Réponses aux Reviews

emilien03400 : contente que cela te plaise surtout que c'est ma toute première fiction. voici la suite, j'espère que tu aimera la suite tout autant. Je mets pas toutes les tenues mais je trouve que parfois cela peut aider à se mettre dans l'ambiance

Guest : voici la suite ;)

adenoide : je pense pas qu'il sera facile pour lui d'être au calme

Harry aura une vie très active.

Isabelle6116 : je ne sais pas trop si j'ai bien fait... je suis assez soft sur ce passage je trouve mais j'ai pas trop réussi à écrire ce que j'avais vraiment envie -'


Chapitre 17 Rencontre avec sa Majesté et Départ en Vacances

Aujourd'hui était le jour J. Hadrian se leva de bonne heure un peu stressé de rencontrer la Reine. Il fit sa séance de sport habituelle pour essayer de calmer ses nerfs, il prit une bonne douche et choisit sa tenue. Il avait reçu les costumes sur-mesure avec les différents accessoires. Il décida de mettre le noir avec une chemise blanche et des mocassins de même couleur. Il regarda les différents accessoires et alla pour de l'argent avec sa rolex, une épingle à cravate et des boutons de manchette. Il attacha ses cheveux avec une épingle sombre avec des touches d'argent. Il prit ses papiers et les mit dans une poche interne qui était magiquement agrandi pour cela. Il n'oublia pas sa baguette qu'il mit dans un étui de poignet.

Il avait rendez-vous à dix heures, il voulait y être en avance par respect. Il salua rapidement Hermione et Luna et quitta la maison au volant de son Aston Marteens. Il fallait un peu plus d'une demi-heure pour arriver au Palais de Buckingham. Il se gara proche de l'entrée et marcha vers celle-ci, il s'arrêta à la guérite et dit son nom, un homme arriva rapidement et le guida à travers les couloirs du palais, seul il se serait sûrement perdu. Il fit conduit jusque devant une porte où l'homme frappa puis le fit entrer.

C'était une sorte de salon, il y avait des hommes en uniformes devant chaque porte, une femme assise sur un divan prenant un thé, un homme dans un fauteuil juste à côté et deux femmes de chambre dans un coin. Il s'avança doucement et fit une révérence à la femme qu'il reconnu comme la Reine Elizabeth II, elle était peut-être âgée, elle était peut-être juste en train de boire un thé dans un salon, elle restait imposante par sa présence. Il salua l'homme qu'il reconnu comme le premier ministre Tony Blair.

- Enchanté de vous rencontré Lord Potter, commença l'homme.

- Nous le sommes aussi Lord Potter. Nous avons entendu parlé de vous, reprit la reine.

- Il en est de même pour moi votre Majesté, Monsieur.

- Installez vous, nous avons à parlé, reprit Tony Blair.

Hadrian prit place en face d'eux sur le divan.

- Vous vous demandez sûrement pourquoi nous désirions vous rencontrer. Nous avons entendu parlé de vous, nous connaissons vos réalisations et depuis peu votre vie. Nous sommes désolé que vous ayez dû supporter une telle horreur, que vous soyez pair de notre royaume est d'autant plus triste.

- Je vous remercie Madame.

- Nous ne sommes peut-être pas présente physiquement mais nous savons ce qui se passe dans la partie magique de notre pays, votre ministère a oublié qu'il était un ministère de notre royaume et pas à part. C'est le Ministère pour la Magie et non le Ministère de la Magie. Nous pensons qu'il aurait besoin d'un rappel. Qu'en pensez-vous ?

- Je n'ai aucun avis sur cela, je ne considère plus le ministère de la magie, ou pour la magie que sais-je, comme ayant un quelconque pouvoir sur moi... En vérité je ne considère plus le monde sorcier de ce pays comme chez moi...

- Nous avons vu vos interviews... Les deux. Nous sommes triste que vous quittiez l'Angleterre, nous comprenons... mais cela n'empêche pas notre tristesse à votre départ. Nous nous doutons que même à notre demande vous ne resteriez pas...

- Ce ne serait pas à cause d'un manque de respect envers vous... Je ne peux rester dans ce pays où j'ai tant souffert, j'ai besoin de changement, de connaître autre chose... J'ai trop souffert et surtout trop perdu... J'ai besoin de temps et surtout d'éloignement pour espérer guérir de tout ça... Je ne peux pas honnêtement dire si je reviendrais un jour mais j'espère que cela sera possible surtout si vous apportez du changement à l'Angleterre magique...

- Comme nous le disions nous comprenons, nous avons apprit ce que vous avez vécu, nous avons mené une enquête et nous surveillerons d'autant plus le procès contre ceux qui auraient dû prendre soin d'un enfant de notre patrie... Nous espérons vous revoir... Votre place vous attendra. Mais ce n'est pas pour ça que nous voulions vous voir. Nous savons ce que vous avez dû sacrifier pour mettre fin à un monstre, alors nous avons décider de vous offrir l'Ordre du Charbon, puisque le dernier acte a eu lieu en Ecosse sur les terres de Poudlard. La devise de cet ordre est Nemo me impune lacessit qui signifie "personne ne me provoque impunément". Nous croyons que cela convient à la situation et surtout à votre personnage.

