Hello à tous!

Voic le 3ème et dernier chapitre de cette fic.

Merci à tous pour vos reviews, et merci de m'avoir lu!

J'espère que les prochains lecteurs contineront à me laisser leur impression!

Maintenant bonne lecture! bisous

Vous pourrez trouver les RAR de cette ficsur une page spécial dont l'adresse est précisé dans mon profil

bisous

DEAR MYSELF

Chapitre 3 : Une nouvelle vie commence.

Drago relut plusieurs fois certains passages du journal; il y en avait qui le touchaient particulièrement et le faisaient beaucoup réfléchir. Depuis qu'il l'avait lu entièrement et même pendant sa lecture, il s'était rendu compte qu'il avait peut-être des sentiments pour Harry.

Il finit cependant par s'endormir encore perdu dans ses réflexions.

Le lendemain, il se réveilla en se demandant si toute cette histoire n'avait pas été un rêve, mais en trouvant le fameux livre sur son ventre, il conclut que c'était définitivement la réalité.

Une autre journée de réflexion et de mal de tête commença.

D'un côté, il envisageait vraiment de pouvoir arriver à quelque chose avec Harry.. Mais d'un autre, sa raison lui disait que ce n'était pas sain. Pas normal de tomber amoureux si brusquement d'un homme qu'il avait si longtemps détesté.

Et son cœur lui disait que ça faisait 4 ans, et que Harry et lui n'avaient plus de raisons de se détester. Qu'il pouvait voir combien ils s'aimaient à travers les lignes de son journal.
Alors sa tête répliquait que ce n'était qu'un livre et qu'il n'était pas une fille pour se laisser influencer par un roman à l'eau de rose. Et là c'est son corps qui ripostait, en lui disant combien il avait envie de recevoir à nouveau les caresses du brun….

Drago se massa le crâne. Il se trouvait dans un gouffre. Tous ses sentiments s'embrouillaient dans sa tête et dans son cœur.

Pourtant…. Il fallait bien prendre une décision.. Et le plus rapidement possible… Il ne pouvait pas laisser traîner cette situation, il fallait mettre les choses aux clairs avec Harry.

Vers 18heures, sa mère frappa à sa porte, comme elle l'avait déjà fait le matin et un peu plus tard vers midi. Avant même qu'elle ne puisse lui dire quoi que ce soit, il répondit d'une voix terne.

«Je n'ai pas faim, maman.»

En effet, la femme était venue le voir les deux autres fois dans l'espoir de le faire manger avec eux, mais le blond n'avait décidément pas faim. Son estomac était trop remué pour accepter une quelconque nourriture.

«Ce n'est pas ça mon cher.» dit la femme de l'autre côté de la porte. «Il y a un visiteur pour vous, il dit que c'est très important, et je pense que vous devriez le recevoir.»

«Qui?» demanda Drago.

«…..»

Narcissa hésita un long moment, puis finit pas dire.

«Je préfère ne pas vous le révéler. Je pense qu'il vaut mieux que vous le découvriez par vous même.»

Drago hésita à son tour puis soupira;

«Dites lui de patienter un moment, je ne suis pas présentable.»

«Très bien.»

Ainsi, Drago se leva et fit une toilette rapide. Il n'avait pas bonne mine et c'était normal, mais quelle que soit la raison, il se devait d'être irréprochable. Il était un Malfoy après tout.

Une fois rendu un minimum parfait, il descendit au salon et trouva son père en grande discussion avec un homme aux longs cheveux bruns et à la silhouette élancée.

Drago ravala un hoquet de surprise en reconnaissant le visiteur et surtout la situation extraordinaire dans laquelle il se trouvait.

Son propre père, discutait avec Sirius Black?

Il termina néanmoins sa descente de l'escalier de marbre et salua l'homme.

«Bien, je vous laisse discuter.» fit son père avant de rajouter un «Black.» distingué en inclinant la tête dans un salut.

De même le brun inclina la tête en prononçant un «Malfoy.» tout aussi poli.

Il fallu un temps pour que Drago se rende compte que sa bouche était entrouverte et ses yeux ronds. Mais il se reprit bien vite et lança un regard inquisiteur au brun.

L'homme lui tendit la main et Drago l'accepta sans trop hésiter…. Au point où il en était de toute façon.

«J'ai appris que tu as retrouver la mémoire.» lui dit il.

«En effet.» se contenta de répondre Drago. Le «tu» l'avais bien entendu frappé, mais rien ne l'étonnait plus maintenant.

«Que comptes tu faire?»

«Ca ne te regardes pas…» ne put s'empêcher de répondre Drago.

«Oh que si ça me regarde!» répondit l'homme un brin irrité.

«Je t'avais prévenu que si tu le faisais souffrir, je m'occuperais personnellement de toi.»

«Vraiment? je n'en ais pas le souvenir…» fit Drago d'un air de défis.

Sirius fronça les sourcils puis soupira.

«Ecoute… J'ai promis à Remus que j'allais me contrôler.»

«C'est mal partie.»

Le brun ravala un cri de rage et Drago lui envoya un sourire goguenard.

«Je ne suis pas là pour me disputer avec toi Drago. Ecoute… Je serais direct… J'ai eu du mal à l'admettre mais… Tu es le seul à pouvoir aider Harry. Sans toi… Il n'y arrivera pas.»

«Mais de quoi parles tu?»

«De ses cauchemars. Personne… N'arrive à lui faire oublier, à part toi. Tu es le seul qui arrive à le calmer.»

«Il continu à faire des cauchemars?» demanda Drago soudain inquiet.

Cette lueur dans les yeux du blond fit naître un sourire sur les lèvres de l'animagus. Tout n'était pas perdu. Son sourire disparut lorsqu'il reprit son explication.

«Oui… Des cauchemars sanglants, des meurtres, de femmes, d'enfants, d'hommes, tous plus horribles les uns que les autres. Il a réussit à m'en raconter quelques uns, et je t'assure que personne ne voudrait voir ça, même dans un film d'horreur, surtout lorsque les meurtres touchaient des gens qu'il connaissait. Mais grâce à toi, il parvenait, si ce n'est à complètement oublier, au moins à ne plus y penser. Je ne sais pas comment il s'en sortira si tu n'es pas là. Il a besoin de toi.»

Drago frissonna. Son cœur se tordait dans sa poitrine. Il imaginait très bien la détresse d'Harry et ça lui faisait mal.

