Réponses aux Reviews

xiu : Hello, j'aime l'idée pour Hotchner ou Reid, je vais y penser.

kharramayandre1 : J'aime cette série mais je ne pense pas que cela collerait avec cette histoire... Cela irait mieux avec Hekate si vraiment je devais faire un crossovers avec.

Aelita Yoru : J'aime lire certains crossovers mais je ne connais pas assez la série car je n'en suis pas une grande fan.

Aelita Yoru : Oui je pense beaucoup à l'utiliser avec son caractère cela peut être intéressant.

viroce : j'avais totalement oublié les Evans dans The Kissing Booth, faut que je me refasse les films lol... Je n'ai pas prévu d'abandonner mes fictions même si parfois je peux mettre du temps à écrire la suite.

Merry Archer : merci, contente que cela t'ai plus. Max Black est un personnage que j'adore, j'avoue que j'ai regardé la série surtout pour elle. Les Gallagher sont géniaux, je suis une totale fan du couple Mickey/Ian, ils sont adorable ensemble, j'aime beaucoup Carl aussi... Les autres un peu moins... J'aime le fait qu'ils soient si différent de Merry car cela serait trop facile sinon pour elle...

lesaccrosdelamerceri : je pensais aussi que cela pourrait être une bonne idée, surtout que ce n'est pas une histoire avec de l'aventure alors il faut du drame.


Chapitre 09

Les trois jeunes furent laissés seuls pour discuter. Meredith se détendait de plus en plus, elle n'était pas seule et la soirée n'était pas aussi horrible qu'elle le pensait, mais elle devait encore rencontrer d'autres personnes, elle avait lu les dossiers sur Mitchum Huntzberger, c'était un requin et elle était sûre qu'il voudrait la lier à son fils, elle savait qu'elle était une cible intéressante mais s'il s'attendait à une cruche il allait en avoir pour ses frais.

Elle redressa la tête et prit une inspiration avant de commencer à marcher vers la table où elle était attendue.

Elle suivit Finn et sa sœur vers la table, et s'arrêta devant sa place, regardant ceux qui s'y trouvaient déjà. Elle était vraiment heureuse de son gestionnaire qui avait eu la bonne idée de lui fournir des photos des personnes qu'elle rencontrerait ce soir, surtout ceux qui avaient une certaine importance donc elle reconnue facilement ceux qui étaient à la même table qu'elle. Il y avait bien sûr le couple Morgan avec leurs enfants, ensuite, elle vit les deux Gilmore qui étaient clairement les plus âgés présent sur la table, puis c'était le couple Huntzberger avec leur fils Logan. Les adultes firent silence en la voyant.

- Lady Black, laissez moi vous présentez. Voici Mitchum Huntzberger, sa femme Shira et leur fils Logan, à côté vous avez Emilie et Richard Gilmore. Prenez place.

Elle fit une courte révérence avant de s'asseoir, elle était une Lady anglaise et se tenait aux anciennes manières, elle était plus distinguée qu'eux et elle se devait de le faire. Finn déplaça sa chaise pour l'aider à s'installer. Elle était entre les deux héritiers des familles Morgan et Huntzberger.

- Lady Black... Êtes vous la responsable de la nouvelle entreprise d'investissement ?

Et oui, elle, la petite fille qui avait été maltraitée pendant des années, était la fière propriétaire d'une société d'investissement, c'était l'idée de son gestionnaire de Gringotts puisque la banque ne pouvait pas vraiment faire cela d'elle-même alors ils utilisaient le nom de Meredith et une grosse partie de son argent qui dormait dans les coffres de la banque. Ils avaient divisés les parts avec elle en tant que propriétaire majoritaire, et donc elle touchait la plus grosse partie des bénéfices, 70% pour elle et 30% pour la banque. Ce qu'elle aimait c'était qu'en plus d'offrir des investissements à des entreprises comme Huntzberger Publication, les Hôtels Morgan, ... elle achetait aussi des parts pour celles qui étaient le plus intéressant, elle savait qu'elle avait des parts dans des entreprises comme Apple, Microsoft, Disney, Harley Davidson, ... elle faisait aussi des prêts à des personnes désirant ouvrir leur propre entreprise. Pour les intérêts de ces prêts, ils avaient choisi de fonctionner différemment que les banques, en effet, elle demandait une part de 20% tant que le prêt n'était pas remboursé et une fois cela fait elle passait à 10%, sauf si elle achetait des parts supplémentaires. Elle voulait aider ceux de son peuple, ce n'était pas parce qu'elle avait quitté le monde magique qu'elle voulait les oublier alors elle aidait en priorité les cracmols ainsi que les sorciers de premières générations, mais aussi les êtres comme les loups-garous et les vampires. Elle avait aussi choisit d'employés ces mêmes personnes, comme c'était que le début elle avait décidé de mettre en place des bourses pour financer les études de quelques-uns dans des écoles ou des universités, à la fin ils devaient travailler pendant quelques années pour elle. Mais elle savait qu'elle voulait faire plus... Elle n'allait pas s'arrêter là.

- En effet Mr Huntzberger. Mon gestionnaire de compte apprécie ce genre de chose, en vérité il trouvait que mes comptes stagnaient depuis la perte prématurée de mes parents et lorsque j'ai prit la seigneurie vacante il m'a demandé la permission... J'ai accepté.

- Et vous laissez cela se faire ?

- J'ai bien sûr l'œil sur tout ce qui se passe et il écoute mes idées sur ce que je veux et met en place ce qui est possible. Mais je suis encore jeune, j'ai beaucoup à apprendre pour être capable de prendre la relève.

- Vous êtes un peu jeune pour gérer ce genre de chose Lady...

- Monsieur Gilmore, appelez moi Meredith cela sera plus simple.

- Alors je suis Richard, Meredith.

- En effet je suis jeune, je n'ai que dix-sept ans mais il n'y a personne pour gérer cela à ma place... De plus je n'ai jamais vraiment été une enfant, j'ai l'habitude de devoir être mature et de gérer des choses au-dessus de mon âge.

- Vous n'avez pas de tuteur ?

- C'est exacte Madame Gilmore...

- Emilie ma chère...

- Merci, Meredith alors. Mes parents sont décédés lorsque j'avais quinze mois dans un attentat... J'ai été émancipée à seize ans après la mort de mon parrain...

- Oh... Ma pauvre...

- Ne soyez pas attristé... Je n'ai pas dit cela pour demander de la pitié... Messieurs ont dû lire une petite biographie sur moi lorsqu'ils ont eu à faire avec ma société, je sais que mon gestionnaire m'a demandé la permission pour écrire des choses sur ma vie.

- En effet... Appelez moi Mitchum s'il vous plait.

- Merci.

- Utilisez nos prénoms ma chère.

- Merci Shira.

- Comme je vous le disais tout à l'heure, tous les hommes à cette table sont des anciens de Yale.

- Vraiment... Alma-mater depuis plusieurs générations alors ? Je peux comprendre la famille de mon père et de mon parrain vont dans le même pensionnat depuis plusieurs générations, je crois même qu'ils sont présents depuis l'ouverture de l'école il y a de ça quelques siècles.

- Vraiment ? C'est intéressant. C'est bien de perdurer l'histoire de la famille comme ça. Vous enverrez vos enfants ?

- Je n'ai pas encore réfléchi à cela, je crois que la tradition est bonne mais que parfois il est aussi bon de changer les choses donc je verrais lorsque j'y serais.

- Je vois... Et sinon vous pensez aller à Yale ?

- J'y réfléchie... Je suis dans un lycée en Californie du Sud, à moins de deux heures de Los Angeles plus exactement, et j'ai encore ma dernière année à faire donc j'ai dû temps pour y penser...

- Berkeley est une excellente université, de même que Stanford de votre côté du pays.

