Disclaimer : Il s'agit d'une traduction de « Just One of Those Things » de « PenguinBuddy »

Les personnages appartiennent à J. K. Rowling et l'histoire à « Penguin Buddy ». Je me contente de traduire cette histoire avec l'accord de l'auteur.

Bonne lecture.

Épilogue

L… J

Cachée par l'angle du mur, Lily observa ce qui se passait dans la petite chapelle, cherchant James du regard. Elle sourit en le repérant près du bout de la salle, Sirius à ses côtés en tant que témoin. James était en train de rire à quelque chose que son meilleur ami venait de dire. Elle savait que si elle s'était trouvée plus proche, elle aurait pu voir les yeux de James briller, comme chaque fois qu'il riait.

Cela faisait maintenant un peu plus d'un an qu'ils étaient officiellement en couple, mais le cœur de Lily manqua encore un battement à la vue de James qui avait l'air si beau dans ses robes de cérémonie noires. Ses cheveux étaient aussi désordonnés qu'à l'accoutumée, même si Sirius lui avait avoué que James avait fait de son mieux pour tenter de les coiffer pour l'occasion.

Lily était secrètement heureuse que les cheveux de James n'aient pas voulu se laisser faire. Aussi mal coiffés soient-ils, c'était une part de ce qu'était James, et elle préférait que rien de ce qui faisait James n'ait été truqué pour le mariage.

Ils avaient choisi de faire de leur cérémonie un mélange de traditions moldues et sorcières. Lily avait toujours aimé les vœux traditionnels anglicans, et elle avait également voulu que son père puisse marcher avec elle pour la mener jusqu'à l'autel. James, de son côté, avait grandi dans une famille de sang-purs et avait été habitué aux coutumes sorcières qui entouraient le mariage. Il n'avait jamais rien connu d'autre et ne pouvait pas imaginer se marier autrement.

L'assemblée n'était constituée que des amis proches et de la famille. Voldemort et ses mangemorts étaient une menace de plus en plus forte pour la communauté sorcière comme moldue, et le mariage d'un sang-pur et d'une née-moldue n'était pas un évènement sur lequel James et Lily souhaitaient attirer les regards.

Assis au premier rang, se trouvaient Charles et Dorea Potter. Dorea éclatait de bonheur, tandis que Charles ne paraissait pas très enthousiaste. Il ne fusillait cependant personne du regard, ce qui était un grand progrès. Depuis que Dorea et Hestia s'étaient opposées à lui sur la question du mariage, Charles avait commencé à s'ouvrir à sa famille. Il restait de vives tensions entre James et son père, mais les choses s'amélioraient.

Charles n'avait rien tenté pour empêcher James d'épouser Lily et avait même félicité celle-ci. La mère de Lily se trouvait à côté de celle de James, attendant que son mari la rejoigne après avoir accompagné Lily le long de l'allée jusqu'à l'autel. Pétunia avait choisi de ne pas venir à un mariage ou tant de personnes pratiquant la magie seraient présentes. Elle avait félicité sa sœur de façon froide et peu convaincante, ce qui était selon Lily le maximum qu'elle pouvait attendre d'elle.

Frank et Alice, toujours mariés et heureux, étaient assis à côté d'Emmeline au second rang. Il y a un peu moins d'un mois, ils avaient rechapé d'une rencontre avec Voldemort en personne. Tous deux avaient été ébranlés par la confrontation, mais avaient continué avec détermination leur formation d'aurors. Au printemps dernier, Emmeline avait déménagé à Londres pour un appartement à une faible distance à pied de celui de Lily et Hestia. Elle avait pris un travail de bureau au ministère et en était assez heureuse.

Remus et Peter se trouvaient de part et d'autre de l'allée centrale. Les deux futurs mariés avaient fait attention à planifier la cérémonie deux semaines après la pleine lune afin que Remus soit le plus en forme possible. Il avait du mal à trouver un travail car peu d'employeurs voulaient d'un loup-garou, mais il refusait toute aide de James ou Sirius qui avaient plusieurs fois proposé de lui donner de l'argent ou de l'aider à trouver une place. Peter travaillait dans une boutique du chemin de traverse, et pour ce qu'en savait Lily, tout se passait bien.

– Il est presque l'heure, annonça Hestia, arrivant au côté de Lily, portant la robe jaune pâle que Lily avait choisi pour sa demoiselle d'honneur. Tu es nerveuse ?

– Non, sourit Lily en se tournant vers sa meilleure amie. Je pensais que je le serais… mais non. Je sais que je fais le bon choix, épouser James.