- Je... C'est un trop grand honneur... Je n'ai pas fait cela pour une quelconque récompense... J'ai fait ce que je pensais devoir faire... Si je dois être honnête avec vous il y avait une grande part d'égoïste dans mes actes... Je voulais une vie et je savais qu'avec lui vivant cela me serait impossible, de plus je ne pouvais pas honnêtement laisser le meurtrier de mes parents vivre lorsque j'avais la possibilité de l'arrêter...

- Nous savons... Nous pensons que vous l'avez aussi fait pour protéger les autres... Vos actes à Poudlard ne me sont pas inconnus... Ainsi nous sommes toujours résolu dans notre idée.

Hadrian savait qu'il n'avait pas le choix, il ne pouvait nier cela même s'il ne voulait pas d'une quelconque récompense. Surtout qu'il se cachait du monde sorcier pour ne pas avoir de médailles, mais là ce n'était pas possible. Il fit un léger signe de tête.

- Bien ! Nous avons compris que vous n'êtes pas une personne désirant la gloire alors nous ferons cela entre nous et nous publierons l'information. Notre premier ministre sera notre témoin.

Elle se leva et fit signe à l'homme qui se dirigea vers la porte, Hadrian se leva aussi, il l'ouvrit et fit signe à quelqu'un. Quelques instants plus tard, deux hommes apparurent tenant une boîte qu'ils apportèrent à la Reine, ils l'ouvrirent et à l'intérieur il y avait une belle épée.

- Lord Potter, approchez et mettez un genoux à terre.

Hadrian fit ce qu'on lui demandait, il pencha la tête vers l'avant.

- Nous, Souveraine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, chef du Commonwealth, Nous, Elizabeth Windsor Deuxième du nom, faisons de Lord Potter Black membre de l'Ordre du Charbon pour vos services rendus à notre couronne.

En disant ses mots, elle avait levé l'épée et touché ses épaules avec la lame.

- Levez vous Chevalier Potter Black.

Hadrian se releva , il restait abasourdi et ne savait que dire. C'était un geste assez simple mais cela lui donnait un tout nouveau titre.

- Réinstallez-vous, nous avons d'autre chose à vous dire.

Hadrian reprit sa place devant la femme et le premier ministre anglais.

- Cheval...

- Appelez moi Hadrian s'il vous plait, Ministre Blair.

- D'accord alors je suis Tony s'il vous plait. Vous devez savoir que votre dossier public a été mis-à-jour avec une version non magique de votre histoire.

- Comment cela ?

- Votre père était membre d'une brigade anti-terroriste au lieu d'être un ... Auror ?

- C'est cela.

- Bien. Voldemort était un terroriste qui a décidé de s'en prendre à vous car vous avez survécu et qu'il n'a pas apprécié cela surtout qu'il a été gravement blessé lors de l'attentat qui a vu la perte de vos parents et empêché son retour aussi longtemps. Vous avez survécu à nouveau alors qu'il a envoyé plusieurs membres de son groupe pour vous tuer jusqu'à peu où vous avez réussi à empêcher un attentat sur votre pensionnat et dû le tuer en légitimé défense... Voici en gros résumé votre vie sans la magie...

- C'est... vraisemblable sans vraiment mentir...

- Effectivement. Vous avez obtenue l'immunité diplomatique pour vos actes de bravoures. Nous connaissons vos entreprises et nous espérons que vous allez continuer vos affaires avec notre pays.

- Je n'avais pas prévu d'arrêter cela même si je quitte le pays... Je possède toujours plusieurs propriétés ici et je ne vais pas les abandonner... J'ai juste besoin de...

Il s'arrêta, c'était difficile et il ne savait comment continuer.

- Chevalier Potter-Black nous comprenons ne vous inquiétez pas... Nous vous souhaitons que le meilleur... Et si un jour vous avez besoin de l'aide de la couronne vous pouvez nous contacter ou contacter notre Premier Ministre.

- Je vous remercie Votre Majesté.

Après cela ils parlèrent de l'Angleterre Magique, les deux mondains savaient beaucoup de chose mais Hadrian avait été dans la guerre alors il avait une idée différente des choses, ce qui posait problème et ce qui devrait être changé, mais aussi des choses comme l'école, les rues marchandes, l'hôpital, ... Il était presque treize heures lorsqu'il quitta la présence de la reine, le ministre lui donna un dossier avec son départ qui fournissait la preuve de son nouveau statut, et les avantages qui en découlaient comme une immunité diplomatique, même en recevant la citoyenneté américaine, il resterait un citoyen britannique et un exemple à suivre.

Il rentra au Square Grimmauld dans un état second où les filles, ainsi que Dudley, l'attendaient.

Il dût expliquer tout ce qui s'était passé ainsi que sa récompense. Il avait un petit sticker à coller sur ses papiers, il avait aussi plusieurs autocollants à coller sur les véhicules qui lui appartenaient et qu'il conduisait. Il devait aussi prévenir Barchoke pour qu'il l'ajoute aux informations le concernant, surtout depuis qu'il avait commencé la création d'un site internet sur son entreprise avec une biographie sur lui, ainsi que sur les autres employés. Ce site serait non magique pour le moment... Cela pourrait être un projet de créer un internet magique, il pensait que cela pourrait aider à amener le monde magique au 21eme siècle... enfin la partie européenne car les autres pays étaient beaucoup plus moderne.

