Alors que l'hiver n'en finit pas de blanchir les montagnes. Obligeant les cantonniers de continuer à jeter de lourdes poignées de sel sur les routes départementales. Je venais de finir de passer un coup de chiffon de poussière sur ma bibliothèque. Lorsque mon fidèle corbeau tapa au carreau de la fenêtre. Il portait une lettre.

« Alors qui m'écrit ? » En voyant l'enveloppe vierge de tout logo ou inscription, je m'écriai.

« Ce n'est pas une facture, c'est déjà ça. »

C'est une lettre et apparemment, j'avais promis de nouvelles histoires. Et je pense qu'il est temps d'en commencer.

« Croa Croa »

« Oui je vais commencer le prologue, ce sera rapide. Et ensuite tu le porteras à Cdwinwin. »

« Crooooa » gémit il

« Oui je sais que ce soir, y'a la soirée Vodka au club des corbeaux de Murat. Mais tu auras le temps de faire l'aller-retour. »

Et oui chères lecteurs et lectrices de France et de partout ailleurs. Voici donc une nouvelle histoire centrée uniquement sur l'univers Harry Potter.

Elle sera constituée de deux tomes.

Et ce nouveau récit intitulé « la vengeance d'une rousse » en sera le premier.

Alors, niveau personnage, attendez vous à ce que les méchants soient gentils. Et les gentils méchants (mais pas tous)

Et remercions JK Rowling pour les personnages et l'univers qui lui appartient. Je me contente que rajouter les OC (et y'en aura un paquet)

Et c'est parti

Prologue

Où on voit que tout commence (c'est logique en même temps)

31 octobre 1991 Cokeworth Midlands

La nuit était tombée sur les Midlands. La ville de Cokeworth était plongé dans l'obscurité, en cette nuit d'Halloween. Près de l'usine qui était le principal employeur de la ville, se trouvait un square qui faisait la joie des jeunes habitants du quartier. En revanche, ce qui était surprenant c'est qu'un homme inanimé gisait inconscient dans l'herbe. Le premier passant aurait remarqué, sa tenue entièrement noire, ses cheveux de la même teinte.

Celui-ci avait sûrement été assommé. Il reprit ses esprits et se releva avec difficulté. Il prit rapidement le chemin de sa maison. Une fois devant elle il vit la porte d'entrée enfoncée.

« Mon dieu, Lily. »

Il monta rapidement à l'étage et malheureusement sa chère Lily était au sol.

« Non ma Lily » s'écria le jeune homme. Il ne pouvait pas croire qu'il l'avait perdu, la seule femme de sa vie. Son attention fut alors attirée par les pleurs venant des deux berceaux, qui se trouvaient dans la chambre.

Severus se précipita vers eux. Il voulait vérifier si les jumeaux allaient bien. Les deux bébés semblaient n'avoir rien. C'étaient leurs trésors. Harry et Hermione étaient ce qu'il avait de plus précieux.

« Severus, je suis... »

« Lily par Salazar. Tu es vivante »

La rousse était bien en vie mais elle avait été secouée.

« Mon amour. Que s'est-il passé ? »

« Il est venu. Il me voulait. Tom m'a protégé et il a… »

« Calme-toi Lily. Qui a voulu te faire du mal ? »

« C'est Dumbledore, il était là avec Potter. Tom devait les retenir le temps de partir avec les enfants. Mais Potter m'a assommé et… »

Lily se tut, alors qu'un bruit se fit entendre dans l'escalier. Rogue sortit sa baguette sur l'inconnu. Qui n'en était pas un en fait. L'inconnue puisqu'il s'agissait d'une femme, avait de longs cheveux noirs comme la nuit. Aussi sombre que ses yeux

« Maman ?! » s'écria Severus

Et effectivement, c'etait bien Eileen Prince qui se trouvait devant eux. Mais Severus voulait en être sûr.

« Si tu es bien ma mère. Alors quel objet se trouve dans le vestibule de ta maison »

« Un portrait de mes petits-enfants. Et un chien en faïence que Michel a gagné à la fête foraine de Limoux. »

« C'est bien toi. » dit Severus avant d'enlacer sa mère.

« Severus, Lily que s'est-il passé ? »

« Dumbledore était là avec Potter. Tom à voulu nous protéger. »

« Où est Tom ? » demanda Severus.

La rousse désigna un coin de la pièce. Il se trouvait ce qu'il restait de leur ami. Un morceau de cape et une baguette blanche en forme d'os.

« Que lui est-il arrivé ? » demanda Ellien.

« Je l'ignore » répondit son fils, avant de poursuivre.

« Lily, nous devons partir. »

La rousse comprenait que cela avait à voir avec la « disparition de Tom » mais elle comprenait aussi que cela avait à voir avec Dumbledore. Surtout depuis cette rumeur de prophétie qui concernait le petit Harry.

En quelques minutes à peine, le couple avait emballé ses affaires, et celles de leurs enfants. Severus avait réduit son matériel et ses potions. Ellien aida sa belle-fille, à porter les jumeaux.

