Note de l'auteur : Je reprends le concept de Marina, d'Angelica R et d'Almayen, lui-même repris de Nelja. Merci à Marina pour le modèle et le titre ! Le but est de faire dix petites micro fanfictions sur le thème donné, donc dix thèmes, pour un seul duo ou couple. N'hésitez pas à me soumettre des idées à traiter !


Une Chanson de Pangolins et de Micro-Fics

Bronn & Litany


1. Angst

Voir Bronn obtenir tout ce qu'il a voulu à la fin de la série fait mal à Litany. Elle pense à tous les personnages qu'elle préfère à lui et qui ont eu une fin tragique. Quand elle le découvre dans les livres, c'est pire.


2. Famille

Bronn a fui un père violent quand il était à peine adolescent. Litany n'a pas eu ce courage. Elle s'est toujours dit qu'elle restait pour sa petite sœur, mais elle se demande si ce ne serait pas de la lâcheté. Quelquefois, quand ils ont bu, ils parlent ensemble de leur enfance, mais après, ils oublient.


3. Crack!Fic

-Pourquoi j'écris ça, moi ?

-Parce que Almayen ?

-Ah… Oui… C'est vrai.


4. Pangolins!Verse

Au début, quand Bronn voit débarquer des pangolins d'âmes-soeurs, il est très surpris. Puis, il finit par se faire aux incessantes visites de Litany et des autres.


5. Première fois

La première fois que Litany essaie d'écrire sur Bronn, elle a peur. Elle n'est pas en phase avec ce personnage, elle n'arrive pas à rentrer dans sa tête, elle n'arrive pas à le faire parler… Et puis au final, ses fics ont l'air de plaire, alors elle continue à écrire le mercenaire même si elle a l'impression qu'il lui échappe encore et encore.


6. Fluff

Jaime et Almayen les retrouvent souvent endormis l'un sur l'autre, entourés de cadavres de bouteilles d'alcool. Ils ont l'air si paisibles qu'ils ne les réveillent pas et s'en vont sur la pointe des pieds.


7. Humour

-Pourquoi tu me shippe toujours avec Jaime Lannister ?

-Parce que…

-Almayen, c'est ça ?

-Ouais, voilà.


8. Hurt/Comfort

Bronn n'est pas réputé pour se confier, mais Litany est suffisamment patiente pour arriver à le faire parler, et étonnamment, il trouve que ça fait plutôt du bien.


9. SMUT

-Non.

-On est d'accord.


10. UST

Litany et Bronn se lançaient des regards acérés et un peu flous par-dessus la table : cela faisait douze trottoirs, un cocktail mystérieux couleur gris béton, qu'ils s'enfilaient, et aucun ne voulait accepter la défaite.

Jaime et Almayen les regardaient tanguer, atterrés, sur la table d'à côté devant leur diabolo citron…

-TAVERNIER, UN AUTRE ! s'exclama Litany.

-LA MÊME POUR MOI ! répliqua Bronn.

Almayen lança un regard de pure compassion à la serveuse toute douce et toute mimie qui les supportait depuis l'ouverture du bar.

-C'est ton dernier, poufiasse. Tu vas vomir, t'en peux déjà plus.

-C'est ce que tu crois, p'tite bite.

-Tu peux me traiter de tout ce que tu veux mais pas de ça…

Jaime et Almayen détournèrent le regard, gênés.

-Ah ouais ?

-Ouais, suis-moi dans les toilettes, je peux te le prouver tout de suite !

-Ok ! Je suis sûre qu'il n'y aura rien d'impressionnant à voir.

-Bronn, reste-là, lui intima Jaime entre ses dents.

Mais le Mercenaire n'en fit qu'à sa tête et les deux alcooliques se levèrent de leur chaise dans un tohu-bohu de tous les diables. La serveuse toute mimie arriva avec leur commande et les regarda partir vers les toilettes.

-Mais… qu'est-ce qu'ils comptent faire ? demanda-t-elle à Jaime et Almayen.

-On les connait pas, tenta la jeune diplômée de l'Ecole du Louvre. On est pas avec eux.

-Je ne peux pas les laisser aller à deux dans les toilettes dans leur état !

-Vous voulez que je vous aide ? soupira Jaime.

-S'il vous plait.

La jeune femme adorable appela son collègue, et à trois ils réussir à faire sortir Litany et Bronn des toilettes, pendant qu'Almayen se cachait les yeux de honte. Elle n'oserait plus jamais revenir dans cet établissement !

Les deux ahuris ne goûtèrent même pas à leur treizième verre : Jaime régla les consommations et appela un taxi, où ils arrivèrent difficilement à les faire rentrer dedans. A peine une minute plus tard, ils s'endormirent l'un contre l'autre.