Le reste de la journée passa tranquillement, que pouvait-il faire d'autres de toute façon. Le soir ils dinèrent tous ensemble et se retrouvèrent dans le salon pour boire un dernier verre et Hadrian prit la parole.

- Bon... J'ai fini tout ce que j'avais à faire en Angleterre et je n'ai vraiment aucun désir de rester plus longtemps, j'ai déjà passé assez de temps à échapper aux sorciers et je crois qu'il est temps de partir en vacances.

- Vacances ? C'est ce dont tu me parlais lors de l'interview.

- En effet... J'ai mis en place un programme si cela ne vous convient pas, dîtes le moi maintenant. Comme vous le savez nous emménageons au Domaine de l'Espoir près de Hartford dans le Connecticut. J'aimerais visiter l'état, les villes proches, ... connaître ce qui doit devenir notre nouvelle maison... De plus d'après les prévisions l'immeuble, dont le centre commercial, sera prêt en Août... Je veux aussi passer quelques jours à New York pour les dernières touches.

- Je comprends, parla Hermione, et c'est une bonne idée de connaître notre environnement mais tu dis Août alors que veux-tu faire avant ?

- J'ai pensé à des vacances. Six semaines de vacances plus exactement.

- Et où veux-tu que nous allions ?

- Que diriez vous de deux semaines de Yacht dans la mer Méditerranée pour se détendre, nous irons de ville en ville pour du tourisme. Ensuite, je me suis dis que Disneyland Paris avait été une grande réussite, nous pourrions donc prendre ce thème et aller voir les autres parcs Disney et ainsi deux semaines en Asie pour aller voir le Japon et la Chine et enfin deux autres semaines en Amérique, plus exactement une semaine en Californie et une semaine en Floride. Qu'en pensez-vous ?

- Moi tout me va, dit Dudley, que ce soit le tourisme ou aller s'amuser je suis partant. J'ai jamais quitté la pays avant toi donc j'ai hâte de voir ce que tu propose.

- J'ai bien aimé Disney donc avec plaisir... On pourra faire de la plongée ?

- C'était prévu Luna. Et toi Mione ?

- Nous ne ferons pas que les parcs ?

- Non... Le tourisme est inclus, ainsi que du shopping. Nous passerons une semaine dans chaque pays, de même pour les Etats, nous allons utiliser des Portoloins directement dans mes propriétés pour éviter les avions et donc la galère des aéroports.

- D'accord. Et nous partons quand ?

- Si nous partons demain, nous aurons plus de temps pour profiter. Cela dépend de vous... Sachant que nous pouvons acheter tout ce qu'on voulons pendant le voyage, ou appeler un des elfes pour nos affaires si vous avez besoin de quoi que ce soit.

- Toutes mes affaires sont rangées, je n'ai que le nécessaire avec moi... commença Dudley.

- Pareil ici, reprit Luna.

- Il faut juste ranger ici, finit Hermione... Il nous manque nos papiers aussi.

- Barchoke a tout préparé, il m'a envoyé cela via la boîte postale, c'est dans mon bureau. Pour le rangement, je laisse cela à Winky et Dobby. Kreattur va directement à la nouvelle maison. Lorsque cette maison sera fermé, ils iront le rejoindre. Je risque d'avoir besoin de travailler à cause de l'ouverture prochaine, surtout avec la création des nouvelles entreprises et le centre commercial, mais je vais essayer de me restreindre au maximum car j'ai aussi besoin de repos.

Ils discutèrent encore quelques instants par rapport à leur prochain départ mais rapidement ils décidèrent d'aller dormir, surtout s'ils désiraient partir rapidement.

Jeudi, ils étaient tous levés tôt, ils s'entrainèrent, ils voulaient ne pas perdre cet habitude, Dudley les rejoignit même s'il était plus une force brute qu'une force souple comme les trois autres. Ils couraient puis firent un peu de fitness avant de finir par des étirements. Un passage par la salle de bain, un bon petit déjeuner, avant de rassembler leurs affaires, Barchoke avait été prévenu de leur départ, il savait comme contacter Hadrian en cas de besoin, mais de toute façon il restait en contact via la boite postale pour le travail. Il fallut deux heures avant qu'ils ne soient tous prêt. Hadrian leur demanda à tous de toucher sa chevalière et ils partirent pour Marseille, ils arrivèrent dans l'hôtel de ville où ils avaient séjourné lors de leur premier voyage dans cette ville. Il était prévu qu'ils déjeunent dans un restaurant du port avant de monter sur le yacht qui avait été prévenu que leur départ avait lieu aujourd'hui.

Ils marchèrent jusqu'au port, ce n'était pas loin et il faisait beau, ils trouvèrent un petit restaurant où ils commandèrent des grillades de la mer : sardines, crevettes, gambas, calamars, petits poulpes, ... accompagnées d'une sangria fraiche. Une fois le déjeuner terminé ils marchèrent jusqu'au port. Le Yacht les attendait et il était superbe.