«Mais…Moi, est-ce que j'ai besoin de lui?» demanda t-il plus pour lui même.

«Je ne peux pas répondre à cette question, si tu as oublié tout ce qu'il te donne, je ne peux qu'espérer que tu lui laisseras une chance de te le montrer à nouveau.»

«Tout ce qu'il me donne?» répéta Drago.

«Comme son amour inconditionné, sa force devant l'adversité, son courage, sa gentillesse ou encore sa douceur. Sa joie, son rire, son sourire… Son café…» énuméra Drago d'une voix douce.

Un silence s'abattit dans la pièce.

«J'ai lu tout ça..» dit il en répondant à la question muette de Sirius. «Tu ne peux pas imaginer à quel point j'ai envie de ressentir ça…. De m'en souvenir….. Mais…. Je ne peux pas.»

«Essaye au moins!» dit Sirius d'une voix tremblante presque désespéré. «Donne lui une chance!Il ne tient qu'à toi de te fabriquer d'autres souvenirs aussi beaux!»

Le mal de tête de Drago revint, son estomac se remit à lui jouer des tours;

«J'ai.. besoin de réfléchir..»

Sirius soupira. «Très bien… Je vais rentrer chez moi… Je dois travailler tard, alors , si tu pouvais au moins passer chez vous pour voir comment il va, ça m'arrangerait.»

«Je le ferais..» répondit doucement Drago.

«…. Merci..» dit Sirius. « Désolé pour le dé revoir.»

Drago fit un mouvement de tête et Sirius disparut par la cheminée. Le blond posa son front dans sa main en soupirant et la fit remonter pour passer dans ses cheveux rebelles..

Une seule pensée s'imposait dans son esprit.

«Je veux le voir.»

Drago prit donc la décision de retourner à l'appartement. Il avait envie de voir Harry.. pour lui parler.. Oui… Il devait parler à Harry. Lui dire qu'il ne pouvait pas revenir exactement à leur ancienne situation, mais qu'il était prêt à envisager une relation avec lui. Oui c'était la meilleure solution.. Il pourrait devenir au moins ami… Ce serait bien…Ce serait un début….

Mais quand il entra dans le grand salon il trouva Harry affalé sur le fauteuil, évanoui, une bouteille de whisky pur feu vide à la main.
Il se souvint d'un moment dans le journal où il avait lu que quand il n'était pas là, le seul moyen qu'avait Harry d'oublier ses cauchemars était de les noyer dans l'alcool et les paroles de Sirius lui revinrent comme une litanie macabre.

«Je ne sais pas comment il s'en sortira si tu n'es pas là.»

Drago se précipita sur le brun et le prit dans ses bras avec une douceur qu'il ne se connaissait pas.
« Potter ? Potter… ? » appela t-il.
Mais le brun ne réagissait pas.
« Potter ? HARRY ? » cria finalement Drago un peu paniqué.
Harry ouvrit doucement les yeux.
« Drago.. » murmura t-il en passant ses bras autour de son cou.
« Tu es là? Ou je rêve encore…?» demanda t-il en embrassant sa joue.
« Oui.. Je suis là. »
« Tu ne partiras plus n'est-ce pas? » demanda le Gryffondor d'une voix embrumée par l'alcool.
Le cœur de Drago se serra.

Que pouvait il répondre à ça?

Qu'est-ce qu'il en savait?

«Je..»

Les mots se bloquèrent dans sa gorge. Comme pour l'empêcher de dire quelque chose qu'il pourrait regretter, et doucement, d'autres mots sortirent.
« Non.. Ne t'inquiète pas.. Je suis là.. » s'entendit il dire.

Putain Malfoy ! Qu'est-ce que tu fous ! Se dit Drago en débat avec lui même.
Mais tu sais que tu as déjà cédé, alors pourquoi tu t'acharnes? Lui répondit une voix dans sa tête.

« Drago, je t'aime, restes avec moi pour toujours » dit doucement Harry en embrassant à nouveau son compagnon.
Ces mots firent naître une grande chaleur dans le cœur du blond. Il accepta les baisers que son ancien ennemi répandait sur son cou.

Est-ce que je peux vraiment faire ça? se questionna t-il.

Est-ce que je peux ….?

Est-ce que j'ai le droit de craquercontre ma raison?

Drago caressa doucement la joue du brun

Pourquoi mon cœur se serre t-il autant?

Je ne peux pas le laisser comme ça. Je sens que j'ai besoin de le réconforter. De le prendre dans mes bras, je ne supporte pas de le voir malheureux.

Les lèvres de Drago s'étirèrent dans un pauvre sourire.

En fait, tu le sais déjà Drago, hein?

Tu le sais depuis longtemps que tes sentiments pour Harry sont différents que ce que tu avais toujours cru..

Pourquoi as tu décidé de ne pas être mangemort?

Parce que tu ne voulais pas servir qui que ce soit, mais était-ce seulement ça?

N'était-ce pas aussi parce que tu ne voulais pas combattre contre lui…. Du moins pas de cette façon. Parce que votre petite rivalité te semblait âpre quand elle se mélangeait à la guerre.

Et quand la haine remplaçait la rivalité. La véritable haine, celle qui faisait apparaître la répulsion et le mépris dans ses yeux et non pas la passion et l'excitation d'avoir quelqu'un de sa trempe à qui se mesurer. Tu te sentais mal.

Ne te mens pas à toi même.

Tu t'en étais déjà rendu compte avant cet accident. Mais tu ne voulais pas le voir.

Tu avais bien trop peur de ce que tout cela impliquait, alors tu faisais semblant de ne rien voir.

Mais maintenant, tu peux te l'avouer. Avouer qu'en fait, tu ne le détestais pas.

Alors….

Ne le repousse pas.

Ah! et puis zut! au diable la raison. Pensa t-il.

Il avait envie d'essayer. Essayer…. Juste essayer, se donner une chance d'y arriver… Arriver à être heureux, arriver à aimer…

«Drago.. Je ne peux pas vivre sans toi, dis moi que tu ne me quitteras jamais.» fit Harry en troublant le silence.

Le brun le regardait; plantant dans son regard d'acier, ses yeux verts implorants, éclairés par une lueur d'espoir.

Mais le blond ne répondit rien, et les yeux verts se voilèrent. La lueur disparut.

