Mike soupira en éteignant son ordinateur.

Il était une heure du matin, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il était crevé.

Chris et Josh étaient déjà au lit depuis longtemps, il pouvait même entendre le plus âgé émettre ce drôle de petit ronronnement depuis son bureau.

Le jeune homme sourit en rejoignant leur chambre, retirant déjà son sweat et son jean.

Mais, alors qu'il allait se glisser sous la couette, un cri au-dehors le figea sur place.

-Qu'est-ce que..? marmonna le brun, tendant l'oreille.

Seul le silence lui répondit, et il soupira de soulagement.

"Arrête de flipper pour rien Mike, tout va bien."

Juste au moment où il acquiesçait à sa propre pensée, un aboiement furieux résonna dans la nuit, et il sentit son sang se glacer dans ses veines. Le raffut alla crescendo et Mike se retrouva à trembler légèrement.

Wolfie n'aboyait qu'en cas de menace directe... qu'est-ce qui pouvait bien énerver à ce point un loup, prédateur par excellence?

Le brun en avait bien une idée, mais il la chassa de son esprit aussi vite que possible.

Trop tard cependant, l'effroi s'insinuait déjà en lui, paralysant tous ses membres.

Un instant, il fut tenté de réveiller Josh et de l'envoyer lui-même voir ce qui n'allait pas.

Après tout, il y avait peu de chance que le Makkapitew lui-même soit blessé.

Mais en apercevant le visage paisible de son petit ami, Mike se sentit parfaitement incapable de lui infliger une nouvelle frayeur.

Alors, sans un bruit, il ressortit de la chambre, et descendit au rez de chaussée.

Dehors, son loup continuait d'aboyer et de grogner, envoyant de nouveaux frissons courir le long de l'échine de son maitre.

Attrapant le manteau de Chris accroché à une chaise dans la salle à manger, Mike se dirigea résolument vers la porte menant au jardin.

Il fut tenté un instant de s'armer, mais la partie rationnelle de son cerveau lui rappela qu'il vivait en pleine campagne texane, et non dans un chalet paumé dans les montagnes glacées de l'Alaska.

Aucun risque de se faire attaquer par...

"Non, n'y pense pas, ne le dis pas, ne l'imagine pas!" se fustigea le jeune homme en tournant la clé dans la serrure, avant de baisser la poignée.

Pourtant, quand il ouvrit la porte et leva son portable reconverti en lampe de poche pour l'occasion afin d'éclairer devant lui, son côté rationnel partit définitivement en vacances et de la sueur commença à perler sur son front, malgré le froid hivernal.

Même avec la lumière de son téléphone, il ne voyait pas à deux mètres devant lui: le brouillard était trop dense, rajoutant encore un peu de macabre à l'expérience qu'il était en train de vivre.

Il entendait son loup continuer d'aboyer à une vingtaine de mètres devant lui, et il dut bien se résoudre à aller voir.

C'est ainsi qu'en doudoune, boxer et sabots de jardinage (il avait pris les premiers trucs qui lui passaient sous la main), le portable à la main et la peur au ventre, qu'il s'avança vers l'endroit où il estimait que se trouvait Wolfie.

Jamais il ne s'était senti aussi vulnérable de toute sa vie, il en vint même à regretter sa bonne vieille machette. Durant sa courte traversée du jardin, il eut le temps de se remémorer les horreurs qu'il avait vécues moins de trois ans auparavant, et il dut s'arrêter une ou deux minutes pour reprendre un souffle qu'il avait perdu à cause de l'effroi que lui inspirait tout ça.

"Tout va bien Mickey, t'es en sécurité." se répétait-il en boucle, ce qui ne suffit malhereusement pas à apaiser ses craintes.

Tout était encore trop frais dans sa mémoire. La course poursuite dans la neige, Jessica kidnappée, Josh disparu, l'explosion, les monstres...

Un hoquet lui échappa alors que les larmes lui montaient aux yeux, mais il les retint sévèrement, avant de reprendre sa marche.

Au moindre bruit, il se figeait une à deux minutes, aux abois, terrifié. Il lui fallut ainsi une bonne dizaine de minutes pour ne parcourir que cinq petits mètres.

Heureusement il finit par arriver à destination et effectivement, le loup était bien là, tournant autour d'un prunus, les babines retroussées et la bave aux lèvres.

Son attitude agressive inquiéta et rassura Mike à la fois. Si un... une des choses à laquelle il pensait avait été ici, Wolfie n'aurait jamais fait autant de boucan, bien au contraire. Il avait été dressé pour ça après tout.

Non, s'il aboyait, c'est qu'il devait y avoir quelque chose de dangereux mais pas tant que ça dans les parages.

Un mouvement attira soudain le regard de Mike et il leva les yeux vers les branches, le cœur au bord des lèvres.

Là, à moins d'un mètre de son visage, deux yeux luisants le fixaient intensément.

Le jeune homme retint son souffle un moment avant de baisser les yeux vers Wolfie pour le fusiller du regard.

-Un rat?! Tout ça pour un foutu rat?!

Son loup se contenta de pencher la tête de côté, perplexe quant à la soudaine colère de son maitre.

-Tu sais quoi? Demmerde toi, grommela Mike en tournant les talons pour regagner l'abri de leur maison, encore un peu secoué par la scène digne d'un film d'horreur qu'il venait de vivre.

Il jeta doudoune et sabots dans la cuisine, et remonta en vitesse jusqu'à la chambre.

Puis, sans la moindre douceur, il alla se glisser dans le lit qu'il partageait avec ses deux compagnons, et enfouit son nez glacé contre le cou de Josh.

Ça ne manqua pas, un instant plus tard, le jeune homme remuait pour tourner la tête vers lui, les yeux vitreux de sommeil.

La vue de ses crocs, que les gens trouveraient normalement inquiétants voire menaçants, rassurèrent Mike. Ici au moins, il savait que rien ne pourrait lui arriver.

-Ça va pas? chuchota le plus âgé, la voix rauque de fatigue.

-Serre moi juste dans tes bras s'il te plait. Je t'expliquerai tout demain.

Josh cligna des yeux, puis haussa les épaules et fit ce qu'on lui demandait, laissant échapper un bâillement monstrueux.

Mike ne se calma qu'une fois que sa tête reposa contre la poitrine de son amant, les doux battements de son cœur aussi mélodieux que la plus belle des berceuses du monde.


Je viens de vivre ça en live avec mon chien (un bon gros husky de 22kg, donc autant vous dire qu'il en faut beaucoup pour l'inquiéter et la faire aboyer)... autant vous dire que juste après une partie d'Until Dawn, ça remue bien xDMaintenant je vais aller dormir et prier pour ne pas faire de cauchemars hein xD