Le Yacht était un bateau de 40 mètres de long avec cinq cabines et pouvant accueillir jusqu'à 10 personnes, ainsi en plus du quatuor de sorciers, il y avait quatre personnes pour servir d'équipage : un capitaine et son adjoint ainsi qu'une gouvernante et son aide. Ensemble ils s'occupaient de la bonne gestion du navire pendant leur voyage, ils géraient aussi l'organisation du séjour que ce soit les restaurants, les visites, les activités, ...

Le Yacht se divisait en quatre étages, il y avait le pont inférieur avec l'espace pour l'équipage (cabines, salles de bains, salle de repos et une cuisine) ainsi que deux suites supplémentaires ; ensuite il y avait le pont principal avec la suite principal, les espaces communs contenant une grande cuisine d'intérieur, une salle à manger, un salon, une salle de sport, ... On trouvait aussi un premier salon extérieur avec un jacuzzi. Puis le pont supérieur avec la cabine du capitaine et le poste de conduite, un autre salon intérieur et un salon extérieur à l'avant. Enfin l'espace solarium, tout en haut, avec une petite cuisine extérieur avec un petit bar et un grill, ainsi qu'une table. La décoration était simple : parquet en bois clair, mur blanc, meuble clair, ...

Ils rencontrèrent le capitaine, c'était un homme d'une trentaine d'année, grand brun et charmant qui leur présenta son adjoint un homme d'environ vingt-cinq ans un peu plus petit et blond. Pour les deux autres membres d'équipage, il y avait une femme de petite taille brune et une autre un peu plus grand rousse. Ils furent guidé à l'intérieur. Hermione et Hadrian prirent la suite principale, pendant que les deux autres descendirent sur le pont inférieur. Ils déposèrent leurs affaires, se changèrent en tenue plus adapté.

Luna avait choisit un bikini fleuri de style bohème avec un fond blanc, elle ajouta le paréo qui allait avec et un grand chapeau, sans oublier ses lunettes de soleil. Hermione préféra un bikini noir avec un haut licou avec un bandage croisé juste sous la poitrine, il y avait des nœuds au niveau bas. Elle prit un petit paréo assorti, un chapeau de paille et des lunettes de soleil. Les garçons étaient torse nu et portaient un short de bain, Dudley avait une version en bleu dégradé, du plus clair au plus foncé, pour Hadrian c'était un short au fond noir avec des fleurs des îles colorées. Tous ensemble ils s'installèrent sur le pont supérieur, au niveau du jacuzzi et prirent un bain de soleil pendant que le navire démarrait.

Ils passèrent deux semaines à naviguer de villes portuaires en villes portuaires. De Marseille ils se rendirent à Naples en arrivant tôt le matin. Ils commencèrent par la Piazza del Plebiscito, une place historique située juste à l'ouest du port de la ville. C'était le parfait premier lieu de tourisme car ce lieu construit au début du XIXe siècle, elle était proche du Palais royal et entourée de splendides palazzi (demeures élégantes), d'une église et du Palais de la préfecture. Cette place était la plus grande de Naples, ils firent une pause au célèbre Gran Caffè Gambrinus, où ils purent déguster un en-cas et savourer la boisson préférée de la ville, un caffè stretto, avant d'explorer la vieille ville de Naples à quelques pas de là. Ils firent du shopping dans une rue commerçante du nom de la Via Toledo, il y avait des magasins de souvenirs bon marché mais aussi des boutiques de créateurs huppées. Ils déjeunèrent dans un restaurant traditionnel où ils dégustèrent une véritable pizza italienne. L'après-midi c'était autant de tourisme car ils allèrent dans la section la plus ancienne du centre historique de Naples qui se trouvait autour de Spaccanapoli, c'était un couloir pavé de cinq mètres de large bordé de grandes maisons anciennes, de boutiques, de bars et de restaurants. Ils finirent leur après-midi au marché de Posillipo qui se tenait sur le Viale Virgilio, où ils firent encore plus de shopping que ce soit des vêtements, des chaussures, des articles pour la maison, ... Pour terminer leur journée, ils dinèrent dans un restaurant typique pour goûter des plats traditionnelles, pour cela ils choisirent chacun un plat et ils se les partagèrent, sur la table il y avait : des Spaghettis aux palourdes, un ragoût napolitain, une minestra maritata qui était un met à base e viande et de légumes variés dans un bouillon, et des spaghetti aux anchois. Ils finirent cela avec un délicieux Babà, communément appelé Baba au rhum.

Après cela c'était un retour vers le navire pour se reposer après une bonne journée. Régulièrement dans la journée ils avaient appelé Dobby pour prendre leurs achats, ne gardant que le minimum avec eux, le reste envoyé directement dans leur nouvelle maison.

Ils repartirent et le prochain arrêt fut Catane, une ville se trouvant sur l'île de Sicile. Encore une fois c'était une journée incroyable mais chargée entre la Piazza Duomo et le Palais des Eléphants, puis entre le marché aux poissons et l'architecture de la Via der Crociferi ils purent remplir leurs estomacs de plats de la région. Ils firent le plein de souvenirs avant de repartir et du navire ils virent l'Etna, un volcan.

