AVANT PROPOS / NDA :

Bonsoir mes louveteaux ! J'espère que vous allez bien !
Aujourd'hui, je vous propose un OS sur Fenrir, l'un des enfants de notre Dieu adoré Loki. J'ai beaucoup hésité si je voulais intégrer l'histoire dans l'univers magique de Harry Potter. Je vous laisse donc en profiter !

Bonne lecture


Fenrir ou la Lycanthropie

Lycan : Être immortels ayant la capacités de se transformer en loup et pouvant vivre pendant plusieurs centaines d'années sans vieillir.

Lycanthropie : Syndrôme provoquant une métamorphose chez un être vivant les soirs de pleine lune, le transformant en loup ou en mi-loup aussi appelé loup-garou.


Pour la plupart des habitants de Midgard, ancien nom de la planète Terre, la magie et les êtres magiques sont seulement présents dans les œuvres de fiction. Chaque espèce magique possède sa propre histoire ainsi que sa propre origine ; les lycanthropes ne font pas exception.

De nombreuses œuvres évoquent et récitent les origines des loup-garous ; celle-ci en fait partie et commence dans un autre espace-temps, au fin fond de la galaxie par la naissance d'un enfant mi-loup au sein d'un royaume du nom d'Asgard.


Fenrir Lokison était béni par Lady Magia Magistrat, Entité de la magie, et était né sous sa forme lupine à Asgard. De par son père Loki, il était l'un des princes du royaume parmi son père et son oncle Thor ; et le petit-fils du roi et de la reine : Odin et Friga.

Fenrir savait au fond de lui qu'il était un métamorphe et qu'il pourrait prendre sa forme humanoïde dans quelques années. Pour Loki, Fenrir était la prunelle de ses yeux. Mais il pouvait ressentir la peur qui grandissait chez son père, la peur de le perdre. Puis il découvrit la source de sa peur par un coup du sort…

Malgré son jeune âge, il comprenait très bien son environnement et savait que les habitants le craignaient même s'il ignorait la raison. Puis un jour, il le découvrit : il serait l'un des maillons de la destruction du royaume d'Asgard et donc du Ragnarok. Bien qu'il prit connaissance de cette prophétie, il n'avait aucune intention de la réaliser. Pourquoi saccager le royaume où vivait son père ?

Mais le roi Odin et le peuple d'Asgard ne voyaient pas cela de cette manière. Alors le Père de Toute Chose décida de l'exiler et de l'envoyer sur une île déserte. Cette dernière se situait non loin du royaume afin de pouvoir le surveiller dans l'éventualité où il arrivait à s'échapper. Néanmoins, Odin préféra l'attacher à un rocher avec une épée en pleine gueule.

Ses conditions de vie ne fut pas optimales. Heureusement pour lui, Lady Magia était toujours là pour l'aider même-si elle ne pouvait intervenir dans son destin. Il espérait jour après jour pouvoir voir son père et il désespérait jour après jour qu'il vienne le voir. Alors en plus d'haïr Odin, Thor et la plupart des asgardiens, il commençait à détester son père qui n'avait pas tout fait pour le retrouver et le sauver. Et cela se renforça lorsqu'il sentait ses frères et sœurs exilés à leur tour. Même si son père lui envoyait des ondes positives, lui insufflant qu'il l'aimait et qu'il cherchait un moyen de le sauver, Fenrir était devenu de plus en plus aigri et amer, méfiant et n'aimant personne.


Un beau jour, un inconnu arriva sur son île. Malgré son odorat et sa sensibilité à la magie en général, il n'arrivait pas à définir qui pouvait bien être cet individu. Celui-ci resta avec Fenrir pendant plusieurs jours à essayer de briser ses chaînes tout en prenant soin de lui. Lorsque l'inconnu arriva enfin à enlever les chaînes, il s'attaqua au plus grand problème : l'épée plantée au travers de la gueule de Fenrir. Ce fut armé de patience, de la magie de l'être énigmatique et de celle environnante que Fenrir fut enfin libre. Avec la plus grande prudence, l'inconnu s'approcha de lui afin de soigner sa plaie béante. C'est alors qu'il prit pour la première fois la parole.

- Je vais te créer un portail pour que tu puisses quitter cette prison. Malheureusement, je ne suis pas encore très doué pour ça donc j'ignore à quelle époque ou dimension tu te trouveras mais je sais que tu arriveras à te débrouiller. Évite de t'attirer des ennuis comme je pourrais le faire donc soit prudent. Et si un jour tu as besoin de moi ou souhaites me revoir, je viendrai à toi. A bientôt mon ami loup.

En empruntant le portail, Fenrir quitta l'île déserte et se retrouva sur Midgard, le monde des Hommes. Il se retourna une dernière fois et grava le visage de l'être dans sa mémoire ainsi que son odeur. Il pouvait faire une exception et apprécier un minimum cet être venu d'ailleurs qui lui avait sauvé la vie.