« Les aurors ne vont pas tarder. » dit Severus qui se retourna et lança un Feudeymon sur la maison »

« Tu étais obligé de faire ça ? » demanda Lily

« J'en rêvais depuis quinze ans. » lui répondit l'ancien Serpentard.

« Je te comprends mon fils » dit Ellien. Celle-ci guida le groupe à travers les rues de la ville. Bientôt ils pénétrèrent dans une forêt avant de tomber sur une route.

Au bord de celle-ci était stationné une voiture. Une Citroën CX avec une plaque d'immatriculation française. L'homme qui était à son volant descendit du véhicule, et se dirigea vers les nouveaux venus.

« Ellien y'a un problème ? »

« On t'expliqueras Michel, on doit partir vite. »

Les bagages furent rangés dans le coffre et tous prirent place dans la voiture, qui démarra sur les chapeaux de roues. Michel eut droit à des explications sur ce qui était arrivés.

« Je pense qu'il vaut mieux vous éloigner quelques temps » dit il

« Le principal, c'est de quitter le pays, et de nous éloigner de Dumbledore. »

« Je n'ai jamais rien compris à vos trucs de sorcier » s'exclama Michel « Mais ce ne que je sais c'est que si tout va bien on sera à Douvres avant l'aube »

Severus espérait qu'il disait vrai. Il regarda dans le rétroviseur et vit Lily avec ses enfants dans les bras. Il n'aurait jamais espéré avoir une famille un jour. Ces jumeaux étaient la plus belle chose qui leur soit arrivée. Harry lui ressemblait beaucoup, mais le garçon avait les yeux de sa mère. Hermione, elle, avait hérité des yeux de son père. Mais ressemblait plus à sa mère.

Severus se jura que jamais plus, on ne fera de mal à sa famille.

llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

Pendant ce temps en Ecosse. Albus Dumbledore faisait les cent pas dans son bureau. D'après les rapports des aurors, la maison des Rogue avait entièrement brûlé. C'était étrange pourtant, vingt minutes plus tôt, elle était intacte. Il n'y avait aucun survivant, cela voulait dire que l'élu de la prophétie avait péri. Celui qui devait vaincre le seigneur des ténèbres n'était plus. C'était impossible, il devait trouver une solution, pour ne pas perdre la face. En parlant de ça, il se dirigeait vers l'infirmerie où se trouvait James Potter. Qui lui avait perdu la face au sens propre du terme.

llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

Au même moment dans le Wiltshire, un grand homme blond venait d'entrer dans son manoir. Immédiatement il se rendit dans sa chambre où se trouvait sa jeune épouse.

« Lucius. Que s'est-il passé ? »

« Apparemment, la rumeur disait vrai » répondit tristement le lord Malfoy

« Non, c'est impossible, ils ne peuvent avoir péri » sanglota Narcissa. « Les enfants avaient à peine le même âge que Draco. »

Lucius prit son épouse dans ses bras. Avant de lui murmurer. « Je suis sûr qu'ils sont en vie. Severus est trop malin pour se faire avoir comme ça. Et Lily est prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime. »

Et voila pour ce prologue si vous avez aimé j'hésité pas à laisser une review

Pour le rythme de parution c'est simple... Y'a en pas j 'essayerait de poster le plus régulièrement possible

POV Cdwinwin

Rajoutant brusquement une nouvelle bûche dans l'âtre, je frottais vivement mes mains l'une contre l'autre en y soufflant dessus de l'air chaud. Je rapprochais mon fauteuil préféré de la cheminée, alors qu'un livre et un verre encore vide se trouvait sur la table basse à ma droite.

"Un bon livre, un petit verre de pétillant et ce sera parfait" me dis-je en commençant à me servir avant d'entendre un toc-toc contre la vitre sur ma gauche.

"Tiens ! Mais ce ne serait pas le corbeau de Rayan du Griffoul !" M'exclamais-je en m'empressant de lui ouvrir. "Alors quel chapitre m'apportes-tu aujourd'hui ?" Le questionnais-je en le délestant de son courrier.

"Croaaaa" croassa-t-il en s'ébrouant pour se débarrasser des quelques flocons s'étant accrochés à ses ailes.

Il remarqua tout à coup le verre sur la table basse. Sautillant jusqu'à lui, il plongea le bec dedans et en bu deux bonnes gorgées. J'étais tellement estomaqué de ce que je venais de voir que j'oubliais complètement de pester contre les bonnes manières. La fenêtre étant restée ouverte, un courant d'air glacé fit danser les flammes dans le foyer et me fit grelotter sur place. Et avant d'avoir pu dire quoi que ce soit, l'oiseau avait pris la poudre d'escampette.

"Bon, et bien maintenant, je sais que je devrais toujours avoir un petit verre pour le mettre de bonne humeur." soupirais-je en ouvrant finalement mon courrier. "Oooh, une nouvelle histoire ! Voyons voir, mettons-nous au travail !"

TCHAO A PLUS