Sword 1/2

Chapitre 04 : Inquisition

Sôma lissa nerveusement le devant de sa chemise.

Echapper aux attentions des deux anges n'avait pas été facile… Mais ça l'avait tout de même été plus que d'éviter de leur raconter la vérité ! Si Sword n'avait pas été là pour tantôt, lui souffler des idées, tantôt, lui ordonner de se taire, et la plupart du temps le menacer… Il ne savait pas ce qu'il aurait fait !

Ce qu'il avait subi…

Il frissonna.

Menaces à peine voilées de Shekil, marques de sympathie, de compassion, d'inquiétude, regards incisifs plantés sur lui, mains posées sur ses épaules, remarques à double tranchant murmurées au creux de son oreille, petits touchés répétés, voix tantôt douces, presque caressantes, et soudain fermes, presque violentes…

Et on se demandait après de qui tenait l'inquisition !

Celle-ci était gentille, en comparaison.

Angélique.

Dans le sens que l'on prêtait d'ordinaire au terme.

Un tremblement lui parcourut le dos, partant de ses orteils et remontant sa colonne vertébrale jusque la pointe de ses cheveux tandis qu'il se remémorait les évènements de la veille. De la soirée. Et d'une bonne partie de la nuit. ET du matin.

Deux vautours lui tournoyant autour…

Non.

Une volée de vautours lui tournoyant autour !

Il sentait encore le souffle de Ios sur sa nuque, l'ange se penchant innocemment, trop innocemment dans son dos, la main refermée sur son épaule, peut-être pas crispée, pas resserrée douloureusement sur lui, mais bien trop sûre et aussi inébranlable que si elle était faite d'acier, un étau apparemment chaleureux l'emprisonnant aussi certainement que toutes les chaînes du monde tandis qu'il lui disait, lui faisait remarquer, Oh ! Si gentiment qu'il pouvait tout lui dire, qu'il ne voyait pas ce qu'il y avait à cacher et que si Sword avait un problème, il fallait tout de même mieux qu'ils le sachent, non ?

Ou Shekil. Et lui, collé au mur comme pour lui échapper –ce qu'il avait essayé de faire, d'ailleurs. Dommage que ça n'ait pas marché. C'est d'ailleurs comme ça qu'ils s'étaient retrouvés dans cette position…

Les deux mains de l'ange posées à plat des deux cotés de sa tête et ses yeux fixés sur les siens, brûlants d'intensité, son visage à quelques centimètres à peine du sien... Ios, sur le coté, les observant les bras croisés, son regard planté sur lui, silencieux, comme un garde, une statue de pierre...

Je Veux Savoir

Et Sword, en lui, les joues probablement aussi rouges que l'étaient les siennes, quoi qu'il en dise pour s'en défendre, qui regardait par ses yeux et bégayait à moitié à cet instant, ne sachant le conseiller et ne lui étant d'aucun secours tellement il était lui-même troublé, embarrassé, piégé, et ce bien qu'il ait refusé de l'admettre après coup. Comment était-il sensé réussir à garder le silence sur tout ce qui s'était passé quand Sword, Sword lui-même paniquait ?

Il se demandait si les anges avaient perçu Sword par-delà ses yeux. Lui, il était quasiment certain qu'il avait vu pointé Kanna dans ceux de Ios à au moins trois reprises… Peut-être même quatre. Ce qui n'avait rien fait pour le rassurer…

Enfin, pas la première fois. La première fois, il avait été soulagé. Là, il avait vraiment espéré que son frère prendrait le contrôle. Mais après avoir réalisé que celui-ci n'était pas moins… Désireux de savoir ce qui se passait que les anges… Il n'avait jamais autant remercié Dieu que quand il avait réalisé que, Dieu MerciMerciMerci, Mille fois Merci, c'était après tout Ios en contrôle, pas son jumeau !

Eck, il était sur qu'à ce point, Sword aussi avait réalisé la participation de Kanna et il était presque certain de l'avoir entendu prier pour que celui-ci n'intervienne pas ! En tous cas, il était sur de l'avoir senti frissonné en lui. Doublement. Avoir Ios et Kanna qui s'accordaient autant n'était pas, mais alors vraiment pas quelque chose qu'il avait envie de revoir, du moins, pas dans ces circonstances !