– C'est bizarre de se dire que dans un peu moins d'une heure, tu seras Lily Potter et non plus Lily Evans, commenta pensivement Hestia. Mais ça te va bien Lily Potter, ça te va aussi bien que si le destin avait voulu que ce soit ton nom de famille.

– Graham et toi avez choisi une date ? demanda Lily en en faisant référence aux fiançailles récentes de son amie.

Lily était heureuse que son amie ait trouvé Graham Jones. Elle n'avait jamais vu Hestia aussi détendue ou heureuse que quand elle l'avait vue en présence de Graham. Ils débordaient de bonheur dans leur couple, et James et Lily étaient tous deux ravis pour leur amie.

Hestia fit tourner l'anneau d'or à sa main gauche avec un petit sourire :
– Nous pensons chercher une date au début de l'automne. Aucun de nous deux ne veut un grand mariage, juste une petite cérémonie avec la famille et les amis proche, comme James et toi.

Elle fit une pause, comme pour chercher les mots adéquats :
« Depuis que tu es devenue ma meilleure amie, j'espérais que tu acceptes d'être ma demoiselle d'honneur.
– Bien sûr que j'accepte, s'exclama Lily en serrant Hestia dans ses bras aussi près que le lui permettait sa robe.
– Ne froisse pas ta robe ! la réprimanda Hestia en s'éloignant. Tu es si belle aujourd'hui, Lily. Je suis sûre que James ne pourra pas détacher ses yeux de toi.

Lily avait craint que la journée soit difficile ou rappelle des souvenirs douloureux à Hestia, mais son amie n'avait jamais paru aussi heureuse. Elle n'avait plus d'amertume, rien n'indiquait plus qu'elle regrettait ce qui aurait dû être son mariage. Hestia attendait avec impatience son propre mariage, et refusait de laisser le passé ruiner son avenir.

– C'est l'heure, Lily, fit son père en approchant.

Il souriait, mais ses yeux brillaient, et Lily crut y déceler des larmes.

Elle dépassa de nouveau la tête de l'angle du mur afin de s'assurer que tout le monde était en place. Dumbledore, qui officiait pour la cérémonie, se tenait au fond de la chapelle, légèrement plus loin que là où James et Sirius se tenaient.

Elle vit James regarder avec une appréhension mêlée d'impatience l'arche par laquelle elle allait arriver. Elle sentit son estomac se nouer par anticipation, mais de sa vie entière, elle n'avait jamais été aussi sûre de l'une de ses décisions. De tout son cœur, son âme, et son esprit, elle aspirait à devenir Lily Potter.

L… J

James observa la petite foule qui s'était rassemblée pour son mariage. Son mariage. Par le passé, cette phrase évoquait pour lui une profonde crainte et l'idée d'une prison, mais aujourd'hui, il épousait Lily, et les seuls mots qui convenaient étaient joie et bonheur.

Quand la musique commença doucement à remplir la chapelle, Il vit Hestia franchir la porte de la salle, portant un petit bouquet de fleurs. Elle remonta l'allée dans leur direction avant de prendre place du côté gauche de l'autel. La mélodie n'était pas familière à l'oreille de James, mais Lily l'avait assuré qu'il s'agissait d'une marche nuptiale commune pour un mariage moldu.

Le père de Lily fit ensuite son apparition, sa fille accrochée à son bras. James failli oublier de respirer quand ses yeux se posèrent sur Lily. C'était la plus belle femme qu'il ait jamais vu. La robe blanche qu'elle portait contrastait avec ses cheveux, faisant ressortir l'éclat de sa chevelure auburn. La robe elle-même était simple, et pourtant élégante, avec des manches courtes et un décolleté. Un voile recouvrait son visage, mais James pouvait voir l'éclat de ses yeux briller à travers le tulle.

– Inspire, expire, entendit-il Sirius lui murmurer à l'oreille dans un souffle. Il lutta pour ne pas laisser sortir un éclat de rire inapproprié, mais ne put cependant pas contenir un grand sourire, incapable de garder les muscles de son visage dans une position neutre. En voyant que Lily souriait également, il comprit qu'il n'avait aucune chance de parvenir à garder un visage impassible.

La foule se leva lentement tandis que — ce qui paru des années pour James — Lily et son père remontaient l'allée. James sentit son cœur accélérer au fur et à mesure que Lily se rapprochait de lui.