Mais Drago n'y pouvait rien, les mots ne voulaient pas sortir. Il ne voulait pas repousser Harry, mais quelque chose le gênait encore.

Alors Harry bascula sur Drago et commença à l'embrasser tendrement le long de sa mâchoire. Puis il descendit sur son cou, s'arrêtant pour sucer la peau fine et blanche. Drago soupira et gémit de plaisir, surtout lorsque la main chaude du brun se glissa sous ses vêtements pour venir caresser son dos. Cette même main se dirigea ensuite dans son pantalon pour palper ses fesses tandis qu'il ne se lassait pas de répandre des baisers brûlants sur son torse.

« Je t'aime Drago» dit Harry d'une voix chaude ; «S'il te plait, crois moi.»

Drago avait l'impression de fondre de l'intérieur, son cœur battait à tout allure et il frissonnait de plaisir. Il avait l'impression que son estomac était investit par des centaines de papillons.
Ses réactions le trahissaient une fois de plus, Il n'avait pas prévu de laisser Harry aller jusque là. Mais tout son corps criait son désir pour le brun, tandis que son cœur criait son amour et que sa raison était noyé dans les sentiments qui envahissaient sa tête.
Le brun suça un mamelon dressé et fit tourner sa langue autour envoyant une décharge de plaisir jusque dans l'aine de Drago. Il gémit le nom de Harry sans même s'en rendre compte.
S'entendre prononcer le nom de son ancien ennemi aussi sensuellement le fit rougir.
« Ca suffit… Harry.. » gémit il. « Je ne suis pas prêt… »
« Non.. » répondit le brun en embrassant maintenant le nombril de son amant. « Je t'en supplie ne m'arrête pas, laisse moi te montrer combien je t'aime. »
Le brun lui avait dit ces mots comme une supplique, comme s'il était désespéré et que la seule manière qu'il avait trouvé pour le récupérer était de lui montrer son amour. Harry se fit un peu plus violent, plaquant les bras de Drago sur le tissu du fauteuil et l'embrassant un peu plus brusquement. Puis il écarta ses jambes et défit vivement son pantalon avant de le prendre directement en bouche.
Drago étouffa un cri lorsqu'il sentit les lèvres brûlantes du brun autour de son membre.
Les sensations qu'il lui faisait ressentir l'électrisaient. Cette langue mutine sur sa verge tendue lui faisait perdre pied. Il trouvait ça divinement bon, mais ça lui faisait aussi très peur. Il n'était plus maître de lui. Ses sentiments l'effrayaient. Mais il n'arrivait pas à repousser Harry non plus.
Il pouvait voir une phrase en lettre de feu scintiller au dessus de lui.
« Attention ! Tu vas coucher avec Harry Potter ! »
Il paniqua un peu et retint un sanglot.

«Harry.. arrête..»

Harry leva la tête et eut l'air choquer de voir de fines larmes glisser sur les joues de celui qu'il aimait.

«Qu'est-ce que je suis en train de faire?» murmura t-il avant de s'éloigner vivement du blond.

Il alla s'asseoir sur le canapé en face et cacha sa tête dans ses genoux en tremblant.

«Va t'en..» dit il.

Drago se redressa mais ne bougea pas.

«Va t'en!» cria Harry. «Je ne veux pas te faire du mal, ou t'obliger, mais j'ai tellement envie de toi, alors s'il te plait, va t'en.»

Harry étouffa un sanglot de rage dans sa main.

Drago se releva et se dirigea doucement près de Harry.

«Je… Je ne veux pas te laisser tout seul.» dit il. «J'ai juste….. un peu….peur.»

Il l'avait avouer dans un murmure gêné et Harry le regarda avec étonnement.

«Tu as peurde moi?» demanda t-il.

«Non…» s'empressa de répondre Drago. «J'ai peur des sentiments que j'éprouve pour toi, ils sont si soudain, mais si forts, que ça me fait peur… je n'ai pas l'habitude… d'aimer..» dit il.

Harry sourit tendrement.

«Alors, je vais te réapprendre, si tu veux bien. Tout doucement.»

Drago hocha la tête et Harry lui tendit la main. Drago l'accepta et l'ex Gryffondor tira son compagnon vers lui pour lui donner un baiser très doux et très tendre.

Drago sourit.
Oui.. Il allait réapprendre tout ce qu'il avait apprit avec Harry pendant ces 4 ans. Si ce qu'il avait ressentit en lisant le journal était réel, il ne le regretterait pas. Il était prêt à aimer Harry. Il répondit au baiser avec le plus de tendresse dont il était capable, et il se rendit compte, qu'il pouvait en donner beaucoup.
L'haleine et le goût alcoolisé du brun se répandaient dans sa bouche comme s'il aspirait le poison hors de lui.
« Je vais te réapprendre Drago, alors s'il te plait…» dit doucement Harry en parsemant le visage de Drago de baisers.

« Ne m'abandonne pas.. » murmura le brun en prenant ses lèvres pour l'embrasser à nouveau tendrement.

Les mots inscrits sur son journal revinrent à l'esprit du blond.
«Ne l'abandonne pas.»
Non… Il ne le laisserait pas… Il voulait leur donner une chance, et il était sûr, il voulait croire, que ça marcherait.

Drago s'éloigna un peu d'Harry et fronça les sourcils d'un air réprobateur.
« Je ne t'abandonnerais pas. Mais toi, tu dois me promettre de ne plus boire lorsque tu te sens seul. Je ne veux pas d'un faible pour petit ami, Tu dois exorciser tes cauchemars. Mais si tu me promets d'y travailler, je resterais avec toi. Je nous donnerais une chance.»
« Je le promet. » murmura Harry.
Un sourire doux étira les lèvres de Drago et il entoura Harry de ses bras pour une longue étreinte tendre.

«Je t'aime..» murmura à nouveau Harry.

Même s'il ne pouvait pas répondre encore, Drago sourit en entendant la voix chaude de son compagnon.

Un jour, lui aussi le dirait sans hésiter. Très bientôt même, il y arriverait, il en était certain.

Il se sentait bien maintenant. Toutes ces questions qu'il s'était posé ces derniers jours lui paraissaient dénuées de sens maintenant qu'il était dans les bras du brun. Il avait l'impression d'être à sa place. Il y était bien.

