonctionnement des tours de garde.

- Tour de garde? s'étonna Xehanort.

- Sur un proposant de faire un groupe de garde afin de protéger la ville, informa Ava.

- Et bien, vous me plaisez jeunes gens. C'est rare de voir des jeunes aussi volontaires que vous."

Les groupes d'amis étaient à la fois flatter et désarçonné par la flatterie du vieil homme.

"De mon vivant, j'étais une petite fouine du quartier.

- C'est pour sa que vous avez autant d'étranges machines.

Il acquiesça de la tête.

"Du coup qu'est-ce qu'on fait ? demande Invi. Vous nous laissez partir ?"

Il réfléchit tenta de trouver un moyen de répondre tout le monde. Il était rare de devoir un groupe uni près à rester pour se soutenir. Il voulait les récompenser de leur bonne volonté et leur loyauté.

"Je vais vous laisser partir, déclara-t-il.

- Vraiment? "

Le vieil homme acquiesça lentement la tête.

"En échange vous ferez ma maison votre base."

Ils acceptèrent. Ava s'évanouit, about de force. Aced la rattrapa de justesse.

"Nous allons vous quitter.

- Il fait noir dehors dormez ici.

- Est-ce un piège ? demanda invi,

- Non, je ne vais pas vous tuer. Je vous rassure sinon qui va être mes bras armés pour protéger la ville."

Aced regarda tendrement Ava.

"Je crois que nous avons un amour de substantif," plaisanta Xehanort.

Les autres amis le regardèrent en faisant non de la tête.

"Elle ne veut pas de moi. Et elle considère comme un grand frère."

Xehanort ne voulait pas creuser un peu plus, il n'était pas conseillé conjugal. Il avait vu le mépris de Luxu alors qu'il avait les mêmes sentiments du jeune homme au habit beige mais contrairement à lui respecter les sentiments de la jeune femme.

Aced regarda le lit de la pièce.

«Je peux ?" dit il en pointant de la tête le lit.

Xehanort fit un mouvement de la main et les couvertures s'ouvrir pour laisser place à la dormeuse. Aced borda son amour à sens unique, quand une question lui tarauda l'esprit.

"Luxu a dit que vous devez vous nourrir mais quel est donc votre nourriture ?"

Xehanort était vraiment surpris par la naïveté du jeune homme, mais une question méritait réflexion. Il réfléchit un instant. Ses amis se mirent à rire.

"Hé c'est pas drôle. Notre petite sœur a failli mourir. ''

Gula allait lui expliquer se qu'était un sacrifice, mais s'interrompit, en réalisant que sa question était légitime. Ira et Invi posèrent des questions sur sa façon de faire.

Le vieil homme se remémora comment il fessait. Il avait toujours utilisé la peur des gens. La peur fessait faire m'importe quoi, surtout des choses atroces aux gens qui les menaient dans une terrible agonie. Il leur expliqua se qu'il ressentit à ses moments grisant, en faisant des gestes théâtraux. Il réalisa qu'il passe pour un fou, mais il voulait être franc avec ses jeunes collaborateurs.

Ira, Invi et Gula ont été en pleine réflexion sur les informations du fantôme. Aced lui était perdu. Les autres discussions sur la confusion de la «vie» du vieil homme. Celui-ci appréciait discuter avec eux de leur coopération un parti de la nuit un après l'autre les amis d'Ava s'endormirent. Il déambula dans sa maison. À cet instant, il réalisa une étrange choisie, il avait plus cette faim dévorante qui l'assaille depuis sa mort le poussant à s'attaquer à tout ceux qui osaient franchir le seuil de sa demeure. Il se demanda si c'était pas la peur combinait des cinq amis et de Luxu. Il avait joué sur ses peurs d'être enfermer, surtout son angoisse de mourir sans avoir mis son plan en place macabre. Il avait du mal à voir de l'amitié entre Luxu et les quatre amis loyaux d'Ava.

Il avait le désir de veiller sur eux comme il voulait protéger cette fillette qu'il avait croiser dans son jardin se cachant de ses parents.

Il regarde le jour se lever. Une nouvelle vie allait commencer pour lui. Il avait passé le reste de la nuit à méditer sur la question d'Aced. Il pense trouver la réponse et se demander qu'en pensait ses nouveaux amis. Cette pensée le fit rire doucement.

'' Il y avait bien longtemps que je n'avais pas recherché quelqu'un d'ami. ''

Ava se réveilla en l'entendant rire. En voyant ses amis en dormis, elle prit peur, croyant à leurs morts en échange de sa vie. Xehanort se tourna vers elle. Il s'aperçut son réveil et sa prochaine d'elle. Elle prit peur et mit sa main sur sa bouche pour ne pas crier. Il sourit doucement, voulant être un bon hôte.