Les premières années furent assez chaotiques pour Fenrir. Il devait tout réapprendre afin de passer inaperçu chez les humains ; c'est pourquoi il commença à adopter sa forme humaine. Il s'accommodait petit à petit à sa nouvelle existence néanmoins il restait irascible et agressif. Il n'arrivait pas à se décharger de toute cette hargne qu'il grondait en lui jour après jour. Puis un soir de pleine lune, fou de douleur, de haine et de colère, il mordit un humain. Il transféra sans le vouloir le don de métamorphose en loup chez les Hommes. Mais n'ayant pas été dans les meilleures conditions pour transmettre certaine particularité, la transformation était devenue imparfaite tant que l'homme et le loup intérieur n'était pas en parfaite symbiose. Ils devenaient ainsi des êtres semi-loup et semi-humanoïde dépourvu de parole et de contrôle guidés seulement par l'instinct animal. Le don magique de Magia s'était transformé en malédiction et le premier loup-garou était né.

Au fur des années, sa colère et sa haine se calma et il décida de s'exiler de tous les êtres vivants. Le monde des humains était désormais séparé entre le monde magique et le monde non magique. Pendant plusieurs années, il vécut paisiblement reclus. Puis un jour, il sentit l'essence de son petit frère sur cette planète : Jormungand. Il partit à sa recherche et le trouva plusieurs années plus tard. Fenrir décida de l'élever et de lui apprendre la magie avec l'aide de Lady Magia jusqu'au jour où il serait libre de s'en aller. Et ce jour arriva plus vite que prévu.

Jormungand souhaitait parcourir les deux mondes alors ils décidèrent de fêter son départ en grande pompe. Peu importe où chacun se trouvait, il pourrait toujours sentir la force vitale de l'autre et intervenir en cas d'extrême nécessité. De toute manière, ils comptaient se revoir de temps en temps.

Dès lors, Fenrir continua de vivre isolé tout en se rendant de temps en temps dans les villages des alentours afin de se tenir informé de la situation général du monde. Depuis, qu'il avait transmis son don, il évitait de rencontrer des loup-garous de par son statut de Seigneur des Loups ce qui faisait de lui le loup Alpha par excellence. Or, il ne souhaitait pas avoir sa propre meute hormis celle composant sa famille. Alors il ne s'occupait pas des problèmes des loup-garous. Lorsqu'il en croisait sur sa route, il essayait de leur enseigner la véritable nature du loup. Beaucoup échouèrent sur cette voie mais il espérait que ceux ayant réussi son enseignement pouvaient désormais vivre heureux et épanouis. Parfois, il se sentait légèrement coupable de leur avoir infligé ça mais la malédiction restait tout de même un don de Magia. Que les êtres humains n'acceptent pas les loups étaient une autre histoire. Malgré cela, il ne se sentait pas concerné par les problèmes des midgardiens donc il pouvait dormir sur ses deux oreilles.

Mais un jour, il se rendit au sein d'un petit village où il entendit quelque chose qui lui glaça l'échine : un loup-garou avait mordit un enfant. Étant le Seigneur des Loups, Fenrir avait un lien avec chaque loup-garou existant et il sentait qu'un certain loup assoiffé de pouvoir chercher à faire grandir sa meute en forçant la morsure. N'ayant jamais intervenu dans les histoires des hommes, il avait décidé de ne pas intervenir. Cependant, ce loup avait commis l'irréparable : s'en prendre à un enfant. La transformation était très dangereuse pour les enfants et la plupart n'y survivait pas. Et Fenrir haïssait qu'on s'en prennait à des enfants. C'était l'une des seules choses que Loki avait pu lui enseigner et sa propre enfance le lui confirma très vite. Alors il décida de défier ce monstre.


Après une longue traversée, il arriva enfin aux Royaumes-Unis où il se mit à la recherche de sa cible : Fenrir Greyback. Ses sens le guidèrent aisément et il se retrouva en face du loup-garou et de sa meute. Un long combat se déroula où Fenrir prouva qu'en utilisant à peine sa force qu'il pouvait vaincre Greyback. Et c'est ce qu'il a fait au bout de deux longues heures. Couverts du sang de l'ancien alpha, Fenrir s'adressa à la meute en gardant sa forme lupine.

- Ecoutez moi bien jeunes loup-garous. Je suis Fenrir Lokison, Seigneur des Loups, fils de Loki Laufeyson, Dieu de la malice et de la magie. Je suis intervenu dans ce conflit suite à la morsure d'un jeune enfant. Les pouvoirs du loup sont trop dangereux pour les enfants, de ce fait j'interdis à quiconque de s'en prendre à eux. La morsure est autorisée seulement si cela peut permettre la survie de l'enfant et uniquement si ce dernier est consentant sauf en cas d'extrême urgence. Ils ne doivent pas être utilisés comme outils pour votre vendetta.

- Alors aidez-nous alpha ! Les sorciers nous rejettent de plus en plus, nous finirons exterminés sans votre soutien. Nous vous en conjurerons !

- Aidez-nous !

