Bien entendu, rien ne m'appartient mis à part mon histoire ! Je vais essayer de mettre deux chapitres de cette fic en ligne par semaine. Je serai ravie d'avoir votre avis sur mon travail.

ELISABETH

PARTIE 1

Harry soupira de bien-être : il était enfin de retour dans son pays. Après sept années passées sous le soleil égyptien, la pluie anglaise lui paraissait être une véritable bénédiction. Quand enfin une accalmie apparut, il en profita pour visiter le petit village dans lequel il s'était arrêté. Il fut ravi de tomber sur un terrain de quidditch et pour la première fois depuis longtemps, un sourire sincère illumina son visage. Au moment où il s'installait dans les gradins débutait un cours de vol. Il y avait là une quinzaine d'enfants, certainement des fils de sorciers, qui apprenait à manier un balai. Il suivit des yeux la leçon quelques minutes avant de laisser son regard balayer les spectateurs. Quelle ne fut pas sa surprise d'apercevoir une silhouette connue : Malfoy ! Qu'est-ce que son ancien ennemi pouvait-il bien faire dans cet endroit paumé ? Il hésita un moment avant d'aller s'installer à côté du blond.

Salut Malfoy !

Drago se tourna vers lui et le dévisagea :

Potter... Alors comme ça, tu es revenu d'exil ?

Harry était parti suite à la mort d'Hermione. Voldemort l'avait torturée puis tuée dans le but d'atteindre le jeune homme qui lui résistait. Harry s'était senti coupable et il avait continué son combat loin de ses amis. Mais, lorsqu'il y a quelques semaines, Voldemort s'en était pris aux Weasley, il avait compris que son absence ne changeait rien. Mis à part que les gens qu'il aimait étaient d'autant plus vulnérables.

Que fais-tu ici Malfoy ?

J'accompagne ma fille.

Harry faillit s'étrangler :

Ta fille ? !

Drago le regarda suspicieux :

Tu n'as vraiment eu aucune nouvelle pendant sept ans ?

Aucune avant celle de l'attaque de la famille de Ron, confirma le sorcier.

Il lui sembla voir passer une lueur d'ennui dans les yeux de Malfoy. Qu'avait-il donc pu manquer ?

Laquelle est-ce ? demanda-t-il en se retournant vers les enfants.

La plus jolie évidemment ! répondit Drago hautain.

Harry ne put retenir un sourire : sur certains points, son ennemi n'avait absolument pas changé ! Mais effectivement, il remarqua une petite fille qui se différenciait des autres par sa beauté. Elle avait des traits fins, des boucles rousses qui tiraient sur le blond et les yeux bleus argent de son père.

Elle est superbe, confirma-t-il. Quel âge a-t-elle ?

Presque six ans.

Le sorcier poussa un sifflement admiratif : pour un si petit bout de chou, elle avait une technique de vol quasi parfaite.

Elle est vraiment très à l'aise sur un balai...

Sa mère était une excellente joueuse de quidditch, expliqua Malfoy.

Harry ne remarqua pas l'emploi du passé et déclara d'un ton on ne peut plus innocent :

Son père ne se débrouille pas trop mal non plus, il me semble...

Drago sursauta devant le compliment mais il n'eut pas le temps de réagir car sa fille le rejoignait.

Alors Pa, j'étais comment ? demanda-t-elle joyeusement.

Parfaite, répondit-il en lui ébouriffant tendrement les cheveux.

La petite fille posa un baiser sonore sur sa joue et disparut vers les vestiaires. Alors Drago s'installa confortablement sur son siège et lança :

Potter, tu viens de faire la connaissance de ta filleule : Elisabeth.

Harry blêmit sous le choc de la révélation.

Ma filleule ? Mais comment est-ce possible ? balbutia le sorcier

Sa mère a fait tous les papiers nécessaires. Il ne te reste plus qu'à les signer. Enfin si tu es d'accord bien sûr...

Harry s'accorda quelques instants de réflexion : pourquoi la femme de Malfoy voulait-elle de lui comme parrain ? D'un seul coup la réponse lui sauta aux yeux : c'était parce qu'il la connaissait ! Il se leva et demanda :

Qui est la mère de ta fille Malfoy ?

Un sourire malicieux apparut sur les lèvres de Drago. Je crois que tu devrais te rasseoir Potter, conseilla-t-il.

Pourquoi ? s'étonna Harry.

Ginny Weasley, déclara Malfoy laconique.

Harry ferma les yeux et se demanda dans quoi il était tombé...

Tu vis avec Gin ? demanda-t-il d'une voix blanche.

Ce fut au tour de Drago de se lever, il semblait avoir vieilli d'un seul coup.

Virginia est morte, Harry.

Un long silence suivit cette déclaration. Drago était plongé dans ses souvenirs tandis qu'Harry essayait de ne pas perdre pieds. Combien de choses allait-il encore découvrir ? Combien de catastrophes ? Combien de morts ? Ils furent interrompus dans leur réflexion par une voix aiguë :

Je suis prête Papa. On y va ?

Un instant Liz...

Il s'éloigna de quelques pas avec Harry.

J'imagine que tu vas vouloir des explications Potter...