Les journées en mer consistaient à profiter du soleil et parfois ils faisaient un arrêt d'une heure ou deux et effectuaient de la plongée sous-marine, et comme l'équipage connaissait la magie ils purent utiliser de la Branchiflore, la même plante qu'Hadrian avait eu lors de la deuxième tâche du tournoi des trois sorciers en quatrième année. Ils virent des choses magnifiques sans être gêné par un équipement lourds et encombrant, le jeune seigneur était plus qu'heureux d'avoir pensé à obtenir un appareil photo pouvant supporter l'eau et ainsi avoir de magnifiques souvenirs des fonds marins et de sa faune et flore. En vérité c'était Luna qui s'en servait le plus, elle adorait prendre des photos et elle avait déjà l'idée d'en imprimer certaines pour les entreprises d'Hadrian et peut-être même publier un journal sur le voyage pour le Chicaneur, Hadrian lui avait déjà donné son accord à tout cela.

La prochaine étape de leur voyage était la Crète, et plus exactement Héraklion où ils visitèrent le musée archéologique, ils purent ainsi découvrir les plus anciens écrits de l'histoire, ils eurent même la possibilité d'avoir des copies de certains textes à emporter avec eux, et coururent sur les traces du Minotaure au palais de Cnossos. Ils passèrent quelques heures sur la plage rose d'Elafonissi. Comme ils étaient en Grèce ils firent un détour par Athènes pour aller voir les anciens temples des dieux où ils dinèrent de plats typiques en commençant par un traditionnel mezzé, des amuse-gueules grecs où l'on pouvait trouver chaque mets servit dans une coupelle à déguster avec du pain pita ou directement avec une fourchette, il y avait des calamars frits, du tzatziki, des Baba-ghannouj (caviar d'aubergines), des feuilles de vigne farcies, de la feta à l'huile d'olive, de l'houmous (purée de pois chiche), des aubergines grillées, des fromages locaux…Après cela, pour le plat principal ils firent, comme ils avaient commencé à faire pour tout pouvoir essayer, ils prirent chacun un plat qu'ils partagèrent, cette fois il y avait de la moussaka, un plat typique de la gastronomie d'Athènes, composé d'aubergines, d'oignons et de viande hachée d'agneau ou de bœuf mise en couche avec les légumes et recouverte par la suite d'une sauce béchamel ; un Brizola, une recette de bœuf croquante à l'extérieur et juteuse à l'intérieur ; un Briam, un gratin de légumes composé de pommes de terre, courgettes, poivrons et tomates ; et enfin un Barbounia, inspiré du plat d'origine turque c'était un mets à base de rouget, servi grillé, assaisonné d'ail et d'herbes fraîches.

Le prochain arrêt fut Haifa, une ville d'Israël où ils passèrent la matinée à visiter le port, ils déjeunèrent des sortes de sandwichs qu'ils se partagèrent, il y avait des falafels, pain pita garni de boulettes de pois chiches, de crudités et d'une sauce à la pâte de sésame (tahina) ; un Sabih basé sur le même principe mais avec des aubergines rôties et des œufs durs ; un Shawarma, mélange de viandes assaisonnées, servies dans un pain pita ; et un Burekas un snacks à base de pâte phylo et garni d'épinards et de fromage, de caviar d'aubergines, ...

Ils repartirent pour passer l'après-midi au Port Said, en Egypte, un lieu évoquant l'histoire de la construction du canal de Suez. Ils dinèrent sur place où ils testèrent un mezzé égyptien comprenant des koftas, des boulettes de viande hachée bœufs ou agneau concoctées avec des épices ; des dolmas, des feuilles de vigne farcies de riz, de viande hachée, des oignons et des épices ; du foul, une préparation à base de fèves sèches et bouillies servit chaud avec de l'huile, du sel et du citron accompagné d'un pain comme une galette dans laquelle ils purent aussi ajouter d'autres ingrédients comme de la sauce tomate, du tahini (crème de sésame), des œufs et bien d'autres encore... ; et des taameyas, ressemblant aux falafels mais composés avec des fèves plutôt que des pois chiches, la pâte était constituée de fèves séchées, d'oignons et d'épices, servit avec du pain pita, de la salade et de la sauce tahini. Ils prirent aussi un mouloukhiyya qui était un autre classique de la cuisine égyptienne, c'était une est une soupe épaisse réalisée à base d'une plante du même nom, cuit avec de l'ail et que l'on sert avec du riz et du pain. Ils finirent par un dessert sucré du nom de kenafeh, une pâtisserie réalisée à partir de kadaif (cheveux d'ange), de fromage, de beurre et de pistaches ou de noix et sur laquelle du sirop parfumé à l'eau de rose fut ajouté, c'était croustillant à l'extérieur et fondant à l'intérieur, le tout accompagné d'un délicieux thé noir.