- Je ne pensais pas à rester en Californie après le lycée, je vais garder la maison pour en faire une maison secondaire pour voir mes amis et passer les vacances... J'avais besoin d'un changement lorsque je suis arrivée en Amérique, mais j'ai vécue plusieurs années en Ecosse, sans oublier Londres, et avoir du soleil non stop n'est pas quelque chose que je pense être capable d'apprécier toute ma vie, j'ai hâte d'avoir un véritable hiver ou encore un magnifique automne avec le changement des feuilles...

- Ma mère vit à Londres et c'est vrai que le temps s'approche plus de ce que nous avons dans le Connecticut que là où vous vivez donc je peux comprendre.

- Merci Richard...

- Et vous voulez aller où ? J'ai vu que le siège social de votre entreprise est à New York, c'est étrange pour quelqu'un qui vit en Californie, questionna Mitchum.

- J'ai discuté avec mon gestionnaire, nous avons pensé que les entreprises que nous visions se trouvaient de ce côté du pays... La Californie est plus basée sur la nouveauté alors que ma propre richesse, et histoire familiale, est ancienne... De plus j'avoue que je sais depuis le début que je ne resterais pas sur la Côte Ouest... Donc il était plus logique de construire mon entreprise là où j'ai le plus de chance d'aller passer mes années universitaires.

- Puis-je demandé pourquoi cela ? Pourquoi vivre en Californie si vous étiez sûre de ne pas y rester...

- Vous pouvez Emilie. Et comme je disais j'avais besoin de changement... Il y a aussi le fait que c'est mon parrain qui a choisit la maison avant sa disparition, il espérait que nous pourrions y vivre ensemble alors j'ai décidé d'y rester pour le lycée mais les feuilles qui tombent en automne après avoir changé de couleur, la neige blanche en hiver, la naissance des fleurs au printemps... Toutes ces petites choses qui sont assez banales pour beaucoup me manquent déjà après quelques mois...

- C'est vrai que cela à une certaine beauté...

- C'est une artiste surtout... Logan tu sais la peinture que tu adore... reprit Finn.

- Celle que tu as reçu à ton anniversaire avec la mer et tous les animaux cachés dans l'eau ?

- Oui celle-ci, Meredith ici est l'artiste.

- Vraiment ? C'est incroyable.

- Comment ça ? demanda Shira.

- Mère, Finn ici a reçu une superbe peinture qu'il a mit sur le mur de sa chambre en décoration et on en est tous fan... On se demandait où il l'avait obtenu.

- Alors vous êtes peintre ? Et comment Finn a-t-il obtenue une de vos œuvres ?

- En fait c'est une histoire assez improbable. Il existe un site qui permet de trouver des correspondants dans les lycées du monde entier, il faut juste remplir quelques critères de sélection. Je me suis inscrite à la rentrée et j'ai été contactée. J'ai maintenant deux correspondantes. Elia ici présente et une autre jeune fille, qui vit dans le Connecticut... En fait Richard et Emilie vous la connaissez...

- Vraiment ?

- Je suis la correspondante de votre petite-fille Rory. Elle est adorable je dois l'avouer et très intelligente, elle me parle beaucoup de la beauté de ce côté du pays.

- Vous connaissez notre petite-fille ? Je suis contente qu'elle puisse côtoyer quelqu'un comme vous. Je vous enverrais une invitation à la prochaine soirée que nous organiserons, je sais qu'elle a quelques difficultés avec les autres enfants de sa nouvelle école.

- Cela est compréhensible... J'ai vécue la même chose lorsque j'ai fait ma première année au pensionnait. Personnellement j'ai eu l'impression d'entrer dans un monde différent avec des codes qui m'était étrangers.

- Mais n'étiez-vous pas éduquée comme eux ?

- Shira... Ne...

- Ce n'est rien Mitchum, elle ne savait pas. Shira... Je n'ai pas eu la chance d'avoir une bonne enfance... Après le décès de mes parents j'ai été jetée dans les bras de la dernière famille de sang qu'il me restait... Ils n'étaient pas heureux de ma présence. Ma mère n'était pas une fille de la noblesse. Le pensionnat où j'ai été offre des bourses à ceux d'une grande intelligence. Ma mère a eu la chance de se voir offrir une telle bourse mais malheureusement ce ne fut pas le cas de sa sœur qui en devint très jalouse et plus tard cette jalousie devint de la haine... Mon père a eu le coup de foudre pour ma mère même si elle-même a mit plus de temps... Il faut dire qu'il était un gamin farceur, imbu de sa personne... Il avait été élevé pour se croire le meilleur mais en grandissant il a murit et cette maturité a attiré ma mère. Comme je disais Lily Evans, ma mère, était une femme intelligente, elle aimait sa famille, elle aimait sa sœur et ne désirait pas en ajouter alors elle n'a jamais dit que l'homme qu'elle aimait était un seigneur...

- Jalousie ? Mais...

- Beauté, intelligence, charisme... Ma mère avait tout ce que sa sœur n'a jamais eu la chance d'obtenir... Elle a commencé à être jalouse après l'acceptation alors qu'elle-même a été refusée... Alors lorsque je me suis retrouvée à vivre avec elle... Comme je disais la jalousie est devenue de la haine... J'ai passé dix années à être maltraitée, à onze ans j'ai commencé le pensionnat où les enfants avaient reçu une bonne éducation et de l'amour alors que j'était affamée et battue entre autres. C'était un nouveau monde... très différent et surtout effrayant...

Les hommes savaient tout cela puisqu'ils avaient tous fait appel à son entreprise pour investir et la biographie était tout à fait honnête, le PDG, qu'ils avaient rencontré de même que les enquêtes qu'ils avaient fait, avait confirmé que c'était la vérité, alors ils n'étaient pas étonnés de ce qu'elle disait mais ils ne pouvaient nier que la jeune femme devant eux faisait honte à toutes les autres femmes de son âge qu'ils avaient l'habitude de voir car elle était forte et clairement pas frivole.

Richard voyait sa mère dans la jeune fille devant lui, une femme forte et droite qu'il aurait été fière d'avoir dans sa famille. Mitchum espérait que son fils pourrait avoir une telle femme à son bras, et pour une fois cela n'avait rien à voir avec un quelconque héritage, il savait qu'une fille comme elle serait capable de garder son fils dans le droit chemin. Finnegan était heureux que sa fille ai trouvé une amie comme elle.

Les femmes n'avaient pas les mêmes pensées. Emilie était une femme forte, elle avait des problèmes avec sa fille mais jamais elle ne pensait que l'on pourrait faire du mal à sa chair et son sang... Lorelai ne pouvait pas se plaindre d'avoir une mauvaise enfance par rapport à cette jeune fille. Elle la prendrait sous son aile lorsqu'elle serait sur la Côte Est mais elle ne pensait pas qu'elle en aurait vraiment besoin vu comment elle se tenait, peut-être irait-elle à Yale avec Rory et elles pourraient partager une chambre... Cela serait si bien. Elle était heureuse que Rory ai rencontré quelqu'un comme elle.

Olivia était triste de ce qu'elle entendait, pauvre enfant se disait-elle, sa fille s'était fait une grande amie. Shira savait qu'elle n'était pas une bonne personne, elle s'était battue pour arriver là où elle en était et acceptait beaucoup de son mari pour continuer la belle vie qu'elle avait réussit à obtenir, mais même elle sentait son cœur souffrir pour ce que cet enfant avait vécue.

Logan et Finn fixaient la fille à côté d'eux, ils étaient choqués de ce qu'elle disait et ne savaient que dire. Elia connaissait déjà une partie de cela grâce aux nombreux échanges qu'ils avaient eu.

Meredith savait qu'elle avait choqué tout le monde autour de la table, mais elle savait qu'elle ne devait pas avoir honte de sa vie, bien qu'elle n'irait pas dire toute l'horreur qu'elle avait subit, elle n'entrerait jamais dans les détails car même sans honte certaines parties n'étaient pas si facile à accepter, elle ne pouvait pas cacher les marques sur son corps et n'avait aucun désir de porter des manches longues toute sa vie donc si elle en faisait une habitude, les gens n'iront pas fixer les cicatrices plus que nécessaire. Elle apprenait à s'accepter doucement mais sûrement sans besoin de porter le masque de la Gryffondor qu'elle avait été, même si il fallait l'avouer ce soir il était en grande partie présent.