Un poids s'était enlevé de son cœur et de sa tête, maintenant qu'il avait prit sa décision. Et quoi qu'il arrive à partir de ce moment, il ne doutait plus que tout irait bien. Car Harry irradiait d'amour et cet amour le rassurait. Il se sentait en sécurité. Il sentait qu'il n'avait plus besoin de se soucier de quoi que ce soit ou de réfléchir à la moral ou à la raison, tant que ces bras chauds le serreraient contre lui?

Pourquoi avait il tant hésité déjà?
Harry se mit à sangloter le sortant de ses pensées.
« Désolé…. »
« Pourquoi..?» chuchota Drago en caressant les cheveux de Harry.
« Je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer, tu dois détester ça… »
« Ne t'inquiète pas, ça ira pour cette fois. » sourit Drago.
Doucement, le brun se lova dans ses bras et le blond trouva comblant de sentir le visage de son amant se caler confortablement dans son cou. C'est donc tout naturellement qu'il referma ses bras sur lui en caressant tendrement ses mèches d'ébènes.

« J'ai cru que j'allais te perdre… » chuchota Harry

Drago ne dit rien mais au fond de lui une pensée s'imposa dans son esprit, ce n'était pas possible que Harry le perde… Il était déjà à lui depuis le début. Depuis le début il ne détestait pas Harry comme il le croyait. Seulement, il était trop aveugle pour s'en rendre compte. Harry n'était pas seulement son égal, il était son complément, son rival, sa moitié. Il était tout en même temps.
Cette pensée le fit sourire.

Il y arriverait…

Il aimerait bientôt Harry.

« Je ne crois pas…» dit il simplement. «Je crois que je t'appartiens depuis le début.» souffla t-il;

Mais Harry dormait déjà profondément sur le torse de son amant retrouvée et Drago sourit tendrement, avant de sombrer lui aussi, dans un doux sommeil.

HPDM¤ § ¤HPDM

« Cher moi même.
J'ai décidé de continuer à écrire quand bien même, je ne suis plus exactement la personne qui a commencé ce journal et que l'intérêt premier de ces écrits n'est plus d'actualité puisque j'ai retrouvé la mémoire. Mais je tiens quand même à continuer à écrire.
Je trouve que c'est intéressant d'avoir une banque de souvenirs, ne serait-ce que pour les descendants.
Car ça fait maintenant 4 mois que j'ai retrouvé la mémoire et je suis redevable à mon autre moi même d'avoir pris le temps d'écrire tout ça. Si il ne l'avait pas fait, Harry et moi ne serions pas aussi heureux aujourd'hui.
Je me suis habitué à Harry bien plus vite que je ne l'aurais cru. Je l'ai aimé un peu plus chaque jour et maintenant c'est l'amour de ma vie. Je suis totalement contaminé par la lovePotter mania!
Quand j'y réfléchis, même en me levant ce matin là, le jour où j'ai retrouvé la mémoire, j'avais sentit que Harry était devenu quelqu'un de particulier à mes yeux, mais c'était alors, un sentiment beaucoup trop étrange et j'étais beaucoup trop perdu pour l'analyser.

Pour être honnête j'ai succombé à l'appel de la couette 4 jours après mon réveil, en comptant les deux jours qu'il m'a fallu pour accepter l'idée de sortir avec Harry… Oui je sais… Je suis faible… Franchement, c'était bien la peine de s'être autant torturé l'esprit pour succomber 2 jours plus tard….. Mais il faut dire que Mon Harry est tellement parfait, Il est le seul à pouvoir faire succomber un Malfoy! D'ailleurs, c'est parce qu'il est presque aussi parfait que moi que j'ai succombé, et donc, j'ai des circonstances atténuantes. On peut même dire que je n'ai pas été faible, j'ai même été très fort, puisque j'ai tenu 2 jours face aux avances de mr, Harry-je-roule-des-pelles-mieux-que-personne-Potter .. oui, c'est exactement ça… Je suis très fort…
Je crois que je vais m'arrêter là…

J'ai du travailler très dur pour me remettre à niveau, mais mon parrain a été d'une aide précieuse. Grâce à lui, je pourrais reprendre mon stage très vite. Harry est jaloux que je passe tant de temps avec Sévérus, mais il sait que c'est nécessaire. Et puis je sais que finalement, il s'en est bien accommodé puisqu'il peut passer du temps avec Ron et Black.

En parlant de cet idiot de Harry. Hier on s'est disputé au sujet de la couleur des robes de mariage.
Car, nous allons bientôt nous marier.
J'ai mis la petite bague en argent qu'il m'a offert quand on a emménagé ensemble dans une chaîne autour de mon cou pour n'avoir que l'alliance à mon doigt. Lui il a préféré l'a mettre à la main droite.
J'aurais tant aimé me souvenir du moment où il m'a offert cette bague, mais au moins, j'ai pour moi, le moment où il m'a offert la bague de mariage.
Je veux m'en souvenir pour toujours.
Il était là en caleçon noir avec un plateau. Il m'amenait le petit déjeuner au lit après une de nos folles nuits d'amour. Et il y avait une rose.
Je lui ais dit avec un sourire
« Harry, tu es horriblement romantique et fleur bleu, mais je t'aime quand même. » et j'ai pris la rose et derrière cette stupide fleur, est apparu un écrin. Il avait sûrement mis un sort d'illusion sur la fleur. Il s'est agenouillé à côté de moi, toujours dans son petit caleçon étroit, il a ouvert l'écrin et m'a dit.
« Drago, veux tu continuer à boire mon café pour toujours ? »
As tu déjà entendu une demande en mariage aussi stupide?

Il est trop crétin mon Harry. Je l'aime profondément.
J'ai mis un petit moment à reprendre de la contenance, surtout que j'étais légèrement au bord des larmes, mais j'ai fini par répondre en me jetant dans ses bras. Et je lui ais dit.

" c'est pas juste, Tu sais que je suis accro à ton café."

et je l'ai embrassé.

Ouais je sais, j'aurais pu trouver une meilleure réplique, mais mettez vous à ma place, j'étais dans tous mes états.
Ah la la… Doux souvenirs.