«Bien dormi ?"

Elle ne répondit pas. Elle sauta hors du lit, pour s'enfuir. Mais dans sa fuite perdue l'équilibre et tomba sur Aced qui se réveilla en sursaut et en ronchonnant. Et bien sûr le reste du petit groupe.

" Et bien même au réveil vous ressemblez à un ours," plaisanta Xehanort.

Ava fut rassurée de voir ses amis sains et saufs.

" Qui êtes-vous ? Demanda '' l'ours '' à leur hôte.

Celui-ci fut intrigué par la question d'Aced. Et il l fut d'avantage sous le regard interrogateur du reste de la bande

" Ou est le vieux Xehanort, jeune homme ?" questionna Ira.

Il leva un sourcil intrigant. Il s'examina.

" Et bien c'est nouveau je suis redevenu un jeune de votre âge.

- Xehanort!? demanda Invi, incrédule.

- Comment est-ce possible ?

- Votre peur a du moi nourrir suffisamment pour avoir une apparence juvénile sans me forcer.

- Alors c'était vous hier ? demanda, timidement, Ava.

- Oui fillette.

- Je ne suis pas une enfant.

Ses amis s'étonnèrent de voir Ava tenir têtes comme cela, d'habitude elle était très réservée.

"Pour moi vous l'êtes. Après tout n'avez-vous pas l'âge d'être ma petite-fille? rétorqua-t-il, amusé.

Les amis se regardèrent puis haussèrent les épaules sur le résonnement véridique.

Gula réalisa un détail.

" Votre nourriture s'est la peur."

Xehanort acquiesça de la tête. Ira eut une illumination il lança un coup d'œil à son ami. Celui-ci confirme un signe de tête.

" Une maison hantée," dirent les deux amis d'une même voix.

Les autres étaient perplexe. Leur hôte les laissa finir leur résonnement. Les deux amis expliquèrent leur idée de transformer la maison en une attraction d'épouvante pour les amateurs d'épouvante ou comme distraction pour les enfants le soir d'halloween. L'idée plaisait bien au fantôme, mais pas à Ava.

" T'inquiète tu n'aura rien à faire, nous s'en occupons.

- Je déteste tout se qui fait peur.

- Je respecte votre choix. Mais je tiens quand même à faire ce lieux votre basse pour la surveillance de la ville.

- C'est plus dans mes cordes, assura Ava.

Le fantôme fut surpris par la soudaine assurance de la jeune fille il y avait à peine quelque instant elle était morte de peur, maintenant elle était prête à se mettre entre des voyous et les innocents.

"J'ai juste peur de tous se qui est horreur."

Il ne dit rien, chacun ses phobies. Il se dirigèrent vers le salon et vit la porte d'entrée briser en deux. Ava posa son regard vers Aced, tandis que le fantôme se demanda comment il a fait pour ne pas avoir entendu sa porte se brisait.

"Sa donne à la maison un côté plus authentique, plaisant Gula.

Xehanort sourit. il aimerait de plus en plus ces jeunes. Il ne doutait pas une seule seconde qu'il allait bien s'amuser avec eux.

"Hé c'est pas de ma faute, se plaignit Aced.

- Sous la panique on n'est pas allé de main morte.

Le revenant demanda une explication du regard.

" Aced et moi sont les plus fort du groupe du coup chacun notre tour nous avons d'enfoncer la porte.

- Ho vous êtes la forces brute du groupe.

Aced bomba le torse et les bras pour montrer sa force. Xehanort sourit il allait faire du bon boulot avec eux, il en était certain.

"Bon il est '' tard '' je vais devoir vous mettre à la porte."

Les jeune sourirent face à l'humour de leur nouvel ami.

" Comme je suis un mauvais je vais rien manger pour le petit-déjeuner.

- Merci, mais non merci", dit Ava, en se souvenant de l'état de la cuisine.

Ils sortirent en toute sécurité de la maison. Ils partirent se restaurer chez Invi pour se remettre de toutes leurs émotions.

Les jours passèrent sans qu'ils donnent des nouvelles à Luxu. Celui-ci s'en moquer éperdument des amis d'ava. Il se délecta de penser qu'ils la cherchaient désespérément. Il se ravi à l'idée de voir Gula dévasté à la perte de son amour. Mais il fut terrifié de l'avoir vivante détour d'une rue, sous la protection d'Aced. Il décida mine de rien de salut l'ours lorsqu'Ava n'était plus avec lui. Il fut assez sur prit de la soudaine agressivité du jeune qui était prés à le mettre en pièce. Il alla voir les autres membres du groupe et ne fut pas mieux accueilli. La soudaine hostilités de ses anciens compagnons l'intrigué. Le groupe ne voulait rien dire. Ils n'avaient rien à dire sur la lâcheté de Luxu.