- Et si vous me parliez de vous ? demanda-t-elle pour changer de sujet.

Le repas avait commencé à être servit, ils mangeaient doucement tout en discutant, elle apprit diverses choses sur les différents couples, même si beaucoup était déjà connu. Par exemple Emilie faisait partie des femmes de la Révolution, que son ancêtre était arrivé sur les côtes de ce pays par le Mayflower. Merry échangea avec les trois hommes sur leurs entreprises. Finnegan Morgan gérait des hôtels et des auberges à travers le monde. Richard Gilmore avait une entreprise d'Assurance depuis plusieurs générations. Mitchum Huntzberger était un grand patron de l'édition et des journaux du pays ainsi qu'à l'international. Elle les étonna en étant capable de tenir une discussion avec eux. Elle échangea aussi avec Finn et Logan, de même que Elia. Le repas passa tranquillement, le seul véritable problème était les tentatives de dragues du blondinet à côté d'elle.

Elle se devait de rester polie donc pour le moment, avec les adultes présents, elle lui disait stop courtoisement alors qu'elle n'avait que le désir de l'envoyer bouler car il n'avait pas l'air de comprendre sa réponse.

Il fallut plus d'une heure avant qu'il n'y avait une pause avec quelques danses, avant le dessert et le café, pour digérer. Les adultes quittèrent la table. Logan profita de son inattention pour déplacer sa main sur sa cuisse. Elle se tourna vers lui.

Logan était totalement charmé par la fille à côté de lui, elle était magnifique et intelligente, il l'avait doucement dragué pendant le repas et même si elle l'avait renvoyé poliment, il pensait que ce n'était qu'à cause des adultes présents à table et non une véritable réponse négative... Personne ne le refusait. Toutes les filles voulaient Logan Huntzberger alors lorsqu'il ne resta que les "enfants", il fit un plus grand pas en posant sa main sur sa cuisse s'attendait à beaucoup de choses sauf la réaction qu'il obtint.

Meredith sentit la main sur sa cuisse alors qu'elle parlait avec Finn et Elia. Elle se figea quelques instants avant de tourner son regard vers celui qui avait osé faire cela.

- Monsieur Huntzberger je vous conseille de retirer votre main d'où vous l'avait posé avant que je la retire pour vous ! dit-elle d'un ton froid.

- Ma jolie... Allez... Nous pourrions prendre le temps d'allez nous amuser...

- Je pensais avoir été clair pendant le repas mais si je dois être plus ferme je le serais...le coupa-t-elle d'un ton sec. Je n'ai aucun scrupule à vous casser la main si vous me forcez à la retirer pour vous. Je n'ai été que politesse mais n'oubliez pas que je ne suis pas une putain de bas étage que vous pouvez trousser dans une stalle des toilettes ! Je suis Lady Meredith Black Potter Evans, une dame de la cours de sa royale majesté Elizabeth II d'Angleterre. Vous me respecterez ou je forcerais !

Elle était glaciale et son visage s'était figé dans un masque froid. Son ton était calme, elle n'avait pas haussé la voix, mais clairement la colère était présente. Logan la fixait avant de comprendre que la jeune femme le refusait réellement, que ce n'était pas un jeu pour se faire désirer. Ce qu'il vit sur son visage lui fit peur et il retira sa main prestement. Devant lui il n'y avait plus une jeune femme de son âge, non c'était une femme qui avait vu des choses qu'il ne pouvait pas comprendre.

Après ce moment gênant, Meredith resta très froide avec Logan, ne lui parlant plus ni le regardant. Finn avait fixé son ami, choqué qu'il ai fait une telle chose surtout en sachant que la fille n'était pas une inconnue et qu'elle n'allait pas disparaître de leur vue de si tôt. Il était aussi clair qu'elle n'était pas une des bimbos qu'ils avaient l'habitude de côtoyer, ni de celles qui désiraient devenir une sorte de femme trophée... Non elle était de celle qui allait avoir une vie, un avenir... qui laisserait une trace dans le monde. Elle était plus à mettre au niveau de Stéphanie que de Barbie et autres blondasses qui ne servaient qu'à s'amuser. Lui-même devait avouer qu'il était charmé par Meredith, elle était bien sûr magnifique mais elle était aussi intelligente et forte, sa sœur l'adorait et elle avait réussi à faire en sorte que tous les adultes l'apprécient, et on pouvait honnêtement dire que Mitchum et Shira étaient très difficile.

Meredith refusa toutes les danses mais se leva pour se dégourdir les jambes, elle était énervée et avait envie de frapper quelque chose ou... quelqu'un. Le reste de la soirée fut difficile, elle était froide avec Logan, c'était visible même si elle essaya de faire semblant devant les adultes qui étaient revenus. Elle était heureuse lorsqu'elle pu enfin quitté la fête sans que cela soit problématique, elle accepta de garder le contact avec les personnes présentes, elle échangea même son numéro avec Finn et lui assura qu'elle lui répondrait s'il lui écrivait.

Le reste des vacances à New York fut intéressant, elle en profita pour visiter la ville, elle s'amusa à aller voir une comédie musicale à Broadway, le célèbre boulevard bordé de théâtres qui traverse le centre de Manhattan, elle choisit Wicked pour l'humour. C'était une comédie musicale qui racontait l'histoire du Pays d'Oz du point de vue des sorcières. Elle adora et passa un très bon moment. Elle dut faire du shopping pour acheter des vêtements adéquates pour le temps hivernal, ainsi que des souvenirs à ramener à ses amis et pour elle. Elle prit des photos pour le plaisir.

Elle alla voir le sapin du Rockefeller Center, ainsi que les différentes illuminations de la ville, c'était vraiment magnifique. L'accueil de l'hôtel lui conseilla d'aller à Dyker Heights, un quartier de Brooklyn qui était connu pour être celui où les habitants décoraient le plus leurs maisons. C'était incroyable de voir ces décorations avec des pères-noël, des sapins géants, des bonhommes lumineux, ... incroyable et magnifique. Elle pensait qu'elle pourrait peut-être faire quelque chose du même style lorsqu'elle aurait une maison. Elle s'amusa à aller sur les marchés de Noël où elle prit tout et n'importe quoi, allant à des friandises comme du chocolat ou des cannes en sucres d'orge, à des accessoires comme des écharpes ou des bonnets, à des objets pour décorer. Cela ne servait pas à grands choses mais ce n'était pas grave elle s'amusait.

Mais ce n'était pas que plaisir, c'était aussi éducatif car elle alla dans différents musées comme le Musée du Métropolitain, ou encore le Guggenheim et le Musée d'Histoire naturelle. Elle aimait toutes ces choses. Les vacances d'Hiver passèrent rapidement tellement elle était occupée. Il fut temps de rentrer à la maison.

Merry réussit à ne pas avoir à s'embêter avec l'avion pour le retour, elle préféra appeler Dobby qui fit le voyage pour la ramener directement à Neptune. Elle lui dit juste de laisser les différents cadeaux sur la table du salon, voulant s'en occuper elle-même. C'était samedi matin, lundi c'était le retour au lycée. Elle envoya un sms à tout le monde pour dire qu'elle était de retour, et se changea dans une tenue plus adaptée à la température, ce n'était pas aussi chaud qu'en été mais largement plus que New York, puis fit des paquets cadeaux pour ce qu'elle avait prit en suppléments des cadeaux qu'elle avait déjà pour ses amis.

Samedi passa tranquillement, elle reçu la visite d'Eli dans l'après-midi pour voir comment elle allait, elle était en cuisine à ce moment-là.