Pour l'étape suivante, ils allèrent à Alexandrie où Hadrian, avec l'aide de Barchoke, sans oublier ses nombreux titres, pour une fois sa célébrité était un grand atout, il prépara une visite dans la célèbre bibliothèque d'Alexandrie qui lors du grand incendie avait été protégée par les sorciers mais jamais rendu, ainsi les non magiques pensaient qu'elle avait été détruite. Ils arrivèrent tôt le matin et s'y rendirent directement. Les deux filles avaient été aux anges, ils firent d'énormes câlins à leur ami et rapidement elles avaient disparu dans les méandres du bâtiment abandonnant les deux hommes à eux-mêmes. Dudley et Hadrian se regardèrent et rirent avant de secouer la tête et de commencer leur visite. Ils restèrent six heures à l'intérieur, ils purent voir des dizaines de textes extrêmement ancien, certains manuscrits écrits par Merlin, ou plutôt Myrdin Emrys de son véritable nom. A la fin de la visite, Hadrian reçut une surprise qu'avait organisé Barchoke pour eux, ils pouvaient obtenir chacun une copie de deux manuscrits se trouvant sur les étagères. Après concertation, ils partagèrent les thèmes, cela en faisait huit : animaux magiques, herbologie, défense, potion, runes anciennes, magie ancienne, charmes oubliés et enchantement d'une autre époque. Cela fournissait un vaste choix qu'ils allaient se partager, même Dudley avait hâte de lire ce qui était écrit même s'il n'était pas un sorcier comme son cousin, en tant que cracmol il pouvait avoir accès à certaines choses et même s'il en avait le désir il pourrait pratiquer les potions, l'herbologie ou même les runes anciennes, ou au moins les basiques.

Les garçons trainèrent les filles, Hadrian leur promit d'essayer de revenir un jour pour une nouvelle visite, peut-être en faire une visite annuelle d'une journée, même s'il pensait qu'elle allait adorer la bibliothèque qui se construisait dans l'immeuble de Manhattan, ce ne sera jamais aussi grand ou ancien mais il avait le but d'avoir quelque chose de mieux que la bibliothèque de Poudlard. Ils trouvèrent un petit restaurant traditionnel pour déjeuner : Kushari, un mélange de riz, spaghetti, petits macaronis ronds, vermicelles, frits des oignons, des lentilles noires et du hoummos, garnis d'une épaisse sauce tomate, d'une sauce à l'ail et au vinaigre, et d'une sauce au piment rassemblés dans une sorte d'art ; Sayadeya, un plat fait de poisson blanc et cuit avec du riz jaune, de l'oignon, des épices et de la sauce tomate, ensuite cuit dans un pot en terre cuite ; Besarah, une purée crémeuse verte préparée avec du persil, de l'aneth, du poireau, des fèves broyées, des épices, du poivre vert et des oignons frits sur le dessus, servi avec du pain égyptien et des oignons verts ; et Fatta, un plat nubien se composant de couches de pain frit et de riz, avec une sauce tomate cuite avec de l'ail et du vinaigre sur le dessus, de la soupe à la viande et de gros morceaux de viande.

Pour digérer, ils passèrent le reste de la journée à faire du tourisme et du shopping, allant dans divers marchés et souk, mais aussi visitant la citadelle de Qaitbay, les jardins du palais Montaza et le musée des bijoux royaux. Ils finirent par une promenade sur la Corniche et le pont Stanley avant de rentrer au navire. Les vues étaient plus belles les unes que les autres.

Ils décidèrent de passer une journée en mer pour se rendre directement à Tunis où ils allèrent voir la médina, les souks, le musée National du Bardo, Carthage et son site archéologique, Sidi Bou Saïd, ... Ils déjeunèrent sur place avec un grand couscous familiale, et pour le diner, ils essayèrent une Chorba, une soupe ici composée de poisson, de persil, de céleri et de jus de citron, sans oublier les fameuses pâtes appelées langues d'oiseau ; un Lablabi, fait de pois chiches, huile d'olive, harissa, ail, sel, cumin, jus de citron et croûtons de pain ; et une salade méchouia, faite à base de légumes grillés coupés finement comme le poivron, la tomate ou l'aubergine, servis avec des oignons, du piment, de l'ail, de la coriandre et de carvi en poudre, assaisonnée d'huile d'olive, d'harissa et de jus de citron, quelques rondelles d'œufs dur, des câpres et des miettes de thon étaient ajoutés par-dessus. Ils avaient prit l'habitude de prendre chacun un plat différent qu'ils partageaient permettant ainsi de goûter différentes choses avec plaisir et sans perte, c'était assez drôle de voir les serveurs déposer les assiettes et les quatre jeunes commencer à planter leur couverts dans les plats des uns et des autres.

Après cette journée, quelques heures sur le navire pour arriver à Alger, où ils passèrent quelques heures à faire du shopping et du tourisme, ils visitèrent la Basilique Notre-Dame d'Afrique et le Mémorial du Martyr qui commémorait l'indépendance de l'Algérie. Ils déjeunèrent sur place d'un délicieux Rechta, une spécialité culinaire algérienne accompagnée d'une sauce parfumée à la cannelle, la Rechta était composée de pâtes filaires très fines, de poulet, de pois chiches, de navet et de courgettes. Cette fois ils étaient surtout intéressés par le grand choix de pâtisseries : cornes de gazelles, makrout, kalb el louz, m'khabez, ...