Arrivé au dernier banc, Mr Evans prit place au côté de sa femme laissant Lily qui continua son chemin. Elle fit une pause pour tendre son bouquet à Hestia, avant de venir se placer face à lui. Elle lui offrit un petit sourire, qu'il lui retourna, sentant sa respiration redevenir plus facile maintenant qu'elle se tenait près de lui.

– Bienvenue, mesdames et messieurs.

Dumbledore leva les bras, saluant l'assemblée. Lily et lui avaient choisi Dumbledore pour présider leur mariage. Ils n'auraient pu trouver meilleure personne. Après tout, ils étaient tous les deux assez proches de Dumbledore, l'ayant bien connu à Poudlard, et plus encore maintenant avec leurs actions pour l'ordre du phénix.

« C'est un grand honneur pour moi d'être ici pour célébrer l'union de Lily Christine Evans et de James Harold Potter par les liens sacrés du mariage. Venant de milieux différents, Miss Evans et Mr Potter ont choisi de mélanger des éléments des cérémonies moldues et sorcières. Au commencement d'un mariage sorcier, il est de coutume pour l'assemblée de manifester son approbation et sa joie pour l'union à venir. Je vous propose de répéter ces quelques mots après moi, mais c'est évidemment à vous de choisir de le faire ou non.
« Nous sommes réunis ici sur le lieu de votre union, commença Dumbledore, dont la foule répéta solennellement les mots.
« Nous sommes réunis ici pour soutenir votre décision de lier vos vies. Puissiez-vous affronter ensemble toutes les difficultés de la vie, vous soutenant l'un l'autre. Puisse votre amour ne jamais diminuer, et puisse vos vies se remplir de joie.

Dumbledore se tourna vers Lily :
« Lily, voulez-vous prendre cet homme pour époux, pour vivre avec lui, unis par les liens sacrés du mariage ? Voulez-vous l'aimer, le soutenir, et rester à ses côtés, dans le bonheur comme dans les épreuves, dans la maladie comme dans la santé, pour lui être fidèle aussi longtemps que vous vivrez ?
– Je le veux, répondit Lily, fixant James en face d'elle, un sourire ornant son visage.

Dumbledore se tourna ensuite vers lui, ses yeux bleus pétillants :
– James, voulez-vous prendre cette femme pour épouse, pour vivre avec elle, unis par les liens sacrés du mariage ? Voulez-vous l'aimer, la soutenir, et rester à ses côtés, dans le bonheur comme dans les épreuves, dans la maladie comme dans la santé, pour lui être fidèle aussi longtemps que vous vivrez ?
– Je le veux, répondit James sa voix ferme exprimant la détermination de son cœur à aimer Lily jusqu'à la fin de ses jours.
– Joignez vos mains, je vous prie, demanda Dumbledore.

James tendit ses main et senti les petites mains de Lily se glisser dans les siennes. Ce geste leur paraissait tellement naturel, leur apportant bonheur et chaleur. Il la sentit lui presser doucement la paume et fit de même, l'assurant par ce contact qu'il pensait chaque mot qu'il disait.

Sortant sa baguette de sous ses robes, Dumbledore commença à réciter des mots qui parlaient de vœux et d'unité dans un langage ancien, traditionnellement prononcés lors des mariages sorciers. Quand il eut fini, il répéta ensuite ces mêmes mots en anglais pour les membres non-magiques de l'audience :

– Ces deux personnes sont réunies ici en ce jour pour lier leur vie et devenir Une. Que leur union demeure jusqu'à la fin de toute chose. Les vœux qu'ils répètent maintenant sont sacrés, que celui qui les brisera soit maudit.

Il toucha ensuite de sa baguette chacune de leurs mains jointes, les faisant briller plusieurs secondes d'une lumière blanche éclatante avant de doucement s'estomper.

James s'éclaircit la gorge :
– Moi, James Potter, te prends, toi, Lily Evans, pour être ma femme et te garder pour le restant de mes jours, pour le pire et le meilleur, dans la maladie comme dans la santé, pour t'aimer et te chérir, jusqu'à ce que la mort nous sépare. Tel est mon vœu solennel.

Il s'était tout d'abord inquiété des traditions de mariage moldu, mais il était finalement heureux d'avoir cédé aux envies de Lily pour fusionner les deux cérémonies aux styles si différents Les vœux de la cérémonie moldue étaient très formels, mais aussi très beau. James sentait que ces mots exprimaient tout ce qu'il souhaitait que Lily sache de son amour pour elle.