Le repas avait été un véritable enfer.

Les anges l'avaient fait descendre, manquer un repas étant 'une très mauvaise idée, quelque chose qu'il faut éviter autant que faire se peut pour un humain, ils sont trop fragiles pour cela, même quand ils sont à moitié possédé par un démon, à moins que cela ait un rapport ?...' dixit Ios. Visiblement très doué en ce qui concerne les interrogatoires plus discrets. Ou, si pas 'discrets' à proprement parlé, permanents et poussés.

Bien sur, ils ne l'avaient pas à proprement parler forcé à descendre. Ils n'en avaient pas eut besoin. Ils ne lui avaient juste pas laissé d'autres choix.

Eux… Avaient déjà dîné.

Et leur père n'était plus là. Il était ressorti. Un rendez-vous d'affaire, avait dit Ios en souriant. Et il ne serait pas de retour avant trois jours. Son sourire s'était élargi. Mais bien entendu, Sôma devait savoir ça, il l'avait annoncé il y avait trois jours déjà.

Oh.

Mais c'est vrai que Sôma n'avait pas été là, n'est-ce pas ? Mais ce n'était pas vraiment important. Ils pouvaient très bien se débrouiller tout seuls. Cela ne poserait assurément pas de problèmes.

Trois jours… Peut-être même jusque deux semaines 'si l'affaire se présentait bien'.

Il n'aurait jamais cru possible pour leurs sourires de s'élargir encore plus. Celui de Shekil en particulier avait quelque chose de carnassier. Et Ios… Mais il préférait ne pas penser à Ios. Il avait eut plus l'impression que c'était Kanna et tout les démons de l'enfer qui souriait par les lèvres de Ios !

Et les deux démons, pardon, les deux archanges avaient déjà mangé.

Sôma frissonna de nouveau.

Il avait donc du dîné. Seul. Son estomac faisant des flip-flop dans son ventre. Les deux anges, assis de ses deux cotés, le servant et l'observant en silence.

Dire que le dîner avait été inconfortable eut été un euphémisme.

Oh, tout avait bon goût, bien sur. Ça, il n'en doutait pas. Il aurait même été prêt à parier que tout avait été délicieux. Son père devait avoir passé des heures à le préparer. Sword l'aurait adoré s'il était descendu, il en était certain. Maintenant, si seulement il avait pu apprécier le repas...

Ios l'avait fait s'asseoir et s'était retourné pour réchauffer les plats. Son seul moment de répit de la soirée. Et ce, même compte tenu du regard de Shekil fixé sur lui.

L'ange avait posé des couverts devant lui, ne lui permettant pas de se lever pour les chercher lui-même.

Il l'avait servi.

S'était assis à coté de lui.

Et jamais, jamais, il n'avait échappé à ces quatre, non, six yeux fixés sur lui.

Kanna aussi était présent, à ce stade, il n'en doutait plus.

Chaque bouché, chaque mouvement, chaque frémissement de sourcil et action des mâchoires avaient été dûment observé, noté, analysé derrière des paupières mi-closes. Son verre était rempli, son assiette gentiment servie, le dessert aimablement posé devant lui sans qu'un seul mot ne soit prononcé.

Juste le poids de leurs regards.

Jusque l'heure du coucher. Ios l'avait… Il était embarrassé de le dire. Ios l'avait bordé. Non que ça ait été désagréable… Mais il avait senti Sword rougir. Ce n'était pas que lui ! Sword aussi ! Et Shekil avait décidé de rester dormir sur place. Après tout, 'cela ne posait pas problème, leur père n'était pas là'. Et Ios l'avait veillé. Longtemps. Jusqu'à ce qu'il réussisse à s'endormir.

Et les deux anges avaient été présents à son réveil…

Sôma inspira profondément pour se calmer.

Tout ça pour dire qu'il avait été soumis à un véritable interrogatoire dans les règles de l'art.

Et tout ça quand ils s'inquiétaient pour Sword ?!

Sôma déglutit nerveusement.