Celui-ci se demande un commentaire son amour à sens unique avait fait pour sortir vivant. Cette énigme l'obséda. Il en perdait le sommeil et l'appétit. Il fallait savoir. Il se rendit chez la maison du vieil homme, enfurie. Xehanort, redevenu vieux, était dans sa cuisine en se demanda se que prévoyait les jeunes pour la première représentation de l'attraction.

"C'est quoi cette histoire, rugit-il. Vous êtes bien foutu de ma gueule."

Il enchaîna les insultes.

"Et bien vous êtes bien vulgaire en parole, contrairement à l'écrit vous êtes tout miel."

Le jeune vêtu de noir sera les dents. Il était en colère et Xehanort se moquait bien de lui

" Ava est toujours en vie pourquoi ?" dit-il, en colère.

Xehanort ne lui réussit pas. Il détailla le jeune visiteur. Il lui était de plus en plus antipathique. En quelques mots habillement placés, il fit ressortir tout se que le soi-disant ami d'Ava avait sur le coeur. Toute la rencoeur en vers les amis d'Ava était dis, Luxu n'avait jamais supporté qu'ils lui volent sa place dans son cœur. Il n'avait jamais voulu la partager. Il déballa tout, tout ses états d'âme ainsi que le passé d'Ava, en étant de plus en plus vulgaire et de plus haineux. Il en venait à haïr celle qu'il aimait.

Xehanort écouta la complainte, placidement. Cela l'amusait de voir l'orgueil mal placé du jeune homme le ronger et il ne s'amusait plus en découvrant qui était réellement Ava. Son regard s'assombri. Il ferma les yeux en essayant de contrôler la rage qui commencer à faire fureur en lui.

Il comprenait mieux se que son corps voulait lui dire quelque jours plutôt. En voyant Ava dans la chambre d'enfant, son corps lui hurlait d'ouvrir les yeux : la fillette rencontrée autrefois dans son jardin était Ava. Il avait tout fait pour la soustraire de la garde de ses parlants maltraités. Il n'a pu le faire qu'à l'année des quatorze et de la petite. Il avait toujours sût que les parents d'Ava avaient des problèmes dans leur couple, mais se fut lors de sa première rencontre avec la fillette qui comprit l'ampleur des dégâts sur une si jeune enfant, surtout avec les multiples coups sur son frêle corps. Il avait la première fois prit la fillette dans ses bras pour l'emmener au poste de police et signalait les parents à la protection de l'enfance. Mais le père était arriva et une bagarre entre eux en suivis, Ava se cogna la tête causant une perte de mémoire sur l'accident. Elle ne su jamais que Xehanort avait voulu la protéger. Les parents d'Ava portèrent plainte contre lui et il ne put s'approcher d'Ava mais il n'a pas perdu la partie pour autant. Il réussit à offrir le renard en peluche à la fillette. Malheureusement il ne pu l'adopter à cause de son âge et ainsi ses antécédents avec les parents. Il était mort quelques semaines après qu'Ava soit placé dans une bonne famille.

Il fit taire les élucubrations son interlocuteur, du regard. Un frisson d'effroi parcourut Luxu. Il venait de signer son arrêt de mort. Il le sentait dans tout son corps, mais en ignorer la cause. Il s'en moquait bien des raison du vieil homme tout se qu'il voulait être de sortir de la.

Le fantôme fit voler les objets à travers la pièce. Luxu tenta de fuir mais ne le put. Il prit son portable, en priant que quelqu'un de don ancien bande ne réponde. Il fut surpris qu'il était bloquait. Il espère que se soit Xehanort qui bloque encore le téléphone mais fut horrifié de voir qu'il fut bloqué. Il remarqua avec effroi qu'il y avait quatre message sur le groupe d'ami après qu'il est éteint son téléphone après avoir dit ses adieux à Ava. Il avait complètement occulté avoir dévoilé son plan meurtrier. Il comprend pourquoi les autres lui étaient soudainement devenus hostile.

" Pourquoi faut-il qu'ils se mêlent de se qui leur regarde pas.

- Parce qu'ils aiment la petite."

Luxu hurla, en voyant Xehanort derrière lui.

Le fantôme lui fit passé une nuit cauchemardesque. Après avoir fini de jouer avec lui, Xehanort expulsa le corps sans vie de Luxu. Il referma la porte près à accueillis sa nouvelle vie de fantôme.

"Farce ou friandise," murmura t il, tendit que la porte se referma.

Fin