Les yeux de Lily brillaient de larmes, mais elle conserva son sourire et sa voix ne faiblit pas quand elle parla :
– Moi, Lily Evans, te prends, toi, James Potter, pour être mon mari et te garder pour le restant de mes jours, pour le pire et le meilleur, dans la maladie comme dans la santé, pour t'aimer et te chérir, jusqu'à ce que la mort nous sépare. Tel est mon vœu solennel.

Sirius s'avança, et sortit d'une poche de sa robe de cérémonie les alliances que James et Lily avaient choisi l'un pour l'autre. Il les tendit à Dumbledore, qui les tint à la vue de l'assemblée, récitant une nouvelle litanie de mots anciens :
– Ces anneaux sont les symboles de l'unité qui lie cet homme et cette femme. Ils représentent la nature éternelle de leurs vœux.

Tenant toujours la main gauche de Lily, James lâcha la droite et, de la sienne, attrapa l'anneau que lui tendait Dumbledore :
– Lily, dit-il, glissant doucement l'alliance d'or blanc à son mince doigt, je t'offre cet anneau comme symbole de mes vœux, et de tout mon être et avec tout ce que j'ai, je te rends honneur.

Dumbledore tendit ensuite un anneau d'or parcouru de gravures à Lily, qui le prit, et le passa à l'annulaire de James, avant de lui presser légèrement la main :
– James, déclara Lily, je t'offre cet anneau comme symbole de mes vœux, et de tout mon être et avec tout ce que j'ai, je te rends honneur.

– Lily et James consenti à cette union, et ont librement échangé leurs vœux sans hésitation ni contrainte. C'est avec un immense plaisir que je vous présente maintenant Mr. et Mrs. Potter.

Par-dessus l'épaule de Lily, James put voir le sourire de Hestia étinceler, et cette vue ne fit qu'ajouter au bonheur qui menaçait de le submerger.

– Mr Potter, l'appela Dumbledore, vous pouvez maintenant embrasser la mariée.

James souleva le voile de Lily et le fit glisser derrière sa tête, laissant l'étoffe légère pendre dans son dos. Se penchant en avant, James serra doucement Lily contre lui et posa ses lèvres sur les siennes. Une chaleur envahit son corps à ce contact et sous ses lèvres, il sentit la bouche de Lily former un sourire.

La sensation de tenir Lily si près de lui n'avait pas perdu de son attrait, et si la chapelle n'avait pas été pleine de monde, James aurait continué avec bonheur d'embrasser celle qui était maintenant sa femme et n'aurait arrêté que lorsque le besoin d'oxygène se serait trop fait sentir.

Quand il s'éloigna de Lily, les applaudissements de la petite foule envahirent ses oreilles. Il se sentit ému par le fait que chacune des personnes présentes soit venue montrer son soutien à son mariage avec Lily, et que tous soient ici pour partager la célébration de l'amour qu'il partageait avec la femme à côté de lui.

Adressant un sourire éclatant à Lily, il prit sa main et tous deux descendirent l'allée centrale, essayant d'éviter le riz jeté par leurs invités. Tout le monde souriait, applaudissant les jeunes mariés, toute autre préoccupation que la célébration oubliée.

Le monde était incertain et dangereux par les temps qui couraient, et pour un moment, James douta que le bonheur qu'il éprouvait à cet instant puisse durer éternellement. Mais tout à coup, lui revinrent en mémoire des mots qu'avait prononcé Dumbledore lors d'une précédente réunion de l'ordre :
L'amour et l'amitié sont les armes les plus importantes contre Voldemort.

James se pencha en avant et embrassa doucement Lily, ce à quoi elle répondit avec enthousiasme :

– En quel honneur était-ce ?, demanda-t-elle en reprenant son souffle tandis qu'il se reculait.
– Je t'aime, Lily Potter, lui répondit-il en lui souriant, son cœur envahi par l'amour qu'il portait à la jeune femme fougueuse dans ses bras.

Aussi sombre le futur puisse-t-il paraître à ce moment, James sentit qu'aussi longtemps il aurait Lily, ses amis, et sa famille à ses côtés, il serait capable de faire face aux ténèbres avec confiance.

L… J

Et voilà, c'est fini.

Je suis vraiment heureuse d'avoir terminé cette traduction, n'hésitez pas à me laisser une review pour me dire ce que vous en avez pensé.

Je n'ai pas d'autre projet de traduction en cours, mais peut être que j'en lancerai un autre si je trouve le temps pour le faire.

Bonne soirée tout le monde.

Siloe