Il était curieux de savoir ce qu'ils faisaient à leurs ennemis… Ou plutôt non. Il préférait ne pas savoir.

Qu'on ne lui dise pas, après ça, que les anges étaient de douces et paisibles créatures portées uniquement sur la prière et ne parlant que d'amour, d'amitié et de la très sainte volonté du tout-Puissant !

Il ne pouvait pas dire qu'ils étaient diaboliques, Sword aurait été furieux, mais… Le sentiment était là !

'C'est bon, tu vas arrêter de te faire du mouron, le bigleux ?'

« SWORD ! »

'Ouais, je connais mon nom, merci ! Et c'est pas la peine de parler à haute voix, crétin ! On a du t'entendre à l'autre bout de la ville ! Et bonjours la discrétion…'

'Désolé…'

Sôma se mordit les lèvres d'embarras, rougissant. Ce n'était pas sa faute ! Il aurait été ravi d'avoir son corps pour lui tout seul, merci bien, et de ne pas avoir à s'inquiéter d'être regarder bizarrement par, par exemple, la vieille dame au coin de la rue qui resserrait compulsivement son sac à main contre elle en le regardant d'un œil mauvais ou cette mère de famille qui avait attrapé son enfant pour l'empêcher de se rapprocher de lui !

'Pff… T'as pas intérêt à leur dire quoi que ce soit ou sinon…' grogna la voix de Sword dans son esprit.

'Je… Je sais !'

'Vraiment ?' voix malicieuse. 'Et t'as fais gaffe en sortant à ce qu'ils te suivent pas ?'

'Mais OUI, Sword ! Je suis quand même prudent !'

'Alors tu sais aussi que Ios et Shekil sont derrière le mur, derrière toi, et nous suivent depuis que t'es sorti d'la maison ?...'

« Eh ? »

Abandonnant leur conversation silencieuse, Sôma écarquilla les yeux et s'immobilisa. Il n'avait rien remarqué !

'Hey ! Te retourne pas, imbécile !' souffla le démon, furieux. 'Tu vas te faire repérer !'

'Co… Comment on fait, Sword ?'

La présence resta silencieuse.

'Sword ?'

'LA FERME ! Je réfléchis.'

'…'

'ON CONTINUE !'

« Eh ? » Sôma cligna des yeux, interloqué.

'De toutes façons, on sait pas c'que Mizuno nous veux. On verra bien une fois arrivé mais y'a pas de problème à aller chez elle : j'vois pas ce qu'y a qu'les emplumés pourraient nous reprocher, là.'


Quelque part dans une grande demeure, certains diraient même une 'mansion' ou un manoir, derrière une église peu fréquentée, trois jeunes filles préparaient leur sortie. Prospectus, plans de la ville sur lesquels étaient pointés les emplacements des meilleures boutiques, notes multiples, annonces de soldes et magazines féminins gisaient là à leurs pieds dans le plus grand désordre.

Trois sourires également éclatants illuminaient la pièce.

Démone, exorciste et humaine mettaient de coté leurs différences pour s'accorder sur le programme de la journée…

Fin du Chapitre 04

Désolée d'avoir mis tellement de temps à écrire la suite, mais mes cours et mes devoirs et autres nouvelles et rapports à rendre avaient la priorité ! Mais voici enfin la suite tant attendue (j'espère !).

Réponses aux Reviews :

Nahel : Salut ! Ravie que tu ais apprécié… Pour les filles, c'est prochain chapitre (enfin !) Pour Sôma, ben… Comme tu vois, il n'a visiblement pas trouvé d'explication satisfaisante.

S'L.I.A : ressuscite sa lectrice, elle n'en a pas assez pour en perdre au Dieu du rire Je vois qu'il y en a une autre qui a apprécié le chapitre ! Ah, ambiguïté, quand tu nous tient… Et même moi, je ne suis pas sûre de avec qui va finir Sword. Ios, oui. Mais juste Ios ?... On verra, ça dépendra de l'inspiration (pourquoi anges et démons suivraient les règles humaines, je vous le demande !)

Jane Pitchoune : Merci, j'espères que tu aimeras autant la suite !