Hadrian adorait ce voyage, il aimait découvrir de nouvelles cuisines, il achetait toujours les recettes pour pouvoir préparer tout ce qu'il aimait lorsqu'il serait chez lui, il avait toujours apprécier cuisiner sauf pour le fait qu'il n'avait pas le droit de goûter ce qu'il préparait et que c'était pour sa famille abusive. Ils prenaient des tonnes de photo, achetaient des souvenirs par dizaine pour décorer les différents endroits où ils vivraient que ce soit le Domaine de l'Espoir, l'appartement de New York ou encore leur future chambre étudiante.

Luna avait l'habitude de voyager avec ses parents depuis toute petite, et cela n'avait fait que s'intensifier avec le décès de sa mère, ils partaient à la chasse aux créatures magiques, ils restaient la plupart du temps sur le continent européen, elle avait beaucoup vu la France, l'Allemagne, la Suisse ou encore la Norvége, mais voyager avec ses amis étaient tout autre chose, elle adorait cela. Elle avait prit l'appareil photo de son frère et s'amusait à immortaliser tout ce qu'ils voyaient, elle avait sûrement de quoi faire plusieurs albums et ce n'était que le début.

Hermione avait été en France avec ses parents mais c'était le seul endroit, elle aimait tout ce qu'elle voyait et elle s'amusait surtout que Hadrian avait tenu sa promesse de faire du tourisme, elle avait pu voir les premiers écrits jamais découvert, voir des livres si anciens que les langues avaient totalement disparus, ce n'était même plus des langues mortes à ce stade car on ne savait plus leur origine... Depuis le jour où elle avait découvert que la célèbre bibliothèque d'Alexandrie existait encore comme bibliothèque sorcière elle avait rêvé de la voir, mais elle avait eu peu d'espoir car elle savait que ce lieu était protégé et seulement quelques initiés pouvaient entrer, mais maintenant elle avait pu y aller. Elle avait toucher ses livres anciens et elle en possédait même des copies... Et Hadrian avait promit qu'il reviendrait et elle savait que son ami n'était pas du genre à faire des promesses en vain.

Dudley n'avait jamais quitté l'Angleterre, il était heureux d'avoir trouvé la paix avec son cousin car sans lui sa vie serait une déchéance continue, suivant le même chemin que son père... Voulant absolument être normal et devenant un monstre abusif... Maintenant il avait la possibilité de voir des endroits magnifiques et il ne pouvait que le remercier pour cela. Il avait un avenir qu'il ne pensait pas possible.

Après Alger, c'était direction le détroit de Gibraltar avec un arrêt à Tanger, une ville aux allures de musée avec ses rues où les trésors de l'histoire s'accumulaient, il y avait des monuments qui se dressaient partout et qui évoquaient les gloires du passé. C'était une ville active avec plusieurs souks et des artisans. On leur conseilla d'aller dans un marché du nom de grand Socco où ils achetèrent des souvenirs mais aussi des tentures, des vêtements, des bijoux, ... et de la nourriture. Ils visitèrent le Palais du Sultan, un musée magnifique qui surplombait la baie de Tanger avec une superbe vue panoramique sur le Détroit. La décoration était typiquement marocaine : zellige, plâtre ciselé, coupole en bois peint et sculpté. Des objets artisanaux marocains, tel qu'instruments de musique, poterie de Fès, kilims berbères, broderie de Chefchaouen, articles en cuir et en métal ainsi que des armes, figuraient parmi les trésors exposés dans les salons. Ils achetèrent quelques copies d'œuvres qu'ils avaient adoré.

En vérité, Hadrian n'achetait pas que pour lui, il prenait aussi des choses pour décorer un des restaurants, en effet, avec Sirius, ils avaient décidé qu'il y en aurait un sur le thème du voyage à travers le monde. Un des murs aurait une carte des pays du monde avec des photos et des cartes postales accrochées sur certaines villes, il y avait des recettes et des photos de plats pour décorer les autres murs à quelques endroits, ... Hadrian fournirait quelques photos prisent lors de ce voyage mais aussi des photos des endroits où se trouvaient certaines de ses propriétés. Pour le menu, ils avaient trouvé un chef qui avait accepté de faire quelque chose de varié faisant ainsi voyager les clients, ils pensaient à faire un menu avec quelques plats qui ne changeraient pas et de changer quelques autres plats chaque jour ou chaque semaine. Des soirées à thème étaient aussi au programme... Le jeune sorcier était heureux de voir son parrain autant investi.

Après cette journée, c'était direction Barcelone, c'était aussi le dernier arrêt. Ils prirent leur temps pour y arriver, profitant d'un dernier trajet en mer. A destination, ils saluèrent l'équipage et se rendirent à leur hôtel, ils restaient sur place deux jours. Ils avaient passé un très bon moment entre plaisir, découverte et farniente.

Une voiture les attendait sur le port et les conduisit au Marriot. C'était un superbe hôtel de luxe, pas très loin du port et surtout dans un quartier attrayant avec bars, restaurants et boites de nuit. Il fut décidé qu'ils laisseraient tomber le tourisme et qu'ils s'amuseraient pour ces deux jours. C'était leurs derniers moments en Europe avant quelque temps, ils reviendraient sûrement pour des vacances, l'Europe était un pays riche en histoire, et ils venaient de passer plus d'une dizaine de jours en mer à voir des lieux incroyables. L'anniversaire de Dudley était passé avec un repas sur le dernier pont, ou Solarium, avec un barbecue et des bières, il ne désirait rien de spécial juste un moment ensemble.