Weevil était heureux de recevoir un message de son chaton, il savait qu'elle partait à New York pour les vacances, il était un peu triste qu'elle soit seule pour Noël ainsi que le Nouvel An, il espérait qu'elle s'était amusée. Il attendit l'après-midi pour se rendre chez elle, il eut un petit rire lorsqu'il la trouva dans la cuisine en pleine pâtisserie avec la musique forte tout en dansant et chantant.

- Hey Eli... Comment vas-tu ? Tu as passé de bonnes vacances ?

- Bien et toi ? Oui oui... Toute la famille était là donc c'était sympa.

- Génial. Tiens j'ai des cadeaux pour toi et ton Abuela.

- Cadeau ? Mais... pourquoi ? Tu n'aurais pas dû.

- J'avais envie. Tiens !

Meredith se rendit vers la table et prit un sac avec tout ce qui était pour lui et sa famille. Il avait aussi quelque petites choses pour les petits.

- Si tu attends un peu j'aurais quelque chose pour tes garçons.

- Okok...

Il savait qu'il ne servait à rien de discuter avec elle lorsqu'elle était décidé sur quelque chose.

- Alors ta soirée ?

- C'est ... ennuyant... enfin pas totalement... J'ai rencontré Elia et son frère qui sont sympa mais il y avait un garçon... J'avais vraiment envie de le frapper...

- Comment ça ?

- Un crétin gâté par papa et maman avec une cuillère en or dans la bouche.

- C'est pas argent ?

- Oui mais pas avec lui je t'assure... Il m'a dragué pendant toute la soirée et il prenait pas non pour une réponse et lorsque les adultes sont partis il a osé poser sa sale main sur moi... Je pouvais pas le frapper vu que c'était en public mais je l'ai envoyé promener.

- Bien ! Mais il aurait mérité plus.

- Je suis d'accord mais j'y allais à cause de ma famille et mon héritage, je n'allais pas apporter la honte sur eux à cause d'un crétin. Cela n'aurait pas été une soirée j'aurais frapper je te le promet.

- Bien ! grogna Eli. Au fait... j'ai fini de réparer les motos.

- Tu vas m'apprendre à rouler ?

- Tu veux ?

- Oui s'il te plait.

Ils discutèrent encore un moment. Eli assit au comptoir et Merry préparant des friandises, une fois que c'était assez refroidie elle les mettez dans des sachets en plastiques pour chaque garçon. A la fin il y avait une quinzaine de paquet qu'elle donna à Weevil pour qu'il les distribue. Après cela il partit.

Meredith avait longuement réfléchi ce qu'il devait offrir à ses amis. Pour les Navarro, elle avait prit des jouets pour les petits, des ustensiles de cuisine pour Abuela et un nouveau casque de moto pour Eli, il était noir avec un crâne mexicain peint sur le côté, il était rouge avec des dessins blancs et rouges. Elle avait ajouté quelques petites choses qu'elle avait récupéré à New York comme un boîte de chocolat, des sucres d'orge, et un pull, pour traîner, noir avec un NY en rouge. Elle avait aussi prit ces pulls pour Logan, Veronica, Dick et Wallace, chacun sa couleur.

La semaine suivante, elle offrit ses cadeaux à ses amis et reçut les siens. Logan reçut un kit professionnel pour prendre soin de sa planche de surf ainsi qu'un ensemble de roman, et oui le jeune Echolls était un grand lecteur caché, Merry offrit un rendez-vous dans un spa à Los Angeles à Lynn, sans oublier les friandises supplémentaires et le pull qui cette fois était gris avec le NY en orange. Veronica obtint un nouvel appareil photo dernier cri qui fit beaucoup plaisir à celle qui appréciait vraiment la photographie avec sa pochette en cuir qui avait un VM stylisé dessus, elle eut un pull noir avec une statut de la liberté dessus.

Wallace était un accro du sport mais aussi de l'ingénierie, Merry l'avait souvent vu joué avec divers appareils volants comme des planeurs alors elle trouva une maquette de voiture à construire que ce soit la carrosserie mais aussi le moteur, cela valait une petite fortune mais sa joie en voyant l'objet le valait grandement à son avis. Il reçut un pull à l'effigie des Knicks, une grande équipe de basketball de New York. Dick avait été un peu difficile, il aimait le surf donc elle lui avait aussi offert le même kit que Logan et une offre pour un stage pendant l'été avec un professionnel pour apprendre à fabriquer des planches, son pull était vert foncé avec un NYC en noir. Tous eurent des chocolats et des sucres d'orge.

Merry eut plusieurs cadeaux qui lui plurent beaucoup. Eli lui offrit un casque de moto noir avec un dessin dessus, c'était un chaton blanc jouant avec une pelote de laine rouge, il y avait aussi une paire de gant en cuir pour aller avec. Abuela lui avait écrit quelques recettes traditionnelles mexicaines dont plusieurs desserts. Dick lui avait offert sa propre planche de surf, elle était blanche avec un chaton peint dessus. Veronica lui avait fait un album photo contenant plusieurs photos depuis son arrivée à Neptune. Wallace lui offrit plusieurs albums de musique car il avait comprit qu'elle aimait découvrir de nouveaux sons. Enfin Logan avait choisit une dizaine de roman qu'il avait aimé et pas vu dans sa bibliothèque. Bref c'était un bon Noël.

Janvier passa, puis vint février et mars... Merry ne s'occupait pas vraiment des histoires de Veronica qui continuait ses enquêtes en aidant les élèves et son père mais préféra s'occuper de ses affaires. Eli commença à lui apprendre à conduire une moto, tout d'abord dans sa cour avant puis petit à petit sur les routes de campagne quelques heures chaque weekend. La sorcière pensait de plus en plus à son avenir lorsqu'elle entendait les professeurs leur parler de l'année suivante où ils allaient devoir penser à l'université où il désirait aller. Par exemple, elle savait que Veronica désirait aller à Columbia pour faire du droit mais que Wallace pensait à Hearst qui était proche et ainsi il pourrait aider sa mère en cas de besoin. Logan et Dick n'en parlaient pas vraiment, préférant se laisser voguer. Eli n'avait pas d'espoir de pouvoir être accepté dans une université, de toute façon il savait qu'il n'aurait pas d'argent pour ça... Et Meredith... Si elle était honnête, elle avait peur de quitter les premiers véritables amis qu'elle avait, surtout Logan et Eli qui se sentaient comme des grands frères pour elle mais elle savait qu'elle ne voulait pas rester ici, de toute façon elle garderait la maison donc elle pouvait revenir les voir pendant les vacances.

Alors que voulait-elle faire de sa vie ? ... C'était une question qu'elle n'avait jamais pu se poser en vérité puisqu'il y a encore quelques mois elle ne pensait pas vivre plus loin que son adolescence que ce soit à cause de Dumbledore et Voldemort ou des Dursley... Ils voulaient sa mort et ils avaient bien en passe de réussir sans l'ingérence de Sirius et des gobelins. Elle savait qu'elle avait le devoir de gérer ses différents héritages mais ce n'était pas tout ce qu'elle allait faire... Elle aimait peindre et cuisiner, mais c'était des passe-temps, elle ne voulait pas abandonner la magie mais n'avait aucun désir de retourner dans le monde magique alors que faire... Il fallait qu'elle y pense. En attendant elle avait un projet qu'elle voulait mettre en place.

En effet, elle avait une idée qui trainait dans sa tête depuis l'incident de Décembre chez les Echolls. Elle voulait savoir si un ami était en danger, peut-être que la magie pouvait faire quelque chose. Alors le soir, elle se plongeait dans ses livres de runes anciennes et travaillait sur une matrice qui fonctionnerait sur les non-magiques, quelque chose qu'elle pouvait inscrire sur un bracelet par exemple et qui la préviendrait si un ami était en danger, gravement blessé, ... et surtout pouvait servir de balise pour le rejoindre et l'aider. Son instinct lui disait que c'était important, que quelque chose arrivait. Elle travaillait là-dessus chaque soir. Il avait fallut presque deux mois pour enfin arrivé à une ébauche de ce qu'elle voulait.