Dhina : Merci ! Et répète, répète, n'hésite surtout pas, répète ! Je ne m'en lasse pas. Et Les 'échappées de justesse' sont quelque chose auquel Sword va devoir s'habituer !

Syt : Yep, pôvre Sword. Mais pour Sôma, je crois qu'on va devoir dire de même ! Mais Ios et Shekil ne découvriront pas le pot aux roses tout de suite, tu peux m'en croire !

Lissem149 : La suite ? La voilà ! Pour Kanna, il commence à faire ses premières apparitions, je prépare encore son entrée… (Traduction : je sais pas encore, mais vous apprécierez, je promet ! Même si ce ne sera peut-être pas le cas de Sword…)

Kaoro : fait respirer des sels à la pauvre Kaoro. Sword n'achèvera pas de craquer tout de suite ! Il va falloir attendre, très chère… (Vi, Ios il est BÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔ !) J'espère que ce chapitre t'aura autant plu !

Rix : La suite ? La voilà, et merci !

Coreen : tu veux la suite de cette suite ? Okay, voici la suite de cette suite. Mais il te faudra attendre pour avoir la suite de la suite de cette suite. Il faudra attendre pour Ios découvre tout, mais je te promet que tu verras son expression (Ios : Mon expression quand quoi ? Sword : NAN ! RIEN DU TOUT !) Pour ton frère, 'fan de Sword et homophobe'… Bah, tu n'as qu'à lui rappeler que Sword est une FILLE la moitié du temps à présent !

Alia Zanetsu : NOUVELLE LECTRICE ! (Ou lecteur, je sais pas) serre Alia dans ses bras BISOU ! Ravie de savoir que tu apprécie en plus ! 01 à répétition ? WOUPS ! Merci de me l'avoir fait remarquer ! Corrige

Greg : Me Myself and I : Les réponses à quatre chapitres auxquels ils faut répondre ! O° Bon, je répondrais p'têt pas à tout dans l'ordre…Ravie de voir que tu ais apprécié ! "Recharger les batteries d'œstrogène", ça va lui poser pas mal de problème, ça oui ! Contente que tu apprécies les insultes de Sword, également ! Et moi aussi, j'adore l'ironie du manga, et en particulier la 'distribution' des corps et des âmes ! Un vrai délice… Et non, Shekil n'y va jamais à moitié, j'aime bien ça chez lui d'ailleurs… Pour les insultes : ça tient de moi ! Et à Poudlard, il sera gryffondor ou serdaigle, je pense. Même si il se débrouillerait bien en poufsouffle également, ça, c'est sur ! Errr… Quel 'mets' dans le prologue ? (J'ai beau cherché, je n'ai pas trouvé, je ne suis pas sure d'avoir compris… (Même si je suis d'accord avec toi pour l'anglais : ça donne une bonne excuse pour excuser les fautes !) Les premiers sentiments 'particuliers' sont apparus, mais il n'y aura pas plus pendant un certain temps ! Hmm… C'est autant hétéro que Yaoi dans un sens, peut-être plutôt bi ?... J'espère que la suite t'aura plu tout autant !

Himitsu : La suite, la voilà ! Et merci pour la critique ! Pour Kanna, bah, il commence à apparaître ici, tout au moins un chouïa… yeux de merlans frits Ohhhhhhhhhhhhhh ! La rencontre Kanna-Swordita (Sword : ne m'appelez pas comme ça !) serait quelque chose, ça, je ne te contredirais pas ! Et remets-toi à ton clavier, remets-toi à ton clavier ! N'hésite pas ! Sword-Shekil… Pas la pire des idées ! (Mais Ios ne serait pas un peu trop seul ?) Et Shekil ki a 'probablement apprit à bonne école '?... Mais que suggères-tu là… 'irritant' est un compliment pour Sword… Quand ça l'arrange. Et seulement quand ça l'arrange ! Et boite noire, boite rouge… Hm… L'originalité ? C'est plus gai ainsi ! Et ça fourni une excuse à Nanami ! 'elle savait pas, c'est des boites noires qu'il faut se méfier' (bonne idée, ça…)