Ils firent ainsi une journée de shopping, se promenant dans les rues de la ville. Les filles s'amusèrent dans diverses boutiques de vêtements que ce soit de luxe ou non. Elles adorèrent les robes de flamenco, elles en prirent plusieurs versions de couleurs différentes dont la classique rouge et noire, cela ne fit que s'ajouter aux dizaines de tenues qu'ils avaient déjà comme les sarouels, les djellabas, caftans, ... Des styles et des couleurs préférées pour porter ou juste en souvenirs. Elles prirent aussi de magnifiques éventails espagnol parfait pour la décoration à cause de leur grande taille, il était prévu qu'ils finissent accrochés sur leur mur.

En début de soirée, ils retournèrent à l'hôtel, directement dans leur suite, ils se préparèrent pour une bonne soirée. Luna et Hermione choisirent une robe qu'elles venaient d'acheter, c'était la même dans des couleurs différentes : bordeaux pour la brune et bleu ciel pour la blonde. La coupe était évasée hors des épaules, la jupe asymétrique, en mousseline et la partie haute était en dentelle brodée. Pour l'accessoiriser, Luna avait prit des sandales compensées blanche, et des bijoux en argents comme collier, boucles d'oreille et bracelet. Hermione préféra du noir avec des escarpins, et des bijoux en or noir. Leurs cheveux pendaient dans leur dos.

Dudley s'habilla d'un pantalon de costume gris clair avec une chemise blanche dont les manches étaient retroussées et les premiers boutons défaits, il se choisit une paire de mocassins foncée, il portait sa rolex. Hadrian avait le même style sauf que le pantalon était noir pour lui.

C'était un beau quatuor qui se retrouva dans un bar pour le début de la soirée, ils burent de la sangria en mangeant quelques tapas ensemble, ils s'amusèrent avant de se rendre dans un petit restaurant où ils dégustèrent une délicieuse paëlla valencienne qui était typique de la culture espagnol, c'était un plat très savoureux, il y avait comme principaux ingrédients des crustacés, de la viande, du riz, du poisson, des haricots et des tomates, ... , le tout servit dans une immense poêle en fer.

Après ce bon repas, la soirée n'était pas fini car ils trouvèrent un bar avec une piste de danse pour le reste de la nuit. Ils dansèrent et s'amusèrent. Hadrian et Hermione se rapprochaient toujours plus, il n'y avait pas vraiment eu de véritables baisers mais toutes les nuits ils dormaient ensemble, cela éloignait les quelques cauchemars qui débarquaient parfois la nuit. Ils burent quelques verres et flirtèrent. Luna s'amusait avec eux et parfois Dudley trouvait une jeune fille avec qui danser. Depuis qu'il avait changé physiquement, ainsi que psychologiquement on ne pouvait le nier, il avait une meilleur côte avec les femmes, pendant son année à Londres il avait eu quelques aventures, il n'était pas prêt pour une relation plus durable à ce moment-là car il ne savait pas ce qu'il allait faire de sa vie et qu'il se reconstruisait toujours, mais il avait parfois envie de ce que partageait Hadrian et Hermione, depuis qu'il connaissait les filles il les aimait beaucoup, elles étaient adorables, douces et magnifiques. La petite croisière avait rapproché le groupe et surtout intégré véritablement le jeune Evans au trio déjà très soudé.

Il n'avait pas eu d'amusement avec une femme depuis que la guerre de son cousin était finie, il fallait dire qu'il n'avait guère eu le temps alors ce soir, il préférait passer du temps en famille, c'était ce qu'ils étaient. Hermione et Luna étaient ses deux sœurs alors que Hadrian était devenu aussi proche qu'un cousin.

Il fut temps de rentrer. Les filles n'avaient pas le soucis de retirer leurs chaussures après une grosse journée car celles-ci étaient toutes charmées pour rester toujours confortable. Hadrian et Hermione se tenaient la main pour marcher, pendant que Luna se trouvait sur le dos de Dudley.

De l'extérieur, tout le monde pourrait croire que les deux meilleurs amis étaient en couple depuis des années tellement ils étaient proche mais de l'intérieur... il savait qu'ils étaient inévitable, ils finiraient ensemble et c'était avec plaisir qu'ils y pensaient mais ils voulaient y aller lentement. Lors d'une des nombreuses soirées à profiter du ciel étoilé sur le yacht, ils avaient eu une discussion à cœurs ouverts. Ils n'avaient pas envie de perdre leur amitié mais ils sentaient qu'ils étaient plus que juste des amis à ce stade, mais même si ils n'avaient pas eu la chance d'être véritablement des adolescents ils voulaient connaître ce que vivaient tous les jeunes de leur âge dans leur premier amour : le flirt, l'hésitation, la romance, ... Ils savaient que certaines choses n'étaient pas possible comme le fait d'apprendre à se connaître puisqu'ils avaient grandit ensemble mais aussi survécut ensemble alors cet étape était passé depuis longtemps mais ils aimaient la douceur et le flirt... Mais s'ils étaient honnêtes ils savaient que cela ne durerait pas si longtemps...


Qu'en avez vous pensé ?