Mais finalement au bout de trois mois de travail acharné, elle avait réussit. Elle avait créé une matrice avec plusieurs runes anciennes, un mélange d'égyptien, de nordique et de fourchelangue, qui feraient ce qu'elle voulait. Cela ne pouvait pas être copié et le bracelet une fois mit ne pouvait pas être retiré, elle avait ajouté un ensemble qui ferait en sorte que lorsqu'il était installé le porteur n'aurait pas le désir de l'enlever. Elle avait réfléchit à ce qu'elle voulait et pour qui.

Dick avait été facile, c'était un surfeur alors elle avait pensé à un bracelet typique pour lui, elle avait eu le choix avec divers matériaux pour finalement s'installer sur des perles de bois coupées en rondelles, c'était trois brunes, une blanche, une noire, une blanche, trois brunes, ... etc. jusqu'à faire le poignet complet.

Pour Eli, elle se décida pour un bracelet gourmette en acier brossé plaqué noir avec une finition matte et quelque touche d'argent pour le faire ressortir sur les bords. Sur l'avant elle avait gravé le mot grand-frère et à l'arrière la matrice. Pour Logan c'était la même gourmette sauf qu'au lieu de l'argent c'était de l'or jaune, avec les mêmes gravures.

Pour Wallace, elle avait choisit un bracelet en perle avec des pierres naturelles : œil de tigre, œil de fer, œil de taureau, œil de faucon, hématite et grenat. L'ensemble offrait chance et protection, ainsi qu'aidait les sportifs. Pour Veronica, elle se décida pour quelque chose de simple fait de perle heishi, elles étaient plates au lieu de ronde. Comme la jeune détective préférait les couleurs sombres, elle avait décidé de lui prendre un avec des perles faîtes de jaspe rouge, de pierre de lave et de turquoise. Son instinct lui dit d'en faire un pour Félix, elle sentait que c'était important alors en fit un dernier, il était en titane noir avec une finition mat foncé. Elle passa beaucoup de temps à agrandir les pièces pour graver convenablement les matrices, elle ajouta des runes pour rendre le bracelet incassable, et les lia avec son propre bracelet, elle avait choisit un bracelet à breloques, une pour chacun d'entre eux : Dick, une planche de surf ; Veronica, un appareil photo ; Wallace, un ballon de basket ; Felix, un casque de moto ; Logan, un livre ; et Eli, une moto.

Elle se sentait plus rassuré une fois qu'elle leur ai offert, elle avait dit que c'était normalement des cadeaux de noël mais la livraison avait eu des problèmes donc cela avait mit du temps, c'était stupide et vraiment une excuse idiote mais comme à la fin ils avaient accepté de les mettre cela allait.

Les jours étaient les mêmes... Dernièrement Logan et Eli avaient eu plusieurs heures de retenues, ils avaient même travaillé ensemble pour faire une farce. Aaron était de retour à Neptune... Il n'avait pas l'air de comprendre mais cela n'allait pas durer car Merry était agacée par l'homme. Mais ce jour-là fut la goutte de trop. En effet, les deux adultes Echolls avaient été convoqués pour parler du comportement de Logan lorsqu'ils commencèrent à se disputer. Merry était encore à l'école à ce moment-là, elle avait dû finir un truc lorsqu'elle vit Lynn, la maman de Logan, marcher rapidement vers sa voiture et quitter le parking en trombe. La jeune sorcière sentait sa magie lui dire de la suivre, qu'il ne fallait pas la laisser partir seule alors elle sauta elle-même sans sa voiture et la suivit jusqu'au pont PCH, ou Pacific Coast Highway.

Elle ne s'attendait pas à voir la décapotable rouge vif sur le bord, porte ouverte et Mme Echolls sur la rambarde prête à sauter... Elle se gara et sortit pour s'approcher doucement.

- Mme Echolls... Lynn... s'il vous plait... Vous ne pouvez pas faire ça...

- Que... Meredith... Je... Je n'en peux plus... Tu ne sais pas ce que c'est de vivre avec lui... de supporter tout ça...

- J'en sais plus que ce que vous pensez Lynn... Logan ne peut pas vous perdre... Vous ne pouvez pas le laisser seul avec lui...

- Je ne peux rien faire pour l'aider... Il sera mieux sans moi... sans ma lâcheté...

- Logan vous aimes, il comprend et il ne voudra pas vous perdre... Laissez moi vous aider s'il vous plait Lynn. Venez avec moi.

Merry s'était approchée pour se tenir près de la rambarde et avait tendu la main vers elle. Elle vit l'hésitation sur le visage de la femme.

- Je ne veux pas... Je ne veux pas retourner avec lui... Je ne peux pas continuer ainsi...

- Alors venez chez moi... Nous trouverons une solution... Il ne me fait pas peur, il ne peut rien me faire et ma maison est protégée... Faîtes moi confiance... Ne laissez pas Logan devenir orphelin... Il a déjà trop perdu

Lynn ne savait que faire... Elle était tellement sûre d'elle lorsqu'elle avait quitté l'école, elle ne pouvait plus supporter Aaron, elle n'avait jamais pu aider son fils, juste soigner les blessures que son père osait lui faire... Mais là il y avait cette fille qui avait été si gentille avec son fils, qui lui offrait un abri... Et c'était vrai qu'il ne pouvait pas la payer pour l'empêcher de parler, elle était plus riche que Aaron... Peut-être ... Elle tourna la tête et vit la main tendue vers elle... Elle décida que c'était le destin qui l'avait envoyé pour lui offrir une dernière chance... Elle prit la main et descendit doucement de la rambarde. Elle se tenait sur la route devant la fille, lui tenant fermement la main et tomba à genoux en pleurant... Elle était épuisée.

Merry s'approcha d'elle et la serra dans ses bras. Elle ne pouvait pas laisser Logan perdre le seul parent qu'il aimait vraiment.

- Lynn, nous allons partir maintenant...

- Je... Je ne peux pas conduire...

- J'enverrais quelqu'un la récupérer pour nous. Maintenant monter dans ma voiture et je vais appeler mon majordome.

Elle guida la femme jusqu'à la place côté passager puis elle revint à la décapotable pour prendre ses affaires, elle appela rapidement Dobby pour qu'il vienne chercher la voiture, et elle-même prit le volant pour rentrer chez elle. Elle se gara dans l'allée et accompagna Lynn dans la maison.

- Il n'y a pas d'alcool pour vous... Je vais vous donner des vêtements frais et vous aller prendre une douche, ensuite vous aurez une boisson chaude et de quoi manger... Nous parlerons après tout cela.

Elle guida la femme à l'étage, lui montrant la chambre d'ami et la salle de bain. Elle alla chercher un legging et un tee-shirt et les lui offrit en lui disant de la rejoindre dans la cuisine après cela. Merry se changea rapidement aussi pour mettre le même style de tenu, sans oublier son éternel serre-tête avec oreilles de chat. Une fois dans la cuisine, elle décida que du chocolat chaud était le meilleur pour cette situation, elle sortit aussi des rouleaux de pâte à cookie qu'elle gardait au congélateur et coupa le nécessaire pour une dizaine de biscuits et les mit dans le four. Une demi-heure plus tard tout était prêt et Lynn descendait la rejoindre.

- Tiens... J'ai pensé qu'un bon chocolat chaud nous ferait du bien, et c'est des cookies maison. Mange un morceau.

Lynn avait apprécié la douche, elle avait mit les vêtements qu'on lui avait tendu... Ce n'était pas ce qu'elle porterait normalement, mais bon la situation n'était pas normale alors elle décida de suivre ce qu'on lui disait de faire. Elle aima l'odeur qui tournait dans la maison. Elle retrouva son chemin vers la cuisine et prit un siège à l'ilot. Elle prit un biscuit et le cassa pour manger un morceau. C'était chaud et doux dans sa bouche. Elle sentait le chocolat fondre. Aaron ne lui permettait pas de manger ce genre de chose, elle devait toujours être parfaite.