Bref, pour en revenir au premier sujet, il veut que les robes soient vertes et rouges, moi je veux qu'elles soient argentées et dorées. Il n'y a pas idée d'avoir aussi mauvais goût ! Vert et rouge ? Franchement, est-ce que ce sont des couleurs pour des robes de mariés ? Même si ce sont des couleurs complémentaires, ça ne siée pas à une robe de marié.
Finalement, grâce à Granger et Lupin qui ont un peu plus de goûts, nous avons réussit à le convaincre de faire les robes en argent, blanc et rouge pour moi, avec une prédominance blanche et argent, et en doré, blanc et vert, pour lui, avec bien sûr, une prédominance du blanc et du doré. Les décorations du banquet, seront elles vertes et rouges avec un peu d'argenté et les nappes blanche et dorées.
Black a préféré ne pas s'en mêler et lui et mon futur époux ont décidé d'aller jouer au Quidditch avec Charlie, Ron et Blaise.
C'était tant mieux. J'ai pu terminer de régler les derniers détails avec mes parents, lupin et Granger. Molly Weasley a insisté pour s'occuper du buffet et je me voyais mal le lui refuser d'autant plus que c'est un cordon bleu.

On a fait des recherches en ce qui concerne le réveil subite de Blaise. En fait, c'est grâce au sort qui le protégeait, il était basé sur notre amitié. Mais quand il a été touché, notre amitié n'était plus ce qu'elle était. Mes rapports avec lui n'avait rien à voir avec la complicité fraternelle qui nous unissait avant que je perde la mémoire. Blaise et moi, on était frères de tout sauf de sang. C'est vraiment mon meilleur ami. Alors quand j'ai retrouvé la mémoire et que mes sentiments pour lui sont revenus, le sortilège a fonctionné à son maximum ce qui n'était pas le cas avant. Heureusement qu'on était quand même amis, sinon, je crois que rien n'aurait pu arrêter l'avada Kedavra. Je ne veux même pas y penser... Maintenant Blaise est heureux et lui et Weasley font des projets d'avenir. Mais eux, le mariage c'est pas trop leur truc. Ils aiment vivre en concubinage, le mariage ne les intéresse pas. Je ne suis pas étonné pour Blaise, il n'a jamais cru au mariage. Son père trompait sa mère, mais pas plus que celle ci ne le trompait elle même. Ils ne se voyaient presque pas et restaient mariés pour les apparences. Il a toujours eu horreur de ça. Il dit que si il doit passer toute sa vie avec Ron, il le fera. Il n'a pas besoin de papier et de cérémonie pour le faire.

Dans un sens je suis plutôt d'accord avec lui, mais j'aime bien l'idée de me marier quand même. J'en ai envie. Surtout avec Harry. J'ai envie de dire Mr Malfoy-Potter. J'ai envie de dire: mon époux…. Ce que ça à l'air niais dit comme ça… Oh, et on a choisis de mettre Malfoy en premier par ordre alphabétique, mais de toute façon, on a insisté pour en faire un nom composé, donc on verra toujours les deux noms, c'est important.

En parlant de projets d'avenir, en ce moment la lubie de ma mère est d'avoir des petits enfants.
Elle veut absolument que Harry et moi en ayons. Et le plus rapidement possible.
Harry n'est pas contre, mais il y a pourtant des détails à régler… Comme qui portera l'enfant ect.. Les grossesses mâles ne sont pas évidentes.
D'après le docteur, je serais le plus apte à porter le bébé. Mais l'idée de me trimballer avec un ventre énorme ne m'excite pas plus que ça.. On verra.

Ah oui, nous avons décidé de faire un petit tour d'Europe pour notre voyage de noce. Au programme, Egypte, sexe, Paris, sexe, Madrid, sexe, sexe, sexe, sexe! 3 semaines de bonheur! Je sens que je vais m'amuser. »

«Ce voyage de noce est une vrai merveille. J'avais déjà beaucoup voyagé avec mes parents, mais avec Harry, voyager prend une autre dimension. Et je ne parle par seulement de nos nuits d'amour particulièrement érotiques, mais aussi du simple fait d'être avec lui. C'est comme si je redécouvrais tout d'un œil neuf. Je crois que je peux placer ces souvenirs dans mon top 5, des meilleurs moments de ma vie.

A part ça, la cérémonie était superbe, J'ai accepté que ce soit Dumbledore qui s'occupe du mariage, Harry y tenait énormément et tout s'est merveilleusement bien passé. Quand il a prononcé, vous êtes maintenant Mari et Epoux, j'ai cru que j'allais explosé de joie, mais je me suis retenu, et il nous a alors demandé de nous embrasser. Harry s'est approché et a doucement posé ses lèvres sur les miennes. Ce fut un baiser doux. Symbolique. Jamais je n'ai ressentit une telle extase en sentant la délicate caresse de ses lèvres, même durant ses baisers les plus érotiques. Ca avait quelque chose… de magique.

Après on a festoyé avec tout le monde. L'ambiance était excellente. Un jour mémorable.

J'ai reparlé avec Harry de cette histoire d'enfants. On s'est mis d'accord pour essayer après notre voyage de noce. Mais on a pas encore décidé qui aurait le grand honneur de se taper la grossesse….»

« Je suis enceint… crotte… Finalement, on a décidé qu'on essayerait chacun notre tour et que celui pour lequel ça prendrait porterait l'enfant…. Et on a commencé à essayer pendant la dernière nuit de notre voyage de noce, juste avant de retourner à Londres. Et bien sûr, il a fallu que ça soit pour ma pomme. Au premier essai ! Faut il être maudit ! D'habitude, il faut au moins une bonne dizaine d'essais mais il a fallu que j'ai un imbécile de mari particulièrement productif ! J'aurais du savoir qu'il n'aurait pas de mal à me féconder celui là avec le matériel qu'il a, crotte ! Il aurait du y passer en premier ! Peut-être que je l'aurais fécondé avant. Mais pour ça… Il aurait fallu que je ne perde pas à pierre, papier, ciseau…. Stupide jeu moldu…. Oh et puis zut, c'est fait c'est fait ! Il n'aura qu'à prendre ses responsabilités et supporter mes phases hormonales de mauvaise humeur et tout le reste ! Je supporte bien les nausées et les crampes moi ! En plus, la potion qu'il faut avaler pour que mon anatomie accepte le bébé et franchement dégoûtante !
Je dis ça…
Mais je suis content quand même mine de rien. On va avoir un bébé !»

