Bonne lecture !

A vos risques et périls !

(Septième partie)

L'entrepôt était envahi de cri.

- 5000$ !

- 10000$ !

- Qui dit mieux ? Demanda Calders.

C'est à ce moment la que la porte éclata en morceaux. Calders aperçut une sorte de tank qui tirait. Les gardes essayèrent de riposter mais voyant qu'il n'avait aucune chance, abandonnèrent. Calders se protégea derrière un mur. Les gens criaient et s'étaient replier contre les murs. Le camion s'arrêta et quelqu'un criait de l'intérieur de lancer les armes. Les gardes de l'entrepôt ne se firent pas prier, ils obéirs. Hannibal sortit du camion en pointant une arme vers Calders.

- Je vous l'avais bien dit que je reviendrai.

- Vous ? Comment ? Ce n'est pas possible !

- Hé si ! Futé, Looping. Attachez-moi tout ce petit monde avant que les militaires arrivent.

Futé et Looping sortirent du camion avec de la corde et allèrent attacher les gardes ainsi que les clients de Calders. Barracuda et Amy surveillaient le moindre geste. Hannibal et Sam se placèrent devant Calders.

- Vous ? C'est à cause de vous tous ceci. Vous me le payerez ! Hurla Calders vers Sam.

- Des menaces ? Qu'en pensez-vous Hannibal ?

- Des paroles en l'air ! Du vent !

- C'est ce que je pensais ! Demain, mon cher Calders, vous aurez votre portrait en première page !

- Je jure votre perte.

- Encore des menaces.

- Hé oui ! C'est la seule dignité qui lui reste ma chère amie, lui répondit Hannibal. Mais je vais le faire taire. A ces mots, Hannibal lui donna un coup de poing et Calders se retrouva dans les pommes.

- Hannibal ! Decker est de retour ! Cria Futé.

- Alors tous en route ! Venez-vous ?

- Je vais rester ici pour expliquer la situation à ce Decker et j'irai écrire l'article.

- Alors a bientôt !

- Je l'espère.

Hannibal remonta dans le camion et l'Agence tous risques partit.

Le soleil commençait sa descente pour laisser place à la lune. La mer prenait une couleur d'orangé. Deux femmes étaient en train de marcher au bord de l'eau, en jetant des regards autour d'elle. Ces deux femmes étaient Amy et Samantha.

- Tu es sur de ta décision ?

- Sure et certaine.

- De toutes façons ta décision est prise et il n'y a aucun moyen pour la faire changer…

- Hey ! Les filles !

Amy et Sam se retournèrent et elles aperçurent un groupe d'hommes. Un homme avait les cheveux blanc, l'un portait un short et jouait avec les vagues, un autre, l'ai élégant, regardait tout autour de lui les jeunes femmes encore sur la plage et leurs souriait. Le dernier était un noir costaud portant autour de son cou, divers colliers en or. Les filles s'arrêtèrent pour les attendre. Si quelqu'un aurait prit le soin d'observer cette association, il aurait reconnu l'Agence Tous Risques.

- Salut Sam, Amy. Ha, c'était une bonne idée de prendre rendez-vous sur la plage. Vous saviez que quand j'étais petit, j'allai souvent à la plage ou du moins quand je pouvais y aller. J'adorais sentir les vagues venir me lécher les doigts de pieds. C'est une sensation étrange…

- Etrange comme toi ! répliqua Barracuda. Et encore, ce n'est pas le mot qui te convient le plus.

- Venant de toi, mon petit Barracuda, je prends cela comme un compliment !

- Je voulais vous remercier pour les risques que vous avez prit, commença Sam.

- On a l'habitude. Le goût du risque qu'on appelle cela. Répondit Hannibal. Mais il y avait aussi un petit arrière goût de vengeance.

- Je voudrai vous annoncer un changement, dit Amy. Cela faisait un moment que l'on me l'a proposé et j'y ai longuement réfléchi. Finalement, j'ai accepté ce travail de correspondante à l'étranger.

- Ca veut dire que tu vas…

- Oui, je vais vous quitter, Futé, c'était ma dernière mission avec vous.

- Amy, je suis triste de ton départ mais heureux pour toi. C'est ton choix.

- Merci Hannibal, répliqua Amy en le serrant dans les bras. Elle le considéra comme un second père pour elle. Il avait fait tant pour elle.