- Alors Lynn... J'ai besoin que vous soyez honnête... Que voulez vous faire ?

- Je...

Lynn prit sa tasse et avala une gorgée pour se donner le temps d'y penser... Que voulait-elle ?

- Je veux protéger Logan... Je veux la liberté... Je veux vivre...

- Bien. Tout cela est possible. Premièrement vous...

- S'il te plait pouvons-nous nous tutoyer ?

- Pas de soucis. Appelle moi Merry alors. Comme je disais... Vous... Tu va devoir commencer par suivre une cure... Continuer comme ça n'est pas une vie... Les médicaments, l'alcool... en faisait ça tu le laisse gagner. Cela sera difficile mais tu peux y arriver si tu le désire vraiment. Je sais que tu penses que tu es faible pour l'avoir laissé faire mais personnellement je crois que tu es forte pour avoir supporter autant pendant si longtemps.

- Je... Vra... Vraiment ?

- Oui... Que sais-tu de moi ?

- Je... Rien... Juste que tu as aidé Logan à plusieurs reprises, et fait peur à Aaron.

- Ton mari me connait en tant que Lady Black, je suis extrêmement riche et je possède une société d'investissement, il a fait appel à moi parce qu'il veut devenir réalisateur... Je peux t'assurer qu'après avoir vu son comportement la réponse a été négative. J'ai aussi commencé à faire passer le mot pour qu'aucun film dans lequel j'investi, ou entreprise, n'accepte de travailler avec lui sinon ils perdront mon argent...

- C'est pour cela qu'il ne trouve plus de film en ce moment... Il ne sait pas que c'est toi ?

- Non... Je ne suis peut-être pas en Amérique depuis longtemps mais j'ai de bon contact. Mais il faut que tu saches que je n'ai pas toujours été Lady Black... Pendant longtemps j'étais une gamine maltraité... Je ne savais pas que j'étais une riche héritière... Je vivais avec ma dernière famille de sang pour diverses raisons et ils ne m'aimaient pas... J'étais régulièrement battue, affamée et ... enfin bref j'ai eu une très mauvaise enfance alors oui je comprends que tu te sente faible et lâche... Tu peux changer les choses si tu accepte mon aide.

- Que... Que dois-je faire ?

- Comme je disais une cure est nécessaire, ensuite il va me falloir toutes les preuves de la maltraitance, mais aussi des tromperies de Aaron. Je vais t'aider à divorcer mais tu ne sera pas sans ressources et tu auras toujours ton fils.

- Mais... Je n'ai rien à faire de ma vie... Il m'a forcé à arrêter mon travail... Il n'aimait pas la concurrence...

- Qu'aimerais-tu faire ?

- Je ne veux pas redevenir actrice... Mais j'ai été mannequin aussi... J'aime la mode...

- As-tu pensé à créer des vêtements ? Tu pourras faire ta propre ligne... Si cela me plait j'investirais sans problème dedans...

- Je ... Je vais y penser... Et pour Logan ?

- Je vais m'occuper de lui...

- Mais Aaron va me chercher... Je peux pas le laisser...

- Laisse moi ça... Toi tu partira en cure... Ecris une lettre à ton fils et pendant que tu seras en soin je vais demander à mes avocats de lancer le jeu... Utilisez mon adresse pour écrire, je pense qu'il serait bien d'éviter les appels et les mails au cas où il décide de faire appel à détective pour te chercher. Je contacterais Keith Mars pour qu'il ne prenne pas l'enquête. Ta voiture sera rangé à l'abri. Le mieux serait que tu ailles sur la côte Est, si tu veux du soleil, Miami serait sûrement adéquate.

- Mais mais... Mon fils ?

- Je vais l'accueillir ici s'il le veut et il pourra venir te voir pendant les vacances si tu ne vas pas mieux d'ici là. J'espère que d'ici cet été tu seras en bonne santé et divorcée.

- Je...

Lynn voulait dire non, elle avait si peur mais en même temps elle savait que c'était le mieux pour elle et surtout pour Logan... Aujourd'hui elle allait sauter dans le vide tellement elle était à bout et là... On lui offrait une chance d'avoir une meilleure vie. Elle fit un signe de tête pour donner son accord.

- Bien, je vais organiser tout ça... Je vais payer la cure, et tu auras une carte bleu pour tes achats pendant que tu y sera. Tu ne peux pas utiliser ton argent au risque qu'il te retrouve...

- Mes affaires ?

- Je vais envoyer quelqu'un de discret pour aller chercher ce qu'il te faut. En attendant tu devrais aller te reposer... Du papier et un crayon ont été laissés dans ta chambre, et si tu veux tu as accès à la bibliothèque et au salon. Je vais dans mon bureau.

Sur ces mots, Merry quitta la pièce et se rendit à son bureau pour passer quelques coups de fil pour organiser tout ce qui était nécessaire. Elle ordonna aussi que l'on détruise Aaron Echolls, sans que cela fasse de mal à sa femme ou son fils, il n'aurait plus de travail ou de réputation et lorsque Lynn demandera le divorce il n'aurait rien sur lequel s'appuyer. Un avocat fut aussi engagé pour jeter un coup d'œil au contrat de mariage du couple pour voir à quoi avait droit Lynn surtout lorsque l'on savait que Aaron était un tricheur, sans oublier la maltraitance.

Après cela il fallut une semaine pour mettre tout en place, Lynn resta cachée chez elle et rien ne fut dit à personne, même Logan n'avait aucune information, sa mère était portée disparu. Il demanda à Veronica d'enquêter là-dessus. Merry était attristée de ne rien lui dire mais elle savait que c'était la chose à faire pour les protéger tous les deux, elle avait une lettre à lui fournir après qu'elle soit en sécurité dans le centre de désintoxication qui avait été choisit. Lynn allait passer un minimum de trois mois en Floride, elle verrait un thérapeute et apprendrait à vivre sans l'aide d'alcool et de médicaments. Si nécessaire, les trois mois pourraient être allongé. La femme avait déjà accepté que les décisions ne seront plus les siennes tant qu'elle serait là-bas, ou tout cas la décision de mettre fin à la cure... Seulement Meredith pourrait décider avec l'accord du thérapeute principal. Le point positif de cet endroit était les nombreuses occupations fournies mais aussi la possibilité de suivre des cours ou de voir pour une nouvelle orientation professionnelle. Vous ne deviez pas sortir de cet endroit sans rien, vous deviez avoir une idée de votre avenir. Alors Merry lui avait mit en place des cours d'art et de stylisme puisque Lynn avait dit que c'était ce qui l'intéressait.

Winky avait été au manoir pour prendre des vêtements ainsi que quelques autres affaires pour le séjour de Lynn, en plus quelques achats avaient été fait pour l'aider comme des carnets à dessin, des crayons, ... Merry avait fait en sorte qu'une carte bleue soit fournit en cas de nécessité même si sur place tout serait fournit et qu'elle ne pourrait pas vraiment sortir, surtout au début.

Puis il fut temps pour Lynn de quitter la côte ouest. Elle laissa sa voiture, ses papiers mais aussi son téléphone dans l'espoir que cela empêcherait qu'elle soit retrouvée trop vite. C'était vendredi après-midi que Merry lui dit au revoir, elle attendit d'avoir des nouvelles de la personne qui l'accompagnait et qu'elle soit sûr qu'elle était dans l'avion pour contacter Logan, et l'invita à venir.

Logan ne savait pas pourquoi Merry voulait le voir, il était inquiet de la disparition de sa mère, même Veronica n'avait aucune trace d'elle... Il n'y avait pas d'achat via ses cartes bancaires et la voiture avait elle-même disparu après qu'elle était vu pour la dernière fois en direction du PCH. Aaron avait l'air de s'en moquer, il était juste en colère que le fait que sa femme manque puisse lui porter préjudice. Il se gara devant la maison de son ami et entra directement sans chercher à frapper et la trouva dans la cuisine alors qu'elle préparait des boissons

- Hey Logan...Installons-nous sur la terrasse... J'ai quelque chose à te dire et je pense que le sac de frappe pourrait devenir nécessaire à la fin.

