A.N. voilà la suite. Il faut remercier link9 pour l'aide qu'elle m'apporte et sans qui vous ne verriez pas la suite de cette excellente histoire :p merci à mes rewievers.

4.

La voiture était très vielle. Mais il était évident qu'elle était bien aimée et bien entretenue. La conduite fut monotone et ils arrivèrent vite à une vielle piste d'atterrissage abandonnée. Là, ils trouvèrent un petit zinc qui, comme la plupart de l'équipement autour, avait vu de meilleurs jours.

McGonagall sortit de la voiture et caressa gentiment le capot. « Revoyons une dernière fois la suite du programme. Vous allez voler en direction de l'Italie. à mi-chemin, il va falloir vous servir d'un portoloin. Il ressemble à une bouteille de champagne. L'avion va se crasher ensuite, aussi ne faut-il pas manquer le coche ! »

Elle regarda les Granger dans les yeux afin d'appuyer son point. « C'est votre dernière chance d'arrêter ici. Il n'y aura pas de seconde chance possible une fois embarqué. Les autorités moldues vont conclure à un accident et vous déclarer morts. Vous ne pourrez plus contacter d'aucune façon vos amis et votre famille sans risquer leur sécurité et la notre. Il y a beaucoup de vies en jeu… »

Mme Granger hocha la tête de manière décidée. « Nous savons tout cela Minerva. Nous en avons énormément parlés entre nous. C'est la meilleure solution possible. Nous vous sommes très reconnaissants pour toute l'aide que vous nous apportez. »

Mr Granger interrompit ces discours sans importances pour serrer dans ses bras sa fille unique.

- Prenez bien soins de notre princesse pour nous ! mon bébé va me manquer !

Pa' ! s'il te plait ! je ne suis plus une enfant. Et de toute manière nous allons bientôt nous revoir.

Tu seras toujours notre bébé. Et c'est la prérogative des parents de s'inquiéter et d'en faire baver à sa progéniture. Nous t'aimons. »

Minerva posa une main rassurante sur l'épaule de sa pupille 'number one ' et d'une voix confidente et décidée assura qu'elle prendrait grand soin de leur fille. « Je vous promets de la protéger. Je ne permettrais pas que quoi que ce soit de mal lui arrive. Cela dit je suis désolée que vous soyer obligés de vous débrouiller par vous même au manoir le temps qu'Hermione et moi réglons les derniers détails ici. »

Hermione marmonna quelque chose dans sa barbe mais tout le monde compris ce qu'elle disait. « Derniers détails…mmm. C'est quand même la mort de mes parents dont nous sommes en train de parler ! Sans compter nos voisins fouineurs trop heureux de fourrer leur nez là où ça ne les regarde pas. Et les coups de téléphone de la famille, des amis, des lointaines relations,… et je dois parler à un rat d'avocat. Une semaine pour tout régler, c'est juste… »

Elizabeth embrassa sa fille. « Je sais bébé. Ça va être difficile. Mais regarde le bon côté des choses : 'la meilleure prof au monde' sera avec toi pour t'aider. et bientôt nous serons tous à nouveau ensemble et en sécurité. De note côté, nous nous tiendrons occupés à ce manoir magique en t'attendant je suis sure. »

Hermione profita de sa position pour cacher son visage écarlate dans le giron de sa mère, évitant ainsi le sourcil levé de Minerva. « 'la meilleure prof au monde' ? » Il n'y eut pas d'explication donnée, le seul indice les sourires amusés de commisération des deux autres adultes.