« Je t'emmerde Potter ! Toi et tes OGM de spermatozoïdes à la con ! Je souffre bordel ! Pourquoi est-ce aussi douloureux de porter ce stupide mini Potter ! J'ai des nausées, je me sens pas bien et en plus je suis super émotif !J'ai envie de tuer quelqu'un ! J'en ai marre ! »

« J'ai sentit le bébé bouger pour la première fois… J'ai été tellement ému, et Harry aussi était ému. Il y a un petit bout de nous dans mon ventre qui vit. C'est tellement merveilleux. Ca valait le coup de souffrir tout ce temps. Et de souffrir encore. Et puis.. Harry est adorable, je sais que je suis insupportable, et pourtant il est si patient. Je l'aime mon Harry.
Par contre, j'arrête pas de pleurer en ce moment…par exemple, là.. maintenant, tout de suite…. Je chiale.
Foutues hormones…..
Ces hormones en question sont aussi particulièrement désagréables à supporter quand je vois mon cher mari en petite tenue et que la furieuse envie de le sentir en moi me prend. Parce que je commence à grossir et que c'est pas pratique de faire l'amour dans ces conditions.
Bref, la frustration s'ajoute aux merveilleux avantages que m'offre ma grossesse.
On a aménagé la chambre d'ami pour le bébé, c'est tellement mignon.
Je ne sais pas si c'est à cause des hormones, mais je gagatise sur tout ce qui concerne les bébés. Les petits vêtements trop mignons. Les minuscules chaussures, les landaus, les lits, les petits jouets, ça me fait glousser stupidement.
On doit aussi se décider pour le nom de l'enfant. Si c'est un garçon, je pense que je laisserais à Harry choisir son nom. Il choisira James, je le sais, c'était le nom de son père, et il me l'a déjà proposé plusieurs fois, et je ne le trouve pas moche, et en plus j'ai pas d'autres idées.. Si par contre c'est une fille, j'aime assez le prénom de ma grand mère: Evelyne. Harry a l'air de l'aimer aussi, d'autant plus qu'on peut en faire un surnom qui ressemblera au nom de sa mère, Lili.»

« Granger s'est décidé aussi à avoir un enfant. Elle et Weasley nous ont invité à leur mariage, parce que avoir un bébé sans être mariés était insupportable aux yeux de Molly Weasley et Hermione n'a pas pu changer d'avis vu qu'elle était déjà en cloque de 2 mois. Mais je suis mauvaise langue, elle aurait épousé Weasley de toute façon, puisqu'elle l'aime. D'ailleurs je ne pensais pas que le dresseur de dragon se ferait dompter si facilement. Se consoler est une chose, se marier une autre. Mais ils ont l'air bien ensemble.
Ils ont fait une cérémonie très intime, avec juste la famille proche et quelques amis.
Et moi j'étais pas très heureux d'y aller. Tu imagines, moi Drago Malfoy, enceint de 5 mois dans ma délicieuse robe de soirée XXL ? C'était vraiment très tendance, y'a pas de doute. Enfin, au moins j'ai pu m'empiffrer comme je voulais c'est déjà ça. Je n'aurais jamais imaginer avoir autant envie de manger dans ma vie, mais depuis quelques temps je me sens tout le temps en manque. Le gosse à l'intérieur doit être un vrai monstre… Ceci dit quand on voit son autre père. Il a pas besoin d'être enceint pour s'empiffrer lui. Sinon, j'ai discuté avec Granger-Weasley. Elle est sympa comme fille. Je l'apprécie assez. On échange nos impressions de personne enceinte, mais pour l'instant, elle n'a pas un très gros poids, elle. Enfin bref.. Charmante journée quoi.»

« Molly Weasley a eut la délicieuse idée d'apprendre à Harry à tricoter….. Celui ci s'est vu prendre par une folie du tricotage ! Depuis, mon adorable mari passe ses journées à alterner point croix et point de mousse et de faire des tas de vêtements pour notre petit bout de choux. Comme on ne sait pas si ce sera un garçon ou une fille, il a décidé d'alterner les vêtements de filles et de garçons mais pour l'instant il en est aux écharpes et aux bonnets de toute façon, ça ne fait pas trop de différence. Il est fier comme un paon à chaque vêtement qu'il termine… En fait il est fier dès qu'il tricote une maille. IL s'est mit à la grenouillère hier. Ca lui donne un peu plus de mal. Et comme c'est un passionné il y a de la laine partout dans l'appart ! Si c'est pas coquet franchement ! Bref, lui il s'amuse et moi je me fais chier, j'ai une espèce de montgolfière de 7 mois sur l'estomac qui m'empêche de me déplacer alors j'écoute de la musique sur mon canapé et je glande… Prodigieux n'est-ce pas ? Même si je ne travaille plus, j'ai décidé de me remettre à étudier parce que sinon je vais péter un câble à regarder Harry s'acharner sur sa pelote de laine. Si ça se trouve ça va servir au gosse. J'ai entendu dire que les enfants entendent ce qui se passe à l'extérieur du ventre. C'est pour ça que je lis à haute voix.
Harry va bientôt repartir travailler, il ne peut pas se permettre d'arrêter ses stages. Mais Blaise va venir me tenir compagnie comme il n'a toujours pas de travail. Il étudie avec Dumbledore pour se remettre à niveau après quoi il prendra probablement le poste d'enseignant de l'histoire de la magie. Il a toujours adoré ça et saura rendre les cours moins ennuyants que Binns. L'idée que mon enfant soit un jour l'élève de Blaise me rend assez joyeux. Ron est tenté de le suivre car on lui a proposé le poste de professeur de Quidditch. Apparemment, Mme Bibine a envie de se reconvertir et travailler dans le département des sports en balais du ministère.
Quand ce n'est pas Blaise qui vient, je vais chez Lupin et Black ou chez mes parents. Harry refuse que je sois tout seul, il est très attentionné. Je l'aime mon Harry. Granger vient elle aussi souvent me voir, on se tient compagnie entre grosses baleines échouées….»