- Je... Heuu... Quoi ?

- Allons-y... Une bière ?

- Je... Oui.

Merry lui tendit une bière fraiche et en prit une pour elle... De la terrasse ils pouvaient apprécier la vue sur l'océan. Elle prit place dans le coin salon et garda le silence pendant quelques instants, il s'installa près d'elle.

- Je... J'ai réfléchi à comment te dire ça... Je sais que tu seras en colère contre moi et honnêtement je comprendrais que tu le sois. Tu pourras me poser les questions que tu veux après. Je te promet de répondre du mieux que je peux. D'accord ? Peux-tu garder ton tempérament le temps que je finisse ? Si tu as besoin, tu as le sac de frappe par là ?

Elle lui montra du doigt la petite zone où elle faisait son entraînement.

- Je... Je ne comprends pas mais d'accord... Je vais faire de mon mieux.

- Bien. La semaine dernière, j'ai eu besoin de passer au lycée pour quelque chose lorsque je suis partie j'ai croisé ta mère qui montait dans sa voiture et partait à toute vitesse... Tu sais que j'écoute mon instinct... Alors je l'ai suivit et je l'ai trouvé sur le pont PCH... Ce n'est pas facile à dire mais ... Elle se tenait sur la rambarde prête à sauter... J'ai réussi à lui faire entendre raison et l'ai ramené ici... Sa voiture est actuellement dans le garage en sous-sol que je possède.

- Ma mère ? Elle est où ? Pourquoi tu n'as rien dit ?

- Parce que j'ai accepté de l'aider ! Elle ne voulait pas te quitter mais savait que continuer ainsi allait finir par la détruire... Elle t'aime de cela tu ne dois pas en douter.

- Elle m'aime ? Alors qu'elle voulait sauter ?

- Je peux comprendre pourquoi elle voulait faire même si je le cautionne pas... Alors je l'ai aidé... Enfin j'ai commencé. Par sécurité je ne peux pas te dire où elle se trouve mais elle va garder le contact en passant par moi... Elle est partie aujourd'hui pour suivre une cure de désintoxication et j'ai contacté mes avocats... Ils vont lancer la procédure de divorce et empêcher Aaron de faire quoi que ce soit...

- Non... Tu ne comprends pas... c'est trop dangereux... Je dois tenir encore quelques mois et tout sera fini... Il va nous mettre à la rue si on fait quoi que ce soit... ou pire...

- Logan... Logan... haussa-t-elle le ton pour le couper.

Il se figea et la fixa.

- Logan, reprit-elle plus doucement. Je vais la protéger... C'est pour cela qu'elle n'ai pas rester dans le coin pour se faire soigner et c'est pour cela que la chambre d'ami est la tienne si tu veux. Pour ton père... Il n'est pas la personne la plus horrible que j'ai eu la malchance de rencontrer avant ce jour... Il est haut sur la liste mais n'atteint pas le top 5 ! Mes avocats sont des ...

Comment dire qu'elle engageait des gobelins comme avocat et qu'ils appréciaient grandement de pouvoir ruiner quelqu'un qui s'amusait à faire du mal à des enfants... Les gobelins étaient beaucoup de choses, et même s'ils n'étaient pas fan des humains... Ils exécraient les abuseurs d'enfants... ainsi que les violeurs... les tricheurs allaient assez haut sur leur liste puisque faire cela signifiait que vous n'aviez pas d'honneur car vous étiez capable de trahir vos vœux de mariage. Aaron Echolls cochaient toutes les cases.

- On va dire qu'ils vont se faire un malin plaisir à ruiner ton père et il ne pourra rien y faire... Je ne sais pas s'il a commencé à se plaindre mais il a dû voir un fort ralentissement de sa carrière... Il n'aurait pas dû me déranger... Je ne suis peut-être pas en Amérique depuis longtemps mais j'ai de bon contact.

Logan fixait la fille devant lui, il avait l'habitude de voir une fille douce et amicale qui aimait faire des pâtisseries à ses amis... Mais là... Il voyait l'adulte qu'elle serait lorsqu'elle finirait de guérir des horreurs de son enfance... Elle serait une femme forte et mettrait les hommes à genoux. Elle pourrait faire une femme d'affaire redoutable.

- Que se passe-t-il maintenant ?

- Et bien... Tout dépend de toi... Tu peux rester ici, la maison est sécurisée donc si ton père tente quoi que ce soit il sera accusé pour entrer par effraction au minimum et ce n'est pas son nom qui changera quoi que ce soit... Je reste Lady Black et je possède déjà une société qui ne fait que s'améliorer chaque jour.

- Hein... comment ça ? Une société ?

- Ouais... mon gestionnaire bancaire s'ennuie avec moi alors il m'a demandé de faire quelque chose de mon argent... Nous avons décidé de créer une société d'investissement qui est basée à New York... Je fais aussi des prêts pour aider les petites entreprises à démarrer... Je travaille déjà avec plusieurs grands noms comme Morgan, Huntzberger, McCrae ou encore Gilmore...

Logan la fixa, elle avait son âge et possédait une entreprise, les noms qu'elle donnait n'étaient pas des inconnus... loin de là... C'était le genre de famille dont, il savait, que son père voudrait se mêler.

- C'est ce que tu veux faire plus tard ?

- Je ne sais pas... J'aime assez les sciences en fait donc peut-être ça... L'entreprise n'a pas vraiment besoin de moi pour fonctionner et j'ai confiance en celui qui s'en occupe... J'apprends ce qu'il faut parce que c'est mon héritage mais je sais que je ne suis pas obligé d'en faire mon travail à plein temps. Mais je sais que tu te concentres là-dessus pour ne penser au reste...

- Je... Tu as raison mais je ne sais pas vraiment comment réagir... J'ai envie de te crier dessus pour m'avoir cacher ma mère mais en même temps je comprends pourquoi tu as fait cela...

- Sac de frappe pour te défouler par là je t'ai dis... Vas-y... Je vais aller préparer le dîner et tu pourras me dire ce que tu décidé de faire après cela.

Merry se leva et marcha vers la cuisine pendant que Logan restait assis à regarder l'horizon. Elle le laissa dans ses pensées. Heureusement, elle avait mit en place des sauvegardes avec ses elfes dans les situations où elle avait des no-maj chez elle... même si elle pensait à la possibilité de parler de la magie à certains de ses amis comme Logan et Eli. Kreattur restait dans son espace qui était la serre, elle était cachée à la vue des mondains, à son âge il préférait sa solitude. Winky et Dobby avaient des glamours s'ils devaient apparaître devant des no-maj... Ils étaient alors un couple adulte, majordome et gouvernante, il était aussi son chauffeur si elle en avait besoin, mais c'était rare car elle appréciait conduire. Ils savaient être discret et puis pour eux le plus important était de prendre soin de Merry donc cela ne les dérangeait pas de ne pas être vu. Elle entra dans sa cuisine et vit que Winky avait sortit les ingrédients pour ce soir, Merry préparait et l'elfe nettoierait.

Elle alluma la musique et commença la préparation d'un Fish and Chips maison avec du poisson frais et des frites de patate douce. Elle surveillait de temps à autres par la fenêtre, elle remarqua que Logan avait quitté l'espace salon et maintenant il tapait dans le sac. Une heure plus tard, tout était prêt, elle prit une serviette propre et une bouteille d'eau, alla dehors et s'approcha de son ami.

- Hey Logan... Le repas est prêt. Tiens... Va prendre une douche, tu as laissé des affaires propres dans la chambre la dernière fois. Dors ici ce soir.

- Merde.

Logan entra et monta à l'étage pour faire ce qu'elle demandait. Lorsqu'il descendit, il y avait une bonne odeur et la table était mise.

- Ce soir c'est Fish and Chips maison. Allez viens manger.