- Sauvez-nous !

- Devenez notre Alpha seigneur Fenrir !

- Il suffit ! s'exclama Fenrir. Je ne peux devenir votre alpha…

- Mais…

- … Cependant je ferai en sorte de le former pour que votre meute puisse prospérer en paix avec le monde magique.

- Ils ne nous accepteront jamais…

- Si, ils le feront. Ce ne sera pas pour les prochaines années, mais cela viendra je le sens en fond de moi. Et lorsque vous apprendrez à devenir de vrai lycan, ils n'auront plus peur de vous et vous non plus.

- Que voulez-vous dire par "devenir de vrai lycan" ?

- Transformation totale en loup, contrôle du loup intérieur, communiquer sous forme lupine et semi-lupine, etc. Le don de Lady Magia permet de nombreuses perspectives que vous ne soupçonniez jamais. Mais je vous préviens, cela est très difficile et peut s'avérer dangereux. Si vous n'avez pas le mental et la force, vous n'y arriverez jamais. Etes-vous prêt à faire le sacrifice ?

- Nous sommes prêts.

C'est ainsi que Fenrir prit la tête de la meute des loup-garous de Grande-Bretagne en devenant l'alpha de substitution. Afin d'être certain que la meute ne soit attaquée pendant leur quête initiatique, Fenrir décida de se faire passer pour Greyback et devient depuis cet instant Fenrir Greyback, Alpha des loup-garous de Grande-Bretagne. Il savait que sa venue allait provoquer une exode chez loup-garous solitaires qui étaient plus ou moins en connexion avec leur loup. Pour les autres, ils ne sauraient jamais son existence avant qu'ils ne le rencontre. Cependant, Fenrir ne pouvait se permettre de partir à la recherche de tous les loups. Alors il laisserait le bouche-à-oreille faire le nécessaire, que Fenrir Greyback proposait aux loup-garous de le rejoindre et d'écouter sa proposition. Néanmoins, il savait que cela ne fonctionnerait pas totalement ; après tout, Fenrir avait pris l'identité d'un monstre alors qu'il savait qu'il pouvait lui-même ressembler à un monstre s'il voulait prendre sa forme ultime. Mais il devait faire profil bas et se faire passer pour un simple loup-garou pour le bien de la meute et de sa propre tranquillité.

Mais il ne perdait pas espoir, un jour tout allait rentrer dans l'ordre. Il le sentait au fond de lui comme si Magia lui transmettait un secret. Bien sûr, il savait que rien n'était gagné, que le futur n'était pas gravé dans le marbre et que chaque choix avait une conséquence et donc un futur différent mais il espérait que les prochaines actions des midgardiens seidkona, ou sorciers comme ils aimaient s'appeler dorénavant, ne ruinerait pas ses efforts.

Fenrir avait un sourire carnassier aux lèvres. Il venait de se rendre compte qu'il espérait plus de la vie, il était même prêt à pardonner – légèrement – à son père. Il devait absolument en parler avec Jor mais ce dernier était introuvable. La connexion de leur lien était parasité mais il ignorait d'où cela pouvait bien provenir. Fenrir savait seulement qu'il était en vie et en bonne santé. Mais il se doutait que si la situation devenait désespérée, la magie qui coulait dans leur veine ferait en sorte de les sauver et les réunir. Il décida de ne pas s'inquiéter davantage, Jormungand savait se sortir de situations périlleuses et mortelles. Le plus important pour lui était de protéger et de former la futur génération de loup-garous ; et ce n'était pas chose aisée.


Plusieurs années s'étaient écoulées depuis son combat avec Greyback. La meute s'entrainait de plus en plus et faisait des progrès plus ou moins importants selon les personnes. Ils étaient devenus les siens au fil du temps même s'il savait qu'ils ne seraient jamais sa vrai meute et cela lui convenait. Fenrir observait son beta dirigeait l'entraînement du jour en haut de la colline. Il aimait se ternir ici et observait ce qui l'entourait. C'est ainsi qu'il ressenti la présence d'un sorcier dans son dos. Il se retourna et attendit que le sorcier s'approche en lui montrant les crocs.

- Les rumeurs étaient vraies, tu es une sacré bête féroce, sauvage et sanguinaire ; je peux le sentir dans ta magie.

- Que voulez-vous ?

- Rejoins mon armée et je t'offrirai tous ceux que tu le souhaites.

- Et qu'est-ce que je souhaite ?

- La reconnaissance pour ta meute et les loup-garous. Je peux te l'offrir, il te suffit juste de me rejoindre et de suivre mes offres. Je pourrais même t'offrir des sang-de-bourbes comme repas.

Fenrir sentait que cet homme était dangereux et qu'il pouvait provoquer un massacre chez la meute. Alors il décida de jouer le jeu et de protéger la meute et le monde magique en infiltrant les rangs de ce sorcier sombre.

- J'accepte…

- … Lord Voldemort. Je suis ton nouveau seigneur, le Seigneur des Ténèbres.