« Figurez vous, que cet idiot de Potter ne s'est pas contenté de me féconder une fois, oh non, môssieur et sa queue ne font rien comme tout le monde ! Mais belle et bien DEUX FOIS ! Parce que oh ! merveilles des merveilles, je suis enceint de jumeaux. Intrigué par la taille de mon anciennement magnifique ventre, j'ai été faire des examens, histoire de voir si Potter Jr ne s'était pas mit à grandir plus vite pour me faire chier. Je faisais des examens réguliers jusque là, mais pas pour savoir le sexe de l'enfant, je voulais avoir la surprise et LA ! Pour une surprise, ça en était une.
Il n'y avait pas UN, mais DEUX bébés dans mon ventre. Un garçon, et une fille….
Ces petits monstres étaient si…. Si … Adorables !
Je crois que je suis heureux. »

« Après avoir maudit encore et encore mon mari, de l'avoir traité de tous les noms possibles et inimaginables, d'avoir fait preuve d'un vocabulaire rare pour lui promettre les pires tortures, d'avoir, bien évidemment, écrasé sa main dans la mienne pendant le travail, et de lui avoir promis de le castrer si j'en sortais vivant, j'ai enfin réussit à accoucher par césarienne, et après avoir souffert mille morts, de deux adorables bébés qui sont pour moi les plus belles créatures que la terre ait portée. James Thomas et Evelyne Lisbeth, Malfoy-Potter.

Ce sont mes petits trésors adorés et je ne regretterais jamais de les avoir portés tout ce temps, de leur avoir permis de grandir dans mon humble corps. Mes anges, mes petites merveilles, mes sucres d'orges. Je ne te castrerais pas finalement mon chéri. Merci de m'avoir donné de tels joyeux ; Harry Malfoy-Potter, je t'aime. »

« Mes petits amours sont si adorables que tout le monde veut les avoir pour eux. Mes parents vont sans aucun doute devenir des mamie et papi gâteau, et quand à Lupin et Black je crois qu'ils gagatisent encore plus.
Evelyne a les yeux verts de Harry et déjà une petite tignasse de cheveux blonds argent magnifiques. Quand à James, c'est un mini Potter en bonnes et dues formes avec ses cheveux noirs de jais ébouriffés. Ses yeux sont par contre, aussi gris-bleu que les miens. Les Potter, ont les aura eut avec toutes les couleurs de yeux.
Mon Harry est aussi au comble du bonheur. Je crois que je ne peux pas être plus amoureux de lui que quand je vois ses bras musclés bercer nos deux petits anges.
On a repris le sport de chambre, c'était impossible jusque là et ça me frustrait au plus haut point. Mais l'attente a rendu les choses encore meilleures. »

« Granger, enfin je devrais dire Weasley, mais y'en a tellement qu'il faut préciser de quel Weasley il s'agit, vient de rajouter un nouveau petit Weasley sur la terre. Une nouvelle Weaslette pour être exact. Elle a accouché d'un horrible petit rat rose avec quelques poils roux sur la tête. Harry m'a dit que tous les bébés se ressemblaient et que les notre n'étaient pas très différents à leur naissance. Je n'arrive pas à croire qu'il ose comparer mes anges avec l'espèce de chose rose dont a accouché Granger. Mais bon, c'est vrai qu'un bébé est toujours attendrissant même aussi moche. Quoi qu'il en soit mes bébés sont beaucoup plus beaux ! Il n'y a aucun doute là dessus. La nouvelle Weaslette a pour nom Elisabeth. (1) Je ne ferais pas de commentaires là dessus, si ce n'est que j'espère qu'ils ne rateront pas le prochain. Car prochain, il y aura sûrement, vu que c'est de Weasley dont on parle et qu'ils se reproduisent comme des lapins.»

« Quand je regarde mon adorable mari donner le biberon à l'un de nos jumeaux, je flotte sur un petit nuage. Essayes de t'imaginer, mon beau brun dans un tee shirt noir serré et assis en tailleur dans un gros fauteuil, tenant dans un bras musclé (car un suffit pour la taille du précieux trésor) notre joli petit ange, et de l'autre main, tenant un petit biberon et le faisant doucement boire à notre enfant en le regardant d'un air tendre. Mon Harry, est le plus beau des hommes, le plus tendre et le meilleur des mari, je l'aime à la folie. »

« Evelyne est un bébé très calme, elle a déjà quelque chose d'aristocratique absolument divin.

Ma mère la trouve adorable et mon père adore le petit air fier qu'elle dégage. Ils aiment James également, mais Evelyne est plus proche de l'esprit Malfoy à leur goût. Ses cheveux font déjà de jolies petites boucles trop mignonnes. Je crois que ça vient de la mère d'Harry, parce que chez moi, on a tous les cheveux raids comme des bâtons.
James par contre est une véritable teigne, ma teigne adorée à moi, mais dieu qu'il est bruyant. Pas seulement quand il pleure, il maîtrise aussi le Areuh, baba, be bi, à la perfection et n'hésite pas à s'en servir, à se demander ce qu'il peut bien raconter comme ça. Black le trouve génial, il dit que Harry était exactement pareil et que James 1er du nom n'était pas mieux d'après ce qu'on lui avait raconté.
Donc…Génial, j'ai mis au monde un autre Potter.
Mais je les aime mes petits bruns. Heureusement qu'il a mes yeux, sinon je me serais demandé si il ne s'était pas développé en n'utilisant que les gènes d'Harry.
Mais bon, il est tellement facétieux ce petit monstre, qu'il a quand même quelque chose de serpentesque. De toute façon, je l'adore comme il est même s'il est parfois un peu fatiguant. Il est aussi tellement amusant, et son sourire est adorable.
Il faut éviter aussi de laisser James sur le sol hors de son parc, car c'est un bébé incroyablement véloce même s'il ne se déplace qu'à 4 pattes. Et il n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à s'aventurer dans toutes les pièces, ou morceau de pièce telle que le balcon.. J'ai cru mourir de peur le jour où il a faillit sauter du balcon. Je l'ai posé juste un instant sur sa couverture pour prendre une couche et le temps de me retourner qu'il se carapatait déjà, les fesses à l'air, vers la fenêtre. De toute façon, la balustrade est trop haute pour qu'il la franchisse, mais je ne peux pas m'empêcher de me faire du soucis. Si je l'aimais pas autant j'aurais sérieusement pensé à l'échanger contre un bébé plus calme. Je ne sais pas comment je vais faire quand il aura apprit à marcher….. Je préfère ne pas y penser …..