Le repas était tranquille et une fois cela fini, ils s'installèrent dans le salon pour discuter.

- Je... J'ai réfléchis... Je comprends ce que tu as fait. Je...

- Logan... T'inquiète pas. Tu as le temps... Sache que ta mère va donné une liste des différents hôpitaux où vous avez dû aller pour faire soigner les blessures... Je voulais juste te dire. Je pense que tu en as assez eu pour ce soir mon ami.

Merry se leva et fit un doux câlin à Logan avant de prendre le chemin vers sa chambre. Elle était fatiguée, la semaine avait été longue. Logan ne tarda pas à la suivre.


La sorcière dormait, c'était profond jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux... Elle regarda autour d'elle et comprit qu'elle était toujours dans le sommeil, elle rêvait. Elle était dans un salon, c'était ancien.

- Bonjour mon amie...

Elle leva les yeux vers la voix. Il y avait un homme... ou était-ce une femme... Elle n'arrivait pas à dire avec précision car dès que le visage se précisait, il changeait à nouveau. Il ne lui fallut que quelques instants pour savoir qui était devant elle.

- Bonjour La Mort... Cela fait longtemps mais en même temps ce n'est pas...

- Je sais... Tu sais que tu n'as rien à craindre de moi mon amie...

- Ami ?

Elle pencha la tête sur le côté et fixa l'être devant elle. Elle n'avait jamais eu peur de la mort, ou La Mort, c'était un être qui l'avait accompagné depuis qu'elle avait quinze mois, c'était son compagnon de route le plus ancien et elle avait marché vers sa mort de nombreuses fois.

- Tu sais que ta route aurait dû se passer autrement... Dans cet univers tu as pu fuir jeune mais dans d'autres tu vis la guerre jusqu'à dix-sept ans... Tu trouves trois objets qui sont importants et font de toi le soi-disant Maître de la Mort... Connais-tu les Reliques mon amie ?

- Les Reliques ? Celles du conte avec les trois frères Peverell ? Les objets qui une fois réunit font du porteur le Maître de la Mort... Une cape d'invisibilité, une pierre de résurrection et une baguette de sureau. La première cache quiconque la porte, et cela même de la Mort. La deuxième permet le passage de l'âme des morts dans notre monde pour leur parler. La dernière est une baguette si puissante que quiconque la tient devient le plus fort...

- Exactement... Je savais que tu étais intelligente mon amie...

- Pourquoi me parles-tu de cela ? Ce n'est qu'un conte.

- Ce n'est qu'un conte mais il y a une base de vérité. Ces objets existent bien mais ils ne sont pas pour créer le Maître de la Mort... Un jour, Destinée et Destin m'ont dit qu'un mortel deviendrait un compagnon pour moi, il serait le tout-dernier descendant de la famille Peverell et les trois objets lui appartiendraient dès sa naissance.

- Je... Mais...

- Oui.. Tu es le dernier Peverell mon amie... Les trois objets sont à toi, même si tu ne désires pas les unir... Ils ont toujours été à toi.

- Que... Qu'est-ce...

- Je me doute que tu as des questions...

- J'aimerais une explication pour commencer... Qu'est-ce que cela fait de moi ?

- Vous êtes mon compagnon... Vous êtes celle qui me fait comprendre ce qu'est la Vie... Je goûte la Vie à travers vous mais ... à cause de cela vous goûter la Mort à travers moi.

- La Vie ? La Mort ?

- La Vie et la Mort ne font qu'un, sans le premier il n'y a pas le second mais l'inverse est aussi vrai... Pour que je puisse être la Mort j'ai besoin de comprendre la Vie mais je ne suis pas vivant donc je ne peux pas vraiment vivre et c'est là que mon compagnon entre en jeux... Il vit à ma place et je goûte cette vie à travers lui mais tout échange doit être équilibré pour correctement fonctionner...

- Comme... une balance.

- Effectivement. Et à cause de cela, ce qui fait de moi la Mort... Mon essence pourrait-on dire est nécessaire à l'équilibre.

- Et pour moi ? Cela veut dire quoi ? Je...

Merry avait toujours voulu une vie normale... Avoir un métier qu'elle aime, rencontrer l'amour, avoir des enfants... Elle avait comprit que la maison avec la barrière blanche n'était pas pour elle depuis longtemps mais elle voulait s'en approcher autant que possible mais maintenant...

- Tu vis ta vie comme tu le souhaite... Amour, haine, tristesse, peur, ... tout cela fait partie de la Vie.

- Mais s'il y a un équilibre... alors... Pourquoi maintenant ? Pourquoi moi ?

- Je ne sais pas pourquoi toi, même si je heureux de ce choix... Tu es la première personne à m'avoir accepter comme je suis... Tu m'as rencontré un grand nombre de fois et à jamais tu n'as eu peur de moi...

- Rencontrer ?

- La première fois c'était la nuit où tes parents sont décédés, puis quelques jours plus tard... Avant ton entrée à Poudlard tu étais venu à moi cinq fois.. Avant ton départ, je t'ai rencontré quatre fois de plus...

- Je suis morte ? Dix fois ? Je ne m'en souviens pas.

- C'est normal tu étais une enfant... Tu ne pouvais pas garder le souvenir de ta mort cela t'aurait détruit.

- Mais pourquoi ?

- Je n'ai jamais eu le choix... Lorsque j'ai su ce que tu vivais... J'aurais aimé te garder.. Te guider vers ta famille... Mais je ne pouvais pas... J'en suis désolé mon amie...

- Non... non... C'est bon... Je comprends... Enfin non je ne comprends pas mais... j'accepte.

- C'est bien comme ça.

- Et donc.. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas lorsque j'ai quitté l'Angleterre ?

- Je pensais que tu avais besoin de temps pour toi... Tu avais besoin de devenir plus forte... Mais je ne peux pas te donner plus de temps... Tout à l'heure je parlais d'autres univers... Les choses peuvent changer avec ta présence et des innocents pourront survivre... Mais pour cela tu dois connaître ton pouvoir.

- Mon pouvoir ? Cette histoire d'équilibre ?

- Oui...

- Que voulais-tu dire lorsque tu parlais de compagnon ?

- Tu ne seras pas temps mon compagnon que mon Cavalier... Tu auras une petite partie de mon pouvoir... Mais ne t'inquiète pas cela ne changera pas tant ta Vie que cela mon amie je te le promet... Mais je ne peux pas te donner de détails tant que je n'aurais pas une acceptation de ta part...

- Que...

Sauver des innocents ? Elle savait qu'elle ne pouvait pas dire non à cela... Surtout s'il y avait une chance que ces innocents étaient des amis à elle... Elle ne pourrait pas se regarder dans une glace si elle perdait quelqu'un qu'elle aimait alors qu'elle aurait pu faire quelque chose pour le sauver. Elle fixa La Mort pendant quelques minutes, perdue dans ses pensées, réfléchissant... Finalement elle se redressa et fit un signe de tête.

- J'accepte La Mort !


- Sois Mon Cavalier mon amie...

Meredith ouvrit brusquement les yeux alors que ces derniers mots avaient l'air de résonner autour d'elle...


Alors qui seront les cousins de Merry ?

Pour le moment j'ai pensé à :

- Max Black (Black) de 2 Broke Girls,

- Spencer Reid (Serdaigle) de Esprits Criminels,

- Les Milkovich (Peverell ou Serpentard) et Les Gallagher (Evans ou Gryffondor) de Shameless,

- Temperance Brennan (Serdaigle ou Peverell) de Bones,

- Les Hayden (Potter) et les McCrae (Serpentard ou Gryffondor) de Gilmore Girls

- Jax Teller (Evans ou Serpentard ou Gryffondor) de Son's of Anarchy

- Les Toretto (Black ou Serpentard ou Evans) de Fast and Furious

- Les Evans (Evans) de The Kissing Booth

- Jacob et Billy Black (Black) de Twilight

D'autres idées ?


Qu'en avez vous pensez ?