- Dis tu m'enverra des cartes postales d'ou tu seras ? Car j'aimerais bien savoir dans quels pays tu seras.

- Promis Looping, je le ferais.

- Tu vas me manquer, fais attention à toi Amy

- Toi aussi Futé.

- Alors comme ça tu nous laisses tous seul avec le fou !

- Barracuda, lui répondit elle avec un grand sourire, je suis sur que tu t'en sortira très bien avec Looping. J'ai passée deux années de folie avec vous, c'est pour vous dire que je n'ai les ai pas vu passés. Vous allez tous me manquer. Sam, je suis désolée, tu arrives et moi je part.

- Chacun sa route, Amy. On se retrouvera à la retraite en train de parler de nos aventures ! Plaisanta Sam.

- J'espère qu'on se verra avant.

- Qu'est ce qu'on va faire maintenant sans Amy ? Dit soudainement Looping. Qui va nous donner les informations sur les potentiels clients ?

- J'avais penser à quelqu'un pour en quelque sorte me remplacer pour ce travail. Révéla Amy.

Tout le monde se retourna vers Sam. Sam qui observait Hannibal, ne se rendit pas compte tout de suite que cinq paires de yeux s'étaient tournées sur elle.

- Pourquoi vous me regardez comme cela ? Questionna Sam. Non, je ne peux pas. Je ne veux pas prendre la place d'Amy.

- Voyons, je sais que tu ne prendras pas ma place. Qu'en pensez-vous ?

- Je trouve que c'est une bonne idée. Après tous, elle nous a bien sauvés de la prison.

- Chouette, une nouvelle recrue. Aimes-tu jouer au scrabble ? Je cherche un adversaire.

- Ho, non tu ne vas pas remettre ça ! Cria Barracuda. Tu ne vas pas commencer à l'embêter avec tes histoires. Tu recommences, je n'hésiterai pas à te jeter dans l'eau. C'est comprit ?

- Mais Barracuda…

- Je serai ravie de te mesurer à toi, Looping.

- Ha merci Sam. Enfin quelqu'un qui…

- Looping…

Looping regarda l'homme, qui le menaçait, avec des yeux larmoyants. Il partit en courant, suivi de Barracuda. Looping qui avait prit de la distance fût rattrapé par Barracuda. Celui le prit par les épaules, et le souleva. On entendait Looping crier au secours et supplier de ne pas le jeter dans l'eau. Mais malheureusement pour lui, Barracuda le jeta à la mer. Il revient vers le groupe avec un grand sourire. Looping se releva tremper. Il sauta sur le dos de Barracuda et essaya de le faire tomber dans l'eau. Pendant que Futé et Amy regardait le spectacle, Hannibal et Sam se mirent à l'écart. Il lui tendit la main.

- Je pense que tout le monde vous à adopter. Je vous souhaite la bienvenue dans l'équipe de la part de nous tous.

- Et vous ?

- Vous m'avez prouvé votre valeur durant ces quelques jours. Je suis heureux de vous compter parmi l'équipe.

- Merci Hannibal. C'est un grand honneur de faire partit de cette équipe.

Elle sera la main désormais de son chef mais aussi de son ami.

- Sam… Je voudrais vous parler de ce qui c'est passé entre nous, l'autre nuit. Il faut…

- Oublier… Je comprends. Restez fugitif par jeu avec la police militaire, pour au contraire, ne pas être oublié.

- En quelque sorte.

- Mais je ne vois pas comment oublier cela.

Elle l'embrassa tendrement. Il se laissa faire. Elle le quitta.

- Je ne vois toujours pas. Elle se retourna. Je serai toujours là pour vous Hannibal, et j'attendrais.

Elle rejoignit le groupe. Hannibal la regarda s'éloigner. Il ne vit pas la larme qui s'était formé au coin d'un œil. Il savait qu'il allait regretter ce qui l'avait fait, prochainement mais il valait mieux pour tout le monde que cela se passe comme ça. Lorsqu'elle eu atteint le groupe. Hannibal murmura " Moi aussi, je serais toujours là pour toi, Sam, quoi qu'il arrive "

FIN

Merci d'avoir lu toute cette histoire jusqu'au bout. N'hésiter pa

A m'envoyer un p'tit feedback !