Par contre, Evelyne est sans aucun doute une fille adorable, je suis sûr qu'elle sera naturellement gracieuse et distinguée, car elle a déjà quelque chose de très Malfoy en elle. Mais James sera fougueux et courageux. J'espère en tout cas qu'ils auront tous les deux la douceur et la gentillesse de Harry.
Je crois qu'ils auront aussi un fort potentiel magique. Normal, avec les parents qu'ils ont. Mais sérieusement, je suis sûr d'avoir vu des peluches voler sans raison dans l'appartement, et je suis sûr qu'ils ne sont pas étrangers à ça. De même, si on laisse un biberon sur la table en face du parc, on peux être sûr en revenant que le biberon aura été kidnappé. Et ça, c'est un caractère Potterien dont je suis sûr que James à hérité. La gloutonnerie...»

«C'est maintenant sûr. James et Evelyne ont des pouvoirs magiques impressionnants malgré leur âge. Ils ont justement choisis notre sortie dans un supermarché moldu pour nous le prouver. Je ne te raconte pas l'horreur quand des paquets de gâteaux se sont mit à voler dans les rayons. Quand les moldus s'en sont rendus compte ça a été la débandade. On s'est dépêché de sortir et Harry a grondé James et Evelyne. Il peut être effrayant parfois mon Harry… Les petits se sont mit à pleurer et il s'en est tout de suite voulu. Après tout ce ne sont que des bébés. Un câlin plus tard ils avaient oublié mais Harry se maudissait d'être aussi faible contre ses enfants. Personnellement j'étais mort de rire. Bien sûr, j'aurais du être furieux aussi, mais voir tous ces moldus paniqués étaient vraiment trop drôle, ils criaient aux fantômes comme des imbéciles. Le ministère a eut du travail pour faire passer la pilule, et du coup on est interdit de supermarché moldu avec les enfants. Il va falloir faire les courses chacun son tour pendant que l'autre garde tant bien que mal les petits monstres…»

« J'ai oublié de le signaler plus tôt, maisj'ai trouvé quelque chose qui calme James, 2 pour être exacte. La musique. Il adore écouter de la musique et est toujours très calme lorsque je lui en met. Et la lecture, il aime beaucoup que Harry ET moi lui lisions des histoires. Il s'endort rarement sans. J'insiste sur le ET, parce que si l'un d'entre nous manque à l'appel, Môssieur James n'est pas content, il faut absolument qu'on lise tous les deux, chacun son tour. Harry fait certains personnages et moi d'autres… Le pire, c'est qu'il ne doit même pas comprendre ce qu'on lui raconte, mais si ça peut le faire dormir, moi je ne vais pas chercher plus loin. En plus, Evelyne aime aussi beaucoup ça. Mais c'est un calvaire quand Harry est de service la nuit. Je ne dors quasiment pas avec ses pleures et bien sûr, Evelyne non plus. J'installe James dans son parc dans le salon en lui mettant un peu de musique et c'est la seule manière que j'ai trouvée pour qu'il me laisse parfois dormir, si toutefois, je m'installe sur le canapé à côté de lui.
Mais je crois que c'est parce que James n'aime pas être seul. C'est un anxieux de la solitude. Il aime être entouré et se sentir aimé.

Evelyne est plus solitaire, elle s'amuse facilement toute seule. Par contre elle déteste être séparé de James. C'est amusant car elle peut facilement l'ignorer quand il est là et jouer toute seule, mais si on l'éloigne elle se met à pleurer. Comme si elle avait besoin de sa présence malgré tout. De même, s'il pleure, elle se met à pleurer aussi... Comme par solidarité. Et lorsque je le mets dans son parc la nuit, elle veut absolument le suivre. C'est Evelyne qui est née en première, je crois qu'elle sent qu'elle est l'aînée et qu'elle doit protéger son petit frère.
Mais même si James m'en fait voir de toutes les couleurs, je l'aime plus que tout. Et Evelyne est mon trésor. Je les aime tous les deux à la folie et J'aime mon mari comme un fou. Je crois que je pourrais difficilement être plus heureux. J'aime ma vie cher moi même, et j'espère que je ne l'oublierai plus jamais. »

Drago déposa le stylo et regarda l'heure.
Il était déjà 21heures passées. Les deux petits dormaient paisiblement, fatigués de leur journée chez leurs grands parents.
Drago bailla à son tour. Il devait terminer un compte rendu de recherche avant de se coucher.
Harry s'affairait dans la cuisine avec la vaisselle. Il s'étira un long moment et soupira.
Il sentit alors une main se poser sur son épaule et l'embrassa. Harry lui rendit son baiser en se penchant sur sa joue. Il s'assit ensuite derrière lui et posa sur le bureau les deux biberons qu'il venait de préparer pour le réveil nocturne de ses petits monstres. Il lança dessus un sort de conservation et entreprit un massage sur le dos de son époux.
Drago gémit en sentant les doigts habiles détendre ses muscles ;
Harry embrassa sa nuque et Drago ne retint pas un soupir de plaisir.
« Tu as encore beaucoup de travail ? » demanda Harry.
« Juste un petit exposé à finir et après je viens te rejoindre. » fit Drago
« J'aimerais bien t'aider, mais tu es à un niveau en potion que je n'atteindrais jamais. » sourit Harry.
« Tu n'as jamais atteint mon niveau en potion. » fit Drago avec un sourire goguenard.
Harry vint enlacer l'ex-Serpentard depuis son dos et mordilla son cou avant d'en sucer la peau. Drago émit un petit cri en fermant les yeux.
« J'ai d'autres aptitudes. » fit il en léchant la zone mordue.
« Oh.. Je le sais bébé, c'est à cause de ça que j'ai souffert pendant 9 mois je te rappelle. »
Harry déposa un autre baiser sur son cou.
« Mais tu es heureux n'est-ce pas ? »
Drago se retourna et embrassa tendrement son mari.
« Tous les jours » murmura t-il.

THE FIN

(1) personnellement, j'adore ce prénom.. Mais n'oublions pas qu'il s'agit de Malfoy et d'une Weaslette.

Voilà. Comme promis, un beau gros Happy end bien dégoulinant!

J'espère que vous avez appréciés cette petite fic. N'oubliez pas de regarder l'illustration du chapitre 3 dans mon profile , et si ma fic vous as inspiré pour faire d'autres dessins, je serais heureuse de les voir!

Je vous remercie de m'avoir lu

bientôt pour une nouvelle fic!

bisous à tous.

Yuyoko Le 5/09/05